15/11/2017

Déesse (Percheron, Tome 3) - Fiona McIntosh

Titre VO : Goddess (The Percheron Saga, #3)
Titre VF : Déesse (Percheron, #3)
Auteur : Fiona McIntosh
Editeur : Bragelonne, Milady 
1ère Edition : 2007 (VO) - 204 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 624


1. Odalisque || 2. Émissaire || 3. Déesse.
Série Complète en 3 Tomes.


Affaibli par un étrange mal, le courageux Lazar est impuissant face à la flotte ennemie qui menace la baie de Percheron. Quant à la Zaradine Ana, qui porterait l'héritier du trône, le futur fils du Zar Boaz, elle est retenue prisonnière par un mystérieux guerrier du désert.
Déchiré entre son coeur et sa raison, le Zar Boaz n'a qu'une seule idée en tête : retrouver Ana. Alors que son royaume est au seuil d'une guerre dévastatrice, il prend la décision désespérée de renvoyer Lazar dans le désert à la recherche de la jeune femme.
Le retour de la Déesse précipite alors les mortels et les dieux dans une bataille chaotique pour l'âme de Percheron.


C'est avec beaucoup d'impatience que je me suis plongée dans l'ultime tome de cette série, et le moins que l'on puisse dire c'est que j'ai passé un bon moment.

On retrouve l'histoire quelques temps après la fin du précédent opus, Ana a été capturée par les rebelles qui se terrent dans le désert. A Percheron, la guerre contre la Galinsée semble imminente avec l'arrivée de la flotte de ce royaume suite au quiproquo causé, malgré lui, par Lazar. Mais ce n'est pas tout car la guerre divine entre Maliz et Lyana se précise de plus en plus et les pions se mettent en place.
L'intrigue va se divisé sur les différents protagonistes que nous suivons depuis le début. Chacune de leurs histoire vont venir se rejoindre pour nos offrir une bataille finale qui se promet épique. Si la majorité d'entre elle m'ont bien plu, je reste malgré tout sur un petit bémol. En effet, si les intrigues liés à Lazar, Ana, Boaz, Herezah et tout les autres vont venir se rejoindre pour se retrouvé lié à celle concernant la bataille divine, cette dernière est loin de ce à quoi je m'attendais en me lançant dans cette fin. Pour ne pas trop vous spoilé, je dirai simplement que cette bataille, pas anodine quand même, se conclura plus que rapidement avec simplement 3-4 pages et franchement assez peu d'action. Pour moi, c'est le plus gros bémol de cet ultime tome. Je reconnais que je n'aurai pas été spécialement contre un tome supplémentaire à la série pour nous offrir LE final qu'elle aurait mérité.
Si l'intrigue a su me captiver d'un bout à l'autre, c'est par la quantité de révélation qui vont venir pointé le bout de leur nez. Il y en a certaines que j'avais deviné, d'autres qui ne m'ont pas plus touché que ça et d'autre en revanche m'ont littéralement scotché, mais le fait est que toutes apportent à chaque fois une nouvelle dimension à l'histoire, ce qui m'a beaucoup plu.

Les personnages ont su encore une fois me plaire. Depuis le début de la série, ils sont assez nombreux mais chacun d'entre eux suit une évolution qui a su beaucoup me plaire et me les faire beaucoup apprécié... enfin hormis Salméo, jamais je ne l'apprécierais celui-là !! En même temps, il sera un connard jusqu'à sa toute dernière apparition. En revanche, les autres m'ont beaucoup plu :
- Lazar sera le personnage le plus impliqué de tout le récit, il faut dire qu'il joue un rôle sur la majorité des intrigues, un peu comme s'il en était le pilier central. C'est un personnage comme je les aime avec un sens du devoir et une loyauté sans faille.
- Ana sera prisonnière durant une grande partie du roman. En même temps, sa condition de femme enceinte ne l'aidera pas beaucoup. Elle est radicalement différence de ce que je lui connaissait jusqu'à présent. D'une jeune femme déterminée et toujours active, elle changera radicalement de rôle pour se cantonné à celui de simple spectatrice malgré la petite part de mystère qui va l'entourer et qui ne sera révéler que vers la fin.
- Boaz deviendra enfin acteur dans l'histoire même si je regrette qu'il ne se soit pas réveiller plus tôt. Surtout en ce qui concerne la véritable identité de son entourage. Dommage que cela ne soit que de curte durée au final.
- Hérezah est Le personnage que j'ai le plus apprécié dans ce dernier tome. Elle va enfin avoir un rôle à sa mesure lorsqu'elle remplacera son fils parti dans le désert. Elle se révélera être une dirigeante digne de la couronne qu'elle représente y compris lorsque les choses tourneront mal.
- Maliz jouera le rôle du méchant fourbe à la perfection. Entre manipulation et mensonge, il parviendra à ses fins durant une grande partie du récit. S'il m'apparaît à chaque fois de manière antipathique, il joue son rôle à la perfection.
Les autres personnages ne seront pas en reste. La majorité d'entre eux apporteront beaucoup à l'histoire et ce jusqu'au bout.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su une fois de plus me transporter dans son univers. Les événements vont se succéder à vitesse grand V de sorte que le roman est parvenu à me captiver d'un bout à l'autre. L'alternance entre les histoires des différents personnages apporte beaucoup de rythme et j'ai eu beaucoup à lâcher le livre une fois dedans.


Une intrigue prenante d'un bout à l'autre, riche en révélation malgré un final qui laisse un gout d'inachevé. Des personnages que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre une fois encore. Un style d'écriture toujours aussi captivant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire