jeudi 26 avril 2012

Nuits d'Enfer au Paradis - Meg Cabot, Kim Harrison, Michelle Jaffe, Stephenie Meyer & Lauren Myracle

Titre VO : Prom Nights for Hell
Titre VF : Nuits d'Enfer au Paradis
Auteurs : Meg Cabot, Kim Harrison, Michelle Jaffe, Stephenie Meyer & Lauren Myracle
1ère Edition : 2007 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Nouvelle, Bit-Lit, Young Adult
Pages : 350


Quelle fille n'a jamais rêvé d'être la reine du bal de fin d'année ? Une robe vaporeuse, un cavalier élégant et amoureux, une musique entêtante... Les histoires de ce recueil réunissent des héroïnes qui ont tout pour accéder au podium. Malheureusement, c'est compter sans les vampires, démons et autres morts-vivants qui s'invitent à la fête.


L'ENFER SUR TERRE - STEPHENIE MEYER

Nous arrivons dans un lycée où le bal de fin d'année bat son plein. Mais la fête va vite tourner au cauchemar : les couples se brisent les uns après les autres et la jalousie devient l'invité principal de cette soirée. Mais au milieu de cette foule, nous rencontrons Sheba, qui se délecte de cette situation. Situation dont d'ailleurs elle n'est pas étrangère : en effet, elle est une démone en apprentissage dont le but premier est de faire le mal.
L'histoire est assez intéressante même si j'ai trouvé que tout les événements se déroulent un peu trop rapidement. L'idée des démons en apprentissage qui doivent tourmenter les humains m'a charmée. La conversation entre Sheba et Jezabel nous permet d'ailleurs de lever un peu le voile sur ce monde, mais pas assez à mon gout pour vraiment bien nous y immiscer.
Les personnages sont relativement simple. Sheba est un personnage très intéressant de part son côté démoniaque mais également par la part d'humanité qui sommeille en elle et qui apparaît dans le final de l'histoire. Gabriel est également un personnage intéressant même s'il n’apparaît que (trop) brièvement dans l'histoire.
Concernant le style d'écriture, il est assez agréable à lire. Les événements se déroulent à vitesse grand V mais sans pour autant que l'on s'y perde. Un peu dommage néanmoins que tout se déroule trop rapidement.

LA FILLE DE L'EXTERMINATEUR - MEG CABOT

Dans une fête qui précède le bal de fin d'année de son lycée, Marie traque un gibier à l'aide de son arbalète. Mais son plan tombe à l'eau à cause d'Adam et d'un pistolet à eau remplit de ketchup. Le duo, qui ne se connaissait que de vue avant ce jour, fait connaissance. En réalité, Marie traquait Drake afin de le tuer pour avoir une chance de sauver sa mère qui est un Exterminateur : un chasseur de vampire. Ils décident alors de tenter le tout pour le tout a bal de fin d'année où ils iront ensemble.
J'ai beaucoup aimé cette histoire de chasse aux vampires. L'idée d'une chasseuse de vampire 'prisonnière' des vampires m'a assez charmée je doit dire. Si dans l'ensemble la mythologie vampirique reste assez simpliste (en même temps dans une nouvelle, l'auteur n'a pas trop le temps de s'attarder pour bien nous la faire découvrir.
Marie et Adam sont des personnages assez intéressant. J'ai d'ailleurs trouvée la demoiselle bien exploitée et avec un contexte assez richement développer comparé à ce à quoi je m'attendais. L'évolution de la relation entre les deux protagonistes principaux est assez charmante et bien amenée. Je dois dire que j'aurais bien aimé les retrouver dans une autre histoire.
Enfin, le style d'écriture est relativement simple dans l'ensemble. Les événements se déroulent à vitesse grand V mais sans pour autant que cela passe trop vite ou nous fasse rater des petites choses. L'alternance des points de vue dans l'histoire est très intéressante, même si j'ai eu un peu de mal à m'y faire. Malgré tout elle permet de nous faire voir les événements sous un angle différent.

LE BOUQUET - LAUREN MYRACLE

Le court paragraphe qui ouvre l'histoire nous met immédiatement dans le bain et nous résume ce à quoi nous allons avoir droit dans cette nouvelle. Il s'agit d'une histoire basé sur la légende de la patte de singe. Ici, elle est ré-interprétée via 3 adolescents (Frankie l'héroïne, Will et Yun Sun) et un bouquet de fleurs séchés, quelques jours seulement avant le grand bal de leur lycée.
J'ai trouvé cette histoire assez intéressante et bien construite. Certes les vœux que formule notre héroïne sont assez bateau et sans réelle surprise (quoique pour le second, j'ai été assez déçue qu'elle y pense si tard). Je regrette malgré tout la rapidité avec laquelle l'ensemble prend fin. Frankie formule son troisième vœu que le lecteur n'entend pas formuler de façon directe, même si il soupçonne son contenu, et une poignée de lignes plus tard la nouvelle prend fin.
Au niveau des personnages, ils sont relativement simple. Frankie sera celle qui sera la plus exploitée du trio et encore. On ne découvre que son environnement familial et son côté adolescente amoureuse. Mais dans l'ensemble, elle et ses deux camarades sont assez sympathique et on se plait à suivre leurs déboires. Mention spéciale également au personnage de Madame Zanzibar, la voyante qui m'a plu.
Enfin, le style d'écriture est simple mais très agréable à lire. Peu de descriptions sont présente dans la nouvelle et le mystère plane tout autour de l'histoire, retraçant assez bien le thème.

MADISON AVERY ET L'ANGE DES TENEBRES - KIM HARRISON

(Saga 'Madison Avery')


Cette nouvelle est en réalité le prologue ou plutôt une préquelle à la saga Madison Avery (Trilogie paru chez Castelmore à l'automne dernier), que malheureusement je n'ai pas lu. Nous rencontrons Madison lors de son ennuyeux bal de fin d'année. Il faut dire qu'elle vient tout juste d'arriver dans ce lycée et ne connait personne. Son cavalier étant le fils d'un collègue à son père avec qui, il faut l'avouer, elle ne s'entend pas trop. Mais tout va basculer lorsque débarque Seth, un beau jeune homme, qui va faire passer notre héroïne de vie à trépas... au sens littéral du terme.
Dans l'ensemble, j'ai trouvé cette nouvelle assez intéressante à lire et ce même si on n'a pas forcément lu la saga dont elle provient. Beaucoup plus longue que les précédentes nouvelles, elle nous offre un aspect assez original du monde des anges avec plus particulièrement tout ce qui a trait à la mort. J'ai également beaucoup aimé l'idée d'une pierre magique qui empêche les morts de mourir réellement.
Madison est une adolescente assez sympathique. Timide, elle a du mal à se faire de réel amis dans son nouveau lycée (où d'ailleurs, elle n'a pas eu le choix d'aller). Malgré tut, j'ai été un peu déçue par son petit côté midinette qui est un peu cliché : elle rencontre le beau et magnifique Seth et paf ! Elle lui fait de suite confiance comme si elle le connaissait de toujours et quand on voit comment cela se termine pour eux... Les anges sont également très sympathique, j'ai tout particulièrement adoré Barnabé qui m'a énormément fait sourire.
Le style de l'écriture de Kim Harrison est toujours aussi agréable à lire. On sent la différence avec un côté un peu plus jeunesse que ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. Néanmoins, cette nouvelle m'a donné très envie de découvrir la saga qu'elle ouvre dès que j'aurais un petit créneau lecture de dispo.

BAISERS DIVINS - MICHELLE JAFFE

Dans cette dernière nouvelle, nous allons suivre les aventures de Miranda, une jeune adolescente pas totalement comme les autres. Nous sommes immédiatement plongés dans l'ambiance par une scène où une jeune fille est sur le point d'être étranglée par un homme. Ce premier chapitre s'achève de façon brutale et nous avons alors droit à un flash-back qui nous explique toute la situation plus en détail. Un petit quelque chose que j'ai bien apprécier car cela nous permet de directement plongée dans l'histoire.
Miranda est ne adolescente dotée de capacité physique hors du commun qui travaille comme chauffeur à l'aéroport local lorsqu'elle n'est pas en train d'étudier au lycée. Lors de sa dernière course, elle fait la connaissance de Sibby, une adolescente complètement déjantée qui veut embrassée tout les garçons qu'elle croise. Mais tout tourne lorsque Miranda se rend compte que la demoiselle n'est pas en sécurité et va tout faire pour la protéger. Les deux demoiselles vont alors se cacher au dernier endroit où l'on penserais à les chercher : le bal du lycée de Miranda.
J'ai beaucoup aimé cette histoire de chasse à la souris. Une ambiance assez mystérieuse gravite autour de nos deux héroïne que l'on s'amuse à essayer de deviner. Si au final, on comprendra réellement ce qu'est Sibby j'ai été assez déçue que l'on ne nous en dise pas plus sur Miranda. En effet, elle possède des dons hors du commun qu'elle va mettre à profit dans cette aventure, mais j'ai été déçue qu'on en sache pas plus à leur sujet. Si à mesure que l'on avance dans l'histoire on essai de démêler un peu toute cette histoire, les pistes vers lesquelles nous partons sont très rapidement écarté par l'auteur, nous offrant ainsi notre lot de surprises.
Miranda est une jeune fille adorable qui vit comme elle peut avec ses étranges capacité dont elle ne connait pas grand chose. Dévouée aux autres, elles fait en sorte de les utilisés à bon escient afin de leur venir en aide, ce qui lui vaut inconsciemment de faire la une des journaux, mais pour le coup elle se retrouve bien souvent entraîné dans des situations bizarre. Mais c'est avant tout une adolescente normale qui ne rêve que d'une chose : vivre le bal de ses rêves et surtout rencontrer son grand amour. Sibby est une jeune demoiselle qui m'a fait énormément sourire tout au long de cette histoire. Elle y apporte beaucoup de pep's et d'humour tout en sachant rester un tant soi peu sérieuse quand il le faut.
Cette nouvelle a été l'occasion pour moi de découvrir le style de Michelle Jaffe (dont son roman 'Hantise' m'attend bien sagement sur mon e-reader). J'ai beaucoup aimé son style qui est très agréable à lire et qui joue beaucoup sur les ressentis de son héroïne à laquelle on s'attache.


Un recueil de nouvelle assez intéressant qui nous offre 5 visions d'un bal de fin d'année qui cotoie le surnaturel. Si certaines reprennent des éléments connus ou des personnages d'autres série cela apporte une touche assez sympathique dans l'ensemble. Néanmoins, je trouve dommage que certaines n'aient été que des nouvelles car j'aurais bien aimé poursuivre l'aventure de leurs personnages.

mercredi 25 avril 2012

La Sélection (La Sélection, Tome 1) - Kiera Cass

Titre VO : The Selection (The Selection, #01)
Titre VF : La Sélection (La Sélection, #01)
Auteur : Kiera Cass
Éditeur : Robert Laffont [Collection R]
1ère Édition : 2012 (VO) - 2012 (VF)
Genre : Romance, Dystopie, Young Adult
Pages : 344


0.4. La Reine || 0.5. Le Prince || 1. La Sélection || 2. L’Élite || 2.5. Le Garde || 2.6. La Préférée || 3. L'Elue || 3.1. The Epilogue || 4. L'Héritière || 5. La Couronne.
Série complète en 5 Tomes + 5 Novelles.


35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. Quand la dystopie rencontre le conte de fées ! 
Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie régie par un système de castes. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne... Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas... Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?


Mon premier livre de la nouvelle collection Young Adult de chez Robert Laffont : leur dernière dystopie en date. Direction les ruines des Etats-Unis tels que nous les connaissons à l'heure actuelle, du moins géographiquement. La population est divisée en caste représentant le niveau social de chacun. Ainsi tout en haut se trouve les Premiers : la famille Royale et au fin fond les Huits : les SDF et autres personnes du même genre. Nous allons faire la connaissance d'America Singer, une Cinq qui fait partie d'une famille d'artiste. Cette dernière file un parfait amour clandestin avec Aspen, un Six. Mais sa vie va basculer le jour où elle reçoit sa lettre pour participer à La Sélection et peut-être devenir la future Reine.

La Sélection c'est un peu le mélange entre les contes de fée et la télé-réalité (et plus particulièrement l'émission du Bachelor, pour celles qui s'en souviendraient). J'ai beaucoup aimé cette idée ainsi que la façon dont elle est amenée. Nous découvrons également le pourquoi du comment de cet évènement qui rend euphorique pratiquement toutes les demoiselles en âge de se mariée car chacune d'elle a ses chances pour être élue. Un tirage au sort national sélectionne 35 concurrentes parmi elles, qui vont avoir la chance de vivre au palais et de tenter de séduire le beau prince Maxon. Comme l'on se doute bien, America fera partie des heureuses élue, même si à la base elle n'est pas très enchantée par cette idée.
C'est au travers de ses yeux que nous allons découvrir sa nouvelle vie au palais. Vie qui se révèlera bien différente de celle qu'elle a connu jusqu'à présent. Elle qui connait la faim et le monde des non-privilégie. Va passer à l'extrême opposé : repas riches, robes splendides, décors somptueux, serviteurs à ses ordres... Difficile pour la demoiselle de s'habituer à cet univers. 
Mais la vie au palais n'est pas forcément de tout repos pour les différentes candidates : entre les repas avec la famille royale, les rendez-vous avec Maxon, les réceptions et les tournages de l'émission du Vendredi où la population découvre un peu mieux les demoiselles, elle n'ont pas trop de temps pour elle. Et c'est également sans compter sur l'esprit de compétition qui fait rage entre certaines d'entre elles. Jalousie, envie et coup bas seront au rendez-vous principalement perpétrer par une demoiselle, ce qui au final sera sans trop grande surprise. J'ai beaucoup aimé d'ailleurs cet esprit de compétition, qui montre que les demoiselles ne sont pas que des jolis minois à montrer à la télé et qui ne compte que sur leurs acquis pour accéder au trône.

Mais ce qui rend le livre très intéressant, c'est que la recherche de l'Âme Sœur du Prince Maxon (comme il le dit lui même) n'est pas uniquement au centre de ce dernier. Certes, nous allons découvrir grâce à lui une partie de la manière dont Illéa est dirigé mais aussi et surtout que le monde est très loin d'être rose. En effet, tout le monde n'est pas forcément d'accord avec le système actuellement en place. Pour le coup, des groupes de rebelles ont vu le jour à Illéa se répartissant en deux faction : les Nordistes et la Sudistes. Les uns ne laissant derrière eux que sang, cadavre et désolation ne font pas ans la dentelle alors que les autre fomentent des coup d'état plus pour l'impact psychologique sur la population et surtout la famille régnante. Et les rebelles comptent bien profiter de La Sélection pour mettre sans dessus dessous le palais et confronté nos candidates à la réalité des choses. Une réalité que bon nombre d'entre elles (pour ne pas dire toutes) ont du mal à accepter et à gérer de façon digne d'une future reine. Il faut dire que les rebelles n'hésitent pas à aller directement s'en prendre au palais afin de se faire écouter, un peu dommage cependant que nous vivions ces scènes du côté de chez America. J'aurais bien aimé découvrir comment se passait réellement une attaque des rebelles.

L'organisation de la société est assez intéressante. Si d'entrée de jeu, on ne nous explique pas comment on en est arrivé là, nous le découvrons d'une façon assez ludique dans l'histoire. Les idée utilisées étaient très intéressante et même... plausibles quand on voit le monde où il va à l'heure actuelle. L'idée des castes est assez intéressante même si dans le fond je l'ai trouvée somme toute banale puisqu'elle est lié à la situation sociale de chaque famille. Les privilèges des uns et des autres sont assez logique dans l'ensemble. Si l'on se cantonne seulement à découvrir quelques unes des castes via tout les personnages principaux, cela nous donne malgré tout une assez bonne vue d'ensemble sur l'univers dans lequel l'histoire évolue. Les relations inter-caste sont en général proscrite hormis dans les relations professionnelle (après tout les tâches 'ingrate' sont reléguée aux Six, Sept voire Huit.

Côté personnage, nous suivons donc America Singer, une Cinq. Enfant du milieu d'une famille de 5 enfants. Elle mène une vie paisible avec ces derniers. Contrairement aux autres jeunes filles du pays, elle n'est pas du tout enchantée lorsqu'elle reçoit sa lettre pour La Sélection, mais étant dévouée à sa famille, elle y participera malgré tout afin de les aider. C'est une jeune fille qui aime sa famille et qui est prête à tout les sacrifice pour ses membres. Mais c'est aussi une adolescente comme les autres avec des projets d'avenir : un mariage et une famille à fonder, même si elle reconnait que cela va être difficile pour elle vu la différence de caste avec l'élu de son cœur. Ayant grandi pratiquement qu'avec ses frères et sœurs, elle n'a pas d'amie à proprement parler et la Sélection sera l'occasion pour elle pour s'en faire, mais pas que. Sans grande surprise elle deviendra très proche de Maxon mais pas comme on aurait pu le croire dès le départ.
Maxon, le prince qui cherche sa future épouse, est un jeune homme courageux, déterminé et qui se veut proche de ses sujets. Vivant dans un palais depuis son plus jeune âge, il ne se rend pas compte de la réalité du monde de dehors, mais au cours du séjour des demoiselles, il découvrira que c'est tout autre. Mais il n'en reste pas moins un noble qui connait sa place, fier de lui-même il a pour habitude qu'on cède à tout ses désirs, même si parfois cela nous amènera des situations assez amusante. Sa relation avec notre héroïne commencera sur les chapeau de roues mais se révèlera très précieuse pour l'héritier du trône. On voit ses sentiments évolué au fil des pages mais America y semble aveugle alors que vu la façon dont il se comporte cela parait complètement évident. Mais je suis quand même curieuse de voir comment tout cela va évoluer par la suite.
Aspen Léger est l'ami d'enfance d'America, un Six qui permet à sa famille de survivre même si pour cela il doit faire des sacrifice. Éperdument amoureux d'America, il a fait des projet lui aussi pour leur avenir mais ne supporte pas sa condition de Six et fera tout pour rejoindre les forces militaires d'Illéa afin de devenir un Deux et d'offrir à sa douce la vie qu'il souhaiterais lui offrir : la meilleure qui soit. Sa relation avec America est très touchante d'autant plus qu'elle a un petit gout d'interdit de part leurs différences de caste. C'est un couple que dans le fond j'ai beaucoup apprécier, même si je n'ai pas trop apprécié la façon dont ils se sont quitté avant qu'America parte pour la Sélection.
Pour terminer sur les personnages un petit mot sur les candidates, si elles viennent toutes d'horizons assez différents, elles n'en reste pas moins de jeunes adolescentes comme les autres qui pour beaucoup découvre un monde fait de strass et paillettes. Mais certaines d'entre elles se révèleront réellement mauvaise et mettront ainsi du piquant dans la Sélection, comme Céleste, la peste de service qui est prête à tout pour la couronne.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Simple et fluide, on suis avec grand plaisir les aventures d'America au sein du palais tout en découvrant l'univers dans lequel elle évolue. Le mélange entre conte de fée, téléréalité et dystopie est très bien mené, nous offrant ainsi une histoire captivante dont on a hâte de connaître la suite.
A l'issue de ce premier volume, nous ne savons toujours pas quelle demoiselle a été élue puisqu'une poignée est encore en lice (et comme de bien entendu, le lecteur arrive aisément à deviner de qui il s'agit). Je suis assez curieuse de voir comment les choses vont tourner dans le prochains volume, même s'il va falloir être très patiente. De même pour l'adaptation en série télé qui m'intrigue beaucoup.


Une histoire captivante qui mélange conte de fée, téléréalité et dystopie de manière assez réussi. Un univers riche qui pourrais être le nôtre dans le futur. Des personnages riches et prêt à tout. Le tout servi par un style d'écriture à la fois simple et efficace.

lundi 23 avril 2012

Un Jeu Interdit (Intégrale) - Lisa Jane Smith

Titre VO : The Forbidden Game (Omnibus)
Titre VF : Un Jeu Interdit (Intégrale)
Auteur : Lisa Jane Smith
Editeur : Michel Lafon
1ère Edition : 1997 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Romance Paranormale, Young Adult
Pages : 633


Jenny a toujours mené une vie de rêve : des parents aimants, plein d’amis, et l’opportunité de faire tout ce qu’elle veut. Afin d’organiser la fête d’anniversaire la plus éblouissante de l’année pour son amoureux, elle décide d’offrir à ses invités une aventure dont ils se souviendront. Dans le nouveau magasin d’un quartier obscur, l’énigmatique vendeur aux yeux bleus la dirige immédiatement vers « le Jeu », une expérience unique… Alors qu’elle construit le plateau avec ses camarades, Jenny en comprend, trop tard, les véritables règles. Ils vont devoir franchir une par une les pièces d’une demeure maléfique, affrontant au cours de ce voyage infernal leurs pires cauchemars. S’ils n’y parviennent pas avant l’aube, ils resteront emprisonnés dans la maison pour toujours. Rester maître du jeu ou perdre la vie…


TOME I - LE CHASSEUR

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance de Jenny, une jeune adolescente comme les autres qui va se retrouver en possession d 'un jeu pas comme les autres. Nous découvrons tout d'abord dans ce tome, la façon dont elle s'est retrouvé en possession de ce dernier, au détour d'une ruelle où elle est rentrer dans une boutique relativement étrange. Puis, c'est la découverte totale de cet univers.
Si la trame de base de l'histoire peut rappeller celle d'un certains film (Jumanji pour ceux qui n'auraient pas reconnu, que je n'ai hélas pas vu) je dois dire que l'idée m'a assez plu. L'idée que les adolescents doivent surmonter un à un leur pires cauchemar est assez bien menée. Le mystère plane autour de ces derniers et l'on est curieux de voir jusqu'où l'auteur nous amène. On essai de deviner quel est le cauchemar auquel nous allons avoir à faire ainsi que parfois lequel de nos protagonistes il concerne. Mais ce qui m'a principalement plu, c'est toute l'histoire qui gravite autour de Julian et Jenny. Le jeune homme, qui est aussi le maître du jeu, est un personnage assez énigmatique prêt à tout pour obtenir ce qu'il souhaite : le cœur de la demoiselle. Pour cela il n'hésite pas à la tourmenter elle-même. 
J'ai été cependant assez déçue par la rapidité avec laquelle les événements se déroulaient et la facilité que les protagonistes avaient de surmonter leurs cauchemars. C'était censé être leur pire cauchemar, or je m'attendais à ce qu'ils aient plus de difficultés à prendre sur eux pour les combattre. J'ai trouvé cela peu réaliste vu la situation le contexte dans lequel ils évoluaient. Seul le personnage de Summer m'a réellement convaincue de par le vécu de son cauchemar (je n'en dit pas plus volontairement pour ne pas spoiler). 
La fin de ce premier tome est un happy ending dans l'ensemble, chose à laquelle je ne m'attendais pas du tout au départ en ouvrant cette intégrale. Je m'attendais plus à ce que leur 'voyage' dans le jeu dure tout au long des trois tomes de cette intégrale. Cela ne m'a pas dérangé pour autant, juste surprise. Néanmoins, je reste assez curieuse quand à la suite de cette série.
Au niveau des personnages, nous suivons toute l'histoire du point de vue de Jenny, une adolescente lambda qui file le parfait amour avec son petit ami. Courage, volontaire et très proche de ses amis, elle réunit un nombre impressionnant de qualité ui m'ont paru un peu exagéré au départ, mais qui au final ont fini par bien passer lorsqu'elle affronter son propre cauchemar, révélant ainsi une certaine fragilité. Julian, comme dit plus haut est très énigmatique, calculateur et même manipulateur.  Au fil des pages, et plus particulièrement dans les derniers chapitres, nous en apprenons un peu plus à son sujet, ce qui nous permet de le cerner un peu mieux. Je dois dire que dans le fond c'est un personnage que j'ai assez apprécier. Le reste du groupe d'adolescent reste assez simple dans l'ensemble, mais on se plait à découvrir les faces cachées de chacun.
Au final, un premier tome intéressant qui nous fait découvrir l'univers tout en entrant dans le vif du sujet.

// A suivre ma chronique sur les autres tomes de cette intégrale.


// A venir une fois les trois tomes lus.

mercredi 18 avril 2012

Troubles Intentions (Les Fantômes de Maiden-Lane, Tome 1) - Elizabeth Hoyt

Titre VO : Wicked Intentions (Maiden Lane, #1)
Titre VF : Troubles Intentions (Les Fantômes de Maiden Lane, #1)
Auteur : Elizabeth Hoyt
Éditeur : J'ai Lu pour Elle [Aventures & Passions]
1ère Édition : 2010 (VO) - 2012 (VF)
Genre : Romance Historique
Pages : 343


1. Troubles Intentions || 2. Troubles Plaisirs || 2.5. Clever John || 3. Désirs Enfouis || 3.5. Scandalous Desire Epilogue || 4. L'Homme de l'Ombre || 5. Le Lord des Ténèbres || 6. Le Duc de Minuit || 6.5. A Maiden Lane Christmas Special || 7. Cher Monstre || 8. Garde du Cœur || 9. Le Lion et la Colombe || 10. Duke of Sin || 10.5. Once upon a Moonlit Night || 11. Duke of Pleasure || 11.5. Once upon a Christmas Eve || 12. Duke of Desire.
Série en cours en VO.


Stigmatisé comme débauché pour sa sensualité aux penchants un peu particuliers, Lazare Huntington, Lord Caire, recherche le tueur sauvage de sa maîtresse dans Saint-Giles, l’un des pires quartiers de Londres. Temperance Dews, veuve d’un homme très religieux dévoué au bien et aux autres, dirige un orphelinat pour enfants abandonnés dans ce quartier qu’elle connaît parfaitement. Lord Caire lui demande son aide pour le conduire à travers ce secteur dangereux, en échange il l’introduira dans la haute société afin qu’elle y trouve des soutiens financiers pour l’orphelinat. Ce qui commence comme un contrat froidement calculé va réserver bien des surprises. Lazare va découvrir que, sous son apparence austère, Mme Dews cache une nature de feu soigneusement bridée. Temperance est fascinée par cet homme très secret, tout en contrastes. Leur rencontre sera flamboyante.


Pour changer un peu de registre, on va parler romance. Cela faisait un moment que je souhaitais découvrir cette collection de chez J'ai Lu et cette nouvelle série qui me tentais en a été l'occasion. Nous sommes donc transporté à Londres à l'époque Victorienne où nous faisons la connaissance de Tempérence Dews, une jeune veuve qui dirige un orphelinat avec l'aide de son frère Winter Makepeace. Mais tout va changer le soir où Lord Caire s'introduit chez elle afin de lui demander un service : il la guide dans Saint-Giles pour retrouver l'assassin de sa maîtresse en échange de quoi il l'aidera à trouver des bienfaiteurs pour son orphelinat au sein de la haute société.

L'intrigue est assez sympathique dans l'ensemble, même si dans le fond, elle ne casse pas trois pattes à un canard. Nous sommes ici dans une romance qui sera somme toute sans surprise puisque l'on se doute tous que Tempérence finira par tomber dans les bras du beau Lord. Mais leur enquête au sein de Saint-Giles est assez intéressante et nous permettra de découvrir un peu mieux l'univers au sein duquel Tempérence évolue pour sauver les enfants en danger. Cette enquête va nous envoyer sur de nombreuses pistes au fr et à mesure que les personnages avanceront dans sa résolution.
Nous allons également en savoir un peu plus sur les familles de nos deux protagoniste. Tempérence fait partie d'une famille nombreuse et elle n'hésitera pas à aider ses frères et soeurs dès que l'occasion s'y trouvera. Mais ces derniers agiront de façon réciproque avec elle, surtout ses frères qui ne sont pas très enchanté par la mission qu'elle mène en compagnie de Lord Caire. Ce dernier en revanche, a eu une enfance digne de son rang mais ô combien éprouvante pour lui, la preuve en est sa relation avec sa mère.
Parmi les petites histoire parallèle à l'intrigue générale du roman j'ai tout particulièrement aimé celles qui concerne 'Le Fantôme de Saint-Giles', un personnage énigmatique qui apparaît un peu comme un justicier et qui garde une identité secrète. On s'amuse à essayer de deviner qui se cache derrière ce masque d'Arlequin, pour ma part j'ai quelques idées. Mais aucune réponse n'est apporté dans ce volume. J'espère vivement qu'on en saura plus dans les suivants.J'ai également apprécié celle de Silence, la sœur de Tempérence, qui se 'sacrifie' pour sauver son époux et qui au final perdra la confiance de tout ses proches qu'elle semble regagner quelque peu à la fin de ce tome.

Côté personnage, nous suivons donc principalement Tempérence et Lord Caire. La jeune femme d'apparence assez froide et distante va peu à peu se révéler au fil des pages. Si elle n'a pas eu de relation avec un autre homme depuis le décès de son époux c'est pour une raison qu'elle nous révèlera dans les derniers chapitres de ce premier volume. C'est une femme au caractère bien trempé pour qui son travail est toute sa vie, avec un cœur gros comme ça. Mais elle est également peu méfiante ce qui lui vaudra de se retrouver dans un tas de situation assez improbable. Caire de son côté est tout aussi distant d'avec les autres mais plutôt dans un aspect sauvage. Solitaire, il commencera à voir la vie et sa relation aux autre d'une façon différente lorsqu'il fera la connaissance de Tempérence et qu'il apprendra à mieux la connaître.
L'évolution de la relation entre ces deux protagoniste est au cœur du roman. Bien qu'on se doute qu'il finiront dans les bras l'un de l'autre. On se plait à les voir réaliser en fin de compte leur sentiment sans pour autant les avouer réellement. Néanmoins, cette partie de jeu de chat et de la souris se terminera bien assez rapidement car passé les deux tiers du roman, notre petit couple est officiellement constitué et en profitera à plusieurs reprises d'ailleurs... Un peu trop à mon gout d'ailleurs dans la mesure où dès qu'ils sont seuls tout les deux quelque part, ils laissent libre court à leurs pulsions.
En ce qui concerne les autres personnages, nous rencontrons : 
- Winter, le frère de Tempérence. Il dirige lui aussi l'orphelinat pour qui il n'hésite pas à se sacrifier. Il est très protecteur envers sa sœur qu'il n'est pas très ravie de voir suivre un aristocrate dans les bas-fond de Saint-Giles dès la tombée de la nuit.
- Silence, la sœur de Tempérence. Généreuse de nature elle fera tout ce qu'elle peu pour éviter la ruine de son mari, mais sas pour autant réfléchir aux conséquences de ses actes. Nous en découvrirons un peu plus sur elle dans le Tome 3 qui lui sera consacré.
- Nell, la domestique. Amie de toujours de Tempérence, c'est une femme très chaleureuse sur qui on peut toujours compté, ce sera en partie grâce à elle que la jeune veuve commencera à y voir plus clair dans ses sentiments.
- Mary Pentecôte, l'aînée des enfants de l'orphelinat. Une demoiselle mignonne comme tout qui leur est d'une grande aide pour s'occuper des plus jeune. Elle jouera un rôle important dans la fin du roman. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié.
- Lady Héro, une noble. Première amie que Tempérence se fera au sein de la Haute Société. Une femme charmante qui a le cœur sur la main et qui ne semble pas très enchanté de la façon dont les gens la traite de part son titre. Un personnage qui sera mis en avant dans le Tome 2.
- Le Fantôme de Saint-Giles. Un mystérieux personnage qui tombe toujours à temps. Généreux et héroïque on a de cesse de vouloir essayer de lever le voile sur son identité.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. A la fois tout en finesse et légèreté, on se plait à suivre les déambulations de nos héros au gré des quartiers de Londres. Les descriptions qui ponctuent le livre sont assez simple mais nous permette malgré tout de bien nous plonger dans cet univers.


Une romance historique assez sympathique même si dans le fond la relation entre les deux personnages principaux n'est pas une grande surprise en soi. L'univers développer tout autour est assez intéressant et je suis curieuse de voir ce que donne les tomes suivants qui se centrent sur d'autres protagonistes.

vendredi 13 avril 2012

Le Mauve Empire - V. K. Valev

Titre VF : Le Mauve Empire
Auteur : V. K. Valev
Éditeur : Petit Caveau
1ère Édition : 2009
Genre : Science-Fiction, Fantastique
Pages : 264


Séverin Desjaunes mène une vie effrénée. Jeune ingénieur de la firme Fun Technologies, il se rend dès la nuit tombée dans l’hôpital où il exerce son talent de magnétiseur, à la demande d’un ami – le docteur Pravédine. Pourtant, le don surnaturel dont bénéficie Séverin ne semble pas suffisant pour venir en aide à la seule personne qu’il souhaite vraiment guérir : sa femme, Arline, qui souffre d’une variante super-résistante de la tuberculose. Afin d’essayer de sauver son épouse, le jeune homme doit remonter jusqu’à l’origine de son pouvoir. Commence alors un voyage dans un monde où rien ne semble être ce qu’il paraît, où les médecins sont des tueurs, où les vampires sauvent la vie, et où la mort n’est qu’un passage. Finalement, c’est au sein de ce chaos, quand les notions d’opposition et de complémentarité s’effondrent, qu’une vie et une humanité nouvelles prendront forme.


Dans 'Le Mauve Empire' nous allons partir en direction d'une monde futuriste, où la technologie domine. Si les robots ne sont pas réellement présent, nous allons découvrir de nombreuses avancées qui facilitent la vie des hommes. 'Fun Technologie' est l'une de ces boites qui a fait fortune sur ce marché, c'est au sein de cette dernière que travaille Séverin Desjaunes, un jeune homme, en tant que consultant. Entre la vie de sa compagne qui ne tiens plus qu'à un fil et son étrange pouvoir, le jeune homme ne sait plus trop à quel saint se vouer.

L’histoire en elle-même est relativement intéressante. Le mélange entre monde futuriste et éléments fantastique est assez bien réussi même s'il ne se fait pas forcément d'entrée de jeu. Le livre se découpe en deux parties bien distinctes.
Tout d'abord, dans la première partie, nous prenons connaissance de la situation dans laquelle nous nous trouvons. On y découvre l'univers dans lequel notre héros évolue ainsi que l'environnement dans lequel il vit. Sa femme, Arline, est gravement malade (atteinte d'une variante résistante de la Tuberculose). Ainsi sa vie oscille entre 3 lieux bien distinct : sa maison, le milieu hospitalier et son travail. Mais le milieu médical n'apparaît pas seulement par le biais du devenir d'Arline. En effet, Séverin possède un don : celui de guérir, qu'il utilise sur les patient de son ami : le Dr Pravédine. Une idée assez intéressante et bien construite, j'ai beaucoup aimé par ailleurs les scènes où Séverin emploi son talent. Cette première partie met donc l'histoire en place, si elle apporte des éléments relativement intéressants elle m'a paru néanmoins un peu longue.
La seconde partie de l'histoire de son côté est beaucoup plus dynamique. C'est à partir de là que les éléments fantastiques entrent en jeu dans l'histoire et plus particulièrement les vampires. Organisés en clans, ces derniers sont définis par rapport à l'atteinte d'un virus qui les transformerais après leur mort. Mais à part cela, leurs caractéristiques sont relativement identique à celles d'un roman vampirique classique. Autre détail assez intéressant, ils sont organisé dans une sorte de religion (secte ?) qui vénère une femme nommée Ouma, qui a été la première personne atteinte par l'agent viral. J'ai trouvé ces idées assez intéressantes et bien mené tout au long du livre. Cette seconde partie s'articule également sur l'éradication de ce virus par le corps médical, ce qui entraîne tout un tas de scènes où l'action est présente, rendant ainsi la lecture beaucoup plus rythmée.

Le concept du pouvoir ou plutôt du 'Don' de Séverin est assez intéressant. S'il l'utilise à bon escient en sauvant la vie de personnes malade, il est loin d'être tout puissant. Pour preuve, il est incapable de s'en servir sur sa compagne.Ainsi, son pouvoir est beaucoup plus réaliste. Il se révèlera également très surprenant dans les dernières pages lorsque notre héros comprendra réellement comment ce dernier fonctionne, car il est beaucoup plus complexe qu'il ne le croit au premier abord. La manière dont il l'emploi est assez simple en soi : il lui fait appel et sait si cela va marcher ou non, selon la présence d'Ouma ou non (à noter qu'à ce moment-là, il ignore complètement la véritable nature de la jeune femme). Assez simple en soi, mais j'ai beaucoup aimé.
Enfin, qui dit vampire dit aussi chasseurs de vampires. Ici, ils sont incarné par un groupe de médecin (et certains de leurs anciens patients). Ce sont eux qui mèneront l'assaut final. L'idée que ce sont des membres du groupe médical qui s'en occupe m'a totalement charmé. Pour le coup, cela nous permet de découvrir un peu le milieu hospitalier de cet univers mais aussi le lien entre le vampirisme et le fameux virus qui en est la cause.

Du coté des personnages, nous suivons donc Séverin, un jeune homme lambda qui travaille pour une société électronique. Lassé par son travail de jour, il trouve beaucoup plus de réconfort dans celui qu'il pratique la nuit à l'hôpital bien qu'il ai du mal à le cerner. Solitaire depuis la maladie de sa compagne, il fait ce qu'il peu pour concilier ses deux vies professionnelles et le peu de vie amoureuse qu'il lui reste. Il se révélera assez surprenant dans ces réactions envers les autres personnages (j'ai été très surprise par ses dernières scènes avec sa collègue et psychologue).
Du côté des personnages secondaires, nous retrouvons : 
- la collègue de Séverin qui tentera de l'aider à surmonter les épreuves même si elle ne sera pas au courant de la totalité des éléments. Sans compter, son côté charmeur qui laissera pour majorité de glace notre héros.
- le Docteur Pravédine, le directeur de l'hôpital local. Au courant du don de Séverin, il l'utilisera sur les patients qui se trouve dans son établissement après des mois de petites expériences pour en connaître la vrai nature. Il est également le leader des chasseurs de vampires de l'histoire, qu'il mène d'une main de maître.
- Justin l'interne. Mine de rien c'est un personnage un peu important , il travaille au sein du même hôpital (et service) que Pravédine. Il sera introduit dans le cercle des chasseurs de vampires dont il deviendra un élément clé dont nous suivrons en partie la formation.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Bien dosé en descriptions, il n'est pas trop alourdi par ces dernières. Les différentes scènes d'actions et de dialogues quand à elle rythme bien le récit, de sorte que l'on ne voit pas les pages au fur et à mesure qu'elles défilent. Le mélange entre monde futuriste et éléments fantastique est très bien réalisé, de sorte que l'on se retrouve plongé dans un univers qui pourrait paraître réel.


Un histoire très intéressante qui mêle habilement vampires, technologie très avancée et pouvoirs surnaturels. Si la première partie est un peu longuette pour nous poser les bases de l'histoire, la seconde rattrape très bien le coup pour ce qui est de l'action.
Un grand merci aux Editions du Petit Caveau de m'avoir permis de découvrir ce titre dans le cadre de leur opération Croc'ebook.

jeudi 5 avril 2012

Chien du Heaume (Chien du Heaume, Tome 1) - Justine Niogret

Titre VF : Chien du Heaume (Chien du Heaume, #1)
Auteur : Justine Niogret
Éditeurs : Mnémos, J'ai Lu 
1ère Édition : 2009
Genre : Fantasy
Pages : 208

Récompenses :
2010 > Grand Prix de l'Imaginaire
2010 > Prix des Imaginales


1. Chien du Heaume || 2. Mordre le Bouclier.
Série complète en 2 Tomes.


On l'appelle Chien du Heaume parce qu'elle n'a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broe. Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d'une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l'épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemar des hommes de guerre... On l'appelle Chien du Heaume parce qu'à chaque bataille, c'est elle qu'on siffle. Dans l'univers âpre et sans merci du haut Moyen Âge, loin de l'image idéalisée que l'on se fait de ces temps cruels, une femme se bat pour retrouver ce qu'elle a de plus cher, son passé et son identité.


Dans ce roman, nous faisons la connaissance avec une jeune femme répondant au nom de Chien du Heaume, un nom qu'elle a gagné durant ses missions et batailles au prix du sang et de sa hache. Seulement, la jeune femme sait qu'il ne s'agit pas de son véritable nom, aussi s'est elle mis en quête de ce dernier. Au cours d'un hiver, elle trouvera refuge au château du Chevalier Sanglier qui lui accordera l'hospitalité et où la jeune femme découvrira autre chose qu'une quête où elle erre sans but.

J'ai beaucoup aimé ce roman avec une trame assez simple qui se déroule dans le Haut Moyen Age. Les personnages que nous allons rencontrés sont tous des guerriers ou bien des mercenaires... ou presque. La quête de Chien se déroulera tout au long de la première moitié du roman où les voyages se déroulent de façon assez rapide d'un castel à l'autre. Mais au final, la demoiselle se rendra compte qu'elle tournera en rond et retournera pratiquement à son point de départ.
On y découvre également un côté assez sombre du Moyen Âge. Ici exit les tournois de chevalerie tout mignons où les chevaliers concourent pour les beaux yeux des damoiselles tandis que les hommes se concentrent sur des tâches plus politiques. Dans ce roman, nous découvrons un aspect plus noir où le sang coule et où la loi du plus fort est la meilleure. Une gamine de 10 ans tout juste qui arrache les yeux d'une chouette simplement parce qu'elle l'avait effrayé en faisant du bruit, ce n'est pas ce que l'on retrouve forcément ailleurs. Les suzerains gagnent les château à la force du sang qui coulent et s'entourent de brave qui pensent plus à leur arme qu'autre chose.
Ce sera justement l'occasion de découvrir un peu le fonctionnement de ces château mais également comment certains artisan pratiquent leur art, et plus particulièrement les forgeron grâce au personnage de Regehir, un personnage que j'ai dans le fond bien apprécier.

Côté personnage nous rencontrons donc Chien du Heaume, une jeune femme au physique totalement banal mais assez forte psychologiquement parlant. Solitaire et assez froide, son cœur trouvera un peu de chaleur au château du Sanglier. Un peu trop à mon sens car plutôt que de continuer à courir sur les routes pour trouver son nom, elle passera hiver après hiver là-bas. Une question qui lui est posée par un autre personnage qui n'obtiendra pas de réelle réponses, seulement des piste pour nous autre lecteur.
Le Chevalier Sanglier, le maître du Castel de Broe, est un solide chevalier qui connait le prix du sang de par ses expériences antérieures. Marié un peu sans le vouloir à une enfant de 10 ans tout juste, il s'occupe d'elle comme d'un trésor précieux plus qu'autre chose. C'est un homme au grand cœur que j'ai beaucoup apprécié malgré son côté un peu aveugle vis-à-vis des manigances de son épouse. Épouse qui d'ailleurs se révélera très cruelle avec autrui. Égoïste et narcissique, Noalle croit que tout lui est acquis et fera tout ce qui est en son pouvoir pour que son mari perde son castel afin qu'elle soit la seule maîtresse à bord. Calculatrice et froide, c'est un personnage très noir qui m'a énormément surprise, je ne m'y attendais pas du tout de sa part.
Regehir, le forgeron, est une rencontre que Chien du Heaume fera au cours de sa quête. C'est un artisan doué de ses mains qui saura apporter de la chaleur et du réconfort à notre héroïne. Pas gâté par la vie, il ne cessera malgré tout de penser à son épouse qui est partie du jour au lendemain, même s'il ne l'exprimera pas clairement.

Le style d'écriture du roman est très beau. On y retrouve énormément de vocabulaire de l'époque, ce qui nous permet de bien nous plonger dans cet univers médiéval si riche. Un petit lexique en fin de livre est présent, ce qui aidera quelque peu le lecteur (même si tout les mots ne seront pas présent). Les descriptions sont à la fois simple et détaillées ce qui nous permet de bien visualiser les scène auxquelles nous assistons, sans pour autant alourdir le texte et nous lasser.
Je n'ai plus qu'une hâte : que le second tome sorte en poche à présent pour découvrir la suite des aventures de cette héroïne si particulière.


Des personnages fort dans un univers médiéval assez sombre. Le tout servi par un style d'écriture très joli et très recherché qui colle bien à l'époque.