jeudi 31 mai 2012

Morsure (Femmes de l'Autremonde, Tome 1) - Kelley Armstrong

Titre VO : Bitten (Women of the Otherworld, #01)
Titre VF : Morsure (Femmes de l'Autremonde, #01)
Auteur : Kelley Armstrong
Editeur : Bragelonne, Milady
1ère Edition : 2001 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Bit-Lit
Pages : 535


1. Morsure || 2. Capture || 3. Magie de Pacotille || 4. Magie d'Entreprise || 5. Hantise || 6. Rupture || 7. Sacrifice || 7.3. Traque || 8. Démoniaque || 9. Apparition || 10. Frostbitten || 11. Waking the Witch || 12. Spell Bound || 13. Thirteen.
Série complète en 13 Tomes + 42 Nouvelles. Vu le nombre de ces dernières, je ne mettrais que celles lues dans mes chroniques. La liste complète (dans l'ordre chronologique) ainsi que des séries annexes se trouve ici.

ADAPTATION - Série TV : Bitten (3 Saisons. Terminée).


Un voyage excitant à la frontière de la sauvagerie et de la féminité. Elena se coule hors de son lit, prenant bien soin de ne pas réveiller son compagnon. Il ne supporte pas qu'elle disparaisse comme ça au beau milieu de la nuit. Quelle femme normale pourrait avoir tant besoin de retrouver la solitude des rues sombres et mal famées de la ville ? L'énergie contenue déchire ses muscles - elle ne peut plus attendre. Elle se glisse dans une ruelle, ôte ses vêtements et se prépare à la Mutation... Elena fait tout ce qu'elle peut pour être normale. Elle hait sa force, sa sauvagerie, sa faim, son désir, ses instincts de chasseuse et de tueuse. Elle aimerait avoir un mari, des enfants... et même une belle-mère. En tout cas, c'est ce qu'elle voudrait croire. Et voilà que la Meute a besoin d'elle. Cette Meute qu'elle chérit et déteste tout à la fois est la cible d'une bande de déviants sans pitié. Ils mettent l'existence de la Meute en danger, enfreignant les lois du clan. La loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat, Elena découvrira sa vraie nature...


Cela faisait un petit moment que cette saga Bit-Lit me faisait envie, et c'était sans compter la nouvelle du recueil 'Lune de Miel Lune de Sang' qui s’inscrit dans le même univers. Aussi lorsque Serega m'a proposé de lire ce livre dans le cadre du challenge LDPA, j'ai sauté sur l'occasion et je dois dire que je suis complètement ravie.

Nous faisons la connaissance d'Elena, une jeune femme de Toronto normale à un détail près : la nuit, il lui arrive de se glisser hors de chez elle afin de se transformer en louve tout en continuant à vivre au milieu des humains. Mais voila qu'elle reçoit un coup de fil étrange de la part de Jeremy, son Alpha, qui réclame son aide. Ni une ni deux, la jeune femme qui voulait couper (ou presque) les liens avec sa meute, retourne auprès de celle-ci à Stonehaven. Mais qui donc s'amuse à laisser des cadavres humains sur le territoire de la Meute ?

C'est donc au travers des loups-garous que Kelley Armstrong décide d'ouvrir sa saga. Dans le fond, leur concept est assez simple puisqu'ils se transforme dès qu'il le souhaitent ou dès que le corps leur réclame s'ils ne l'ont pas fait depuis belle lurette. Dans l'univers qui est développer ici, ils sont assez rare puisque nous ne rencontrons qu'une seule meute (peu nombreuse au demeurant) et quelques 'cabots' solitaires qui leur gravite autour. Ils vivent cacher afin de ne pas effrayé les humains, aussi lors ces meurtres sont perpétrés sur leur territoire, la Meute craint plus que tout que l'on ne fasse le rapport entre ces deux éléments. Seules deux façon permettent de devenir un loup-garou, la première est la génétique (même si on notera qu'Elena est la seule louve qui existe) ou bien une morsure, comme ce fut le cas pour notre héroïne. Dans le fond, c'est une mythologie assez simple mais qui a le mérite d'être claire et qui permet au lecteur de s'y retrouver aisément.

L'enquête concernant les meurtres qui se perpétuent à Stonehaven est la trame directrice de ce premier volet mais pas seulement. Elle est à quelques reprises reléguée au second plan pour se concentrer sur Elena et son retour dans la communauté des loups-garous. La demoiselle vit à Toronto afin de couper les liens avec la Meute et est donc contrainte de muter (= se transformer) moins souvent qu'à l'accoutumé. Tout va changer dès lors qu'il retrouvera les siens puisqu'elle sera libre de ces contraintes et pourra mener la vie idéale pour ce qu'elle est réellement. Mais son retour sera assez difficile pour elle sur un plan émotionnel car sa relation avec son ancien amant est assez complexe. Ce sera donc pour nous l'occasion d'en savoir un peu plus sur l'entourage de la dame et le passé de certains des personnages. Passé d'ailleurs tourmenté pour certains. Cela nous permet ainsi de bien cerner les profils des personnages et parfois même de mieux comprendre certains de le comportement, ce que j'ai bien apprécier.

Côté personnage, nous suivons donc Elena Michaelis, une jeune femme qui essai de vivre une vie normale d'humaine, refoulant son côté louve au plus profond qu'elle le peut. C'est une jeune femme débrouillarde et déterminée, qui a eu un peu de mal dans ses relations amoureuses depuis la trahison de son dernier amant. Orpheline depuis sa plus tendre enfance, on ne peut pas dire qu’elle a été gâtée par la vie et n'aspire qu'à une chose : avoir une famille idéale, même si certains point seront un peu compromis par sa nouvelle nature. Les aventures qui vont arriver dans ce premier volet vont lui permettre de refaire le point : sur sa nature, sur ses choix et sur sa vie amoureuse. Mais dans le fond, ce sera sans trop grande surprise quand aux réponses qu'elle donnera à ces questions.
La demoiselle est entourée par toute une série de personnages masculins parmi lesquels on notera : 
- Clayton (Clay), l'ancien compagnon d'Elana qui est un enfant sauvage puisqu'il a grandit parmi les loup en plus d'en être un lui-même. Il a du mal à se faire à l'idée qu'Elena ne veut plus de lui et fera tout ce qui est en son pouvoir pour qu'elle lui revienne. D'entrée de jeu, ils 'mont donnée l'impression d'être de simples sex-friends au final, mais leur relation va au delà de ça. Clay est un personnage que j'ai beaucoup aimé et qui m'a beaucoup fait sourire.
- Philip, l'actuel compagnon d'Elena. Il est l'homme idéal que l'on rêverais toute d'avoir : doux, gentil et attentionné malgré son travail très présent dans sa vie. Il n'est pas du tout au courant de la véritable nature de la jeune femme. En revanche, il m'a paru un peu naïf à gober si facilement les histoires inventées par Elena.
- Jeremy, l'Alpha local. Il joue le rôle de chef et de médiateur au sein de la meute comme son grade le laisser entendre. Mais c'est surtout un homme qui tient à protéger les siens, sa famille et ce quel qu'en soit le prix.

Enfin, le style de l'auteur est très agréable à lire mais surtout très riche. De ce fait, il nous permet de bien nous plonger dans l'histoire dans laquelle nous évoluons. De même, il équilibre relativement bien les descriptions, dialogues et scènes d'action rendant ainsi le récit captivant et dont on a hâte de connaître la fin. Vivement le tome 2.


Une bonne surprise que ce premier tome. Un héroïne forte. Un univers simple mais bien construit au sein duquel le lecteur n'a aucun mal à se situer.
Livre lu dans le cadre du challenge LDPA (Session Mai 2012).

mercredi 30 mai 2012

Naïla de Brume (Filles de Lune, Tome 1) - Elizabeth Tremblay

Titre VO/VF : Naïla de Brume (Filles de Lune, #1)
1ère Edition : 2008 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 408


Série complète en 5 Tomes.


Naïla vient de perdre son mari et sa fille. Pour oublier son chagrin, elle se réfugie dans la maison de son enfance où vit sa tante. Très vite, elle fait une découverte stupéfiante : à qui sont ces livres traitant de sorcellerie et de mondes parallèles ? Quelle est donc cette langue mystérieuse qu'elle est seule à pouvoir déchiffrer ? Qui est vraiment sa tante ? Naïla serait-elle l'héritière d'une lignée maudite ?


Dans ce premier opus, nous faisons la connaissance de Naïla, une jeune femme de notre monde (ici appelé Monde de Brume) pas franchement gâtée par la vie, qui vit chez sa tante après les derniers événements qui sont venus la bouleverser. Pour ce changer les idées, elle adore sa vieille tante à retaper la maison. Mais à mesure que les jours passe, elle tombe nez à nez avec des documents et des objets étrange qui vont se révéler plein de surprises pour la demoiselle. Parallèlement à son histoire, nous suivons également des personnages qui semblent évoluer dans un monde étrange. Comme la quatrième de couverture le laisse bien présager, Naïla n'est pas totalement étrangère à cet univers.

L'univers crée par Elisabeth Tremblay est tout simplement magique. Nous suivons tout d'abord Naïla au fil de ses découvertes et des révélations qui vont en découler. Elle verra ainsi sa famille sous un tout nouveau jour car les liens qu'elle connaissait jusqu'à présent ne sont pas les vrais. La jeune femme découvrira qu'elle est une 'Fille de Lune' un caste née dans un monde parallèle et qui sont justement les gardiennes des passages entre les mondes. Mais Naïla est très loin d'être impulsive, aussi durant une bonne moitié du livre, la jeune femme est principalement en quête d'information afin de prendre les bonnes décisions et la plus importante de toute : se rendra-t-elle dans cet autre monde ? Au final, la réponse ne sera sans aucune réelle surprise pour le lecteur mais la manière dont Naïla y arrivera est assez intéressante et surtout très riche en information. En effet, à mesure que l'on avance dans le livre, nous recevons de nombreuses informations sur cet univers tantôt les mondes parallèles et la caste des 'Filles de Lune' tantôt sur la famille de Naïla en elle-même qui est très lié. De ce fait, ce premier tome pose complètement les bases de l'histoire afin que nous puissions nous y retrouver par la suite. Néanmoins, j'ai trouvé toute cette partie un peu longuette, j'avais hâte que les choses commencent à bouger.

La seconde moitié du roman se passe dans ce fameux monde parallèle où, comme l'on se doute, notre héroïne a fini par aller. La manière de voyager est assez sympathique dans l'ensemble, même si elle n'est pas forcément originale. Nous continuons à aller de découverte en découvertes dans cet univers. Un univers relativement bien construit et intéressant où l'on retrouve une classique lutte de pouvoir entre 2 parties. Une nouvelle caste fera également son apparition : celle des protecteur des Filles de Lune en la personne d'Alix/Alexis. D'ailleurs, j'ai eu un peu de mal à cerner l'idée des deux noms pour ce même personnage. Mais au final, on y pense plus trop tant on est pris dans le récit.
Si dans cet autre monde, nous allons encore une fois de découverte en découverte, cette seconde partie est beaucoup plus rythmée que la seconde. En effet, notre héroïne devient un peu plus active dans l'histoire où les péripéties commencent à s'enchaînés donnant ainsi un certain rythme à l'histoire dont on a du mal à lâcher avant de connaître le dernier mot. J'ai d'ailleurs beaucoup aprécié cette partie, même si les choix de Naîla m'ont un peu déçu par moment.

Au niveau des personnages, nous suivons principalement Naïla, une jeune femme qui porte un double deuil depuis peu de temps : celui de son enfant et de son époux. Son séjour chez sa tante est l'occasion de faire un peu le point sur sa vie et de prendre un peu de recul par rapport à ces deux événements afin qu'elle puisse réellement faire son deuil. Pour le lecture tout ne nous est raconté que sous forme de petit flash-back mais qui suffisent à bien cerner les sentiments de la jeune femme. Nous allons la suivre au gré de ses découvertes qui vont lui permettre de tourner la page sur la vie qu'elle a menée jusqu'à présent. De part son âge et son vécu, Naïla est un personnage posé et réfléchi, qui ne fonce pas tête baissée quelque part sans songer aux conséquences. Néanmoins, ce côté disparaîtra un peu lors de son séjour dans le Royaume des Anciens, lui faisant parfois prendre des décisions un peu étrange. On a même l'impression de passer à un tout nouveau personnage lors de ces moments. Naîla devient plus impulsive et déterminée.
Dans le monde des Anciens, la jeune femme fera la connaissance d'Alix/Alexis. Un jeune homme chargé de la protéger et de l'escorter aurpsè des mages où elle sera en sûreté. Sauf que tout ne se passe pas franchement, comme le jeune homme l'avait prévu. Alix/Alexis est un personnage que j'ai beaucoup apprécier. Certes il déborde de qualité exemplaire : chevaleresque, ingénieux, calculateur... Mais il est également fougueux et impulsif, ce qui va parfois le conduire dans de sales draps. Naïla et lui passent pas mal de temps à se chamailler, ce que j'ai beaucoup aimé. La naissance de leur relation n'est pas en soi un grande surprise, mais elle m'a bien plu. Je suis curieuse de découvrir comment elle va évoluer dans les prochains volumes.
Les personnages secondaires seront assez nombreux dans le fond mais on retiendra tout particulièrement : 
- Hilda, la tante de Naïla, resté dans le monde de Brume. Proche de la jeune femme et seule famille qui lui reste, la vielle dame lui sera d'une grande aide lors des premières découvertes qu'elle fera.
- Alexandre, le grand méchant de l'histoire (et accessoirement frère d'Alix/Alexis). Au départ, j'ai eu un peu l'impression qu'il était plus un pantin qu'autre chose. Mais dans le fond, il est quand même froid et calculateur, ne pensant qu'à obtenir un maximum de pouvoir.
- Melijna, la sorcière du seigneur précédent. Un vieille dame sans âge qui pratique la magie noire et qui m'a donné l'impression d'un femme forte de caractère et prête à tout pour parvenir à ses fins.

Le style de l'auteur que j'ai trouvé très agréable à lire. Si j'ai trouvé un peu la première partie (celle dans le monde de Brume) un peu longuette, je ne me suis pas lassée un seul instant. Elisabeth Tremblay prend le temps de poser les bases de son univers afin que le lecteur puisse bien s'y intégrer et d'entrer directement dans le feu de l'action une fois que l'héroïne franchit le passage. En effet, dans la seconde partie (qui se déroule dans le monde des anciens) les informations continuent à affluer mais on entre directement dans une histoire un peu plus active et l'on est happé par cet univers.

Enfin, un petit mot sur la couverture du livre qui est tout simplement magnifique et qui retranscrit assez bien l'univers dans lequel notre héroïne évolue. Des trois éditions qui existent de cet ouvrage, c'est sans conteste ma préféré (et celle du second tome dans la même édition l'es tout autant).


Un coup de cœur pour ce premier tome. Un univers riche. Une héroïne réfléchit de par sa vie pas franchement rose, mais qui se reprend en main pour continuer à vivre sa vie dans un monde où elle ne connait pas grand chose mais auquel elle est très lié. Vivement la suite. <3

Arcaalea - Benjamin59 - Blanche - Cln - Ela - Isallysun - LegoLegitisLegitimus - Lux Oxa - NiThOuxx - Stephanie-plaisir de lire - Yo

mardi 29 mai 2012

La Vengeance de Sire Oda (Blood Ninja, Tome 2) - Nick Lake

Titre VO : The Revenge of Lord Oda (Blood Ninja, #2)
Titre VF : La Vengeance de Sire Oda (Blood Ninja, #2)
Auteur : Nick Lake
Éditeur : Gallimard Jeunesse
1ère Édition : 2010 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 424


1. Le Destin de Taro || 2. La Vengeance de Sire Oda || 3. La Trahison des Vivants.
Série Complète en 3 Tomes.


Il combattra des fantômes et des créatures de légende.
Il affrontera la douleur et la mort.
Il ira jusqu'en enfer pour sauver son amour.
Il devra renoncer à la vengeance et apprendre la sagesse.
Japon, 1566.
Réfugié dans la montagne des ninjas, Taro ne songe qu'à retrouver sa mère et la légendaire boule du Bouddha, source d'un pouvoir illimité pour celui qui la possède. Accompagné de son fidèle ami Hiro et de la belle Hana, il va bientôt se trouver plongé au cœur des batailles sanglantes que se livrent les samouraïs pour le pouvoir. L'honneur, le devoir autant que le destin, conduisent Taro vers de terribles défis.


Retour au Japon en 1566 pour retrouver Taro, notre jeune héros. Ayant trouver refuge à la montagne des ninja, il attend avec impatience un signe de vie de sa mère pour s'assurer que cette dernière est sauve et pour qu'ils puissent enfin se retrouver. Accompagné par Hiro son ami de toujours et la belle Hana, la fille de Sire Oda. Taro va retrouver sa mère dans un monastère mais ce que le jeune homme ignore c'est que Sire Oda n'a pas péri. Pire encore, il est devenu lui aussi un vampire et entend bien se venger de celui qui est la source de ses malheurs. Mais les batailles qui vont ponctué ce second opus se feront à une plus grande envergure que nos héros n'auraient pu le croire.

J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver cet univers qui mêle habilement vampires et ninja. Ici, point de découvertes puisque nous savons très bien comment fonctionnent ces deux castes et la façon dont elle sont liée. Ce qui est plutôt mis en avant dans ce volume sont les éternelles querelles de territoires entre les deux puissances du moment : à savoir les partisans d'Oda d'un côté, qui étrangement n'ont jamais parler de la mort de leur maître ; et d'un autre côté la force des Tokugawa qui n'hésite pas à s'allier aux étrangers pour obtenir des armes plus perfectionnées. Mais le grand terrain de bataille de ce tome ne sera pas forcément celui qu'on croit puisque le gros du combat se déroulera au temple où nos héros trouverons refuge,e t ce en plusieurs 'manche' si on peut dire. Point n'est question ici de foncer dans le tas sans réfléchir, tout est une question de stratégie et de subtilité, ce qui nous permet de voir les choses sous un autre angle, car parallèlement aux aventures de Taro, nous allons également suivre tour à tour ce qu'il se passe du côté d'autres personnages qui croiseront la route de nos amis : Yukiko leur ancienne amie devenu partisante Oda, Sire Oda et Sire Tokugawa en personne mais également Shusaku le maître de Taro. Cela apporte ainsi une autre dimension à l'histoire et nous permet de mieux cerner la personnalité de certains personnages que l'on a (ou pas) apprécier.

Comme l'on se doute bien Taro va finir par retrouver sa mère et n’aurai alors qu'un objectif : parvenir à mettre la main sur la fameuse Boule du Bouddha, qui dit-on possède de grand pouvoirs. Mais ce sera une quête réalisée de façon assez rapide par notre héros, j'ai même trouvé ça un peu trop facile pour lui. Le seul point positif que j'en retiens de cette quête (hormis son résultat final qui impactera énormément la suite de l'histoire), c'est la rencontre que fera notre héros et que l'on attendais avec grande impatience, même si elle ne s'est pas faite de la façon dont on s'y serait réellement cru entre les deux personnages.

Lors de leur séjour au temple, nous héros auront bien de quoi s'occuper. Les moines chez qui ils ont trouvé refuge ne sont pas réellement des hommes religieux à proprement parler puisqu'ils excellent dans l'art du sabre et notre héros, compte bien en profiter même si l'apprentissage ne sera pas si aisé que cela. Enfin, suite à la première vague de bataille qui va toucher le monastère Taro n'aura pas d'autre choix que de partir en enfer au sens propre du terme afin de faire revenir la personne à laquelle il tient. La façon dont le jeune homme s'y rendra sera assez originale et originaire d'une légende que nous allons découvrir par la suite. C'est un passage que j'ai beaucoup aimé que cette petite quête en enfer.

Côté personnage, nous retrouvons donc Taro qui semble s'être habitué à sa nouvelle condition de ninja et vampire. Mais il reste toujours un peu en apprentissage car tout est bon pour parvenir à ses fins aussi nobles soient-elles. C'est un jeune homme qui au fil des pages garde son courage et sa bravoure quelle que soit les épreuves auxquelles il se retrouve confronté. Malgré tout, il garde un petit côté loup solitaire, non pas parce qu'il ne supporte pas le contact des autres du fait de sa nouvelle nature ais plutôt pour protéger ceux qui lui tiennent à cœur, même si il se retrouvera parfois confronté à des choix difficiles.
Hiro, l'ami d'enfance de notre héros lui est toujours aussi loyal et droit peut-être même un peu trop. A ses côté, il jouera un peu la voix de la raison pour ouvrir les yeux à Taro qui par moment se retrouvera un peu aveuglé par la tournure que prennent les événements.
La belle Hana sera également de la partie. Comme l'on se doute bien c'est envers elle que notre héros développera de réels sentiments (qui bien entendu seront réciproques), et ce malgré les nombreuses différences qui les oppose et les obstacles qui se dresseront en travers de leurs chemins. Pour une princesse, elle est loin d'être une pauvre chose fragile, bien au contraire, elle n'hésitera pas à prendre part au combat dès lors qu'elle l'aura décidé car c'est une demoiselle très déterminée.
Au niveau des personnages secondaire, on notera tout particulièrement :
- Sire Oda, qui semble d'être habitué à sa nouvelle condition et compte bien en profiter pour assouvir sa vengeance. Son attitude avec sa fille sera assez surprenante dès lors qu'ils se retrouveront.
- Sire Tokugawa. Calculateur, il n'hésite pas à faire appel à des étrangers pour vaincre son ennemis de toujours dans des machinations assez bien pensée et auxquelles l'ennemi ne s'attend pas et même parfois le lecteur non plus.
- Yukiko, la jeune demoiselle apprenti ninja qui garde une rancœur assez importante envers notre héros. Froide et déterminée, elle n'hésitera pas à mettre en œuvre tout ce qu'elle peu pour venger la mort de sa jeune sœur.

Enfin, pour terminer, le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. Très rythmé par de cours chapitres qui enchaîne les différents point de vue des personnages comme les légendes qui ponctuent l'histoire, le récit nous tient en haleine jusqu'au bout. Néanmoins, le bémol que j'avais soulevé dans ma lecture du précédent opus reste toujours présent : quitte à utilisé le vocabulaire japonaises à quelques reprises dans le texte, je pense toujours qu'il serait judicieux de les expliquer un peu pour ceux qui ne les connaîtrait pas forcément.


Une suite à la hauteur où les événements s'enchaînent à vitesse grand V. Les coups sont calculés par les personnages comme s'il s'agissaient d'un jeu d'échec. J'ai hâte de voir comment va se conclure la trilogie.

mardi 22 mai 2012

La Pâle Lumière des Ténèbres (A comme Association, Tome 1) - Erik L'Homme

Titre VF : La Pâle Lumière des Ténèbres (A comme Association, #1)
Auteur : Erik L'Homme
1ère Édition : 2010
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 154


1. La Pâle Lumière des Ténèbres || 2. Les Limites Obscures de la Magie || 3. L’Étoffe Fragile du Monde || 4. Le Subtil Parfum du Souffre || 5. Là où les mots n'existent pas || 6. Ce qui dort dans la nuit || 7. Car nos cœurs sont hantés || 8. Le Regard brûlant des Etoiles.
Série complète en 8 Tomes.


Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de l'Association. L'organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d'ail !


A l'origine, si j'ai décidé de me lancer dans cette série, c'était principalement pour découvrir les tomes 2 et 4 qui ont été écrits par Pierre Bottero (un auteur que j'affectionne), mais comme ma précédente expérience avec Erik L'Homme ne m'avais pas convaincue j'avais longtemps repoussé ma lecture de cette série et au final je me dis que si j'avais su je l'aurai découvert bien plus tôt ! 

Lycéen normal le jour, Jasper est un adolescent presque comme les autres bien qu'il ne soit pas parmi les plus populaire de son école. Mais il mène une double vie : en effet, il est agent stagiaire dans une organisation nommée l'Association qui a pour vocation de s'occuper de toute ce qui relève du surnaturel. L'une des missions du jeune homme vont le conduire droit chez les vampires auxquels viendront se rajouter une histoire de trafic de drogue. Le pied pour un jeune agent stagiaire qui ne fait que des missions ennuyeuse depuis son entrée dans l'Association.

A comme Association c'est un court roman dont l'intrigue est au final assez simple : Jasper rencontre un vampire comme drogué au cours d'une mission et de ce fait, il sera chargé de la suite de l'affaire dans le démantèlement du trafic. Mais c'est aussi pour nous l'occasion de découvrir un peu mieux sa vie, loin d'être normale. Nous allons surtout nous intéresser à l'aspect de l'Association où l'on nous explique qu'il existe 3 types de personnes : les Normaux (à savoir nous autre simples humains), les anormaux (toutes les créatures fantastiques comme les vampires) et enfin les Paranormaux (ceux qui se situent entre les deux, dont fait partie Jasper et qui sont chargé de veiller sur les précédents). Une vision du monde assez simple mais très efficace qui nous offre un monde assez bien construit.
Concernant l'Association en elle-même, nous apprenons pour le moment son but principal mais aussi et surtout le fonctionnement du grade d'Agent Stagiaire qu'occupe notre héros. Oscillant entre formations en amphi et missions assez basique telles que rencontrer des individus. Il m'ont un peu donner la sensation d'être simplement des collecteurs d'info en provenance d'Indics. Mais cela change très vite grâce à la seconde mission de Jasper, ce qui est assez intéressant car c'est beaucoup plus vivant et intéressant.

Comme je l'ai dit plus haut, Jasper est un Paranormal. Don qu'il a hérité de sa mère qui était une sorcière, ou plutôt une Wicca. Le jeune homme pratique donc la magie qui lui sera fort utile lors de ses missions. En même temps que nous le voyons utilisé les sortilèges de sa fabrication, il nous explique que la véritable magie est à des kilomètres de celles que l'on peut voir dans des histoires du style Harry Potter où il suffit d'une formule. Ici la magie s’appuie principalement sur des éléments concret que l'on peut trouver n'importe où et sur leurs caractéristique : poudre d'or, plantes en tout genre, pierre précieuses, langage ancien et elfique... C'est un aspect de cet univers que j'ai beaucoup aimé et qui nous le rend assez proche voire réaliste.
Autre point qui nous rend l'histoire assez proche de nous : tout se passe en France et plus particulièrement à Paris. Dans un sens, ce n'est pas si étonnant que celui puisque les auteurs sont eux-même français à l'origine, mais c'est un petit plus assez sympathique... même si l'on est pas forcément parisien soi-même.

Jasper, fils d'une bonne famille, est un adolescent assez sympathique. Comme bien souvent dans les histoires jeunesse, c'est un adolescent lambda que rien ne prédestinait forcément à ce qui va lui arriver. au lycée, c'est un peu un personnage invisible, loin d'être très populaire, bien au contraire. Il peut néanmoins compter sur ses deux meilleurs amis pour le soutenir, même si ces derniers ne sont pas du tout au courant de sa double vie. C'est également un joueur de cornemuse dans le groupe qu'il a fondé avec ses amis, c'est quelque chose qui m'a fait énormément sourire car autant un personnage qui fait parti d'un groupe n'est pas chose rare autant l'instrument qu'il joue l'es énormément.
Parmi les personnages secondaire que nous rencontrerons, il y a principalement des membres de l'association : 
- Ombe. Une damoiselle forte et courageuse qui ne laisse pas le jeune homme indifférent et qui passe son temps à le taquiner.
- Walter. Le supérieur direct de Jasper un homme responsable et caractériel qui sait ce qu'il veut. Dans le fond c'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié.
- Mademoiselle Rose. La secrétaire de Walter, qui est la première interlocutrice de Jasper lorsqu'il doit faire ses rapport ou tout simplement lorsqu'il se rend au siège de l'Association. Une femme tout à fait charmante qui semble proche du jeune homme.
- Le Sphinx. C'est le surnom de l'armurier de l'Association. C'est lui qui fournit le matériel aux différents agent. C'est un fana des papillons à tel point qu'on se demande parfois entre sa passion et son métier lequel es le plus important pour lui. C'est un personnage qui m'aura fait beaucoup sourire même s'il n'est pas si présent que cela.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Si je l'avais trouvé un peu trop jeunesse dans sa précédente série, ici tout les défauts que j'avais pu lui trouvé ont disparu. Les événements se déroulent à vitesse grand V et l'on ne voit pas défiler les pages à mesure que l'on avance et que l'on est prit dans l'histoire. Néanmoins, je trouve un peu dommage que cela ait été si court car certaines choses auraient pu être plus approfondies. Néanmoins, je garde un très bon souvenir de ce premier tome et je lirai la suite avec grand plaisir.


Un premier tome court mais prenant qui nous fait découvrir l'univers mis en place dans la saga. Un monde qui se veut à a fois fantastique mais très réaliste au sein duquel gravite des personnages très sympathiques.

jeudi 17 mai 2012

La Girafe, le Pélican et moi - Roald Dahl

Titre VO : The Giraffe, the Pelly and Me
Titre VF : La Girafe, le Pélican et moi
Auteur : Roald Dahl
Editeur : Folio Cadet
1ère Edition : 1985 (VO) - 1986 (VF)
Genre : Comédie, Jeunesse
Pages : 62


Qui habite la boutique de bonbons dont rêve Billy ? Le Gang des Laveurs de Carreaux ! Il y a la Girafe au long cou, le Pélican au bec escamotable et le Singe agile. Quand il rejoint le trio, le jeune garçon ne se doute pas qu'il va participer au nettoyage des six cent soixante-dix-sept vitres du château de Hampshire ! Le vieux duc grincheux, son propriétaire, saura-t-il les récompenser ?


Cela faisait longtemps que j'avais envie de me replonger dans l'univers totalement déjanté de Roald Dahl, ayant envie d'un petit quelque chose d'assez court, j'ai jeter mon dévolue sur celui-ci. 
C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai plongée dans l'histoire de Billy, un petit garçon qui m'a qu'un rêve : reprendre plus tard l'ancienne boutique de bonbon juste en face de chez lui afin de la rouvrir. Lorsqu'il découvre que la maison de ses rêves à récemment été vendue sa curiosité l'amène à faire la connaissance de ses nouveaux voisins qui ne sont autre qu'un singe, une girafe et un pélican qui gagnent leur vie en lavant des carreaux. Et tout cec va les conduire dans la demeure d'un duc local...

C'est une histoire très charmante que nous avons ici et qui se lit très vite. On s'amuse à découvrir les aventures du petit groupe assez hétéroclite d'animaux parlant et de leur nouvel ami. Après, il faut l'avouer cela ne casse pas trois pattes à un canard puisque le quatuor improvisé ne fait que rendre de petits services au duc qui de ce fait va très gracieusement les récompensé. Cela reste néanmoins une histoire très sympathique pour les jeunes.

Billy est un petit garçon à la fois débrouillard et rêveur auquel pourront s'identifier les jeunes lectures. Le trio d'animaux m'a bien plus dans l'ensemble. J'ai beaucoup aimé les chansons qu'ils chantaient dans l'histoire qui collait bien à l'univers et qui prêtait à sourire à de nombreuses reprises.

Enfin, le style de Roald Dahl est toujours aussi agréable à lire et à la portée de tous. L'ensemble est ponctué par les illustrations de Quentin Blake (comme toujours d'ailleurs, c'est un duo qui marche à merveille) et qui nous donne encore plus l'occasion de sourire.


Un court roman jeunesse très sympathique et remplit d'humour, servi par un style à la portée de tous et des illustration qui rendent bien l'ambiance de l'histoire.

mercredi 16 mai 2012

Le Chaperon Rouge - Sarah Blakley-Cartwright

Titre VO : Red Riding Hood
Titre VF : Le Chaperon Rouge
Auteur : Sarah Blakley-Cartwright
Editeur : Michel Lafon
1ère Edition : 2011 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Adaptation
Pages : 343

ADAPTATION - Film : Le Chaperon Rouge (2011).


Le village de Daggerhorn semble sommeiller au creux de la vallée. Depuis des générations, le Loup qui menace sa tranquillité est tenu à l’écart grâce à un sacrifice mensuel. Mais aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri. Et la peur rôde… Depuis la mort de sa sœur, la plus douce des jeunes filles, Valérie est inconsolable. Henry, le superbe fils du forgeron, tente de gagner ses faveurs, mais le cœur indompté de la belle bat pour un autre garçon : Peter, le bûcheron exclu du groupe, qui lui offre des escapades palpitantes loin du cocon familial. Un beau jour, un chasseur de loups de passage dans la région fait une terrible révélation qui provoque la stupeur des villageois : la Bête qui les terrorise depuis des années vit parmi eux. Tout le monde devient suspect. Bientôt, on comprend que seule Valérie peut entendre la voix du Loup. Et celui-ci exige qu’elle le rejoigne avant que le sang coule… et que tous ceux qu’elle aime disparaissent.


Cela faisait un petit moment que ce livre traînait dans ma PAL et je me suis enfin décidée à l'en faire sortir. Malgré tout après cette lecture je reste quand même assez sceptique sur certains points. Je pense qu'un de ces jours j'en profiterais pour regarder l'adaptation ciné histoire de voir si j'en aurai le même ressenti.

Dans cette histoire nous avons une réécriture du conte du petit Chaperon Rouge dans une version un peu plus sombre. Nous allons suivre les aventures de la jeune Valérie, une villageoise lambda. Proche de sa sœur, Lucie, qui au niveau caractère est pratiquement son opposé complet. Mais dans le village où vivent les deux sœurs plane la menace du loup auquel les habitants doivent sacrifier régulièrement un bête de leurs troupeaux. Mais voila que lors de la dernière moisson, la créature s'en prend à Lucie qui est retrouvée morte. C'est le début d'une longue série et surtout de l'envie des villageois de se débarrasser de la créature.

L'idée de base d'un loup qui terrorise les villageois m'a assez plu dans l'ensemble. Malgré tout, j'ai quand même eu un petit manque d'information à ce sujet. On ne sait pas trop comment tout à commencer. Si l'on nous explique la situation du village au moment où nous arrivons, les informations antérieures m'ont un peu fait défaut. 
L'ambiance est relativement bien réussie même si je m'attendais à un début d'histoire totalement différents. Tout commence par une scène d'enfance de Valérie puis on bascule des années plus tard à l'occasion de la moisson. Moisson qui d'ailleurs va prendre une place très importante dans l'histoire, trop à mon gout au point que l'on oublie un peu que ce n'est pas là et dans les amourettes des demoiselles de Daggerhorn que se trouve le plus important. Il faudra attendre la fin de la moisson et plus précisément la mort de Lucie pour que les choses tourne enfin.

C'est à partir de ce moment que j'ai vraiment bien accroché à l'histoire. La chasse au loup commence alors et on découvre un peu mieux la façon dont les villageois, et les prêtres surtout, perçoivent la créature. C'est également à ce moment-là que sa présence se fera plus concrète et plus réelle. On nous apprend alors que la créature n'est pas véritablement un loup mais en réalité un loup-garou qui n'est autre que l'un des villageois. Ainsi naît une relation assez méfiante entre les villageois eux-même qui soupçonnent tout ceux qui l'entoure d'être le coupable, y comprit les membres de sa propre famille. Au fil des pages le lecture s'amuse à essayer de deviner la véritable identité de la créature jusqu'à la dernière page... où RIEN ne nous est révélée. Oui oui, vous avez bien lu, une fois que nous tournons la 343ème et dernière page, nous ne savons toujours pas qui est le loup. Là autant le dire, j'ai été complètement déçue par le livre et j'étais prête à bien le descendre dans ma chronique. Oui mais voila, juste après on nous parle de la fin de l'histoire et du site internet de l'éditeur. Piquée par ma curiosité, je suis allée y jeter un œil et en farfouillant bien j'ai découvert que le véritable dernier chapitre s'y trouvait avec la véritable conclusion de l'histoire. Du coup, le livre est un peu remonte dans mon estime. Mais je me pose la question du choix éditorial de ne pas mettre ce chapitre dans le livre, dans le fond ça apporte quoi ?

Nous suivons donc tout les événements que j'ai cité au dessus du point de vue de Valérie, mais il n'y a pas que cela. Nous avons aussi droit à ses préoccupations amoureuses entre Henry et Peter son cœur balance. Autant je n'ai rien contre les romances, autant ici cela m'a un peu ennuyé. A vrai dire, cela m'est même passé carrément au dessus. On se sent plus emporté par la recherche de l'identité du loup que par cette romance triangulaire dont au final il n'y aura pas une grande surprise.

Valérie est une demoiselle assez sympathique qui ne ressemble en rien à ses compagne. Plutôt garçon manquée courageuse et audacieuse, elle est dynamique et pleine de vitalité. Mais lorsqu'il sera question de ses histoires de cœur, elle redeviendra une damoiselle basique ne sachant qui choisir. Sa relation avec le loup est assez étrange et nous intrigue beaucoup puisqu'elle est la seule qui arrive à communiquer avec lui, ce qui titille notre curiosité.
Les deux tourtereaux qui gravitent autour de la demoiselle dans le fond se ressemblent assez. Courageux et fiers de leurs sentiments, ils souhaitent par dessous tout préserver la jeune fille de ce qu'il se passe. Henry, fils du riche forgeron, est le fiancé de Valérie pour des raisons qui nous seront révélés plus tard est le plus chaleureux et le plus protecteur des deux, c'est du moins la sensation que j'en ai eu. Peter, lui est un peu plus froid et distant comme s'il souhaitait que la demoiselle ne s'attache pas à lui. Cependant, beaucoup de mystère plane autour du personnage ce notamment lié à des événements qui se seraient passé durant leur enfance, mais cela on ne nous le révèle pas complètement à mesure que l'on avance dans le livre.

Le style de l'auteur est assez dynamique dans l'ensemble, peut-être même un peu trop. A plusieurs reprise, j'ai eu la sensation qu'il manquait des liens entre certains éléments de l'histoire, comme si j'avais carrément raté un épisode. L'atmosphère mystérieuse qui plane tout autour de l'histoire est dans l'ensemble assez bien faite, mais au final il nous manque certains éléments qui reste en suspend une fois notre lecture achevé (et ce qu'on ai lu le chapitre final sur le site éditeur ou pas).


Une lecture divertissante dans l'ensemble mais qui souffre quand même de quelques raté au niveau de l'histoire qui au final donne la sensation d'un manque. Je pense que si l'auteur avais pris un peu plus de temps pour travailler son roman, on aurai pu avoir quelque chose de plus intéressant.
Enfin, un choix éditorial qui laisse dubitatif quand à la publication du chapitre final et qui peut laisser un très mauvais souvenir au lecteur qui ne va pas plus loin que le livre objet...

vendredi 11 mai 2012

Lueur de Feu (Lueur de Feu, Tome 1) - Sophie Jordan

Titre VO : Firelight (Firelight, #1) 
Titre VF : Lueur de Feu (Lueur de Feu, #1)
Auteur : Sophie Jordan
Éditeur : Gallimard Jeunesse [Grand Format & Pôle Fiction]
1ère Édition : 2010 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantasy, Young Adult
Pages : 336


1. Lueur de Feu || 2. Sœurs Rivales || 3. Prisonnière || 3.5. Breathless.
Série Complète en 3 Tomes + 1 Novella.


Jacinda est draki, des descendants des dragons qui peuvent prendre forme humaine. Mais elle crache également du feu, un don exceptionnel pour ceux de son espèce. Un matin, alors qu’elle enfreint le règlement en volant de jour, la jeune fille est prise en chasse. Jacinda s’échappe de justesse et trouve refuge dans une grotte. Quel est ce mystérieux garçon qui la surprend sans pour autant révéler sa cachette? Obligée de fuir pour éviter la punition de son clan, elle s’installe en plein désert avec sa mère et sa soeur. Mais pas question pour Jacinda d’oublier son « don ». Au lycée, elle retrouve le jeune garçon qui lui a sauvé la vie. Si Will ne la reconnaît pas, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Elle devrait pourtant le fuir, car le désir, comme la peur, pousse les drakis à se manifester, et ce serait une bien mauvaise idée de révéler sa vraie nature dans les couloirs du lycée…


Tout commence par l'escapade de deux adolescentes en pleine forêt, qui vont nous ouvrir les portes de leurs univers : celui des Drakis, les descendant des dragons. Mais leur petite virée sous leur forme reptilienne va vite tourner court lorsqu'elles seront prises en chasse par des chasseurs. Elles parviennent malgré tout à s'en tirer. Mais dès leur retour au camp de base, Jacinda voit sa vie basculer du tout au tout : sa famille quitte son lieu de naissance pour une grande ville perdue au milieu du désert...

'Lueur de Feu' est un roman dans lequel nous plongeons dans une version des dragons assez intéressante. J'adore les histoires où il est question de dragon et encore plus lorsque l'on y ajoute la notion de transformation. Ici, c'est le cas de Jacinda et son peuple qui vit caché et même coupé du monde normal... de notre monde. Leur plus grande sécurité est le fait que tout le monde ignore que les dragons peuvent prendre forme humaine (ce qui s'appelle se démanifester). J'ai bien aimé également l'idée qu'il existe une multitude de dragons selon leurs capacité et/ou leur apparence. Notre héroïne fait d'ailleurs parti d'une caste assez rare que sont les 'Cracheurs de Feu' dont on devine la capacité rien qu'au nom. Malgré tout, ce que nous apprenons sur cette peuplade se fait au travers des yeux de Jacinda aussi nous n'allons faire la connaissance qu'une poignée de type de draki et encore de façon assez sommaire dans l'ensemble.

Jacinda et sa famille s'établissent dans une ville désertique (au sens climatique du terme) car le vœu de sa mère est que le draki de sa fille s'efface à tout jamais, afin de préserver celle-ci de ce que le clan a prévu pour elle. Ce sont des choses qui nous seront révélée bien plus tard et d'une façon assez brutale pour notre héroïne. Le lecteur se trouve dans la même situation que Jacinda et l'ignore tout autant (et ne le devine pas forcément), de fait, on vit complètement l'histoire avec la demoiselle. Jacinda va alors gouter à la vie d'une lycéenne normale en compagnie de sa sœur jumelle (qui elle ne se manifeste pas) et elle va bien vite avoir du mal à survivre là-bas et surtout à se maîtriser. 
C'est ainsi qu'elle rencontrera Will, un adolescent assez mystérieux mais qui ne le restera pas bien longtemps. Tantôt ils s'attirent tantôt ils s'évitent, on prend beaucoup de plaisir à suivre la naissance de leur relation au fil des pages, jusqu'au grand moment que l'on attendais un peu : celui où ils apprennent la vérité l'un sur l'autre. Lui étant un Chasseur et elle une Draki. Et c'est cette romance naissante qui est au cœur de l'histoire dans le fond. Une histoire d'amant maudit que tout sépare mais que tout relie. J'ai beaucoup aimé voir leur relation évoluer au fil des chapitres et des évènements. Sans oublier que par dessus cette dernière, viendra se greffer les histoires lié au clan de Jacinda et au destin qu'ils lui prévoit.

Côté personnage, nous rencontrons donc Jacinda, une adolescente un peu rebelle mais très forte et déterminée. Si sa mère veut tout faire pour qu'elle perde son dragon, la demoiselle ne l'entend pas de cette oreille et mettra en œuvre tout ce qu'elle peut pour que cela n'arrive pas. Elle possède une maîtrise d'elle-même assez importante bien qu'elle craque plus ou moins par moment. Entre son amour pour Will, sa famille et les devoirs de son clan son cœur balance mais le choix sera vite fait.
Will est un garçon tout a fait charmant. Mystérieux d'entrée de jeu, il se révèlera peu à peu au fil des pages tant sur son métier de chasseur que sur sa famille ou ses idées. Mais il cachera un lourd secret concernant son enfance que le lecteur arrive quelque peu à percevoir au fur et à mesure que l'on avance.
Parmi les personnages secondaires qui les entoure, on notera tout particulièrement : 
- Tamra, la sœur jumelle de notre héroïne. Une adolescente lambda qui n a assez de grandir dans l'ombre de sa sœur, si précieuse au clan, et qui espère pouvoir enfin vivre une vie normale après leur fuite.
- Cassian, le futur chef du clan, draki onyx. Fier de lui et déterminé, il a tout les atout d'un futur chef et il est bien décidé à ce que les choses aillent comme il le souhaite.
- Xander, le cousin de Will. Chasseur lui aussi, il est sans cesse en train de se comparé à son cousin envers qui il ressent un sentiment d'infériorité. Il ne verra pas d'un si bon oeil que cela la nouvelle relation de Will.

Enfin, le style de l'auteur est vraiment très agréable à lire, équilibrant bien les descriptions/actions/dialogues. J'ai tout particulièrement apprécié la façon dont sont narré les manifestations (transformation en dragon) de notre héroïne. On arrive à bien visualiser la scène et cela apporte une certaine dimension réelle à l'histoire. La fin de ce premier volet est riche en rebondissement et j'ai hâte de découvrir la suite.
Enfin, petit mention spéciale à la couverture (identique à la VO), que je trouve sublime et qui correspond très bien à l'image que l'on a de notre héroïne et de son draki.


Une romance entre un dragon et un chasseur de dragon charmante. Un mythologie des dragons très riche et fouillée. Des transformations racontés de façon intéressantes et très réalistes.

mercredi 2 mai 2012

Le Grimoire d'Argent (Mercy Thompson, Tome 5) - Patricia Briggs

Titre VO : Silver Borne (Mercy Thompson, #05)
Titre VF : Le Grimoire d'Argent (Mercy Thompson, #05)
Auteur : Patricia Briggs
Editeur : Milady
1ère Edition : 2010 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Bit-Lit
Pages : 383


1. L'Appel de la Lune || 2. Les Liens du Sang || 3. Le Baiser du Fer || 4. La Croix des Ossements || 5. Le Grimoire d'Argent || 6. La Marque du Fleuve || 7. La Morsure du Givre || 8. La Faille de la Nuit || 9. Fire Touched || 10. Silence Fallen || 11. *Pas de Titre*.
Série en cours.

SPIN-OFF : Alpha & Omega.


Mercy Thompson vient de passer les deux derniers mois à tenter d'échapper aux griffes de la Reine des vampires. Et maintenant le chef des loups-garous de la ville a besoin de son aide. Un grimoire renfermant les secrets des faes vient d'être découvert et le monde est sur le point d'apprendre à quel point ces derniers sont impitoyables... et dangereux. Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances...


Retour dans les Tri-Cities pour retrouver Mercy Thompson. Lors de l'une de ses dernières aventures, la jeune femme est entrée en possession d'un livre qui dans ce nouveau volet va lui apporter bon lot d'ennui. Mais ce n'est pas tout, sa relation avec Adam qui évolue tout doucement est un peu mise à mal de part sa relation assez délicate avec la meute. Il faut dire que tout le monde n'est pas enchantée que la compagne de l'Alpha ne soit qu'une bâtarde de coyote et non une belle et forte louve. Et c'est sans compter Samuel, son colocataire, qui va totalement perdre le contrôle de lui-même et tenter d'en finir une bonne fois pour toute.

Un cinquième tome haut en couleur qui nous fait partir sur trois pistes différentes qui ne vont pas laissé le temps à notre héroïne de se reposer. Si dans le tome précédent nous étions plutôt centré sur les vampires, dans celui-ci c'est avec grand plaisir que nous allons replonger dans l'univers des Faes et celui des Loups-Garous. Le premier groupe sera principalement mis en avant avec le fameux Grimoire d'Argent qui attire bien des convoitises mais aussi bon nombre d'ennuis à notre héroïne. Et nous allons nous plonger plus précisément dans l'univers d'une certaine 'race' parmi les Fae : celle des Fées. Cependant, ce morceau d'intrigue ne sera que secondaire.
En effet, c'est toute la partie sur les Loups-Garous qui est mis en avant ici. D'un côté, nous avons notre petit couple fraîchement formé qui essai tant bien que mal de filer le parfait amour, et de l'autre tout un groupe de personnes qui refuse de les laisser faire. Ce sera pour le lecteur l'occasion de mieux découvrir les liens qu'il existe au sein de la meute ainsi que de ce qu'il se passe lorsque le loup prend le contrôle de l'homme. Ce dernier aspect est relativement intéressant car contrairement à d'ordinaire les loups ne sont pas montré sous leur meilleur jour, de fait leurs faiblesses sont également mises en avant, ce qui leur apporte un peu plus de réalité. En ce qui concerne les liens de la meute, Mercy va apprendre à ses dépends ce qu'ils impliquent vraiment et surtout que l'on peut s'en servir contre son gré.
Au cours des aventures de notre héroïne, nous allons également apprendre l'origine des loups-garous et leurs liens avec les fae. Ceci m'a assez surprise mais dans le bon sens j'ai prit beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire.

Côté personnages, nous retrouvons donc Mercy qui a reprit du poil de la bête comparé au dernier volume où elle accusait encore le coup de ce qu'il s'est passé avec Tim (cf. T3). Mais tout les évènements qui vont se produire autour d'elle vont mettre à mal sa relation avec tout son entourage et ce malgré elle dans bien des cas. Heureusement, elle arrivera malgré tout à surmonter ses pertes et à s'en relever plus forte. Sa relation avec Adam continue d'évoluer tout doucement, ce dernier ne voulant pas trop la brusquer. Si elle est un eu délicate à cause du lien de la meute, le petit couple fraîchement formé arrivera quand même à rester uni plus que jamais face aux évènements.
Samuel sera également un personnage clé de ce cinquième volume. S'il passait un peu à la trappe dans les volets précédent, il revient ici sur le devant de la scène en compagnie de son loup. Il mène une vie à peu près calme en tant que colocataire de Mercy, mais ceci ne va pas lui suffire et l'envie de vivre sera de mois en moins présente en lui, le poussant à faire de grosses bêtises. Son loup prendra alors le relais et se trouvera être un personnage très intéressant, même si nous ne l'entendrons réellement parler qu'une seule fois, j'ai beaucoup apprécié ce passage d'ailleurs.
Le reste de la meute sera quand à lui entouré de mystère lié aux divergences d'opinions vis-à-vis de l'arrivée de notre héroïne en leur sein. Certains sont favorable, d'autre beaucoup moins et il est difficile parfois de deviner leurs véritables inclinations sur le sujet. Le lecteur s'amuse à le deviner au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture, ce qui nous réservera bon nombre de surprise.
Bran fera une petite apparition en chair et en os dans ce cinquième tome. De ce que je me souviens, je crois que c'est la première fois qu'il apparaît réellement. D'ordinaire, il n'intervient que via des coups de fil. J'ai pris beaucoup de plaisir à le rencontrer de cette manière, d'autant qu'il sera d'une grande aide à nos amis, bien qu'il ne fasse qu'une courte apparition.
Côté Fae, nous retrouvons avec grand plaisir Zee et sa bonne humeur qui viendra en aide à Mercy tant pour le garage que pour ses aventures en compagnie du Grimoire d'Argent. Phin et sa grand-mère seront également de la partie, nous réservant un bon lot de surprises.
Enfin, petite mention spéciale à Gabriel, l'apprenti de Mercy, humain avant toute chose. Il accordera une grande confiance en Mercy même si pour cela il devra braver sa mère. C'est un jeune homme courageux et qui a le cœur sur la main.

Pour terminer, un mot sur le style de l'auteur que j'apprécie toujours autant. Patricia Briggs jongle habilement entre action, explications, descriptions et dialogues rendant ainsi son récit de plus en plus captivant à mesure que l'on avance dans les chapitres. Plus on avance dans la saga et plus on découvre de choses, j'ai hâte de découvrir la suite.


Un suite haletante qui mélange histoires de loups et de fae. On en apprend un peu plus sur les premiers et on découvre un autre versant des seconds. On prend beaucoup de plaisir à retrouver et suivre les personnages.