14/11/2019

L'Avatar (Kushiel, Tome 3) - Jacqueline Carey

Titre VO : Kushiel's Avatar (Kushiel's Legacy, #03)
Titre VF : L'Avatar (Kushiel, #03)
Editeur : BragelonneMilady
1ère Edition : 2003 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 950


1. La Marque || 2. L'Elue || 3. L'Avatar.
Série complète en 3 Tomes. 

Série spin-off (suite) : Imriel.


La marque de Kushiel dans l’œil de Phèdre nô Delaunay fait d'elle une élue, et lui vaut d'éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Sur son chemin semé de dangers, elle peut compter sur le moine guerrier Joscelin. Bien que la nature de Phèdre soit une source perpétuelle de tourments pour eux deux, Joscelin lui demeure indéfectiblement fidèle. Jamais il n'a trahi son serment: protéger et servir. Mais le destin lui réserve une ultime épreuve. En effet, Phèdre n'a jamais oublié Hyacinthe, son ami d'enfance et, depuis dix ans, elle cherche en vain la clé qui le libérerait de son asservissement éternel. Car Hyacinthe a conclu un pacte avec les dieux pour se sacrifier à la place de son amie et sauver sa patrie. Aussi Phèdre saisit-elle la dernière chance qui lui est donnée de le sauver. Cette quête la conduira au bout du monde, par-delà des royaumes où règne la folie, à la merci de seigneurs de guerre déments et cruels, et face à un pouvoir si immense et terrifiant que personne n'ose en prononcer le nom...


Après m'être régalée avec les deux premiers opus de cette série, j'ai profiter de cet été pour me plonger dans la fin des aventures de Phèdre (enfin, du moins le dernier tome de la première trilogie.

On retrouve donc notre héroïne chez elle, en Terre d'Ange, où elle mène un vie paisible en compagnie de Joscelin et sa maisonnée. Mais, elle n'oublie pas son ami d'enfance Hyacinthe prisonnier de la malédiction du Maître du Détroit et cherche un moyen de l'en sortir. Mais tout va basculer car sa Reine mais aussi son ennemi, Melisande, vont lui demander de réaliser une quête identique : retrouver Imriel le fils de cette dernière. Une mission qui va la faire voyager à nouveaux dans des pays plus exotiques que jamais.
J'ai été une fois de plus emporter par l'intrigue très riche de ce roman. Il faut dire qu'en près de 1000 pages, il va s'en passer des choses. Ce qui n'a pas été sans me déplaire, on nous offre ainsi des scènes toute aussi variée : du mystère, du suspense, de l'émotion... J'en passe et des meilleures. Notre héroïne n'en mènera pas large, et il fut dire que l'auteur ne va rien lui épargner. C'était déjà un peu le cas dans les premier opus de la série, et celui-ci ne fait que confirmer cette veine. On oscille donc entre sensualité et torture, le tout mené d'une main de maître par l'auteur, je dois avouer que certains passages ont su me faire froid dans le dos, mais ce furent des passages nécessaire à l'évolution de certains protagonistes, les marquant à jamais.
On va ainsi voyager dans de nombreux pays qui ne sont pas sans rappeler un peu ceux de notre monde, et je ne dit pas ça parce que la carte qui ouvre le roman se transpose parfaitement à la notre. Ce qui a su beaucoup me plaire dans cet opus, c'est que l'on va découvrir un univers un peu plus vaste que dans les deux premiers qui se cantonnais à des pays proches de celui de Phèdre. Si Terre d'Ange représente la France, on va ainsi voyager jusque dans la péninsule arabique avant de bifurquer vers les confins de l'Egypte et du Soudan. On va ainsi reconnaître chacun de ses peuples dont les traits et autres traditions ne sont pas sans nous rappeler ceux que nous connaissons dans notre monde. J'ai pris beaucoup de plaisir à voyager dans ces derniers, qui nous offre des cultures .

Côté personnages, on va donc suivre Phèdre et son compagnon Joscelin.
La première a beaucoup changée depuis le premier opus, il faut dire qu'on est très loin de la jeune fille effarouché qu'elle était. Elle est devenue une véritable femme qui est passé par des moments très dur, mais elle a su tenir bon ce qui lui sauvera la vie à plusieurs reprises... et ce sera encore le cas dans ce tome. Les épreuves qu'elle va vivre seront encore plus dures et la marqueront toujours plus dans ce qu'elle est. Mais nous allons également découvrir une nouvelle facette de sa personnalité : un côté maternelle qu'elle nous avais caché jusqu'à présent et qui a su m'attendrir à plusieurs reprises.
Joscelin de son côté sera toujours aussi dévoué à notre héroïne, ce qui a su encre une fois me plaire. On le découvrira sous un nouveau jour lorsque nous feront la connaissance de sa famille, nous offrant ainsi de belles scènes, et je dois avouer que j'aurais bien aimé rester davantage en leur compagnie. Au cours de leur voyage, il va lui aussi se remettre un peu en question, surtout lorsqu'il sera gravement blessé. Lui aussi se montera très paternel dans cet opus, ce qui est là encore très touchant.
Les personnages secondaires seront assez nombreux dans cet opus. Globalement, je les ai tous apprécié même si on sait très bien que certains ne sont là que de manière temporaire. J'ai tout particulièrement apprécié le personnage d'Imriel, ce qui augure de bonnes choses pour la trilogie dont il est le héros et que je suis curieuse de découvrir.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur m'a une fois de plus transporter dans son univers. Il est à l'image de son histoire : très riche et dense. J'ai suivi les aventures de notre héroïne avec beaucoup de plaisir et je me suis immerger totalement dans cette histoire. D'ailleurs, les descriptions y sont pour beaucoup tant elles sont pointues mais sans pour autant venir alourdir le récit. Les rebondissement sont également nombreux et ont su me surprendre à chaque fois.
Au final, je garde un très bon souvenir de la trilogie de Kushiel qui a su me faire découvrir une héroïne forte, qui vit une aventure tout simplement épique !


Une intrigue riche et captivante, qui nous offre des décors toujours aussi somptueux. Des personnages dont j'ai pris plaisir à suivre les aventures. Le tout servi par un style d'écriture riche mais qui colle parfaitement bien au récit.

11/11/2019

C'est Lundi, que lisez-vous ? #46

Le récap' des liens se fait à présent chez Camille du blog I believe in pixie dust.

Lectures terminées depuis la dernière fois.
¤ L'Esprit Empoisonné (Maliki, Tome 2) - Maliki : La suite des aventures de la célèbre héroïne aux cheveux roses. J'ai passé un excellent moment dans cette suite car c'est un univers que j'aime beaucoup. J'ai tout particulièrement apprécié la grosse touche de fantastique qui se majore dans cet opus. Et je peux d'ors et déjà vous dire qu'il me tarde de lire le prochain.
¤ Le Retour de l'Enchanteresse (Le Pays des Contes, Tome 2) - Chris Colfer : Cela faisait un moment que je voulais me replonger dans l'univers des contes, et je n'ai pas été déçue. On retrouve tout les héros du premier opus ainsi que pleins de nouveaux qui tentent de sauver le monde des contes (et j'ai été plus que ravie de voir comment mon conte doudou, la Belle et la Bête, a été traité). Le final m'a beaucoup surprise et là encore je suis curieuse de voir la suite.

Lecture en cours.
¤ November 9 - Colleen Hoover : Je me suis lancée dans ce titre de Colleen Hoover, une auteur doudou, que j'avais gardé bien au chaud dans ma PAL pour le lire durant ce mois de Novembre. Le début me plait déjà beaucoup et je suis curieuse de voir ce que cette histoire va donné.

Lecture à venir.
¤ Sublimes Lunes (Chroniques des Enchanteurs, Tome 2.5) - Kami Garcia & Margaret Stohl : Un titre rescapé de ma PAL du mois dernier, mais que j'ai très envie de lire en ce moment. Je suis curieuse de découvrir l'histoire de Link, personnage secondaires de la série originelle.

Et vous, que lisez-vous ?
Excellente semaine de lecture à tous.

07/10/2019

C'est Lundi, que lisez-vous ? #45

Le récap' des liens se fait à présent chez Camille du blog I believe in pixie dust.

Lectures terminées depuis la dernière fois.
¤ Par la grâce de Sa Majesté (Les Trois Grâces, Tome 1) - Jennifer Blake : Une jolie romance historique avec laquelle j'ai passé un excellent moment. Pour une fois, cela se passe à une époque un peu différente de celles auxquelles j'ai l'habitude, mais je me suis réglée.La romance entre les héros est très jolie et les rebondissements ont su me convaincre. La suite va rejoindre ma bibliothèque à coup sûr (il me tarde de lire le 3e et dernier opus, les héros ont l'air top !).

Lecture en cours.
¤ L'Esprit Empoisonné (Maliki, Tome 2) - Maliki : Comme prévu, c'est la suite des aventures de Maliki qui m'accompagne. Je passe un excellent moment dans cet univers qui me plait toujours autant. Je suis très curieuse de voir ce qu'il va se passer dans la suite.

Lecture à venir.
¤ Le Retour de l'Enchanteresse (Le Pays des Contes, Tome 2) - Chris Colfer : Cela fait un petit moment que j'ai envie de me plonger dans cette suite et de retrouver l'univers des contes de fées, j'ai hâte.

Et vous, que lisez-vous ?
Excellente semaine de lecture à tous.

03/10/2019

Dry - Neal & Jarrod Shusterman

Titre VO : Dry
Titre VF : Dry
Auteurs : Neal Shusterman & Jarrod Shusterman
Editeurs : Robert Laffont [Collection R]
1ère Edition : 2018 (VO) - 2018 (VF)
Genre : Young Adult, Dystopie
Pages : 450

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?
La sécheresse s'éternise en Californie et le quotidien de chacun s'est transformé en une longue liste d'interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches... Jusqu'à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre. Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.

Dry est un roman qui a rejoint ma PAL à sa sortie et qui n'y sera pas resté longtemps tant l'intrigue titillait ma curiosité.
On se retrouve dans un univers totalement normal, en Californie. Hormis la sécheresse qui sévit tout semble aller pour le mieux. Mais le chaos va peu à peu s'installer quand l'eau disparaîtra purement et simplement. Alyssa va donc faire ce qu'elle peu pour survivre dans ce monde sec et en proie à la panique.

J'ai été totalement emporté par ce roman. Il faut dire que les auteurs arrivent parfaitement à nous faire en sorte que nous rentrions dans l'histoire très facilement (et si vous lisez le roman en pleine saison d'été, je peux vous garantir qu'on s'y immisce encore mieux). L'intrigue est prenante et monte crescendo en intensité à mesure que l'on avance dedans. On découvre ici la vie tranquille de la Californie sous une simple canicule puis ça y est l'eau disparaît définitivement. On va alors suivre la débandade que ce petit événement va provoquer : méfiance entre les habitants, agressivités et autres complot sans oublier le lot de violence qui va de pair avec une situation post-apocalyptique... ce qui est pratiquement la situation à laquelle la Californie va arriver. Nous allons suivre tout ceci du point de vue d'Alyssa, une simple adolescente qui tente d'assurer sa survie et celle de son petite frère comme elle le peut, avec le peu d'aide qu'elle parviendra à trouver. C'est donc un groupe d'adolescent qui sera au cœur de ce récit puisque nous auront droit à différents point de vue dans cette histoire. Mais je dois avouer que j'ai apprécié suivre son histoire même si je manquait un peu de crédibilité pour réussir à croire que de simples ado en sont arrivés à faire certains actions que nos héros vont réaliser au cour de leur histoire : vol de voiture, agression, meurtre ou tentatives de meurtre. Ok, la situation l'exigeait en général, mais je suis un peu sceptique vis-à-vis de leur âge car c'était comme s'ils avaient fait ça toute leur vie alors que, hormis un d'entre eux, ils n'avaient pas le profil pour tout ça.
Un autre petit point qui me chiffonne est le fait que ça se passe dans un petit coin des Etats-Unis. Je dois avouer qu'à plusieurs reprises, je me suis posée la question de ce qu'il se passait ailleurs pendant ce temps. On a déjà quelques pistes dans d'autres zones du pays, même si elles restent un peu proche, mais je me suis vraiment demandée comme cette crise aurait été gérée ailleurs.
Cependant, malgré ces petits défauts, le roman est un véritable page-turner qui a su me happée d'un bout à l'autre et je me suis vraiment demandée comment toute cette histoire allait pouvoir se terminer. Et en parlant de fin, je dois avouer que le côté one-shot est plutôt bien maîtriser, la fin est correcte sans pour autant nous frustrée, mais elle reste malgré tout ouverte pour notre imagination.

Côté personnages, on suit donc notre bande d'adolescent qui sont tous aussi différents mais qui parviendront malgré tout à bien fonctionner ensemble.
Alyssa est l'héroïne du roman. C'est une adolescente somme toute assez normale qui mène une petite vie tranquille. Lorsque la catastrophe commencera, elle sera celle de sa famille qui gardera le plus la tête froide et qui tentera d'assurer leur survie du mieux qu'elle peut. Au fil des pages, elle va évoluer et devenir une vraie survivor qui surmontera de nombreuses difficultés, n'hésitant pas à faire des actes qu'elle ne se serait jamais cru capable de faire dans un contexte normal. Si elle fait tous ça, c'est entre autre pour son petit frère Garrett, dont elle se sent responsable. Ce dernier est un jeune garçon plein de candeur qui va être témoin de nombreuses chose horrible qui vont l'endurcir malgré lui et lui faire voir le monde d'une façon différente.
La jeune fille sera épaulée par son voisin Kelton, qu'elle connait depuis son enfance. Ce dernier est connu comme étant le fils du type le plus bizarre du quartier car il se prépare à la fin du monde depuis de nombreuses années, et qu'il endoctrine sa propre famille dans ce sens. Mine de rien, c'est un allié de choix dans cette histoire, car il assurera à lui seul la survie et la sécurité du groupe. S'il viendra en aide à notre héroïne, c'est tout simplement car il est amoureux d'elle depuis longtemps mais cette relation sera mise à mal par toutes les catastrophes qu'ils vont vivre.
Dans leur petit groupes, deux protagonistes viendront se rajouter au fil de leurs pérégrinations : Jackie et Henry. La première est une fille qui mène une vie un peu de bohème et un peu d'arnaqueuse. Quand au second, c'est un fils à papa qui ne voit pas plus loin que le palier de sa maison et avec qui va se faire frappé de plein fouet par la réalité. Il parviendra toujours à tirer profit de la situation afin de satisfaire son égoïsme. C'est un personnage avec lequel j'ai eu beaucoup de mal.
On notera également la présence de personnages secondaires qui feront des passages plus ou moins éphémères, ces derniers apporteront malgré tout un quelque chose à l'histoire, ce qui a su me plaire.

Enfin, le style d'écriture du roman m'a plutôt bien plu. On se trouve ici dans un roman écrit à quatre mains qui nous offre une certaine harmonie entre les différents auteurs puisqu'on ne ressent pas de cassure au niveau du style. En soi, ce dernier reste assez fluide et simple, peut-être même un peu trop justement, à certaines reprises j'ai eu l'impression d'être vraiment dans un style d'écriture un peu jeunesse plutôt que young adult, un peu plus recherché en règle générale. Mais le gros point fort du style, c'est son rythme. Les auteurs on en effet choisi de nous proposer une histoire racontée par plusieurs points de vue : celui de chacun des personnages dont j'ai parler un peu plus haut. Chacun répondant bien aux passages sur les autres, ce que j'ai beaucoup apprécié. Sans compter que découvrir certains événements d'un second point de vue nous permet d'avoir une autre approche sur ce dernier.


Une intrigue prenante mais qui n'est pas exempte de défauts en ce qui concerne la crédibilité et le côté univers clos. Mais le roman reste malgré tout addictif, joué par des personnages que j'ai pris plaisir à suivre. Un style d'écriture convaincant qui nous propose une fin qui l'est tout autant.

27/09/2019

Captive - Margaret Atwood

Titre VO : Alias Grace
Titre VF : Captive
Auteur : Margaret Atwood
Editeurs : Robert Laffont, 10-18
1ère Edition : 1996 (VO) - 1999 (VF)
Genre : Contemporain
Pages : 622

ADAPTATION - Mini Série : Captive (2017 - 6 Épisodes).

1859 : Grace Marks, condamnée à perpétuité, s'étiole dans un pénitencier canadien. A l'âge de seize ans, Grace a été accusée de deux horribles meurtres. personne n'a jamais su si elle était coupable, innocente ou folle. Lors de son procès, après avoir donné trois versions des faits, Grace s'est murée dans le silence : amnésie ou dissimulation ?
Le docteur Simon Jordan veut découvrir la vérité. Gagnant sa confiance, Jordan découvre peu à peu la personnalité de Grace, qui ne semble ni démente ni criminelle. Mais pourquoi lui cache-t-elle les troublants rêves qui hantent ses nuits ?
Inspiré d'un sanglant fait divers qui a bouleversé le Canada du XIXe siècle.

J'ai découvert la plume de Margaret Atwood avec son célèbre roman La Servante Écarlate, aussi me suis-je penchée sur ses autres ouvrages et Captive fut celui dont le résumé m' ale plus intrigué. Sans compter que mon ami Netflix me proposait l'adaptation en série dans ses suggestions, et que j'ai eu très souvent envie de m'y lancé (mais comme j'avais le roman dans la bibliothèque, j'ai voulu le lire avant).

L'histoire est celle de Grace Marks, une jeune femme accusée du meurtre de ses employeurs mais dont l'innocence comme la culpabilité n'ont pas pu être réellement prouvé. Le Docteur Jordan est bien décidé à lever le voile sur cette affaire afin de rétablir la vérité sur cette affaire.
En soi, le récit m'a bien plu, même si j'en ressort malgré tout avec un avis en demi-teinte. J'étais très curieuse de découvrir l'histoire de la jeune femme, mais je dois reconnaître que j'ai faillit abandonner à plusieurs reprises. Le livre est assez long a démarrer et à se mettre en place. J'ai eu beaucoup de mal à accrocher tant je trouvais ça long. Il m'a fallut persister jusqu'à pratiquement le tiers pour enfin réussir à y entrer définitivement. Le moment, où j'ai réellement commencer à apprécié ce roman fut celui où Grâce commence enfin à nous raconter l'histoire de sa vie jusqu'à sa condamnation. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a eu une vie pas franchement facile : traversée de l'Atlantique dangereuse où elle perdra sa mère, un père ivrogne, la séparation d'avec sa fratrie, la mort atroce de la seule amie qu'elle ait eu, la vie pas toujours rose chez son dernier employeur... Tout autant d’événements qui ont forgé la fille discret et réservé qu'elle est. Mais ce fut également l'occasion pour l'auteur d'aborder des sujets difficiles, mais avec beaucoup de justesse : l'émigration, l'alcoolisme, les avortements clandestins... Ce dernier est d'ailleurs celui que j'ai trouvé le plus poignant.
A l'origine, ce roman est tiré d'une histoire vrai, d'un fait divers qui a défrayé la chronique pas le passé. Et lors de la lecture, on sent que l'auteur a bien approfondi son sujet tant le récit est riche, ce qui lui apporte une grosse touche de réalisme, ce que j'ai bien apprécié.

Côté personnages, on va donc naviguer entre Grace et le Docteur Jordan.
Grace est une jeune femme qui n'a pas eu une enfance et un adolescence facile. Au fond, c'est une demoiselle qui a bon coeur quand on écoute ses confessions, mais surtout une enfant totalement naïve qui ne se rend pas forcément compte de ce dont il est réellement question dans certaines circonstances. Et c'est surtout cette naïveté qui la perdra et la propulsera en prison.
Le Docteur Jordan est avant toute chose un scientifique, persuadée que ses méthodes novatrices vont lui permettre de clore une affaire vieille de plusieurs années. Mais la situation va vite lui échapper et il ne percevra plus sa patiente de la même manière à mesure qu'elle se livrera à lui. Et là, j'avoue que j'étais un peu sceptique de le voir sombrer dans la fascination, pour moi c'était un aspect franchement pas nécessaire. Je pense même que s'il avait garder son professionnalisme, le récit y aurait gagner quelque chose.
Les personnages secondaires seront également là dans le récit. A la fois situé dans le présent comme dans le passé, ils seront assez nombreux. Je dois d'ailleurs avouer que pour les confrères et l'entourage de Simon, j'ai eu un peu de mal à accrocher et j'ai même parfois eu un peu de mal à m'y repérer. En revanche, ceux qui vont côtoyer Grace ont davantage su m'accrocher car ils font réellement partie du récit de la jeune femme et y apportent beaucoup.

Enfin, le style d'écriture du roman fonctionne plutôt bien avec le récit. Il est assez riche et dense, mais c'est surtout au niveau du rythme que j'ai eu un peu plus de mal. Le début est très voire trop lent pour mettre l'histoire en place. Mais ce n'est que plus tard que le récit devient réellement accrocheur.
En tout cas une chose est sure, la série qui a été adaptée du roman fait partie de mes prochaines séries à voir.

0