mercredi 25 janvier 2012

Rouge Rubis (La Trilogie des Gemmes, Tome 1) - Kerstin Gier

Titre VO : Rubinrot (Rubinrot, #1)
Titre VF : Rouge Rubis (La Trilogie des Gemmes, #1)
Auteur : Kerstin Gier
Éditeur : Milan [Macadam]
1ère Édition : 2009 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 337


1. Rouge Rubis || 2. Bleu Saphir || 3. Vert Emeraude.
Série Complète en 3 Tomes.

ADAPTATION - Film : Rouge Rubis (2013).


Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d’un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d’une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l’adolescence, l’amour et le fantastique.


'Rouge Rubis' nous transporte à Londres à notre époque, où nous faisons la connaissance de la jeune Gwendolyne. Une adolescente comme les autres qui vie une vie tranquille... à un détail près, elle doit toujours garder un œil sur Charlotte, sa cousine, qui peut à tout moment se transporter dans le temps, puisque sa famille considère cette dernière comme 'l'élue', celle qui aura hérité du gène du voyage dans le temps. Mais, ce que personne n'avais prévu ce sont les petits mystères autour de la naissance de la jeune Gwendolyne, qui sera celle qui héritera de ce fameux gène à la surprise générale des autres personnages.

J'ai trouvé assez original l'idée des voyages dans le temps et la 'façon' dont ces derniers fonctionnent dans cette série. L'idée d'un gène qui se transmet de génération en génération est tout à fait charmante et offre à l'histoire une certaine dimension à la fois logique et réaliste. Le premier voyage dans le temps s'effectue de manière impromptu à l'âge de 16 ans, un âge charnière dans l'adolescence. Si Charlotte avait été préparé à son futur de voyageuse dans le temps, avec cours d'histoire, d'escrime etc... Ce n'est en revanche pas du tout le cas de Gwendolyne qui devra se débrouiller comme elle le peut avec ses voyages. Ces derniers, appelés sauts, se font de manière assez brutale et rapide à la grande surprise de notre héroïne. Je m'était peut-être attendu à quelque chose d'autre de ce côté, mais je ne saurais trop dire quoi (un genre de réel passage comme un voile, un tunnel ou autre). Néanmoins, cela s'apprécie malgré tout car on s'amuse à essayer de devenir où l'héroïne a bien pu atterrir. Ceci dit, les moments où la jeune demoiselle saute se voient arriver gros comme un pâté de maison de par ses sensation de malaise qui, bien qu'ils soient logique, ne m'ont pas tant convaincue que cela et m'ont lassé au final. Je regrette néanmoins que l'on se cantonne à peu de choses près à la même période au cours des sauts dans le temps, j'espère que l'on en découvrira d'autre dans les prochains tomes.
Mais les histoires de voyages dans le temps ne concernent pas que notre héroïne. Elle donneront ainsi l'occasion de découvrir de grands secrets qui l'entourent avec notamment une histoire de prophétie, qui reste encore un peu flou et pleine de mystère, bien que le lecteur se fasse sa petite idée dessus au fil des pages. Nous découvrons également l'ordre des Veilleurs, une sorte d'organisation secrète qui protège ceux qui saute dans le temps et en même temps qui tente de réaliser cette fameuse prophétie, ce qui hélas ne sera pas du gout de tout le monde. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé l'idée de découvrir les textes de cette organisation en tête de chapitre, ce qui permet au lecteur de se plonger encore un peu plus dans l'histoire.
Un autre petit point assez positif qui m'a charmé, c'est le second don de Gwendolyne. Sa capacité à voir les fantômes est assez intéressante même si l'on ne sait pas grand chose à ce sujet. Du moins, au départ car c'est au fil des pages que l'on retrouve certaines pistes à ce sujet. Pistes qui je l'espère seront développées plus tard, car j'ai vraiment envie d'en savoir plus à ce sujet.

Côté personnage, il y a tout d'abord Gwendolyne. Une adolescente normale qui préfère passer son temps avec sa meilleure amie Leslie à regarder des DVD plutôt que de supporter sa famille. Mais, une demoiselle qui sera malgré tout faire face à la nouvelle situation qui s'offrira à elle lorsqu'elle se mettra à voyager dans le temps (certes avec un peu de temps quand même). Viens ensuite sa famille proche avec sa mère (Grace), sa sœur et son frère. Les deux derniers ne sont pas si présent que cela, mais il est quand même important de les noter car ils sont assez important pour notre héroïne. Concernant sa mère, elle se révèlera être un élément clé de l'histoire puisqu'elle révèlera à tous la raison pour laquelle le gène ne s'est pas retrouvé chez la personne que tout le monde croyait, alors qu'elle n'agit que pour le bien de sa fille. Charlotte, est une adolescente du même âge que Gwendolyne et devait être la porteuse du gène, préparé à cela depuis son enfance et parfaite en tout, elle tombe d'assez haut lorsque la vérité éclate, et ne saura pas le pardonner à sa cousine, tout comme Glenda sa mère qui sera celle qui acceptera le moins la situation, aussi fière et hautaine qu'elle soit. Enfin, Lady Arista, la matriarche (mère de Glenda et Grace) est une personne assez digne qui saura accepter les choses plus qu'on ne le croit, même si son changement d'attitude envers Gwendolyne est très loin d'être désintéresse, elle semble froide et manipulatrice malgré tout.
La communauté des Veilleurs est également l'occasion de découvrir de nouveaux personnages dont d'autres voyageurs dans le temps comme Gideon de Villiers, un adolescent assez arrogant au premier abord mais qui peu à peu se liera à notre héroïne, ce qui arrivera quand même un peu tard selon moi. Les autres membres de ce groupe seront assez mystérieux au départ, mais lèveront peu à peu le voile sur eux-même comme sur les Veilleurs en eux-même ainsi que leur devoir de prendre soin des voyageurs.
Enfin, quelques mots sur ceux qui ne veulent pas que la prophétie se réalise. Au départ, on ne sais rien sur eux, ce n'est qu'au fil des découvertes de Gwendolyne que nous le découvrons. Si on a l'occasion de les rencontrer au cours des pages, on se pose quand même encore quelques questions à leur sujet et plus particulièrement au niveau de leurs motivation. J'ai hâte de les rencontrer à nouveau dans les prochains volumes de la série.

Pour terminer, un petit mot sur le style de l'auteur, qui bien que ce soit un roman jeunesse est assez bien travaillé. L'histoire est relativement bien rythmée et l'on ne se sent pas perdu entre les différents changements d'époque à l'autre (ce qui je l'avoue était une de mes petites craintes au départ). J'ai également bien apprécier les différentes descriptions des costumes que nos héros portaient au cours de leurs saut, qui semblaient tous plus beaux les uns que les autres. Quelques petits mots d'anglais parsèment également l'histoire, mais cela ne gâchent en rien la lecture, car on s'habitue assez vite à les croiser.


Une histoire bien sympathique, pleine de mystère et de rebondissement. L'idée des voyages dans le temps est relativement bien exploitée malgré le fait qu'on se cantonne bien vite sur une courte période. Les dons en plus sont une idée charmantes, bien qu'elle passe un peu à la trappe dans ce premier tome, qui pose les bases de la saga. Des histoires de famille un peu complexe mais dans lesquelles on se retrouve aisément, le tout servi par un style très agréable à lire. Vivement la suite !

mercredi 18 janvier 2012

La Voleuse sans Ombre - Emily Gee

Titre VO : Thief with no shadow
Titre VF : La Voleuse sans Ombre
Auteur : Emily Gee
Éditeur : Bragelonne
1ère Édition : 2007 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 403


Grâce à la magie qui coule dans ses veines, la jeune Melke sait se rendre invisible. Un don partagé par son frère Hantje et qui ferait d'eux des voleurs hors pair, s'ils n'avaient renoncé cet héritage et refusé de devenir de véritables " spectres " s'enrichissant grâce à des larcins faciles. Pourtant, un matin, Hantje a franchi l'interdit. Tandis qu'il dérobait les trésors des salamandres, cruelles créatures avides d'or et de pierreries, il s'est fait capturer. En échange de la liberté de son frère, Melke doit à son tour enfreindre sa promesse et voler pour le compte des salamandres un collier détenu par les descendants d'un famille autrefois fière et puissante. Mais ce faisant, elle déchaîne sur eu une horrible malédiction. Un insupportable dilemme commence alors pour Melke, tiraillée entre la vie de son frère et celle des gens qu'elle doit condamner pour le sauver...


Tout commence par une course poursuite entre un jeune homme et son chien qui traquent une voleuse. Cette dernière lui a dérobé un bijou très précieux afin de sauver son jeune frère des Salamandres. Mais l'homme et son chien arrivent trop tard et n'ont plus aucune solution pour récupérer le bijoux. Il passera alors un pacte avec la voleuse, appelé spectre à cause de son don : elle retournera dans l'antre des salamandre pour récupérer le collier si elle souhaite que son frère survivent. Ainsi commence, l'histoire de Malke, Bastian, Liana et Hantje.
Nous nous trouvons en Bresse, un pays assez prospère où nous allons faire la connaissance de nos 4 protagonistes principaux (ainsi que de Endal, le chien, ne l'oublions pas). 4 personnes qui n'étaient pas destiné à se rencontrer mais dont les liens seront plus étroit qu'ils ne le pensent. Chaque frère et sœur a vécu une enfance difficile : les uns de par une malédiction, les autre de par un emprisonnement du fait de leurs dons. Les liens entre les personnages existent dès le début de l'histoire et vont radicalement évolué au fil des pages. Durant, la plus grosse partie de l'histoire, nous suivons Melke, celle qui a dérober le collier, qui s'efforce de veiller sur son frère malgré son impuissance à le guérir, contrairement à la jeune Liana (la sœur de Bastian) pour qui la guérison est un don. Nous découvrons également que les jeunes hommes ne sont pas dépourvus de don eux aussi. Si Hantje a le même pouvoir que sa sœur de devenir invisible, Bastian, lui, parle aux animaux, d'où une profonde relation qui le lie à Endal. J'ai bien aimé les différentes capacité que l'auteur a accordé à ses personnages, si elles semblent simple au premier abord, elle sont développé d'une manière intéressante au cours de l'histoire.
Par la suite, on en apprend un peu plus sur le passé de chaque duo : l'enfance de Malke et Hantje dans le pays natal où ils ont connu la prison dès leur jeune âge, et de l'autre côté Bastian et Liana poursuivi par une malédiction qui touche leur famille de génération en génération. 
Au fil du temps qui passe, on découvre également l'univers dans lequel ils évoluent. Si les humains sont la race dominante, il existe d'autre créatures qui peuplent cet univers. Griffons, Lamies, Psaaron et Salamandres, qui représentent les 4 éléments. Cependant, l'auteur choisi de nous faire plutôt découvrir celles qui représentent l'eau et le feu : les Psaarons et les Salamandres. Les premiers en lien avec la malédiction de la famille de Bastian, et les autre qui seront le lien entre les protagonistes.
Au niveau des personnages, on prend beaucoup de plaisir à suivre le quatuor principal. On découvre leur passé qui nous permet de mieux comprendre la situation actuelle dans laquelle tous se trouvent. Bastian sal Vere sera au départ le plus antipathique de tous, sans cœur, égoïste. Il s'ouvrira peu à peu aux deux voleurs, ce qui dans le fond sera sans grande surprise, mais amené d'une façon assez jolie, j'ai beaucoup aimé. Melke est l’archétype même de la grande sœur protectrice, prête à tout pour sauver son frère, elle n'hésitera pas à passer un marché dangereux pour le sauver et, par la suite, à risquer sa vie pour le bonheur de Liana et Bastian. Fière et courageuse, elle n’hésitera pas à se montrer forte alors qu'elle subira la haine du jeune Sal Vere, comme s'il s'agissait d'une punition. Liana Sal Vere sera un peu la voie de la raison dans l'histoire, elle agira comme un médiateur entre son frère et la spectre. Doté d'une grande bonté et d'un cœur aussi gros, elle sera un personnage très apprécié au fil de l'histoire. Enfin, Hantje sera en quelque sorte le fil conducteur de l'histoire puisque tout les éléments qui arrivent découlent de ce qu'il a fait. S'il ne commence vraiment à être présent que dans le dernier tiers du livre, il n'en reste pas moins un personnage très sympathique.
Enfin, Endal le chien ne sera pas en reste. Grâce au don de Bastian, il devient un personnage à part entière dont on est assez curieux de connaître les petits secret, car il sent des choses qui nous sont inaccessible en faisant un personnage que j'ai beaucoup aimé.
Le style de l'auteur est très agréable à lire, simple et sans fioriture, il nous offre une lecture assez rapide de ce livre dont on a du mal à décrocher. Peu de description mais beaucoup d'action et de dialogue rendent la lecture assez rythmée qui nous tient en haleine jusqu'au bout, sans compte les histoires de magie et de malédiction qui s'y entremêle.


Une excellente surprise avec ce roman. Une histoire assez intéressante et fouillée, servie par des personnages à la fois riche mais toujours très humains. Une univers assez classique mais qui se laisse lire avec grand plaisir.