vendredi 27 juin 2014

Demain j'arrête ! - Gilles Legardinier

Titre VF : Demain j'arrête !
Editeurs : Fleuve Noir, Pocket
1ère Edition : 2011
Genre : Comédie, Contemporain
Pages : 398


Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?


Demain, j'arrête est un titre que j'avais envie de lire depuis un bon moment et quoi de mieux que la période estivale pour se lancer dans une petite lecture à caractère humoristique. Au final, je ne regrette pas ma lecture, loin de là d'ailleurs, et j'ai hâte de découvrir les autres titres de l'auteur.

Dans ce roman, nous allons suivre les aventures de Julie, qui nous raconte tout ce qu'elle a fait afin de conquérir le cœur d'un homme qu'elle a a surtout connu de part son nom plutôt amusant : Ricardo Pataras, le nouvel arrivant de l'immeuble. 
L'intrigue du roman est découpée en deux temps, tout d'abord le temps présent où Julie assiste à la fête d'un de ses amis et où un invité lui demande ce qu'elle a fait de plus fou dans sa vie. Nous propulsant ainsi dans le passé, où la jeune femme va nous raconter tout ses déboires, jusqu'à revenir à l'instant présent dans les ultimes chapitres du roman. J'ai énormément souris en suivant les aventures de notre héroïne parfois casse-cou et irréfléchi. Cette dernière n'hésite pas à se mettre dans des situations tout a fait improbable pour concrétiser son amour, à sens unique pour le moment : se coincer la main dans une boite aux lettres, faire exploser son ordinateur, changer radicalement de vie... La pauvre Julie va enchaîner les catastrophes, mais pas en vain puisqu'elle arrivera peu à peu à se rapprocher du jeune homme jusqu'à découvrir le projet à court terme du jeune homme. Prête à tout, elle n'hésitera pas une seule seconde à se mettre en tête de devenir hors-la-loi afin de le garder près d'elle. L'histoire se révèle donc pleine de rebondissement plus ou moins amusante qui arriveront à nous faire sourire tout au long des pages. Certaines le sont d'ailleurs plus que d'autres.

Concernant les personnages, nous suivons principalement Julie. C'est une jeune femme un peu comme tout le monde : coincée dans un job qui ne lui correspond pas forcément et dont la vie amoureuse est un peu au point mort en ce moment. Du jour au lendemain, elle va décidé de changer radicalement par son admiration naissante pour un homme dont elle ne connait que le nom. C'est un peu ce qui m'a déçue de la part d'un personnage, pour une personne qu'elle ne connait que très peu elle va radicalement bouleversée sa vie. Je veux bien que par amour certains sont près à faire n'importe quoi, c'est un peu la logique de ce personnage, mais c'est un peu trop rapide pour être réellement crédible.
Les personnages secondaires sont plutôt agréable. J'ai pris beaucoup de plaisir à les rencontrer. Chacun a une petite histoire en lien avec notre héroïne mais également sans elle. Le passé de certains est plutôt intéressant quand à la relation qu'elle va nouer avec d'autres voisins qu'elle ne connaissait que de vue est touchante (je pense notamment à Alice Roudan).

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très accessible et simple à lire. C'est ce que l'on attend d'un roman détente, en règle générale. Les chapitre sont assez nombreux et relativement court ce qui nous donne une impression de rapidité au niveau de l'histoire tout comme dans l'avancée du roman. C'est un titre idéal pour les vacances.


Un roman détente idéal. Une intrigue plein de rebondissement qui nous font sourire. Une héroïne parfois peu crédible mais des secondaires. Un style d'écriture frais et idéal pour une lecture légère.

mardi 24 juin 2014

Moloka'i - Alan Brennert

Titre VO : Moloka'i
Titre VF : Moloka'i
Auteur : Alan Brennert
Editeur : Charleston
1ère Edition : 2004 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Historique
Pages : 496


Hawai, 1892. Rachel Kalama, petite Hawaïenne de sept ans à l’esprit vif et malicieux, rêve de visiter des contrées lointaines à l’image de son père, qui officie dans la marine marchande. Jusqu’au jour où une tache rosâtre apparaît sur sa peau, et où ses rêves d’ailleurs s’envolent aussi sec. Arrachée à son foyer et à sa famille, Rachel est envoyée à Kalaupapa, campement de quarantaine installé sur l’île de Moloka’i. C’est là que sa vie doit se terminer – mais elle s’aperçoit qu’en réalité, elle ne fait que commencer.


C'est grâce à la dernière opération Masse Critique organisé par Babelio que j'ai eu l'occasion de découvrir ce titre. Et je dois dire que je ne suis absolument pas déçue, bien au contraire.
Moloka'i nous entraîne sur l'archipel paradisiaque d'Hawaï à l'aube du XXe siècle. Nous rencontrons la famille Kalama, natifs de l'île, et plus particulièrement la petite Rachel âgée de tout juste 7 ans. La vie de la demoiselle va basculer le jour où une tâche rose insensible apparaît sur sa jambe : la lèpre ! Elle est contrainte d'être séparée de sa famille et est placée en quarantaine sur l'île de Moloka'i où sont regroupés tout ceux atteints par cette maladie.

Ce livre nous retrace donc l'ensemble de la vie de Rachel depuis la découverte de la maladie jusqu'à ses derniers instants. Une vie qui sera bien loin de s'arrêter lors de son exil : amitiés, amour mais également déchirures et pertes seront légion tout au long du roman. En effet, Rachel va perdre toute sa famille à cause de sa maladie mais s'en trouvera une nouvelle à Moloka'i, mais rien ne dure bien longtemps. La preuve en est que hormis une seule personne tous ceux que Rachel a connu à Moloka'i disparaîtront les uns après les autres. Je reconnait que ce sont des moments plutôt dur quand il s'agit de certains personnages car l'attachement de notre héroïne est important.
Le contexte géographique est donc l'archipel d'Hawaï et plus particulièrement l'île de Moloka'i. Nous allons ainsi découvrir tout un tas de vocabulaire hawaïen ainsi que les traditions et croyances des natifs, même si j'aurais peut-être voulu en apprendre davantage à ce sujet. Mais le contexte historique est plus délicat et explique un peu ce manque : en effet, c'est à cette période puisqu'elle couvre également l'annexion l'archipel par les Etats Unis (officiellement en 1959, mais cela s'est déroulé plusieurs années en amont).. Une annexion qui s'est fait de manière plutôt pacifique et progressive, ce qui changement considérablement le mode de vie et l'environnement des natifs de l'île.
La lèpre, ou Maladie de Hansen, va également être mise en avant dans ce roman : ses symptôme, les mesure pour éviter sa contagion, les traitements mis en place au fil des ans... On reste néanmoins sur une vision assez négative de la maladie puisque ses mesures seront assez radicale avec l'envoi des personnes atteintes dans des léproseries où ils sont censé finir leur vie. Mais c'est sans compter les progrès de la médecine, que nous allons découvrir grâce à notre héroïne qui participera à de nombreux essais. Essai qui ne seront pas toujours facile à vivre pour la jeune fille.

Côté personnage, le personnage que l'on retiendra le plus est sans conteste Rachel. Il faut dire que c'est toute sa vie qui va défiler sous nos yeux. D'une petite fille espiègle et arraché à ceux qu'elle aime, elle deviendra une jeune femme avec une toute nouvelle famille, très dévouée aux autres. Nous allons la voir évoluer et mûrir au fil des pages comme des années. Elle se cherchera des liens tout au long de l'histoire avant que ces derniers ne viennent être brisé par les limites qui dessine sa pathologie. Mais ce qu'elle n'oublie pas par dessus tout c'est sa famille. Elle s'en créera une nouvelle à Moloka'i avant de tout faire pour retrouver ceux qu'elle a laissé derrière elle alors qu'elle n'avais même pas 10 ans. Je dois d'ailleurs avouer que les scènes de retrouvailles avec sa sœur m'ont énormément touché.
Les personnages secondaires seront assez nombreux mais ne dureront tous qu'un temps dans l'histoire. En effet, qu'il s'agisse des amies avec qui Rachel va grandir, son oncle Pono, sa tante adoptive Haleola, son mari Kenji, sa fille Ruth... Tous ne feront des apparitions que le temps de quelques chapitres avant d'être une fois encore rattrapé par la réalité de la maladie et de sa fin (hormis Ruth ceci dit, qui lui sera arraché pour éviter de la contracté). Néanmoins, on arrive à s'attacher à eux malgré tout et à en apprendre plus à leur sujet, de sorte que leur disparition ne nous laisse pas forcément indemne, surtout lorsqu'elles s'acharneront sur Rachel. Le seul personnage qui soutiendra notre héroïne quasiment tout au long du roman est Sœur Catherine. Une religieuse qui fait parti du couvent chargé d'éduquer de de prendre en charge des demoiselles fraîchement arrivées sur l'île. Elle sera à la fois comme une mère, une tante et une sœur pour Rachel, mais qui a également ses fragilités. Un personnage que j'ai bien apprécié.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est plutôt joli. Il m'a paru assez dense dans les premiers chapitres mais cela reste assez nécessaire pour bien planter le décor et les différents contextes dans lesquels Rachel va évoluer et grandir. Cela nous permet ainsi d'être transporté auprès de notre héroïne sans pour autant nous lasser dès le début, ce dont j'avais un peu peur je le reconnais. Les chapitres sont assez peu nombreux et retracent chacun une année ou deux dans la vie de la demoiselle. Un assez bon point qui nous permet de la voir évoluer au fil des pages. Le seul tout petit défauts que je reprocherais serait l'emploi de mot du vocabulaire hawaïen sans qu'ils nous soient expliqués. On en devinent certains grâce au contexte, mais quelques uns passent à la trappe. Dommage, bien que cela ne gâche pas la lecture.


Une très jolie histoire dans un décor paradisiaque. Des moments parfois dur parfois touchant. Une héroïne qui grandit sous nos yeux. Des personnages secondaires qui partent trop vite. Un style d'écriture dense mais qui reste agréable à lire.
Enfin, je tenais à remercier les Editions Charleston et Babelio de m'avoir permis de découvrir ce titre dans le cadre de l'opération Masse Critique.

vendredi 20 juin 2014

Bienvenue au Club !, Tome 1 - Nikki Asada

Titre VO : Seishun Shonbori Club, #1
Titre VF : Bienvenue au Club, #1
Auteur : Nikki Asada
Éditeur : Akata
1ère Edition : 2011 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 192


Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11 - ...
Série en cours.


Momosato ne rêve que d'une seule chose : vivre une vie de lycéenne normale ! Ce qui signifie, pour elle, filer l'amour parfait avec un de ses camarades. Oui, mais, la pauvre Momosato est comme victime d'une improbable malédiction : à chaque fois qu'elle s'éprend d'un garçon, ce dernier va, à coup sûr, connaître l'amour... avec une autre fille ?! Aussi, ses camarades de classe la considèrent comme leur petit Cupidon, à son grand dam... C'est bien beau d'être Cupidon malgré soi, et pour les autres, mais Momosato, elle, quand est-ce qu'elle connaîtra l'amour ? Son quotidien ne va hélas pas s'arranger quand elle va être approchée par les freaks du lycée : le « Club d'étude de la psychologie des jeunes » (ou « Club des désabusés », pour les intimes), dont l'ultime objectif est d'observer (de très loin) les relations amoureuses des jeunes, l'invite officiellement à rejoindre ses rangs !


Bienvenue au Club est un autre shôjo paru chez les Editions Akata. C'est une histoire qui se passe dans une univers scolaire et même périscolaire puisqu'il est ici question d'un club scolaire un peu particulier.

L'histoire commence par notre rencontre avec Niwa Momosato une demoiselle qui enchaîne déception amoureuse sur déception amoureuse, l'élu de son cœur trouvant finalement l'amour auprès d'une autre lycéenne. La demoiselle a donc une réputation de cupidon qui n'échoue jamais. Elle va être repérée par Yoriko Mitoya qui lui propose de rejoindre son club. Après très peu de temps de réflexion, notre héroïne acceptera pour découvrir un club plutôt étrange puisque ses membres sont plutôt atypiques : une étudiante studieuse qui étudie les relations amoureuses, un otaku pur et dur et un travesti.
Ce premier opus pose les bases de l'histoire puisque nous découvrons un peu la manière dont Niwa entre dans le fameux club de Yoriko. On va également découvrir les membres qui le constitue. Ils forment un mélange plutôt hétéroclite qui nous apporte son lot de scène amusante et de situations rocambolesque même. Mais tout en réussissant à garder un certain sérieux par moment surtout lorsqu'il s'agira d'en savoir un peu plus sur les sentiments de certains protagonistes dans quelques situations.
L'univers est plutôt simple puisque l'on se retrouve dans un lycée que l'on peut qualifier de lambda. Nos héros en sont un peu les exclus/les moins populaires, mais cela ne va pas les empêcher de nous offrir de très bons moment tout au long de ce premier tome. Cela n'a pas été sans me rappeler d'autres séries de manga (comme Princess Jellyfish) dans certains thèmes abordés.

Les personnages sont pour le moins originaux dans un premier lieu et j'ai trouvé très plaisant de faire leur connaissance tour à tour. Bien entendu ceux que l'on retiendra le plus seront notre quatuor du fameux club : 
- Niwa Momosato, notre héroïne et cupidon raté. A l'origine, c'est une demoiselle tout ce qu'il y a de plus classique si l'on omet ses très nombreuses déceptions amoureuses qui conduisent à la formation d'un couple autre que le sien. Néanmoins, elle s'accroche et compte bien vivre sa jolie romance un jour ou l'autre.
- Yoriko Mitogawa, la présidente du club. C'est également la fille de l'administrateur général du lycée. Elle passe une grande partie e sa vie de lycéenne à espionner les relations amoureuses des autres. Mais ce n'est pas totalement de manière désintéressée, comme nous le découvrirons lors d'un chapitre de cet opus.
- Takeshi Okinojima, alias Okky. Il s'agit du travesti du petit groupe. Nous le rencontrons tout d'abord sous son versant féminin avant qu'il ne redevienne un homme. C'est un personnage dont l'histoire m'a plutôt touchée, et je dois avouer que je l'ai trouvé plutôt sympathique. Il joue un peu le rôle du grand-frère avec Niwa, bien que cette dernière commence à le voir sous un autre jour.
- Ryô Hikawa, l'otaku de la bande. Il ne jure que par son amine de Magical Girl, ce qui m'a fait sourire à plusieurs reprises. Mais pour le moment, c'est le personnage sur qui 'on en sait le moins à mon ses. Ce qui, je l'espère, s'améliorera sans la suite.
Les personnage secondaires seront les autres lycéens pour des passages plus ou moins bref. Ceux qui commenceront néanmoins à se démarquer à la fin de ce premier tome sont les membres du Club d'Anime, qui ont rejeté Ryô mais qui changeront un peu d'avis, et Kana Misato qui est prête à tout pour que Okky soit à elle.

Enfin, les dessins sont plutôt agréable à voir bien que très marqué shôjo avec des personnages au grands yeux et des planches parfois très fleuri/étoilés. Néanmoins, cela colle plutôt bien à l'histoire qui se déroule sous nos yeux. J'aime beaucoup les graphismes des personnages qui sont par ailleurs très doux et plutôt fins. Ils desservent plutôt bien l'histoire à mon sens.


Un premier opus plutôt bon. L'histoire est plutôt prenante tout en posant les bases de la série. Les personnages sont sympathique et je suis plutôt curieuse de voir la suite des événements. Des dessins marqués shôjo mais qui collent parfaitement à l'ambiance.

mardi 17 juin 2014

La Princesse au Petit Pois (Il était une fois, Tome 3) - Eloisa James

Titre VO : The Duke is Mine (Fairy Tales #3)
Titre VF : La Princesse au Petit Pois (Il était une fois, #3)
Auteur : Eloisa James
Éditeur : J'ai Lu pour Elle [Aventures & Passions]
1ère Édition : 2011 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Romance Historique
Pages : 375

1. Au douzième coup de Minuit || 1.5. Storming the Castle || 2. La Belle et la Bête || 2.5. Winning the Wallflower || 3. La Princesse au Petit Pois || 4. Une si vilaine Duchesse || 4.5. Seduced by a Pirat || 5. La Jeune Fille à la Tour.
Série complète en 5 Tomes.


Par une nuit d'orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s'empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s'embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé sa duchesse ? Mais n’est-il pas déjà fiancé ? À la sœur d’Olivia, très précisément ?


Après l'avoir mis dans ma PALM depuis plusieurs mois, j'ai enfin réussi à me plonger dans la suite de la série de romance Il était une fois avec La Princesse au Petit Pois. Nous rencontrons Olivia et Georgiana, des jumelles que leur parent ont éduqué en tant que future duchesse car c'est l'avenir qu'ils envisagent pour leurs filles. Si la première est fiancée depuis son enfance à un futur duc de près de 5 ans son cadet, la situation de la seconde soeur est en quelque sorte incertaine. Jusqu'à ce que les deux demoiselles se rendent chez le duc de Sconce, dont la mère va infliger à Georgiana diverses épreuves pour montrer qu'elle est digne de lui.

Si j'ai pris du plaisir à replonger dans cette série, je dois dire que j'ai été quelque peu déçue par ce troisième opus. L'intrigue en elle-même va donc se dérouler autour des deux soeurs et principalement Olivia (celle qui est déjà fiancée et qui va venir un peu chambouler toute l'histoire), en soi cette dernière n'est franchement pas mauvaise. Je dois reconnaître que les épreuves que la douairière de Sconce impose m'ont bien plu et la relation naissante entre Olivia et Quin également. Le tout bien sur sans oublier l'engagement auquel la demoiselle est soumise et le désir de Georgiana. Cela nous offre ainsi une intrigue très intéressante. Mais le point noir pour moi reste le rythme de l'histoire. Cette dernière est longue à se mettre en place, trop longue à mon sens. Le premier gros tiers du roman est en effet consacré à poser les fondation de cette histoire et surtout à bien nous expliqué dans quelle situation se trouve notre héroïne avant de rencontrer son véritable futur (pas de surprise de ce côté-là en un sens, le résumé de la quatrième de couverture en dit assez pour qu'on connaisse déjà la conclusion malgré tout). Ok, je comprend que l'auteur a voulu accentué le fait que notre héroïne était déjà engagée de manière très sérieuse et qu'elle a une relation fusionnelle avec sa soeur pour qu'on se rende bien compte des choix qu'elle devra faire dans les derniers chapitres.
Comme les opus précédents de la série, le côté conte de fée est présent. On retrouve les marqueurs du conte originel (qui n'est pas forcément un des plus connu mais qui est très joli) : une jeune fille qui arrive chez un prince/duc en plein milieu d'un violent orage, la mère du jeune homme qui impose des épreuves pour trouver une épouse digne de son enfant, une pile de matelas qui cache quelque chose en son sein... Cela m'a beaucoup plu et m'a également bien surprise dans la mesure où certains de ces éléments clés ont été employé d'une manière dont je ne me serais pas attendu à la base.

Les personnages servent plutôt bien l'histoire dans laquelle ils sont ancrée et les rôles qui leur sont attribués. Olivia est une jeune femme plutôt rebelle et haute en couleurs, ses joutes verbales sont un vrai régal surtout avec la douairière. Elle est également plutôt joueuse, ce que l'on verra à plusieurs reprises dans le roman, surtout lors de sa séduction du duc. Georgiana, en revanche, est complètement à l'opposé de sa jumelle. Calme et posée, elle est le portrait craché de ce que la société attend d'une duchesse. Le lien qui uni les deux jeunes femme est très fort, chacun cherche à trouver son petit bonheur sans pour autant gâcher celui de l'autre. Leur relation m' beaucoup plu.
Quin, Tarquin de son véritable prénom, n'est pas forcément le duc auquel on s'attend au départ. C'est un érudit qui passe son temps à étudier les mathématiques. Il ne s'intéresse pas plus que cela au choix de sa future épouse, et lorsque l'on connait son passé. On comprend totalement pourquoi, ca m'a d'ailleurs fait de la peine.
Les personnages secondaires sont un peu dans la même veine et apportent chacun leur petit quelque chose à l'histoire.

Enfin, le style d'écriture d'Eloisa James a su une fois encore me charmer malgré les difficulté de l'histoire à débuter. Mais une fois que c'est partie, le roman devient vraiment prenant. L'alternance des points de vue entre nos deux personnages principaux est un gros point positif, cela confère un certain rythme à l'histoire et l'on est curieux de découvrir les ressentis de chacun sur les événements.


Un troisième tome un peu en dessous des précédent de part sa longueur au démarrage. Mais une fois lancé, l'intrigue est vraiment plaisante, les personnages sympathique et le style d'écriture toujours aussi agréable.

jeudi 12 juin 2014

Morsure de Glace (Vampire Academy, Tome 2) - Richelle Mead

Titre VO : Frostbite (Vampire Academy, #02)
Titre VF : Morsure de Glace (Vampire Academy, #02)
Auteur : Richelle Mead
Éditeur : Castelmore
1ère Edition : 2008 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Fantastique, Young Adult
Pages : 316


1. Soeurs de Sang || 1.1. The Meeting || 2. Morsure de Glace || 3. Baiser de l'Ombre || 4. Promesse de Sang || 5. Lien de l'Esprit || 6. Sacrifice Ultime || 6.5. Homecoming.
Série complète en 6 Tomes + 1 Nouvelle.

Spin-Off : Bloodlines.
ADAPTATION - Roman Graphique : Morsure de Glace (Vampire Academy, Tome 2) - Leigh Dragoon, Emma Viecelli & Richelle Mead.


Quand amour et jalousie se rencontrent sur les pistes enneigées, les vacances d'hiver deviennent mortelles...
Les vacances de Noël ont débuté à Saint-Vladimir mais Rose n'a pas la tête à s'amuser. Une attaque Strigoï a mis l'école sur alerte rouge et des gardiens viennent renforcer la sécurité. Cette année, le séjour au ski de l'Académie est obligatoire pour tous alors que la menace se rapproche. Pourtant, Rose et Lissa ne sont pas à l'abri du danger pour autant. Quand trois de leurs amis partent à l'assaut, Rose doit se lancer à leur secours. Mais l'héroïsme a un prix.


Second opus de la série des Vampire Academy, Morsure de Glace reprend peu de temps après là où s'était arrêter l'opus précédent. Rose et Lissa on déjoué le complot qui visait la jeune Moroï, et ont reprit une scolarité plus classique à Saint-Vladimir. Mais le monde des vampires va à nouveau être secouée par la menace des Strigoïs qui commencent à décimer les familles de la noblesse.

L'intrigue de ce second tome prend un peu la même trame que son prédécesseur : tout commence à l'académie des jeunes vampires pour terminer par un complot orchestré par des Strigoïs dans le but de nuire à leurs ennemis de toujours. Si ici Lissa n'est pas la première visée, c'est davantage autour de Rose que toute l'histoire va tournée (et à mon sens davantage). En effet, la demoiselle est sur le point de passer son examen final pour devenir officiellement une gardienne et être assignée à la protection de quelqu'un, toujours sous l'aile de Dimitri, le ténébreux gardien qui lui sert de mentor.
L'apprentissage de Rose prendra une tournure un peu plus sérieuse quand le jeune russe va (sans réellement le faire exprès), la confronté à des scènes plutôt sombres voir sordides. Et pour couronnée le tout, la mère de notre héroïne viendra étaler ses exploits devant tout les camarades de classe de sa fille, sans considération aucune pour sa progéniture.
Je dois dire que cet intrigue à su beaucoup me plaire. Avec seulement un petite pognée de rappel concernant l'univers dans lequel nous allons évoluer, l'auteur arrive à étoffer davantage ce dernier. Nouveau décors, nouveaux personnages qui apparaissent ou qui sont mis en avant... pleins d'éléments qui ont su retenir mon attention dans ce second opus. Un tome qui se veut également beaucoup plus sombre puisque nous auront droit à quelques descriptions de scènes plutôt macabre ainsi que la mort (brutale) de certains protagonistes. Des scènes qui sauront marqué les personnages qui en sont témoins au point de les faire évoluer malgré tout.

Concernant les personnages, nous allons bien entendu retrouver tout ceux que nous avons connus dans le précédent opus : 
- Rose, a future gardienne s'est bien assagi depuis le début de la série. Comme quoi son apprentissage lui est plutôt bénéfique. Elle aura perdu u peu son côté rebelle, mais seulement un peu. Sa loyauté en revanche sera plus exacerbée que jamais dans cette nouvelle aventure. Sa vie amoureuse ne sera pas en reste puisque nous allons découvrir qu'elle est une véritable girouette : l'homme de ses rêves est inaccessible ? Pas de problème, je me rabat vers celui qui me fait les yeux doux depuis longtemps. Je dois reconnaître que sur ce coup-là, elle m'a déçue. Elle préfère tomber dans un comportement limite hypocrite plutôt que de se battre pour celui qu'elle aime réellement. Pour une demoiselle qui a un caractère de battante, là ça m'a vraiment déçue.
- Lissa, la Moroï meilleure amie de Rose. Cette dernière est un peu plus en retrait dans ce tome. Elle m'a presque paru être un personnage secondaire. Néanmoins, elle fera une rencontre plutôt intéressante dans cet opus concernant son don magique. Sa relation amoureuse de son côté se développera tout doucement.
- Dimitri, mentor de Rose et gardien. C'est surtout son premier rôle qui sera mis en avant dans le début du roman avant de se tourner vers sa carrière de gardien tout court. Nous sauront de manière détourné qu'il devra faire un choix et je dois reconnaître que j'étais assez curieuse de le découvrir.
Les personnages secondaires ne seront pas en reste puisque chacun apportera sa pierre à l'édifice qu'est l'intrigue. Nombreux sont ceux qui y joueront un rôle aussi petit soit-il : Christian, Mia, Mason, Eddie...
Parmi les nouveaux personnages qui vont faire leur apparition dans cet opus, celui qui m'aura le plus marqué est la mère de Rose, que nous allons enfin rencontrer en chair et en os. Une femme plutôt distante et qui évite les réelle relations humaines. Elle est davantage tournée vers sa profession, ce que sa fille lui reproche depuis longtemps.De ce fait, la relation que les deux femmes Hathaway entretiendront est loin d'être facile et amicale.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su une fois encore me transporter dans son histoire. S'il reste assez simple et axé ado, il n'en reste pas moins très prenant voire mystérieux. On ne voit pas forcément les tenants et les aboutissant de l'intrigue dès le début, l'auteur arrive à nous tenir en haleine. Je lirai la suite avec grand plaisir.


Un seconde tome à la hauteur du premier qui nous offre u intrigue un peu plus sombre et captivante, bien qu'elle semble laisser un peu de côté certains des protagonistes principaux de la série.

mardi 10 juin 2014

Vampire Academy (Vampire Academy, Tome 1) - Leigh Dragoon, Emma Viecelli & Richelle Mead

Titre VO : Vampire Academy : The Graphic Novel (Vampire Academy : The Graphic Novel, #01)
Titre VF : Vampire Academy (Vampire Academy, #01)
Éditeur : Atlantic BD
1ère Edition : 2007 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Roman Graphique, Comic, Fantastique, Young Adult
Pages : 313


1. Vampire Academy || 2. Morsure de Glace || 3. Shadow Kiss : The Graphic Novel.
Série en cours.

ADAPTATION - Film : Vampire Academy Blood Sisters (2014).


Lissa Dragomir est une princesse Moroi : un vampire mortel capable de domestiquer la magie élémentaire. Elle doit être protégée à tout prix des griffes des Strigoï, des vampires immortels parmi les plus cruels. Rose Hathaway est la meilleure amie de Lissa et elle est prête à risquer sa vie pour elle. Le puissant mélange de sang humain et vampire qui coule dans ses veines en fait un garde du corps très spécial...


Il y a environ 6 mois, je découvrais les romans Vampire Academy après en avoir entendue parler pendant relativement longtemps et en bien.Aussi lorsque je suis tombée sur l'adaptation en Roman Graphique de ce premier tome, je n'ai pas hésité une seule seconde.

L'intrigue de ce premier comic retrace parfaitement celle du premier roman de la série. On y rencontre Lissa et Rose qui se font reconduire de force à l'Académie Saint-Vladimir où elle doivent reprendre la vie qu'elle ont quitté il y a 2 ans. Nous suivons donc l'apprentissage de Rose, les relations qui se tissent entre les différents personnages mais c'est également l'occasion pour nous de faire connaissance avec l'univers crée par l'auteur. Ce dernier est amené d'une manière assez simple mais plutôt efficace. On sait où l'on va mettre les pieds dès les premières pages du livre. Les personnages sont eux aussi plutôt fidèle à l'histoire originelle. Ils collent parfaitement à l'image qu'on se fait d'eux niveau caractère ou bien selon les situations dans lesquelles nous allons les retrouver.
Le côté vampirique est plutôt bien conçu dans cette adaptation et je dois avouer que j'étais plutôt curieuse de découvrir de quelle manière ont été distingué les différents types de vampires. Au final, la seule distinction est leur carnation : beige voire un peu plus bronzée pour les Dhampirs, très pâle pour les Moroï et pâle tirant sur le bleu pour les Strigoïs. Uns distinction qui se fait ma foi plutôt facilement et qui nous permet de nous y retrouver facilement.

Graphiquement parlant, je dois avouer que j'avais une petite appréhension avant de commencer ma lecture car je n'ai vraiment aucune expérience dans les comics : celui-ci étant mon tout premier. Au final, cela ne m'a pas plus déstabilisé que cela. Les dessins sont plutôt agréables à regarder et nous donne une image des personnages et du monde dans lequel on évolue telle que je me l'était imaginée. J'ai tout particulièrement apprécié la manière dont la magie était abordé d'un point de vue graphique : avec des sortes de brumes colorées. Une bonne idée en soi et qui s'inscrit plutôt bien dans le titre.


Une adaptation plutôt réussi tant au niveau de l'histoire que des dessins.

jeudi 5 juin 2014

Les Règles de l'Engagement (Les Idoles du Stade, Tome 3) - Jaci Burton

Titre VO : Taking a Shot (Play by Play, #03)
Titre VF : Les Règles de l'Engagement (Les Idoles du Stade, #03)
Auteur : Jaci Burton
Editeur : Milady Romance [Central Park]
1ère Edition : 2012 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Romance Contemporaine, Romance Erotique
Pages : 370


1. La Courbe Parfaite || 2. Le Coup Sûr || 3. Les Règles de l'Engagement || 4. La Ligne de Touche || 5. La Surface de Contact || 6. Le Tour de Chauffe || 6.5. Holiday Game || 7. La Zone d'Attaque || 8. Double Jeu || 8.5. Le Cercle d'Engagement || 9. Jeu au Sol || 10. All Wound Up || 10.5. Hot Holiday Night || 11. Unexpected Rush || 12. Rules of Contact.
Série en cours.


Jenna Riley frôle l'overdose de sport. Ses frères sont des athlètes reconnus et elle gère le bar familial qui accueille essentiellement une clientèle de sportifs que cela lui plaise ou non. C'est ainsi qu'elle fait la rencontre de Tyler Anderson, champion de hockey. Séduit par Jenna, Tyler devient un habitué du bar et essaie d'en savoir plus sur cette beauté insaisissable. La jeune femme a beau le trouver parfaitement à son goût, elle a juré de ne jamais succomber au charme d'un sportif. Fera-t-elle une exception à la règle ?


Dans ce troisième opus, nous allons nous concentrer sur le dernier membre de la fratrie Riley : Jenna. La cadette est la tenancière du Riley's, le bar familial, suite à l'attaque cardiaque que son père a subit l'an passé. La jeune femme s'est jurée de ne jamais sortir avec un sportif car entre sa famille et le bar, elle frôle presque l'overdose. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que Tyler Anderson, star de l'équipe de Hockey, a jeté son dévolu sur elle.

Jenna est un personnages que nous rencontrons dans les deux premiers opus de la série en qualité de personnage secondaire. Ici, c'est à son tour d'être l'héroïne de son histoire. La cadette de la famille Riley avait su beaucoup me charmer lors de ses apparitions précédentes, aussi me tardait-il de lire ce tome. On découvre sa petite vie bien rangée où elle se consacre plus à son travail qu'autre chose. Elle s'est rapprocher de ses belles-soeurs avec qui elle partage une sincère amitié mais dont au fond elle envie leur romance. Nous allons la voir essayer de se trouver un petit ami non sportif, ce qui sera un fiasco total avant de commencer à s'intéresser à Ty. Ce dernier la drague ouvertement depuis un bon moment, mais se fait évincer à chaque fois, jusqu'à ce que la jeune femme commence à lui laisser sa chance. Une fois, que les choses commence l'histoire devient de plus en plus prenante. Contrairement aux tomes précédents, l'histoire entre les deux protagonistes va se mettre en place en douceur et sans parti d'entrée de jeu dans une simple relation de sex-friends. Ici, le sexe est plutôt placé en second plan pour mettre en avant les sentiments et émotions de Jenna et Ty. Certes, ils finissent par coucher ensemble mais cela arrive plutôt tard dans le roman, genre au bout d'un tiers (Oui, j'appelle ça tard, car rappelez-vous dans le Tome 2, ça commençait dès le premier chapitre !).
On notera également dans les intrigues plus secondaires, la suite de l'évolution des relations des héros des précédents opus. Ainsi, nous allons assister un mariage et à la préparation d'un second. Ces petits rappels m'ont beaucoup plu d'autant que les personnages qu'ils mettent en avant auront un petit rôle à jouer dans l'histoire de Jenna. (Mick et son discours de grand frère... un grand moment !)
Comme l'on se doute, le sport est bien présent dans cet opus et plus particulièrement le Hockey, puisqu'il s'agit de la discipline de Ty. Ainsi, nous allons suivre certains moment des match de Ty u cours de cet opus. Plutôt sympathique dans l'ensemble, même si je reconnais ne pas connaître sur le bout des doigts ce sport. Cela reste tout de même bien accessible.

Côté personnage, c'est donc à Jenna de se mettre en avant. C'est un jeune demoiselle d'apparence moins conventionnelle que ses aînés : tatouée, piercée et pas forcément fan de sport alors qu'elle vit pratiquement avec ça. Elle et assez têtue dans la mesure où elle refuse de sortir avec un sportif, bien que sa résolution finira par être gravement ébranlée. Mais la jeune femme nous cachera un petit secret à son tour : ses véritables aspirations et rêves de carrière, qui ont été un peu étouffé il y a quelques années. Grâce à cela, elle va changer radicalement d'univers mais il faudra que Ty l'encourage à se dévoiler pour qu'elle se décide à tout mettre en oeuvre pour que son souhait se réalise.
Tyler, parlons-en un peu. C'est un joueur de Hockey assez renommé dont nous avons déjà croisé la route précédemment grâce à Liz, son agent. Il voit un peu la vie comme une partie de Hockey et sa conquête de Jenna également. C'est un jeune homme que j'ai plutôt bien apprécié qui va se faire sa place auprès de l'élue de son cœur de manière assez douce. Lorsque l'on découvre son passé, on est assez touché par son histoire mais également très surpris en fin de roman de le voir s'engager à ce point avec Jenna.
Les personnages secondaires ne seront pas en reste, j'ai eu la sensation qu'ils étaient un peu plus nombreux mais certains sont vraiment très éloignés de l'histoire où n'apparaissent que très peu. Ceux qui nous allons surtout voir à l'oeuvre sont les membres de la famille Riley, anciens comme nouveaux. Les romances des deux aînés sont un peu mis en avant ainsi que l'évolution des personnages en eux-même. La preuve en est Tara et Liz sont sur un petit nuage et ne jure plus que par leur relation passionnée. Nathan, le fils de Tara, a complètement adopté sa nouvelle famille et son nouveau père. Je dois d'ailleurs reconnaître que cela m'a fait plaisir de continuer un peu à vivre dans la fratrie Riley (dont on s'éloigne dans les prochains opus vu leurs résumés). Les autres personnages secondaires bien présents que nous allons voir sont principalement les collègues de Jenna et Ty. D'ailleurs, une seconde petite romance y naîtra, je regretterais peut-être que l'auteur ne l'ai pas davantage mise en avant (pourquoi pas avec un tome qui leur aurait été consacré). Mais pour e reste, je n'ai pas ressenti une si grande importance que ça dans l'intrigue générale en ce qui les concerne. C'est un peu dommage.

Le style d'écriture de l'auteur est une fois encore très fluide et se laisse lire avec grand plaisir. On sent cette fois-ci que l'auteur a voulu faire passé la romance avant les scènes de sexe. Même si ces dernières restent toujours présentes et parfois un peu cru, je les ai trouvé beaucoup moins nombreuses et prenant moins le pas sur l'intrigue. Ce qui est le gros point positif qui ressort de ce tome selon moi.


Un troisième opus plus doux que les précédents. Une jolie histoire romantique qui ne fini pas noyer sous le sexe. Une poursuite des opus précédents bien construite et que l'on prend plaisir à retrouver. Des personnages qui ont su me plaire.
Enfin, je tenais à remercier les Editions Milady Romance et plus particulièrement le Ladies Club de m'avoir permis de découvrir ce livre en avant-première.

Sortie le 23 Mai 2014.

mardi 3 juin 2014

L'Elue (La Sélection, Tome 3) - Kiera Cass

Titre VO : The One (The Selection, #03)
Titre VF : L'Elue (La Sélection, #03)
Auteur : Kiera Cass
Éditeur : Robert Laffont [Collection R]
1ère Édition : 2014 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Romance, Dystopie, Young Adult
Pages : 337


0.4. La Reine || 0.5. Le Prince || 1. La Sélection || 2. L’Élite || 2.5. Le Garde || 2.6. La Préférée || 3. L'Elue || 3.1. The Epilogue || 4. L'Héritière || 5. La Couronne.
Série complète en 5 Tomes + 5 Novelles.


La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu'elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu'elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l'heure est désormais venue de désigner l'heureuse élue... America n'a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du cœur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu'elle risque de perdre et de l'âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu'elle désire si ardemment.


'La Sélection' est une série que je suivais de très près, aussi me suis-je plongée dans cet ultime tome avec empressement, car il me tardait de découvrir le fin mot de cette histoire.
Elles ne sont plus que 4 prétendantes au titre de future Reine, dont notre très chère America. La Sélection arrive bientôt à son terme mais la conclusion de cette dernière ne se déroulera pas totalement de la manière dont tous l'attendent.

Comme s'il n'y avait eu aucune coupure, nous replongeons directement dans l'univers de l'auteur, au palais royal en compagnie d'America. L'ambiance autour de cette dernière est quelque peu tendu. On sent que le choix du Prince Maxon est fait mais que son père le Roi Clarkson n'est pas totalement de cet avis. La demoiselle va donc faire tout son possible pour que son rêve d'épouser Maxon se concrétise, car elle se rend enfin compte des réels sentiments qu'elle éprouve pour lui. Je dois reconnaître que concernant ces derniers, j'étais un peu sceptique de la rapidité avec laquelle ils se sont développé. Mais l'intrigue de cet ultime tome va permettre à la demoiselle de les faire réellement éclore.
L'intrigue du roman se découpe en 2 axes parallèles. Tout d'abord, la Sélection en elle-même continue avec ses mondanités et ses fêtes pour nos futures Reines. Même si le choix du Prince est quasiment fait, il essai de faire durer le suspense jusqu'au bout pour son peuple (car il ne faut pas perdre de vu que cet événement est presque de la télé-réalité pour eux). Nous assisterons également à ce que j'attendais le plus dans la série : le moment où la relation entre Aspen et America éclaterais au grand jour et surtout sous les yeux du Prince. Je pense que ça restera mon passage favori car les choses se bousculent enfin pour arriver au point où on le voulait. Le second axe du roman est tout ce qui tourne autour de la rébellion de certains membres du peuple contre le système de caste. Nos protagonistes principaux vont être d'ailleurs plus que concernés par ces événements. Cela a apporté à mon sens beaucoup de piquant à l'histoire, bien que la conclusion de cet aspect se soit fait de manière rapide voire brutale... peut-être même un peu trop. Dommage car c'était un aspect qui avait su beaucoup me plaire, surtout ici où les choses bougeaient enfin.
La conclusion de l'histoire quand à elle a su globalement me satisfaire. On a les réponses à toutes les questions que l'on se posai. Les relations entre les différents protagonistes se stabilisent ainsi que la situation politique du pays.

En ce qui concerne les personnages, on retrouve bien entendu le triangle amoureux Maxon-America-Aspen.En eux-même ces derniers n'ont que très peu changer. On ressentira cependant un peu de maturité sur les derniers chapitres, mais il faut dire que c'était quelque chose de nécessaire vu les derniers événements. Le triangle aura également sa résolution dans ce tome. Cependant, on notera que l'auteur a donné une joli conclusion au jeune homme éconduit et qui au final aura sa jolie petite romance en fin de tome, ce qui a su beaucoup me plaire. Il ne se retrouve pas délaisser comme c'est parfois le cas dans ce genre d'histoire.
Les personnages secondaires ne seront pas en reste, nous auront ainsi droit à des retrouvailles mais aussi à de nouvelles rencontres. Nous allons ainsi voir : 
- les autres membres de l'Elite. Chacune va tenter de tirer son épingle du jeu pour conquérir Maxon. Une sincère amitié va bien vite lié toutes les demoiselles, même celles auxquelles on aurait pas cru lors du tout premier opus.
- la famille royale. Les parents de Maxon seront toujours bien présent et surtout le Roi. On sent que c'est un homme qui aime le pouvoir aussi bien sur son royaume que sur sa famille. Peut-être même un peu trop, ce qui lui vaudra de graves problèmes.
- la famille d'America. Si les retrouvailles se font dans des circonstances plutôt sombre, je me suis régalée de les retrouver dans cet opus. Bien qu'éloigner de notre héroïne, l'auteur ne les laisse pas en reste et prouve qu'ils arrivent à mener une bonne vie malgré tout.
- certains membres des Rebelles. Ils sont tous très sympathique. Mon seul regret a été de ne pas les avoir connu plus tôt dans la série. Je pense qu'ils auraient pu apporter quelque chose dès le début. Je n'irai pas jusqu'à dire que je les ai trouvés bâclés de par leur brèves apparition ici, mais je pense qu'ils auraient pu être davantage développé (ainsi que leurs actions) s'ils étaient apparus plus tôt.

Le style d'écriture de l'auteur est toujours égale à lui-même. L'histoire est raconté de manière très fluide et l'on se retrouve très vite happé par cette dernière.
Au final, La Sélection restera pour moi une bonne série Young Adult mêlant plusieurs genres : la dystopie, la romance et le conte de fée. Moi qui apprécie ces derniers, j'ai été totalement comblée malgré peut-être un ou deux petits bémols, mais qui se font lus que discrets. Kiera Cass restera pour moi une auteur à surveiller et j'espère que ses autres œuvres (anciennes et/ou nouvelles) sortiront chez nous.


Une conclusion à la hauteur de mes espérances. On a les réponses que l'on voulais bien que certaines éléments auraient peut-être pu être un poil plus développé ou alors plus tôt dans la série, mais au final cela ne gène en rien le plaisir de la lecture.