jeudi 26 août 2010

Alice au Royaume de Coeur, Tome 1 - Soumei Hoshino & Quinrose

Titre VO : Heart no Kuni no Alice, #1
Titre VF : Alice au Royaume de Coeur, #1
Auteur : Quinrose & Soumei Hoshino
Editeur : Ki-Oon
1ère Edition : 2008 (VO) -2010 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 185



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6.
Série Complète en 6 Tomes.

SPIN-OFF : Alice au Royaume de Trèfle Cheshire Cat Waltz de Mamenosuke Fujimaru & Quinrose || Alice au Royaume de Joker de Mamenosuke Fujimaru & Quinrose.


Alice Liddell somnole dans son jardin quand un lapin blanc l’entraîne bien malgré elle dans un étrange tunnel. De l’autre côté du miroir, la voilà au centre d’un jeu intrigant et secret : tous les garçons du royaume de Cœur cherchent par tous les moyens à la séduire… quand ils n’essaient pas de la tuer !


Depuis la sortie du film de Tim Burton, de nombreux ouvrages sur la demoiselle du pays des merveilles sont sortis, et l'univers manga n'échappe pas à la règle. 
Dans ce roman, on découvre une Alice qui au lieu de suivre un lapin blanc direction le pays des merveilles... se fera enlevé par un lapin blanc (Peter White de son petit nom) à destination du royaume de Cœur. Ce pays tout aussi étrange que celui dont il est inspiré n'en reste pas moins tout aussi étrange que son ancêtre. Le royaume de Cœur est pour ainsi dire découper en différentes "zones" que nous allons découvrir avec notre héroïne, et bien entendu nous allons faire la connaissance de ceux qui peuplent cet univers.
J'avais lu, il y a quelques années déjà, l'œuvre de Lewis Caroll (et je ne compte pas le nombre de fois où j'ai vu le dessin animé de Disney) et j'ai prit beaucoup de plaisir à découvrir les personnages dans un contexte différent et légèrement décalé de celui d'origine. On s'éloigne donc de l'ambiance originale, mais cela ne gâche en rien le plaisir de ce manga. On découvre ainsi la Reine de Cœur (Vivaldi) toujours adepte de la décapitation, le Chapelier Fou (Blood Dupré) devenu chef de la pègre locale et patron du Lièvre de Mars (Elliot March) et des jumeaux Tweedle (Dee et Dum)... Mais on y découvre également d'autres personnages qui prendront peu à peu un place importante dans l'histoire comme Julius le maître de l'Horloge, Ace l'associé de ce dernier et chevalier de la Reine, Nightmare le démon... Bref, toute une série de personnage tous aussi attachant les uns que les autres. Côté décor, comme je l'ai dit plus haut, on retrouve l'esprit décalé de l'histoire originelle qu'il s'agisse de la fête foraine, du manoir de Blood, de la tour de l'horloge ou encore du château de la Reine. Décor comme personnages sont très agréable graphiquement, les dessins étant très jolis et très soignés. Il suffit de regarder les couvertures pour s'en rendre compte.
J'ai hâte de découvrir la suite et d'en savoir plus sur ces mystérieuses silhouettes fantômes et le jeu auquel Alice est obligée de participer.


Une galerie de personnage riche, une histoire captivante le tout servie par des dessins superbes.

mercredi 25 août 2010

La Traversée du Temps - Ranmaru Kotone, Yasutaka Tsutsui & Yoshiyuki Sadamoto

Titre VO : Toki wo Kakeru Shoujo
Titre VF : La Traversée du Temps
Auteurs : Ranmaru Kotone, Yasutaka Tsutsui & Yoshiyuki Sadamoto
Editeur : Asuka
1ère Edition : 2006 (VO) - 2008 (VF)
Genre : Seinen
Pages : 2008


ADAPTATION - Film : La Traversée du Temps (2006).


Time is
Time was
Time is not...
Makoto Konno est élève en première au lycée, elle est inséparable de son ami d'enfance Kôsuke Tsuda et du nouvel élève Chiaki Mamiya. Mais leur quotidien à tous les trois va être bouleversé lorsque Makoto va découvrir qu'elle est capable de voyager dans le temps...


Un One-shot dont a été adapté le film éponyme "La Traversée du Temps" (que je n'ai pas encore vu mais que j'aimerais bien). On suit les aventures de Makoto et ses amis jusqu'au jour où arrive son accident de vélo qui va révélé sa capacité à voyager dans le temps. Dès lors elle utilisera ce pouvoir pour rendre sa vie plus facile même si pour cela elle n'hésitera pas à revivre plusieurs fois un même jour jusqu'à ce que ce dernier se déroule de la façon dont la demoiselle le désire.
J'ai assez aimé l'histoire dans son ensemble, ce qui m'a d'ailleurs donné envie de découvrir le film d'animation. Les personnages sont tous attachants, j'avoue avoir beaucoup aimé la sœur de Makoto. Le seul bémol que je reprocherait à ce volume est que justement il n'y en a qu'un seul, du coup l'histoire est condensée ce qui est un peu dommage, car on passe à côté de certaines choses sur lesquelles on aurait aimé creuser un peu plus. (Mais ceci dit c'est déjà bien qu'on ait une vrai fin et non pas un quelque chose qui se termine en queue de poisson).


Un manga rafraîchissant mais qui aurait pu être plus long et mieux développer.

mardi 24 août 2010

Sacrées Sorcières - Roald Dahl

Titre VO : The Witches
Titre VF : Sacrées Sorcières
Auteur : Roald Dahl
Editeur : Folio Junior
1ère Edition : 1983 (VO) - 1984 (VF)
Genre : Comédie, Fantastique, Jeunesse
Pages : 225


Ce livre n'est pas un conte de fées, mais une histoire de vraies sorcières. Vous n'y trouverez ni stupides chapeaux noirs, ni balais volants. La vérité est beaucoup plus épouvantable. Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire. En fait, elles ressemblent à n'importe qui. Il faut savoir qu’une sorcière peut très bien être votre voisine ou la meilleure amie de votre mère et si on ajoute à cela qu’elle passe son temps à dresser les plans les plus démoniaques pour attirer les enfants dans ses filets, il y a de quoi se méfier et vous comprenez pourquoi ce livre vous est indispensable !


Cela faisait quelques temps déjà que j'avais envie de me lire un nouveau roman de Dahl, aussi me suis-je laisser tenter par ce titre à la médiathèque. J'ai beaucoup apprécier ce livre. On y retrouve la griffe de l'auteur avec une bonne dose d'humour, une écriture fluide et simple, sans oublier un soupçon de magie pour pimenter le tout.
Je me suis bien amusée à lire la description de ces drôles de femmes (pieds carrés sans orteil, chauve, mains griffus etc...). Nous suivons les aventures de notre narrateur haut comme trois pommes, qui après s'être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, se retrouvera changé en rongeur. Sa relation avec sa grand-mère est d'ailleurs assez touchante, assez normal puisqu'il s'agit de la dernière personne qu'il lui reste au monde.
J'ai trouvé en revanche assez dommage le personnage de la Magnanimissime Sorcière, et surtout ce trip avec son masque, honnêtement avec les yeux de enfants ça doit faire flipper.
D'après les infos que j'ai pu voir, il y aurait un film qui aurait été adapté de ce roman, j'espère pouvoir y mettre la main dessus un de ces quatre.


L'humour et l'imagination de Roald Dahl ne cesse de nous surprendre. Attention, à votre entourage et méfiez-vous des sorcières.

lundi 23 août 2010

Vérité Première (Vérité, Tome 1) - Dawn Cook

Titre VO : First Truth (Truth, #1)
Titre VF : Vérité Première (Vérité, #1)
Auteur : Dawn Cook
Editeur : Milady
1ère Edition : 2001 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 544


Série Complète en 4 Tomes.


Alissa ne croyait pas à la magie. Son père lui parlait d'une Forteresse légendaire, où des Gardiens apprenaient la magie auprès de Maîtres énigmatiques... mais ce n'étaient que des histoires, rien de plus. Pourtant, maintenant que son père est mort, sa mère est convaincue qu'Alissa a hérité de ses dons magiques, et qu'elle doit se rendre dans le seul lieu où ses talents se révèleront : la mystérieuse Forteresse!
Mais le voyage ne sera pas solitaire, car Alissa rencontre un musicien ambulant qui détient une carte dont elle a grand besoin pour arriver à destination avant que les neiges l'en empêchent. Elle n'est pas sûre de pouvoir se fier à ce garçon, mais elle n'a pas le choix, si elle veut mettre la main sur le grimoire du pouvoir : la Vérité Première...


Dawn Cook n'est autre que l'auteure de bit-lit Kim Harrisson, aussi lorsque Milady a décidé de sortir l'intégrale de cette série au cours de cet été, je me suis jeté sur l'occasion pour découvrir cette série.
On y suit les aventures de la jeune Alissa Meson, contrainte malgré elle à voyager avec Strell Hirdune, musicien de son état et seul au monde par le cours des événements. Leur périple à la recherche de cette mystérieuse Forteresse dure près de la moitié de l'ouvrage et se passe de façon relativement calme, peut-être même un petit peu trop... Mais, une fois arrivé à destination, c'est là que les choses basculent, devenus amis, : ils doivent désormais travailler pour Bailic (le grand méchant de l'histoire) afin de délivrer Inutile, récupérer Vérité Première, combattre le méchant et le tout sans que Bailic ne s'aperçoivent que Alissa est une future Gardienne. Beaucoup de choses donc pour un début, mais au final tout ne se déroulera pas exactement comme ils le prévoyaient. Une fois le livre refermé, on ressent que toute cette histoire est loin d'être achevée (que l'on sache ou pas qu'il y a d'autre volumes à la suite).
Autant j'ai assez apprécié les différents personnages (et plus particulièrement nos deux héros), autant j'ai été un peu déçu par la magie qu'ils utilisent. J'avoue avoir eu un peu de mal à cerner la chose au départ, et même par la suite ce n'est pas aussi toujours très clair. Je suppose que les choses s'éclaireront par la suite avec l'éveil des pouvoirs de notre jeune demoiselle qui s'effectue peu à peu.
Le style de l'auteur est très agréable, fluide et qui se laisse lire rapidement de sorte que l'on ne voit pas forcément passé les plus de 500 pages qui compose ce livre. J'ai malgré tout hâte de découvrir la suite de cette série qui semble prometteuse. Au passage, mention spéciale pour les couvertures de la série que je trouve sublimes.


Une série de fantasy passionnante malgré un début un peu long et tranquille mais qui se réveille vite.

vendredi 20 août 2010

L'Esprit du Chaos (Le Lion de Macédoine, Tome 4) - David Gemmell

Titre VO : Dark Prince (Greek, #2). 
Titre VF : L'Esprit du Chaos (Le Lion de Macédoine, #4)
Auteur : David Gemmell
Editeur : Mnémos, Folio SF 
1ère Edition : 1991 (VO) - 2002 (VF)
Genre : Fantasy, Historique
Pages : 374

Note sur la Tomaison : En VO, la série est divisée en 2 volumes, alors qu'en France selon les éditeurs elle est divisée en 2 (Intégrale Grand Format Mnémos), 3 (Grand Format Mnémos) ou 4 (Folio SF) livres.


Série complète en 4 Tomes.


Pour tirer Alexandre des griffes du Dieu Noir, Parménion a traversé les dimensions, combattu Gorgone et ses vores ailés, chevauché les centaures et défait un Empire. Il a défié l'Esprit du Chaos, cette entité immortelle qui se repaît de sang et de souffrance. Car Parménion, la Mort des Nations, s'est juré de protéger le jeune prince de Macédoine des périls qui le guettent. Il a voué son existence à l'accomplissement du destin grandiose d'Alexandre. Peut-être devra-t-il le payer de sa vie...


On retrouve dans ce volumes nos héros au point où nous les avions laissés précédémment : dans un monde parallèle à l'orée de la bataille finale contre Philippos, le Roi-démon, tout ça afin de permettre à nos héros de retrouver le monde et ainsi sauver Alexandre de l'Esprit du Chaos.
Personnellement, j'ai été assez surprise par ce volume car je pensais que passé cette bataille, l'histoire serait fini, et bien non : car l'Esprit du Chaos est toujours présent dans notre jeune héros qui grandira jusqu'à prendre la succession de son paternel. Mais peu à peu des évènements étranges se produisent autour de lui, qui nous plonge directement dans la prophétie de réincarnation de l'Esprit du Chaos qui ne demande qu'une chose : prendre définitivement le contrôle du corps d'Alexandre pour régner comme un dieu. On retrouve dans ce volume un personnage que l'on avait délaissé dans les autres : dame Aïda. On en apprend d'ailleurs un petit peu plus à son sujet quand à sa dévotion à son maître, j'ai d'ailleurs bien apprécié ses apparitions dans ce tome.
Concernant Alexandre, autant je l'avais apprécié quand il avait 4ans, autant une fois grandit je le trouvait assez antipathique. Je sais que il a le grand méchant de l'histoire en lui mais décidément je trouvait ça étrange. D'ailleurs, les amis qu'il s'est fait en grandissant le sont tout autant, y comprit le fils ainé de Parménion, que je n'ai apprécié que lors de sa dernière apparition.
Parlons de Parménion d'ailleurs, le temps passe et malgré tout notre héros atteint l'âge de 70 ans et il est presqu'autant en forme que lorsqu'il en avait 30 de moins, j'ai trouvé ça assez étrange au départ même si au final ça passe assez bien. Lors de son passage dans le monde parallèle, il se rapproche assez de Théna/Dérae ce que j'ai assez apprécié même si il ne savait pas encore qui elle était. Leurs retrouvailles réelles ne se dérouleront que quelques années plus tard : sur le lit de mort de la demoiselle. Scène que j'ai bien aimé malgré sa tristesse. D'ailleurs, en parlant de révélation, la seconde à laquelle on s'attendait durant presque toute la série (à savoir la paternité d'Alexandre) n'a jamais eu lieu, ce qui m'a un peu déçu car j'avais très envie de savoir comment cela se serais passé.
Au final, j'ai beaucoup aimé ce tome, même si ce n'est pas mon préféré de la série (qui reste dans conteste le 3) et si ce n'est pas un coup de cœur. J'ai prit énormément de plaisir à lire ce cycle, qui me donne envie de poursuivre mes lectures de cet auteur.  

Un final en beauté tout aussi captivant que ses prédécesseurs. 

samedi 7 août 2010

La Guilde des Magiciens (La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1) - Trudi Canavan

Titre VO : The Magicians' Guild (The Black Magicien Trilogy, #01)
Titre VF : La Guilde des Magiciens (La Trilogie du Magicien Noir, #01)
Auteur : Trudi Canavan
Editeurs : Bragelonne, Milady
1ère Edition : 2001 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 480


0. L'Apprentie du Magicien || 1. La Guilde des Magiciens || 2. La Novice || 3. Le Haut Seigneur.
Série Complète en 3 Tomes + 1 Préquelle.


Comme chaque année, les magiciens d'Imardin se réunissent pour nettoyer la ville des indésirables. Protégés par un bouclier magique, ils avancent sans crainte au milieu des vagabonds, des orphelins et autres malandrins qui les haïssent. Soudain, une jeune fille ivre de colère leur jette une pierre... qui traverse sans effort le bouclier magique dans un éclair bleu et assomme l'un des mages. Ce que la Guilde des magiciens redoutait depuis si longtemps est arrivé : une magicienne inexpérimentée est en liberté dans les rues ! Il faut la retrouver avant que son pouvoir incontrôlé la détruise elle-même, et toute la ville avec elle. La traque commence...


J'avais déjà entendu parler de cette série en bien, et lorsque j'ai découvert que la série complète était disponible à la médiathèque, je n'ai pas hésité une seconde. Et je ne le regrette pas...
On suis tout au long de ce tome les aventures de Sonea, une jeune fille appartenant aux basses classes de la population, qui se découvre des pouvoirs magique et qui se retrouvera malgré elle, plongé au cœur de l'action.
On pourrais diviser l'histoire de ce premier volume en 2 partie : la première étant la traque de la jeune demoiselle par les mages, partie que j'ai le moins apprécié peut-être à cause des changements de lieux trop fréquent, à la longue j'avais assez de mal à me repérer, hormis dans les derniers instants. La seconde partie quand à elle se passe au sein de la guilde avec le début de l'apprentissage de Sonea, qui devra choisir si oui ou non elle reste parmi les mages.
Entre quête, complot et magie, on voyage au cœur de la cité d'Imardin ainsi qu'au sein de la guilde elle-même. Cette dernière étant immense, elle sera le terrain de nombreux événements et pas des moindre car certains d'entre eux serviront de trame à la série toute entière.
Ce tome-ci pose donc les bases de la série tant au niveau de l'intrigue qu'au niveau de l'univers en lui-même : on découvre ainsi les peuples des Taudis, celui des Voleurs et les Magiciens bien entendu. J'ai d'ailleurs assez apprécié les deux petit glossaires situés à la fin de l'ouvrage même si au cours de ma lecture je ne suis pas aller très souvent les consulté. A mon sens une petite astérisque ou un truc du genre pour signaler ces mots auraient été le bienvenue. Cependant, je regrette un peu qu'on en sache pas plus sur la cour et le Roi, cependant étant donné qu'ils n'ont quasiment pas été là, on peu comprendre ce manque d'information à leur sujet.
J'ai beaucoup apprécier les Mages qui bien qu'étant un grand nombre ne sont pas tous strictement identique. J'ai hâte d'en savoir un peu plus sur ces différents types de magiciens, qui nous seront dévoilé je pense plus tard.
Enfin, côté personnage, ils sont assez nombreux et il y en a pour tout les gout. Malgré tout je dois avouer que par moment je me perdait un peu avec les noms de tout les mages. (Sorti de Rothen, Danny, Fergun, Lorlen et Akkarin, je ne me rappelais jamais des autres).


Un premier tome captivant qui nous offre un univers riche. On a hâte de découvrir la suite.

jeudi 5 août 2010

Acide Sulfurique - Amélie Nothomb

Titre VF : Acide Sulfurique
Auteur : Amélie Nothomb
1ère Edition : 2005
Genre : Contemporain
Pages : 212


Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus : il leur en fallut le spectacle.
A.N.


Autant, j'avais été déçue par Stupeur et Tremblement, autant j'ai adoré ce court roman de Miss Nothomb. Elle nous plonge dans une société où les gens de la télévision toujours en quête de l'audimat parfait n'ont rien trouvé de mieux à faire qu'une émission de téléréalité basé sur... les camp de concentration. Assez trash somme toute, car comme il est dit si bien : les candidats ne pourront quitter l'aventure qu'une fois mort. On ne peut alors s'empêcher de faire le parallèle avec notre société actuelle où il n'y a pas un jour sans qu'une téléréalité soit diffusé pour lesquelles on se demande où les gens sont aller chercher l'idée... Et je ne parle même pas de la notion de course à l'audimat qui ici est poussée à l'extrême. Car, oui, dans ce roman ils arrivent à obtenir un 100% d'audimat : le score parfait, le rêve de toute chaîne. Mais cette histoire fait malgré tout assez froid dans la dos quand on voit à quoi a été prête à aller cette chaîne (certes oui c'est un histoire fictive, mais elle laisse à penser).
Nous suivons cette histoire du point de vue de 2 personnages : Panonique alias CKZ 114 l'une des candidates et Zdena alias Kapo Zdena, l'une des encadrante engagé par la production. Leur relation va peu à peu évolué à mesure que l'on avance dans les pages. Pannonique est perçu comme une divinité au sein du camp, elle-même se voit comme tel puisqu'elle décide de devenir dieu. Malgré l'horreur auxquelles sont sujets les candidats, on ne peut s'empêcher de sourire lorsque l'on voit leur côté humain fort.


Un roman qui me réconcilie avec Amélie Nothomb et qui laisse beaucoup à penser une fois celui-ci refermé.

mercredi 4 août 2010

Le Prince Noir (Le Lion de Macédoine, Tome 3) - David Gemmell

Titre VO : Dark Prince (Greek, #2). 
Titre VF : Le Prince Noir (Le Lion de Macédoine, #3)
Auteur : David Gemmell
Editeur : Mnémos, Folio SF 
1ère Edition : 1991 (VO) - 2002 (VF)
Genre : Fantasy, Historique
Pages : 404

Note sur la Tomaison : En VO, la série est divisée en 2 volumes, alors qu'en France selon les éditeurs elle est divisée en 2 (Intégrale Grand Format Mnémos), 3 (Grand Format Mnémos) ou 4 (Folio SF) livres.


Série complète en 4 Tomes.


Avec l'aide de Parménion, la Mort des Nations, Philippe de Macédoine étend inexorablement son empire, défaisant une à une les armées des puissances grecque. Mais une ombre plane sur le royaume de Macédoine : Alexandre, l'héritier de Phillipe conçu voici 4 ans sur l'île de Samothrace, porte en lui le Dieu Noir, prêt à s'éveiller pour semer chaos et destruction sur la terre des hommes. Et quand le jeune prince est enlevé dans des circonstances mystérieuses, Parménion devra affronter des forces que nul ne l'avait préparé à combattre.


On retrouve dans ce tome-ci, notre cher Parménion (rajeuni de quelques années) quatres années après la naissance d'Alexandre à la fin du volume précédent. Notre héros a désormais une vie bien rangé et coule des jours paisible en Macédoine, auprès de sa famille, sous les ordres de Phillipe. Mais tout bascule lorsque Alexandre disparait subitement. Parménion, accompagné d'Attalus et de Dérae (déguisée) doivent aller le secourir dans un monde parallèle où sa vie est en jeu.
Notre petit héros en culotte courte a bien grandit depuis la dernière fois que nous l'avons vu. Agé de 4 ans, il sent sa malédiction pesé sur lui : rien ni personne ne peu le toucher sans trépasser (ou presque). Son âme humaine a heureusement pour lui prit l'avantage, mais cela ne durera pas. En revanche, on se pose quand même une question vis-à-vis de l'âge de ce petit personnage.  Pour un petit bout de 4 ans, il ne nous donne pas l'impression de les avoir par ses gestes et ses paroles... On lui en donnerais facilement 10.
Dans ce volume, nous avons un plongeon direct dans un univers de fantasy basé sur la mythologie grecque lorsque nos personnages passent dans le monde parallèle. Ainsi nous rencontrons des personnages tels que le Minotaure (Brontès), des centaures, Gorgone, des nymphes, des satyres... La monde dans lequel nous nous trouvons est assez proche de celui que nous avons connu dans les volumes précédents. Seuls les noms des personnages, parfois leur position et bien entendu les créatures mythologiques font la différence avec le monde habituel de nos héros. De ce fait, on peu parfois avoir du mal à s'y retrouvé dans les premiers temps, mais on s'y fait assez vite.
Le temps s'écoule beaucoup moins rapidement dans ce troisième puisque l'on reste toujours dans la même année tout au long de ce volume. En revanche, on ignore complètement ce qu'il se passe dans le monde de Philippe et si le temps continue de s'écouler de façon normale dans les deux mondes. Parménion et Dérae se retrouvent enfin, mais pas complètement puisque notre jeune demoiselle (rajeunie elle aussi) a changé d'apparence afin justement de ne pas être reconnue par son ancien amour, mais cela n'empêche pas nos deux personnages de se rapprocher l'un de l'autre. Le spartiate connaîtra-t-il un jour la vérité ? Mais ce ne sont pas les seules relations qui évolue : celle de Parménion et Attalus également, l'assassin se rend peu à peu compte que s'il veut rentrer chez lui il n'a pas d'autre choix que de suivre le général qu'il verra peu à peu comme un ami.
Enfin, nous feront la connaissance d'un nouveau personnage plus qu'énigmatique du nom de Casque sur lequel on est curieux d'en savoir plus probablement dans l'ultime volume.
Une suite donc toujours aussi haletante où nos héros n'ont que peu de répit. Ils rencontreront également leurs doubles dans ce monde parallèle qui eux auront eu un petit peu plus de chance (selon les point de vue). Mais la bataille finale approche à grand pas Sparte contre la Macédoyne ? Probablement, mais vue que les choses tournent très vite on ne peu rien prévoir. Le style de l'auteur nous permet de nous immerger complètement dans cet univers même si parfois on aimerai mieux connaître certains personnages.  

Mon volume préféré de toute cette série avec un énorme coup de cœur pour le monde parallèle inspiré de la mythologie grecque. On sent que la fin approche et l'on a hâte de la découvrir.

mardi 3 août 2010

La Mort des Nations (Le Lion de Macédoine, Tome 2) - David Gemmell

Titre VO : Lion of Macedon (Greek, #1). 
Titre VF : La Mort des Nations (Le Lion de Macédoine, #2)
Auteur : David Gemmell
Editeur : Mnémos, Folio SF 
1ère Edition : 1991 (VO) - 2002 (VF)
Genre : Fantasy, Historique
Pages : 341

Note sur la Tomaison : En VO, la série est divisée en 2 volumes, alors qu'en France selon les éditeurs elle est divisée en 2 (Intégrale Grand Format Mnémos), 3 (Grand Format Mnémos) ou 4 (Folio SF) livres.


Série complète en 4 Tomes.


La ville de Thèbes est parvenue  à vaincre l'envahisseur venu de Sparte, défaisant ses armées lors de la sanglante bataille de Leuctres. Peu à peu, conquête après conquête, la cité a recouvré sa puissance d'antan et Parménion, le mercenaire spartiate, la Mort des Nations y coule des jours paisibles.
Mais le destin, inexorablement, tisse ses fils. Et au prix du sang, Parménion accompagnera Philippe, le jeune prince de Macédoine en exil à Thèbes, jusqu'à son trône légitime. Ensemble, ils devront lutter pour protéger le royaume des menaces humaines... et surnaturelles.


On plonge une nouvelle fois dans la Grèce Antique, environ 8 ans après les évènements du tome précédent. Parménion coule désormais une vie tranquille à Thèbes avec Thétis, l'ex-prêtresse d'Aphrodite, et Mothac, son ami Thébain. Mais là encore tout va basculer. La prophétie revient le hanter et le pousse à tout quitter pour rejoindre le jeune Philippe, autour de qui l'histoire de ce tome va beaucoup plus graviter (mais on en oubliera pas Parménion, car après tout c'est lui le héros de ce cycle).
Contrairement à son prédécesseur, le temps passe extrêmement rapidement dans ce tome-là : près de 20 années s'écoulent entre les premières et les dernières pages. On y découvre de nouveaux personnages qui vont devenir peu à peu récurrent pour la suite et qui seront des éléments clés de cette histoire : Olympias et sa suivante Phèdre, l'intrigant magus Aristote, l'assassin Attalus, le soldat Théoparlis et surtout le tout petit Alexandre. Ce dernier étant celui qui apparaît le plus tard est la clé de toute cette histoire. Nous suivons également ici, l'apprentissage de Dérae auprès de la prêtresse Tamis qui voit en elle son successeur. Malgré tout, on brûle d'impatience à la lecture de voir si un jour Parménion et Dérae se retrouveront afin de voir ce qu'il se passerait entre eux. La magie devient donc de plus en plus présente au cours de ce tome grâce à notre duo féminin (qui bien que retiré, est amené à jouer un rôle important) et à plus forte raison lors du combat final dans l'Hadès, qui je l'avoue a été mon passage préféré dans ce volume.
Le volume s'étalant sur plusieurs années, la prophétie se profile peu à peu avec l'arrivée du Dieu Noir qui est toute proche (ou plutôt la conception de son corps si on veut plus rentré dans les détail). Nos personnages vont devoir redoubler de prudence si ils ne veulent pas que le pire se produise, même si pour cela ils devront aller chercher l'âme d'un enfant à naître eu plus profond des Enfers.
La plume de Gemmell nous dépeint encore une histoire pleine de rebondissement et de surprise qui nous tient en haleine jusqu'à la fermeture de ce livre.
Au final, un livre captivant pour poursuivre cette série, mais pas au point qu'il soit un coup de coeur (mon préféré étant pour le moment le tome 3).

Une suite dans la lignée du premier tome plus rapide au niveau de l'histoire mais qui ne fait que préparer le décor pour la bataille finale qui s'annonce exceptionnelle.