17/09/2015

L'Île de l'Oubli (Descendants, Tome 1) - Melissa de la Cruz

Titre VO : The Isle of the Lost (Descendants, #01)
Titre VF : L'Île de l'Oubli (Descendants, #01)
1ère Edition : 2015 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 304


1. L'Île de l'Oubli || 2. Return to the Isle of the Lost.
Série en cours.

ADAPTATION - Téléfilm : Descendants (2015).
SPIN-OFF : Descendants - le Roman du Film.


Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d’Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c’est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d'Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie… Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C’est un endroit sale, qu’on laisse pourrir, oublié du reste du monde… Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver… à moins qu’il s’agisse d’une Descendante ?
Note >> Ce roman est un préquel au téléfilm.


Plusieurs mois en arrière, Disney Channel annonçait la naissance d'un téléfilm consacré aux enfants des personnages des contes Disney avec lesquels la majorité d'entre nous a grandit, et plus particulièrement les enfants des plus grands méchants. Melissa de la Cruz nous livre ici une histoire faisant office de préquel au film tant attendu par les fans comme les curieux. Aussi, quand l'une de mes collègues m'a proposé de me prêté ce titre, je n'ai pas hésité une seule seconde.

L'histoire va se concentrer sur quatre des Descendants : Carlos le fils de Cruella, Jay le fils de Jafar, Mal la fille de Maléfique et Evie la fille de la Méchante Reine. C'est Mal qui va faire officie de personnage principal dans cet opus qui nous présentera le monde d'Auradon mais aussi et surtout l'Île de l'Oubli au sein de laquelle sont regroupés l'ensemble des 'méchants' ainsi que leur progéniture. Mal est celle qui a la plus noire réputation, du fait qu'elle est la fille de sa mère la leader autoproclamée des méchants. Entre les piques et mauvais tours qu'elle joue à tous, elle va se voir confiée une mission de grande envergure par sa mère, une mission qui pourrait changer leur vie à tous.

J'ai apprécie ce roman qui m'a permit de retrouver plus ou moins des personnages avec lesquels j'ai grandis et que j'ai beaucoup aimé. Rencontrer les enfants de ces personnages est un point assez positif, même si ça n'a pas été sans questions qui me trottaient dans ma tête, la plus grande étant qui est l'autre parent de l'enfant en question. Une question somme toute assez bête quand on y pense, mais qui est resté dans ma tête durant toute ma lecture, pas au point de la gêner ceci dit. Après, le titre s'adresse principalement à un public assez jeune, de ce fait je pense que c'est la raison pour laquelle l'auteur n'a pas voulu s'étendre sur ce point (hormis pour 2-3 protagonistes).
L'intrigue est globalement assez sympathique et peux se découper en 2 axes : tout d'abord la présentation des personnages principaux et du monde dans lequel ils vivent, avant de se pencher sur la fameuse quête lancée par Maléfique à sa fille. Une construction assez simple en somme, mais qui colle plutôt bien au roman et qui donne envie d'en savoir plus. Je ne vous cache pas qu'une fois ma lecture de ce roman fini, j'ai jeté mon dévolu sur le téléfilm (bien qu'après coup mon engouement soit un peu retombé...). L'intrigue est bien mené et j'ai été assez curieuse de voir notre petit quatuor mené cette fameuse quête afin de retrouver l'un des artefact magique les plus puissant qui soient avant de se retrouver confrontés à des épreuves en lien avec l'identité de leur méchant parent.
L'univers reste également assez simple dans la mesure où l'on va évoluer dans le monde des contes de fées, alors que pour autant la magie a disparu. Les gentils et les méchants sont chacun regroupés dans un coin de cet univers et mène une vie sans aucune interaction avec l'autre groupe. L'ensemble des princes et princesses ont regroupés leurs royaumes afin de n'en former qu'un seul et univers sous l'égide de La Belle et la Bête, pourquoi eux ? Euh... parce que c'est comme ça. Là encore, je déplore un peu le manque d'explications de certains points, donnant au récit un manque de cohérence, ce qui est selon moi le plus gros défaut du titre, mais sans pour autant là encore que le plaisir de la lecture ne soit gâché par ces manques, après tout ce ne sont que des détails.

Concernant les personnages, l'accent est mis sur les 'enfants de' qui vont être les héros de cette série : 
- Mal, la fille de Maléfique, est en tout point mauvaise comme sa mère bien que ce ne soit pas forcément assez au gout de cette dernière. La seule chose que souhaite la jeune fille est que cette dernière la considère autrement que comme une bonne à rien indigne de suivre ses traces. Néanmoins, on accordera à Mal une certaine ingéniosité dans les plans qu'elle met en oeuvre pour tourmenter ses victimes.
- Evie, la file de la Méchante Reine, a toujours vécue recluse dans son pseudo-château à cause d'une histoire d'invitation d'anniversaire. La demoiselle a toujours vécu dans le culte de l'image et de son rang, ce qui se voit dans son comportement. Elle fera office de souffre-douleur pour Mal durant une bonne partie du roman (pour ne pas dire presque la totalité de celui-ci) avant que les deux jeunes filles ne deviennent finalement amie... ou du moins quelque chose qui s'en approche.
- Jay, le fils de Jafar, est LE voleur le plus connu de l'Île, ce dont il ne se cache pas. Grâce à ses larcins il fourni le stock de la boutique de son père. Il s'entend plutôt bien avec Mal et voit en sa quête un moyen de remettre son père sur son piédestal.
- Carlos, le fils de Cruella, est l'esclave de cette dernière. Au sens propre du terme. En effet, sa mère le place loin derrière ses fourrures dans la listes des choses à laquelle elle tient. Néanmoins, c'est un garçon plutôt sympathique et très intelligent. Ce sera d'ailleurs l'inventeur de la petite bande.
- Ben, le fils de La Belle et la Bête, il sera le seul descendant du côté des gentils que nous allons suivre. Il est le prochain Roi d'Auradon et fait tout pour se montrer digne de son rang et de prouver à son père qu'il pourra lui succéder.
Bien sûr, ce ne sont pas les seuls descendants que nos allons rencontrer tout au long du livre, mais les autres restent plus secondaires voire tertiaire pour certains. Néanmoins, je dois avouer avoir souri à de nombreuses reprises lorsque certains étaient mentionnés.
Les parents ne seront pas en reste dans ce roman même si ils auront des rôles secondaires également. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce que certains d'entre eux sont devenus après la fin de leur histoire, se reconstruisant comme ils le peuvent tout en gardant à l'esprit l'idée qu'un jour ils retrouveront leur gloire passée.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est, à l'image du roman, simple et fluide. On sent le côté jeunesse du titre de par cette simplicité et ce manque de petits détails par-ci par-là. Le récit se concentre davantage sur l'action et les dialogues au détriment de l'environnement en lui-même, pourtant riche en potentiel. Néanmoins, le roman se laisse plutôt bien lire et l'on est curieux de découvrir jusqu'où nos héros vont aller.


Un roman assez simple de manière générale mais qui nous propose une intrigue bien construite, un univers intéressant et des personnages auxquels on s'attache malgré des petits détails qui peuvent chiffonné. Un style d'écriture simple qui vise ouvertement un public assez jeune.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire