jeudi 20 août 2015

Emissaire (Percheron, Tome 2) - Fiona Mc Intosh

Titre VO : Emissary (The Percheron Saga, #2)
Titre VF : Émissaire (Percheron, #2)
Auteur : Fiona McIntosh
Editeur : Bragelonne, Milady 
1ère Edition : 2006 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 600


1. Odalisque || 2. Émissaire || 3. Déesse.
Série Complète en 3 Tomes.


Prisonnière du harem du grand Palais de pierre de Percheron, l’envoûtante odalisque Ana éveille le désir de tous les hommes qui posent les yeux sur elle. Se méfiant des hautes instances qui conspirent contre Ana, le jeune Zar Boaz cherche conseil auprès de son grand vizir, qui semble avoir subi une métamorphose soudaine. Car en cette période de troubles, le Zar a désespérément besoin de toutes les ressources possibles : une guerre s’annonce en provenance d’un royaume lointain, et la bataille cyclique des dieux se profile…


Après m'être régalée lors de ma lecture du premier tome de cette série, il était obligé que je me plonge dans la suite. Une suite pratiquement directe dans la mesure où peu de temps semble s'être écoulé entre les deux opus.
Nous allons dès le début retourner dans le Palais du Zar où nous allons retrouver ce dernier ainsi que son harem. La vie semble y avoir repris son cours normal malgré le trépas du grand Eperone Lazar qui a secoué la majorité des personnages présent. Mais voila que ce dernier refait surface afin d'empêcher une guerre entre Percheron et la Galinsée son pays d'origine, le tout sur la toile de fond de la guerre divine qui poursuit sa mise en place d'une manière un peu plus importante.

L'intrigue prend donc place dans la continuité de l'opus précédent, à tel point que je n'ai pas eu la sensation de coupure malgré l'écart qui sépare mes deux lectures. Au sein du Palais les choses semblent avoir repris leur cour normal : Boaz prend de plus en plus confiance en lui et excelle dans son poste de Zar sans forcément être influencé, Salméo et Herezah complote une nouvelle fois contre Ana afin d'évincer celle-ci dans le cœur du jeune Zar, Ana aspire à une vie simple et jure de ne plus tenter quoique ce soit pour s'enfuir et devient une odalisque modèle... Une vie de cour assez classique et qui va se révéler riche en rebondissement. Si notre héroïne Ana semble s'être assagie, elle gardera quand même à l'esprit son envie de liberté et lorsque l'occasion se présentera à elle, elle n'hésitera pas à s'enfuir une nouvelle fois... sans se douter qu'elle tombe une fois de plus dans un piège qui lui sera fatal (ou presque).
Le plus grand rebondissement de cet opus restera sans aucun doute le retour de Lazar. Je l'avoue je n'ai pas été surprise le moins du monde. A vrai dire, peu de temps après la fin de ma lecture du premier tome, j'avais eu le malheur de lire les quatrième de couverture des deux opus suivant... et celle du 3 m'a spoilé ce rebondissement. Bon après, je savais qu'il allait revenir mais les conditions et raisons de son retour ont été source de surprise pour moi, de bonne surprise.
Dans ce tome, la situation géopolitique de Percheron sera mise en avant. En effet, la véritable identité de Lazar n'est plus un secret et l'annonce de sa mort en Galinsée n'a pas été très bien accueillie. De ce fait, une guerre entre les royaumes est sur le point d'éclaté à moins que le Zar n'arrive à prouver que l'homme est bel et bien vivant. C'est donc une délégation assez importante qui va devoir traverser le désert en un temps record pour éviter le conflit. Comme pour le premier tome, le titre fait référence au statut de notre jeune héroïne Ana qui devient l'émissaire chargée d'annoncer la nouvelle au royaume ennemi grâce à sa connaissance de la langue.
La notion de guerre divine est également représenté dans ce nouvel opus, on sent que les révélations commence à pointer le bout de leur nez. D'ailleurs, bon nombre d'événements de taille plus ou moins importante vont commencer à venir jouer un rôle dans cette dernière. Cependant, on sent que l'auteur nous met encore tout ça en place. Si le lecteur est pratiquement sur de qui sont les protagonistes de cette guerre et en qui ils se sont réincarnés, l'auteur arrivera à nous semer le doute. J'avoue être plutôt curieuse de voir quelle direction tout cela va prendre. D'autant plus qu'il ne reste qu'un ultime volume pour conclure à la fois l'histoire d'Ana et compagnie, comme celle de la querelle entre Liana et Maliz.
Cet opus se conclu en plein milieu de la traversé du désert où nos héros se retrouvent en fâcheuse posture. J'en était presque à regretter de ne pas avoir le tome suivant sous la main pour voir comment tout ça se terminer. En tout cas une chose est sûre : je ne devrait pas le laisser traîner trop longtemps dans ma bibliothèque.

Concernant les personnages, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver tout ceux rencontrés dans le tome précédent. Beaucoup d'entre eux ont changé depuis le début de leurs aventures, il faut dire que la mort de Lazar en a touché plus d'un.
- Boaz est devenu un peu plus mature. Il ouvre les yeux sur le monde qui l'entoure et essai d'être le meilleur Zar qu'ai connu le royaume. S'il fait tout pour ne plus être influencé par sa mère, il l'est tout de même par d'autres personnages. Néanmoins, malgré son jeune âge, il sait prendre les bonnes décision qui s'impose et fait preuve de maturité.
- Ana est toujours prisonnière du harem. Profondément touché par la mort de Lazar du fait de l'amour qu'elle lui portait, elle s'est plutôt assagie et se comporte comme un petit animal docile, faisant ce que l'on attend d'elle. Sa position dans la harem est plutôt enviable dans la mesure où elle est en passe de devenir la favorite absolue du Zar... et même plus. Elle commence à prendre conscience de sa position dans la guerre divine, même si à ce jour elle reste encore un peu floue.
- Pez, le nain est encore une fois de la partie et prendra un peu plus d'importance ici. Il nous permet de faire le relais entre certains personnages, même si sa situation ne sera plus très sûre au palais. Il sert également de guide dans la guerre des Dieux, mis sans pour autant savoir quoi faire dans certains situations, montrant ainsi un côté plus humain que ce qu'il n'est réellement.
- Tariq devenu Maliz prendra un essor considérable ici. A force de manière, il est parvenu a avoir l'oreille du Zar. Ce dernier écoutant de plus en plus ses conseils. Dans l'histoire de la guerre des Dieux, il est le protagoniste qui restera le plus impliqué. En effet, il agira réellement plus qu'il n'attendra que les choses se passent. Il devient ainsi de plus en plus présent dans l'histoire et ce sur tout les plans.
- Herezah a la main mise sur le harem qu'elle dirige d'une main de maître. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu c'est que son fils commence à s'éloigner d'elle et à ne plus tenir compte de ses avis. Elle fera entre autre partie de la délégation pour la Galinsée où elle nous apparaîtra sous un jour nouveau, rendant son personnage un peu plus fragile. Je dois reconnaître qu'elle est remontée dans mon estime pour le coup.
- Lazar, malgré sa disparition, sera un personnage clé du roman. En effet, bon nombre des événements de ce volume seront de son fait (qu'il en soit conscient ou pas). Son retour m'a bien fait sourire, mais l'auteur arrive à lui faire conservé son statut de simple humain dans la mesure où sa survie n'est du qu'au poison qui coule dans ses veines et qui est "maîtrisé"... mais jusqu'à quand ?
D'autres personnages un peu plus secondaires joueront un rôle important dans ce tome. Salméo est toujours là, bien qu'il soit un peu moins présent durant une bonne moitié de tome. En même temps, ce n'est pas lui qui me manquera. Le personnage de Kett a été plus que touchant de ce nouveau tome et le pauvre fera les frais des erreurs de autres, ce que j'ai quelque peu regretté à son sujet.

Enfin, j'ai été une fois de plus transporté par l'écriture de l'auteur. Si elle est simple et fluide, les pages du roman défilent à une vitesse folle tant j'ai eu envie de connaître la suite des aventures de tout ces personnages. On nous propose des alternance de point de vue qui nous permettent de donner une certaine dimension à l'histoire et de mieux cerner certains protagonistes afin de vivre le roman au plus près de ces derniers.


Une suite dans la parfaite lignée du tome précédent. Une intrigue riche en rebondissement qui s'étoffe peu à peu sans pour autant tout nous révéler. Des personnages qui évoluent en tenant compte de ce qu'ils ont vécu.
Un style d'écriture simple mais addictif !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire