samedi 25 février 2012

Le Voleur de Foudre (Percy Jackson, Tome 1) - Rick Riordan

Titre VO : The Lightning Thief (Percy Jackson and the Olympians, #1)
Titre VF : Le Voleur de Foudre (Percy Jackson, #1)
Auteur : Rick Riordan
1ere Édition : 2005 (VO) - 2006 (VF)
Genre : Jeunesse, Fantastique
Pages : 473


1. Le Voleur de Foudre || 2. La Mer des Monstres || 3. Le Sort du Titan || 4. La Bataille du Labyrinthe || 4.5. Percy Jackson and the Sword of Hadès || 5. Le Dernier Olympien.
Série Complète en 5 Tomes + 1 Nouvelle.

SPIN-OFF (suite) : Les Héros de l'Olympe - Rick Riordan.
ADAPTATION - Film : Le Voleur de Foudre (2010).


Etre un demi-dieu, ça peut être mortel... Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.


'Percy Jackson' est une série qui me faisait envie depuis bien longtemps, aussi lorsque le dernier volume est sorti en format poche, je me suis décidé à tenter le coup et ce fut sans aucun regret. Et je compte bien me regarder le film très prochainement.
Nous rencontrons Percy, un jeune adolescent presque comme les autres, au cours d'une visite scolaire avec sa classe. Visite qui va prendre une tournure étrange lorsque sa professeur de Maths se transformera en monstre et tentera de tuer le jeune adolescent, qui se fera sauver la mise par son professeur de Latin. Une fois de retour chez lui, le jeune homme et sa mère partent en vacances rien que eux deux, mais le trajet va se révéler bien plus chaotique que prévu. Contraignant ainsi Mme Jackson a envoyé son fils dans une colonie un peu particulière : la Colonie des Sang Mêlés, où Percy découvrira bien des choses sur lui-même et sa véritable identité.

L'histoire de ce premier volume tourne en premier lieu autour de l'identité du jeune homme et du lien entre les dieux de l'Olympe et le monde réel. Un univers relativement bien monté et qui garde un logique tout du long. Y compris lorsque l'on nous raconte que le mont Olympe (oui oui, celui-là même où vivent les divinité) ne se trouve non pas en Grèce comme tout le monde le connait, mais aux États-Unis. Logique encore dans les liens entre les Sang-Mêlés et les dieux eux-même, pour preuve tous n'en ont pas et auquel cas, il y a une bonne raison cachée derrière à chaque fois. Dans l'ensemble, l'univers que nous a présenté l'auteur m'a bien convaincue tant il mêlait habilement la réalité et l'univers fantastique. Pour en revenir rapidement aux 'lieux' que l'on connaît dans la mythologie grecque classique, j'ai trouvé les choix des villes pour les Enfers et l'Olympe assez représentatif et adapté. Sans oublier que les transitions entre les deux univers étaient relativement bien faite et adapté au contexte.

L'intrigue en elle-même est relativement simple dans le fond mais assez bien mener de sorte que l'on est surpris jusqu'au bout. Entre la recherche du voleur de foudre, le périple de nos héros entre coupé d'attaques de monstres et la découverte de l'univers, on ne s'ennuie pas une seule seconde. D'ailleurs, pour en revenir à l'intrigue de base (qui était, rappelons-le tout ce qui concerne le vol de l'éclair primitif de Zeus), je l'ai trouvé relativement bien ficelé. On nous délivre les informations la concernant au compte goutte mais sans pour autant ressentir un certain manque puisqu'elles arrivent à point nommé. De plus, comme tout ne nous est pas dit, on se prend au jeu àessayer de deviner la suite des évènements, ce qui nous apporte bien souvent son lot de surprise.

Côté personnage, je les ai trouvé dans l'ensemble bien construit et assez riche. Il faut dire que la richesse de la mythologie grecque aide beaucoup. Pour ce qui est du concept des Sang-Mêlés, il reste néanmoins assez classique et franchement pas novateur, mais cela nous offre néanmoins une palette de personnages haut en couleur.
Tout d'abord notre héros, Percy, est un adolescent presque comme les autres à ceci près qu'il a tendance à être dyslexique et hyperactif malgré lui. Tout lui deviendra plus clair lorsqu'il découvrira qu'il est bien loin d'être un enfant banal, puisqu'il est le fils d'une mortelle et d'une grande divinité. Si au début, il aura un peu de mal à accepter cette situation il parviendra à s'y faire très (trop ?) vite afin de faire en sorte que le monde retrouve son équilibre et pour sauver ceux à qui il tient.
Annabeth, ainsi que les autres enfant demi-dieux (ici appelés Sang-Mêlés) seront ma foi dans le fond des adolescents assez classique, que l'on pourrais rencontrer dans n'importe quel lycée, mais dont les caractères seront quand même très lié à leurs parents divins. Aucune surprise donc de ce côté-là dans le fond, mais le lecteur s'amuse à imaginer ces lien génétiques avant que l'auteur ne nous les pose noir sur blanc.
Du côté des divinités, elles sont assez bien représenté, qu'il s'agisse de leur apparence 'd’humains ordinaires' que lorsqu'ils apparaissent sous leurs traits divins. Ils sont tel que l'on pourrais se les imaginer si on devait se trouver nez-à-nez avec eux. J'ai bien souris en m'imaginant Arès comme un motard tout de cuir vêtu et armé jusqu'aux dents. Enfin, pour ce qui est des autres créatures de la mythologie grecque qui ponctuent le livre (tantôt sous forme humain tantôt non), le constat est le même. Leur apparence est à l'image de ce qu'ils sont pour notre plus grand plaisir, et l'on se plait à essayer de deviner qui est qui.

Pour terminer un petit mot sur le style d'écriture de l'auteur. Bien qu'il s'agisse ici d'un roman jeunesse, l'auteur ne tombe pas dans la facilité en choisissant un langage et un univers simpliste.L'écriture est très fluide et rapide à lire sans pour autant être surchargé, néanmoins les descriptions nous suffisent pour nous permettre de bien nous plonger dans cet univers si bien construit. Je lirai à coup sûr la suite de la série (sans oublier le visionnage du film d'ici quelques temps je pense).


Un univers riche et bien exploité basé sur une mythologie qui l'est tout autant. Des personnages hauts en couleurs qui correspondent bien à ce qu'ils sont. Une intrigue bien menée. Et le tout servi par une plume très agréable.
Un coup de cœur pour moi <3.

mercredi 22 février 2012

C'est toi que je veux (Gossip Girl, Tome 6) - Cecily von Ziegesar

Titre VO : You'rs the one that I want (Gossip Girl, #6)
Titre VF : C'est toi que je veux (Gossip Girl, #6)
Auteur : Cecily von Ziegesar
Editeur : Fleuve Noir
1ere Edition : 2004 (VO) - 2006 (VF)
Genre : Chick-Lit
Pages : 279

0.5. Nous étions fait pour nous entendre || 1. Ça fait tellement du bien de dire du mal || 2. Vous m'adorez, ne dites pas le contraire || 3. Je veux tout, tout de suite || 4. Tout le monde en parle || 5. C'est pour ça qu'on l'aime || 6. C'est toi que je veux || 7. Je suis parfaite, et alors ? || 8. Ma Meilleure Ennemie || 9. Même pas en rêve || 10. Comme si j'allais te mentir || 11. T'as pas intérêt à m'oublier || 12. Le Trio Infernal || 13. On n'en a jamais assez ! || 14. C'est quand tu veux ! || 15. C'est toujours mieux ailleurs || 16. On s'aimera toujours.
Série Complète en 17 Tomes.

SPIN-OFF : 'It Girl' de Cecily von Ziegesar.
ADAPTATION - Série TV : Gossip Girl (6 Saisons. Terminée).

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons dans d'immenses et fabuleux appartements, où nous fréquentons les écoles privées les plus sélectes. Nous ne sommes pas toujours des modèles d'amabilité, mais nous avons le physique et la classe, ça compense.
Cette semaine, nous saurons tous si nous sommes reçus dans les universités où nous avons déposé notre candidature. C'est le truc le plus grave qui nous soit arrivé jusque-là. À partir d'aujourd'hui, nous serons marqués au fer rouge en fonction de la fac que nous avons choisie ou plutôt, de la fac qui nous a choisis : la petite maligne reçue à Yale, la joueuse de volley lesbienne abonnée au 14/20 en route pour Smith, l'héritière barjo qui est entrée à Brown parce que papa a raqué. Tout ce que j'en dis, moi, c'est pourquoi ne pas prendre les choses du bon coté ? Les lettres sont envoyées, ce qui est fait est fait et, pour ma part, j'ai hâte d'aller de l'avant. Les admissions à la fac étant presque derrière nous, il est temps, désormais, de consacrer toute notre attention à autre chose d'aussi important : nos vies amoureuses. Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance à tous !

Nouvelle étape dans la vie de nos riches lycéens de l'Upper East Side. Après avoir postuler dans les diverses universités de leurs rêves, c'est l'heure du verdict final et des réponses. Et c'est sans compter le sort qui semble s'acharner sur la demoiselle Waldorf, entre la naissance de sa petite sœur et la seule réponses positive à Georgetown (où elle a autant envie d'aller que de se pendre), la vie est bien loin du film qu'elle s'était imaginé. Espérons que la visite des différents campus aidera nos héros à faire leur choix final.

Cette nouvelle étape pour nos personnage montera bien que rien n'est joué d'avance et ce n'est pas forcément l'argent de papa-maman qui fera changer les choses de la façon dont ils le souhaitent. Il faut dire qu'étant né avec une cuillère en or dans la bouche, ils ont tous l'habitude d'obtenir ce qu'ils veulent. Pour certains, cela ne sera pas si dérangeant que cela mais pour d'autre ça le sera encore plus, mettant ainsi en doute leur futur hors école et, comme l'on s'en doute bien, leurs relations amoureuses. Si les premiers jours de la cohabitation entre Dan et Vanessa s'annoncent prometteur, ils seront bien vite gâchés par une 'amie' de la sœur de la demoiselle qui tapera l'incruste. Serena ne saura plus du tout où elle en est de sa vie amoureuse puisqu'elle n'a de cesse d'avoir des coups de foudre dans les diverses universités qu'elle visitera. L'idylle entre Nate et Olivia quand à elle sera compromise puisque leur rêves d'aller à Yale ensemble ne sont pas près de se réaliser. Enfin, n'oublions pas la petite Jenny qui prouvera à tous qu'en persévérant un peu (et surtout en ayant des relations en béton armé), arrivera à réaliser son rêve de devenir top model.
L'ensemble de ces aventures seront bien entendues ponctuées par les commentaires de Gossip Girl, notre blogueuse préférée qui n'hésitera pas à mettre son grain de sel dans l'histoire et à recenser les ragots. Bien sur le lecteur s'amusera toujours à essayer de percer à jour son identité, qui restera encore et toujours mystérieuse une fois la dernière page du livre refermée.

Dans ce nouveau tome, on prend plaisir à retrouver les personnages que l'on connait déjà. Je ne m'étalerais pas trop sur eux puisqu'ils sont toujours égaux à eux-même dans l'ensemble. On notera juste un petit changement dans le comportement d'Olivia à l'arrivée de sa petite sœur puisqu'elle révélera un fort côté maternel, prenant soin de la petite Yale à de nombreuses reprise comme s'il s'agissait de sa fille et non de sa sœur. Un trop plein d'amour que l'on se doute être lié à la relation houleuse de ses parents et au fait qu'elle ait pratiquement été élevée par une nourrice.
Le reste du groupe sera au final égal à lui même : Nate toujours accro a la drogue, Serena volatile, Jenny rêveuse au possible, Dan et Vanessa filant (ou presque) le parfait amour et Chuck toujours aussi imbu de lui-même.
Mais qui dit nouveau tome, dit également nouveaux personnage. Il y a tout d'abord Yale dont j'ai parlé un peu plus haut, mais je n'y reviendrai pas plus dessus (laissons ce pauvre nouveau-né tranquille). Mais le personnage qui fera le plus son entré sera Tiphany la co-locataire/squatteuse de Dan et Vanessa. Si elle joue le rôle de la meilleure amie, on ne peu s'empêcher de la trouver bizarre. J'avoue qu'elle m'a même fait penser à Georgina par moment tant elles avaient un peu la même façon d'agir (mais ce n'est point du tout le cas, quoique j'espère que l'on retrouvera vite miss G dans les prochains volumes). Sous ses aspects de bonne copine, elle se liera rapidement d'amitié avec Vanessa, mais on ne découvrira que dans les dernières pages qui elle est réellement.

Enfin, pou ce qui est du style de l'auteur, il est toujours aussi constant dans la série. Facile à lire et simple, comportant quelques références à la culture pop actuelle. On ne voit pas défiler les pages tant on a peu de difficulté à s'immerger dans l'histoire. Beaucoup de questions restent en suspend à la fin du volume et l'on est curieux de découvrir leurs réponses.

Un suite dans la lignée de la série. Toujours aussi dynamique bien que les personnages soient toujours un peu clichés, encore que on aurait peut-être la sensation de les voir s'arranger un peu.

samedi 18 février 2012

Le Sang (Le Dernier Souffle, Tome 2) - Fiona McIntosh

Titre VO : Blood & Memory (Quickening, #2)
Titre VF : Le Sang (Le Dernier Souffle, #2)
Auteur : Fiona McIntosh
Éditeur : Bragelonne, Milady 
1ère Édition : 2005 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 667


1. Le Don || 2. Le Sang || 3. L'Âme.
Série Complète en 3 Tomes.


Le destin de trois royaumes ne tient plus qu'à un fil lorsqu'un jeune guerrier se lance dans une quête éperdue pour lever la terrible malédiction qui pèse sur lui. Le général Wyl Thirsk de Morgravia a vu son meilleur ami se faire décapiter, sa sœur torturée et l'homme qui l'a élevé envoyé à une mort certaine - tout ça par la faute de son souverain, le sinistre et cruel Celimus. Et voici que ce roi haïssable vient de jeter son dévolu sur Briavel - le royaume voisin dont la jeune et jolie reine Valentyna paraît condamnée à une alliance politique que son cœur refuse. Pour sauver celle qu'il aime de ce piège mortel, Wyl n'a plus d'autre choix que... trahir et se battre. Mais le destin est retors et Wyl va être emporté bien loin des machinations diaboliques de l'odieux Celimus. Comme la guerre menace aux frontières Nord où le roi des Barbares ourdit ses complots contre le Sud, Wyl doit absolument trouver celui par qui lui est venu le don - et enfin maîtriser ce maléfice qui a plongé sa vie dans le chaos et menace de détruire les trois royaumes.


Wyl apprend peu à peu au fil de ce nouveau tome à comprendre le Don que Myrren lui a fait et à cause duquel il se retrouve prisonnier du corps de son assassin. Mais ce don n'aura de cesse de se répéter puisque Koreldy se fera à son tour assassiner par un jeune femme dont il prendra le corps. Nous y retrouvons également les proches et alliés du jeune homme dans cet univers qui peu à peu deviens instable et où les évènements se précipitent entraînant avec eux la situation géopolitique actuelle. Alors que la belle Reine Valentyna de Briavel tante par tout les moyens de gouverner son royaume en portant le deuil de son amour perdu, Celimius le Roi de Morgravia et bien déterminer à se bâtir son empire par tout les moyens.

Dans ce nouveau volet, nous replongeons dans ce riche univers médiéval fantastique imaginé par Fiona McIntosh. Nous prenons beaucoup de plaisir à retrouver Wyl et son Don. Don ou Malédiction sur laquelle nous allons enfin en savoir un peu plus. Si le lecteur commence à comprendre son fonctionnement bien avant le héros, on appréciera de mieux cerner ses tenant et aboutissant et donc, la façon dont le jeune homme doit s'en débarrasser. On ne peut d'ailleurs s'empêcher de faire ses petits pronostic sur le point final de cette histoire, néanmoins l'auteur étant assez douée pour nous surprendre on est sur de s'attendre à de belles surprises d'ici-là. Mais les autres personnages ne sont pas en reste, Ylena sa sœur la première. Mise en sécurité dans un monastère elle ne pourra y rester indéfiniment pour se protéger du souverain de Morgravia, elle fuira en compagnie de Pil, un jeune prêtre. Elspyth la demoiselle de Yentro fera tout pour respecter la promesse faite à notre héros. Tout les personnages se rencontrerons pour mieux se séparer et suivre leurs voie, si différentes.

L'histoire est assez rythmée dans l'ensemble. D'un chapitre à l'autre, on change complètement de décor pour voir ce que deviennent chacun des personnages. Si peu de scènes d'actions au final se dérouleront dans ces pages, certaines n'en resteront pas moins violentes bien ancrées dans notre mémoires au même titre que celle de nos personnages. La situation géopolitique dans laquelle on se trouve tend à évoluée, mais ce ne sont là que les prémisses de gros changement qui auront lieu dans le tome final de cette trilogie.
Qui dit nouveau volet dit également nouveaux lieux et nouveaux personnages. Ferawlthy, duché le plus fidèle à la couronne de Morgravia sera l'un de acteurs majeur de cette histoire. Lieu de rencontre de tout nos personnages rencontrés précédemment, mais aussi lieu où le déclic se fera et où des acteurs retourneront leur veste de façon assez radicale dans le seul et unique but de maintenir la paix. Les Royaumes de Briavel et Morgravia sont certes les plus mis en avant, mais les Razors ne seront pas en reste durant les derniers chapitres et l'on sens qu'eux aussi préparent quelque chose. J'ai d'ailleurs prit beaucoup de plaisir à y retourner. Nous allons aussi explorer le Tickhet et les Terres Sauvages dans la quête de réponse de Wyl. Deux lieux, pleins de magie, qui nous intriguent assez et où nous seront apportés de nombreuses réponses.

Les personnages sont toujours aussi agréable à suivre au fil des pages. Wyl, apprend peu à peu à vivre avec son don et nous découvrons que malgré son côté chevaleresque, il n'en reste pas moins un jeune homme attaché au siens et assez touchant, notamment lorsqu'il changera de corps (à 3 reprises ici). Au passage, je me suis beaucoup amusé à le voir accepter la situation lorsqu'il se retrouve dans le corps d'une femme. Ylena sa sœur, est une digne représentante de la famille Thirsk derrière sa beauté, elle n'en reste pas moins une jeune femme courageuse malgré tout ce qui a pu la fragiliser émotionnellement dans son passé.
Valentyna, la belle Reine de Briavel, dirige son royaume comme elle le peu mais avec beaucoup de sensibilité. Aussi lorsqu'il sera question de mariage politique, elle sera indécise. Voulant le meilleur pour son peuple elle n'hésitera pas à sacrifier son bonheur pour lui si cela est nécessaire... bien qu'elle commence à se rendre compte que son futur époux est loin d'être celui qu'elle croit. Le futur époux parlons-en d'ailleurs, Celimius est le méchant sadique par excellence. Égoïste, prêt à tout pour parvenir à ses fins quitte à verser le sang des innocent, voila le personnage qu'il est tout en pouvant compter sur son conseiller (aussi fidèle qu'un toutou) pour masquer ses frasques.
Fynch, le petit garçon des commodité aura bien grandit et prit en maturité au fil des pages, et les derniers évènements le concernant laissent à penser qu'il jouera un grand rôle prochainement.
Les nouveaux personnages qui feront leur apparition seront tout aussi charmant et agréable. On notera entre autre Aremys Farrow de Genadyne. Mercenaire, il se révèlera doté d'un cœur gros comme ça devenant ainsi l'ami sur qui l'on peu toujours compter malgré son amnésie et son séjour chez Cailech. La famille Donal au grand complet fera enfin son apparition où ils apprendront ce qu'il est advenu de leur cadet. Crys, l'ainé, sera d'ailleurs l'un des personnage les plus marquant de cette famille (et pas uniquement car il sera le seul rescapé), fort de caractère, il est un jeune homme très sympathique.

Le style d'écriture de l'auteur est très fluide et agréable à lire. Si l'on voyage dans de nombreux décors au fil des pages, l'auteur ne perd pas son temps en nous assommant de lourdes descriptions. Le récit se concentre beaucoup plus dans l'action et le dialogue donnant ainsi un forte dynamique au récit. Elle sait également nous tenir en haleine en nous livrant les informations au compte goutte (ou bien dan les ultimes chapitres). A la fin de ce volet, on sent que la tension monte d'un cran et l'on est curieux de découvrir le fin mot de cette histoire.


Un volume riche en découvertes et en révélations. Les choses deviennent de plus en plus liées entre elles et la fin commence à se préparé doucement. Le lecteur prend un malin plaisir à deviner comment l'auteur va s'y prendre pour conclure sa saga. Le tout servi par des personnages riche et bien développé et une plume pleine de pep's et de dynamisme.

mercredi 15 février 2012

La Reine Noire (Atlantis, Tome 2) - Christine & Madeleine Féret-Fleury

Titre VF : La Reine Noire (Atlantis, #2)
Auteur : Christine Féret-Fleury & Madeleine Féret-Fleury
1ère Edition : 2009
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 330

Série Complète en 3 Tomes.


Adel a découvert la Porte qui donne accès à l'Atlantide, le continent perdu. Dans la cité de Poséidon, elle est accueillie par un homme qui ressemble étrangement à son père défunt : le roi Atlas. Bouleversée, la jeune fille apprend que l'univers des Atlantes se nourrit jour après jour d'une réalité parallèle : chacun de ses habitants est le double d'un être humain. Si Atlas est le sosie du professeur Pullman, Léda, sa fille, ressemble trait pour trait à Adel. Or Léda a été enlevée par la Reine Noire, qui grâce à elle pourrait régner sans partage sur les Dix Royaumes... Une seule personne est désormais en mesure de sauver ce monde : Adel ! Le combat sera d'autant plus difficile qu'elle devra affronter Léda, son double... Âme damnée... ou âme sœur ?


Si j'avais été relativement déçue par la fin du premier volet où je m'attendais à découvrir l'Atlantide en elle-même, j'ai été totalement comblée par ce second volume. La jeune Adel, accompagnée de Sven et Aelin passent enfin la porte de l'Atlantide et se retrouve propulsée dans cet univers parallèle au leur où la demoiselle découvre que Atlas, le Roi, n'est autre que le double de son père. Ce dernier leur apprend que sa fille unique Léda a été enlevée par la Reine Noire, qui ne souhaite qu'une chose : avoir l'ensemble des îles sous sa coupe. Mais c'est dans compter sur la prophétie des porteurs des Armes de l'Etoile qui vont venir contrecarrer ses plans...

Dans l'ensemble, l'histoire de ce volume est assez agréable et nous fait enfin découvrir l'île en elle-même. Son environnement semble s'être figée dans un univers médiéval. L'île est partagée entre plusieurs souverains qui vivent en paix malgré les disparitions de certains d'entre eux. Un univers relativement bien construit et logique. On y trouve de nombreuses références à la mythologie grecque qui sont bien exploitées, principalement au niveau des créatures que l'on peut y rencontré, mais également par le biais de certains personnages.
Nos personnages principaux partent en voyage pour sauver la jeune princesse et vont donc traverser quelques contrées afin de parvenir à destination, en Malandria. C'est l'occasion pour nous de découvrir d'autre régions et d'autres peuples de l'Atlantide où le groupe de personnages que nous suivons vont se retrouver confrontés à de sérieux problèmes, mais dont ils arriveront toujours à se sortir... un peu trop facilement d'ailleurs. Certes, on se trouve dans un roman jeunesse mais j'ai trouvé ça un petit peu trop exagéré.
Dans les derniers chapitres, Adel et Léda vont se retrouver plus liées qu'on ne le pense mais un tout petit peu trop car viendra quelques instant où l'on aura du mal à savoir auprès de quelle demoiselle on se trouve tant elles se ressemblent.

Côté personnage, nous retrouvons Adel, la jeune orpheline qui découvre qu'elle est l'une des élues de la prophétie. En soi, ce n'est pas une grande surprise, malgré tout elle fera preuve d'une force de caractère à toute épreuve pour parvenir à se tirer de toutes les situations dans lesquelles elle se trouvera. Elle restera néanmoins une demoiselle fragile émotionnellement, comme le prouvera la fin du combat contre les Addanc qui l'aura plus touché qu'on ne le pense. Parallèlement à ses aventures, il y a celles de Léda, son double, prisonnière de la Reine Noire qui malgré les sortilèges dont elle sera victime parviendra à redevenir elle-même et aider son double.
Aelin, la petite lutine sera une véritable bouffée d'air frais au cœur de cette aventure. Toujours le petit pour pour rire ou bien la petite pique qui touche là où se fait réellement mal. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécier au fil de l'histoire bien que par moment on ait la sensation qu'elle passe un peu à la trappe.
Sven quant à lui joue un peu le rôle du chevalier servant pour la belle demoiselle tout en passant un peu pour le simplet de l'histoire ce qui, il faut le dire, il n'est pas réellement.

Enfin, le style d'écriture est assez agréable à lire dans l'ensemble. Assez simple certes mais bourré de références mythologique qui sont expliqués au fil des pages pour une immersion totale dans l'univers des auteurs. Le seul bémol que l'on peu y retrouver est que par moment on a du mal à s'y retrouver quand au personnage que l'on suit. Mais dans l'ensemble, cela ne gâche pas tant que cela la lecture du livre puisque ce ne sont que de rares passages.


Une suite qui comble les attentes, un univers bien développé et qui nous permet de découvrir encore un peu plus la mythologie grecque. Une histoire assez agréable bien que les facilité avec laquelle les personnages parviennent à leur fins sont un peu trop énorme, jeunesse oui mais cela n'excuse pas tout.

vendredi 10 février 2012

Quand on parle du loup... (Monster High, Tome 3) - Lisi Harrison

Titre VO : Where there's a wolf, there's a way (Monster High, #03)
Titre VF : Quand on parle du loup... (Monster High, #03)
Auteur : Lisi Harrison
Éditeur : Castelmore
1ère Édition : 2011 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Jeunesse, Fantastique
Pages : 311

Série Complète en 4 Tomes.

SPIN-OFF : Monster High de Gitty Daneshvari.


Rien ne va plus pour les RAD! La vraie nature des créatures de Radcliffe Way a été dévoilée au grand jour dans un reportage diffusé à la télévision! Frankie et ses amis vont devoir choisir entre vivre cachés, partir en exil pour retrouver la sécurité de l'anonymat ou se battre pour le respect de leurs droits et de leur différence... Clawdeen, garou rebelle, a fait son choix. Elle va sortir les griffes, peu importe ce que lui diront ses frères de meute!
Monstrueusement dégriffé!


Retour dans l'univers de nos cher petits monstres où rien ne va plus. Depuis la diffusion du film 'RADicalement vôtre', les RAD sont connus de tous mais pas de la façon dont ils espéraient et se retrouve plus ou moins traqué. La famille de Clawdeen Wolf prend les devant et fuie en intégralité dans une vieille auberge presque isolée pour échappée à cette vague. De leurs côté, les autres RAD se réunissent au RIP pour savoir ce qu'il convient de faire, et ce n'est autre que le père de Draculaura qui va prendre cette décision : nouvelle identité et nouvelle vie pour tous... mais cela ne sera pas au gout de tout le monde au sein des RAD.
Dans ce nouveau volet, on retrouve la suite directe du tome précédent où nous allons suivre tour à tour les vies de 3 personnages : tout d'abord Frankie et Melodie (celles que l'on retrouve dans tout les tomes), où l'une est aux prises avec ses histoires de cœur, tandis que la seconde semble plutôt troublée par des histoires de familles. Frankie tout d'abord sera aux prises avec sa relation avec Brett, sentiment de trahison dès le départ malgré l'amour qu'elle peut lui porter, elle ne saura plus trop où elle est en est. Lorsque Billy, le fantôme, parvient à devenir visible le cœur de la demoiselle balance et elle a du mal à se décider. Brett le normie ou Billy le RAD ? Dans l'épisode précédent, Manu (l'un des serviteur de Cleo) faisait naître le trouble dans l'esprit de Mélodie en lui parlant d'une certaine Marina qui serait sa mère et qui possédait une voix fantastique. Depuis cet instant, la vie de la jeune normie vacille : elle est capable d'imposer sa volonté à autrui et compte bien en profiter pour savoir le fin mot de l'histoire. Une recherche d'identité qui dans le fond ne nous laissera pas de grande surprise, mais qui au final est rondement bien menée et je suis curieuse de découvrir comment les choses vont tourner dans la suite.
Après la mise en avant de Cleo dans le Tome 2, on passe à un tout autre personnage avec, comme la couverture et le titre du livre le laisse suggérer : Clawdeen Wolf. Cadette d'une famille nombreuse qu'elle a du mal à supporter (presque typique des adolescente) elle ne jure que par sa fête d'anniversaire à venir. Elle se retrouve coupée du monde et de ses amis et ne sait pas du tout ce qu'il se passe à Radcliffe way pour son plus grand malheur. Vivre avec sa famille dans un endroit isolé se révèle être pour elle un véritable calvaire, qu'elle arrive néanmoins à surmonter à sa façon tout en ne perdant pas de vue son essentiel : sa bête de fête d'anniversaire. Si autant son côté superficiel et égocentrique arrive un peu à passer dans l'ensemble, j'ai eu malgré tout un peu de mal à accrocher à son insistance pour sa fête. La demoiselle est loin d'être stupide et naïve, elle sait que les choses ne tournent pas rond pour les RAD et devrait peut être revoir un petit peu ses priorités. Heureusement qu'elle se réveillera au bout d'un moment, remontant ainsi un peu dans notre estime.
Côté personnage, on retrouve donc toute la bande des volumes précédent (ou presque) dans ce tome pour notre plus grand plaisir. On regrettera néanmoins les absence de Deuce et Lagoona contraint de retourner dans leurs pays d'origine, dommage ils faisaient parti de mes préférés. Mais c'est également l'occasion de découvrir de nouveaux personnages, notamment l'ensemble de la famille Wolf et les relations qui les unit, ce que j'ai beaucoup apprécier.On découvrira une nouvelle RAD en la personne de Spectra, un personnage qui semble tout a fait charmant au premier abord mais qui malheureusement ne fera qu'un passage éclair dans ce tome. J'espère vivement la retrouver plus tard.
Enfin, le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. Plein de vitalité qui nous entraine dans le monde des RAD. Les petites références à notre univers sont assez sympathique et nous permettent de nous plonger encore mieux dans ce monde.


Une suite toujours à la hauteur de la série où l'on découvre un peu plus l'univers des créatures qui peuplent Radcliffe Way. Une solidarité dans faille entre eux lors des coup dur et des personnage riche et toujours aussi plein de pep's. On en redemande.

mardi 7 février 2012

Lune de Miel, Lune de Sang - Kelley Armstrong, Jim Butcher, Rachel Caine, P. N. Elrod, Caitlin Kittredge, Marjorie M. Liu, Katie MacAlister, Lilith Saintcrow & Ronda Thompson

Titre VO : My Big Fat Supernaturel Honeymoon
Titre VF : Lune de Miel, Lune de Sang
Editeur : Milady
1ère Edition : 2008 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Bit-Lit, Nouvelle
Pages : 472


Tous les jeunes couples rêvent d'une lune de miel inoubliable et romantique. Mais que faire quand des forces surnaturelles s'invitent à la noce ?
Retrouvez les personnages de vos séries de bit-lit dans neuf aventures signées par les maîtres du genre : Kelley Armstrong, Jim Butcher, Rachel Caine, P.N. Elrod, Caitlin Kittredge, Marjorie M. Liu, Katie MacAlister, Lilith Saintcrow, Ronda Thompson. Neuf auteurs, neuf nouvelles... et neuf façon différentes de vivre sa lune de miel.
Vous aussi, sautez le pas et dites "oui" !


TRAQUE (Femmes de l'Autremonde, Tome 7.3) - KELLEY ARMSTRONG
(VO : Stalked)

Pas évident de se plonger d'entré de jeu dans cette nouvelle quand on ne connait pas la série d'où proviennent les personnages (mais je pense que c'est quelque chose qui sera commun à toutes celles du recueil donc je n'en tiendrais pas rigueur). Néanmoins, cela m'a permit une première approche de cette saga, qui finalement a été assez positive. Elena et Clayton (le narrateur) vivent une Lune de Miel idyllique, mais le jeune homme se rend compte qu'ils sont étrangement suivi par un autre loup, Cain. Une course poursuite s'engagera alors pour se terminé par une petite bagarre.
La relation entre les deux personnages est, on s'en doute bien, assez mise en avant. On y découvre des personnages assez fort de caractère, qu'il s'agisse de notre couple ou bien de celui qui les traque. On ne ressent pas tant que cela le fait que Elena et son homme sont en pleine Lune de Miel, cela m'a fait plus penser à une simple soirée de rendez-vous. Certes, les personnages nous répète à plusieurs reprise que c'en est une, mais je trouve qu'on ne le ressent pas assez.
Néanmoins, l'idée de la traque et de sa conclusion était assez sympathique et nous donne bien le ton dans lequel va se dérouler l'ensemble du recueil. On y découvre des personnages que l'on connait (of course, si on a lu leur série) dans des position assez différentes. En tout cas, je reste sur une note assez positive pour cette première nouvelle.

HEOROT (Les Dossiers Dresden, Tome 9.5)- JIM BUTCHER

(VO : Heorot)

Un héros masculin au sein de la bit-lit, oui cela existe en la personne de Harry Desden. Ici, direction Chicago où Harry, détective privé et magicien, se retrouve confronté à l'étrange disparition d'une toute jeune mariée lors de sa lune de miel. Une histoire bien sympathique qui m'a énormément fait sourire. Harry a un sacré caractère et certaines de ses répliques m'ont bien fait rire. L'univers décrit reste malgré tout assez basique avec les créatures surnaturelles qui ont fait leur coming out à Chicago. Mais ce que j'ai trouvé assez original c'est l'utilisation de la mythologie nordique qui apporte une dimension assez originale à l'histoire.
Le style d'écriture de l'auteur est assez agréable et très rythmé. Le seul hic est que à certains moment j'avais l'impression de m'embrouiller au niveau des dialogues, mais cela arrivait quand même assez rarement.

VACANCES A LA ROMAINE OU SPQ-ARRRGH - RACHEL CAINE

(VO : Roman Holiday, or SPQ-arrrrrr)

Cette nouvelle est la suite d'une autre nouvelle paru dans un autre recueil où l'héroïne lève la malédiction d'un navire pirate fantôme (redevenu réel pour le coup) et dont la demoiselle s'est éprise de son capitaine. Nous les rencontrons 5 minutes après la célébration de leur union, en route pour la réception de mariage qui ne va pas du tout se passer comme ils s'y attendaient. Mutinerie, enlèvement de la mariée par des capitaines de vaisseaux fantômes voire damnées... Une lune de miel qui commence sur des chapeaux de roue en somme.
Des personnage assez sympathique, qu'il s'agisse des pirates comme de notre jeune mariée (qui soi-dit en passant est une demoiselle lambda sans aucune particularité) qui donnent du pep's à l'histoire. Le tout servi par un style de l'auteur assez dynamique et rapide à lire. J'espère réussir à me dégoter la nouvelle qui précède celle-ci.

TELLE MERE TELLE FILLE (Série Dossiers Vampires) - P.N. ELROD

(VO : Her mother's Daughter)

Un marié qui disparaît juste après avoir coupé le gâteau lors de sa réception de mariage, quoi de plus étrange ? Surtout lorsque la mariée débarque dans sa tenue immaculée chez un détective privé (vampire de surcroit). Le tout saupoudré d'histoire de mafia Au final, cela nous donne une histoire assez intéressante.
Jack Flemming, le détective privé, est un personnage assez sympathique dont je serais curieuse de découvrir les autres aventures. Un soupçons mystérieux mais qui sait utilisé ses dons de mort-vivant à bon escient pour mener son enquête, ce qui était assez sympathique au final dans cette nouvelle.
Hormis l'enquête et notre héros-vampire, on se retrouve complètement dans une histoire de type mafieuse avec règlement de compte, famille précieuse et tout le toutim, sans compter les personnages relativement clichés. Malgré tout, le dénouement ne sera pas une grosse surprise.

MORTELLE LUNE DE MIEL (Les Ténèbres de Londres, Tome 0.5) - CAITLIN KITTREDGE

(VO : Newlydeads)

Dans cette nouvelle, on change un tout petit peu de registre. Nos personnages principaux sont amis et décident de passer un week-end tranquille pour oublier des évènements difficiles qu'ils ont vécu à Londres. Et quoi de mieux pour en profiter à fond, que de se faire passer pour de jeunes tourteraux en lune de miel, un poil fauché, afin de s'offrir leur petit week end dans la suite nuptiale de leur hôtel et de s'éclater avec le room service. Oui, sauf que lorsqu'on se rend compte que le cadavre d'une créature nage dans la baignoire et qu'une folle furieuse débarque au restaurant, cela devient tout sauf un week end tranquille.
Pete et Jack sont des personnages assez sympathique avec des caractères assez agréable. La première est capable de ressentir les émotions et de voir certaines choses quand l'autre est un magicien relativement doué. Cela donne un cocktail qui détonne assez dès lors qu'ils se retrouvent entraîné dans une histoire de rite pas très catholiques...
Le style d'écriture de l'auteur est assez agréable et entraînant, nous donnant envie de découvrir, une fois encore, la saga dans laquelle s'inclus cette nouvelle.

LES LIENS DU CŒUR (Dirk & Steele, Tome 6.5) - MARJORIE M. LIU

(VO : Where the Heart Lives)

Une histoire tout a fait charmante qui explique un peu les origines de la saga dont elle est tirée. Une demoiselle qui quitte sa maison pour vivre dans une maison étrange aux abords d'une forêt mystérieuse. Allez savoir pourquoi cela m'a un peu rappelé le conte de la Belle et la Bête par certains points. Au final, on se retrouve transporter dans une univers où se côtoient humains et créatures magiques (ici les Sidhes), ce qui donne un résultat assez intéressant.
Lucy, l'héroïne, est un personnage tout a fait charmant qui sait accepter les choses qui l'entoure mais sans pour autant rester ignorante, puisqu'elle n'aura de cesse de vouloir comprendre ce qui l'entoure pour aider à résoudre les problèmes des personnes qui l'entoure. Je suis assez curieuse de découvrir cette série.
Le style de l'auteur est sympathique dans l'ensemble, bien que j'ai eu un peu de mal à me situé au niveau de l'époque.

TU DONNE TA LANGUE AU CHAT ? (Dark Ones, Tome 5.5) - KATIE MACALISTER

(VO : Cat got your tongue ?)

Une lune de miel dans un ancien château, quoi de plus romantique pour notre couple de héros. Oui mais voila, lorsque fantômes et malédictions s'en mêlent, les choses ne se passent pas forcément comme ils l'auraient souhaité. Joy et Raphael vont donc se retrouver mêler plus qu'ils ne le voulaient à une histoire familiale assez complexe et ma foi bien mener pour une nouvelle. Je pense que c'est justement ça qui est venu gâcher un peu l'histoire. Dans l'ensemble, l'idée était excellente et bien mené, mais malheureusement trop rapidement. J'aurai plutôt vu ça mieux développer dans un simple roman. (D'ailleurs, pour la petite anecdote, c'est la seule nouvelle du roman qui a bénéficié d'une découpe en chapitre).
Les personnages de Joy et Raphael sont assez interessant, mais malheureusement peu développés à mon gout, tout comme une partie du contexte de l'histoire. Les vampires sont présent et les loup-garous aussi mais j'avais quand même une sensation de manque, ils n'étaient quasiement que cités. Quand au concept de 'thérien' là je crois que je suis totalement passé à côté, dommage.
Cela reste malgré tout une histoire assez sympathique dans l'ensemble malgré son manque de développement flagrant.

POUR LE PIRE - LILITH SAINTCROW

(VO : Half of being married)

Elle ignorait qu'il était un loup-garou et il ignorait qu'elle était chasseuse de vampire. Dès leur lune de miel Kat et Mitch découvre que l'autre n'est pas celui qu'il croyait, ce qui va rester en travers de la gorge de la demoiselle. Malgré cette petite querelle, notre couple va se retrouver entraîné dans une affaire de disparition d'adolescent de grande ampleur où les vampires ne seraient pas si étranger que cela.
Une histoire assez intéressante qui change un peu de celles que compte le recueil. Ici, notre petit couple ne file plus le parfait amour comme l'on espérai pour leur lune de miel, bien au contraire. La demoiselle ayant du caractère sera celle qui l'acceptera le moins et ce même à la fin de la nouvelle.
L'enquête qui va croiser la route de nos deux protagoniste reste dans le fond assez banale mais assez bien menée. L'ensemble est servi par un style assez dynamique avec lequel on ne voit pas les pages défilé.

QUI A PEUR DE SAM WULF ? (La Malédiction des Wulf, Tome 3.5) - RONDA THOMPSON

(VO : A Wulf in Groom's Clothing)

Une nouvelle avec un scénario que j'ai trouvé assez proche de la précédente dans la mesure où Sam Wulf, fraîchement marié, cache à sa dame qu'il est un loup-garou. Leur lune de miel se passant en pleine forêt, au grand dam de cette dernière, le comportement de son époux va lui sembler bien étrange.
Malgré la trame qui rappelle l'autre nouvelle, j'ai beaucoup aimé l'approfondissement de la relation au sein de notre couple ainsi que toute l'histoire de malédiction qui y gravite autour, seul hic peut-être, on a quand même quelques petites zones d'ombres en fin de lecture. Néanmoins, le style de l'auteur est assez agréable ce qui remonte assez le niveau de la nouvelle même si ce ne sera pas ma préféré.


Un recueil de nouvelles autour du mariage et des lunes de miel assez intéressant. Des histoires toujours plus originales et qui ne se ressemblent pas. Des auteurs connus avec des univers ben à eux, ce qui nous donne un avant gout de certaines de leurs saga (et je compte bien tenter l'aventure avec certaines d'entres elles).
Enfin, un ÉNORME merci aux Editions Milady et à Livraddict pour m'avoir permit de lire ce livre dans le cadre d'un partenariat.

vendredi 3 février 2012

Les Tribulations d'une Caissière - Anna Sam

Titre VF : Les Tribulations d'une Caissière
Auteur : Anna Sam
Editeur : Stock, Le Livre de Poche 
1ère Edition : 2008
Genre : Témoignage, Contemporain
Pages : 187


ADAPTATION - Film : Les Tribulations d'une Caissière (2011).


Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.


Qui ne s'est jamais demandé à quoi ressemblait l'envers du décor d'un supermarché ? Ou bien, qui ne s'est jamais interroger sur la façon dont les caissières nous perçoivent, nous autre clients. Ce livre, nous ouvre enfin les portes de ce monde si particulier.
C'est au travers du quotidien de l'auteur herself (où tout a commencer via son blog perso où elle racontait ses expériences) que nous allons nous mettre dans la peau d'une caissière, ou plutôt hôtesse de caisse ça sonne mieux, depuis l'embauche jusqu'à la fin. Dès le départ, le ton est donné et l'on se retrouve emporté au sein d'un grand supermarché qui vit au rythme des bip, le tout servi par un humour décapant qui ne peut que nous arracher des sourires.
J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur croque les différents types de protagonistes que l'on peu rencontré au détour d'un rayon, qu'il s'agisse des clients ou même des différentes hôtesses que l'on peu rencontrer. Les petites anecdotes qui ponctuent l'histoire y ajoute encore plus de pep's pour notre plus grand plaisir.
Un style d'écriture drôle et dynamique qui nous tiens en haleine jusqu'au bout, nous fait lire voire même dévorer ce roman en peu de temps, sans compter les chapitres assez court qui se laissent lire.
Adapté en film l'an passé, je suis assez curieuse de voir comment les choses ont été tournées et je le regarderais à coup sûr, de la même manière, que je me laisserai tenté par les autres romans de l'auteure à l'occasion.


Une chronique relativement courte pour une fois, pour un roman plein de vitalité qui nous offre un regard particulier sur un monde que l'on cotoie plus souvent que l'on ne veut bien le croire.

mercredi 1 février 2012

Vampire et Célibataire (Queen Betsy, Tome 1) - MaryJanice Davidson

Titre VO : Undead and Unwed (Undead, #01)
Titre VF : Vampire et Célibataire (Queen Betsy, #01)
Editeur : Milady
1ère Edition : 2004 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Bit-Lit - Chick-Lit
Pages : 337


1. Vampire et Célibataire || 1.5. Cravings || 2. Vampire et Fauchée || 2.5. Biting in Plain Sight || 3. Vampire et Complexée || 4. Vampire et Irrécupérable || 4.5. A Friend in Need || 5. Vampire et Casée || 6. Vampire et Flippée || 6.5. A Honeymoon Story || 7. Vampire et Indigne || 8. Vampire et Indésirable || 9. Vampire et Déboussolée || 10. Vampire et Dépitée || 11. Vampire et Désaxée || 11.5. Undead and Underwater || 12. Vampire et Paumée || 13. Vampire et Naïve || 14. Vampire et Impardonnable || 15. Undead and Done.
Série en cours en VO.


Elle voulait juste être la reine du bal... Elle va devenir la reine des vampires ! À son réveil à la morgue, Betsy Taylor découvre qu'elle est un vampire. Même si sa nouvelle condition possède de nombreux avantages, elle a bien du mal à s'habituer à son régime à base de liquide. Et même si sa mère est ravie d'apprendre que la mort ne lui empêchera pas de lui rendre visite, ses nouveaux amis nocturnes, eux, ont la conviction ridicule qu'elle est la reine annoncée par la prophétie.


Cela faisait un petit moment que cette série mêlant chick-lit et bit-lit me faisait de l’œil, et au final je suis assez ravie par ma lecture. Nous faisons la connaissance de Betsy, une jeune secrétaire, qui ne va pas bénéficier d'une journée si tranquille que cela et pour cause... après s'être faite licenciée, elle est fauchée de plein fouet par une voiture et meurt sur le coup. On pourrais croire que l'histoire s'arrêterai-là, mais bien entendu il n'en est rien, et voila que la demoiselle se réveille à la morgue et ô comble du désespoir dans un tailleur hideux et avec aux pieds de banales chaussures de mémère. La demoiselle quitte donc la morgue et tente en vain de mettre fin à ses jours pour de bon et trouver le repos éternel... sauf que aucune de ses tentatives ne se révèle fructueuse à plus forte raison lorsqu'elle découvre qu'elle est plus qu'un simple mort-vivant : elle est carrément devenue une vampire et va donc découvrir qu'ils sont plus présent qu'elle ne le croyait.
J'ai complètement adhéré à l'univers de l'auteur dans ce premier volet, malgré le petit scepticisme que m'inspire la transformation de l'héroïne. Parce que techniquement parlant, se faire reverser par une voiture ne transforme pas les gens d'ordinaire. Au sein de cet univers, on y découvrira deux clan de créatures aux dents longues, qui comme de bien entendu se font la gueguerre pour des questions de pouvoir. D'un côté, il y a les partisans de Nostrodramus (au passage, je pense qu'on aurai pu mieux faire comme nom quand même...) qui ne veulent qu'assurer la suprématie de leur maître. Et de l'autre, le clan d'Eric Sainclair qui veulent juste assurer une certaine stabilité dans cet univers. On rajoute par dessus tout ça, une histoire de prophétie annonçant l'arrivée d'une grande Reine de Vampires quasi-immortelle et amie des animaux, dont on se doute qu'il s'agira de notre bonne amie Betsy. Et dont la venue apportera la paix à cette société de vampire. L'idée est de cette prophétie est assez sympathique, même si elle ne laisse aucune surprise quand à l'identité de la personne. Malgré tout, on sent que l'auteur ne commence qu'à mettre les choses en place du point de vue de cette hiérarchie vampirique, puisque la demoiselle ne se sent pas concerner du tout et souhaite juste qu'on la laisse en paix et qu'ils jouent à la gueguerre en solo. Cependant, ces hésitations de la jeune dame ne dureront pas si longtemps que cela puisque, sans surprise, elle décidera de se prendre au jeu... moyennant de se faire couvrir de chaussures très régulièrement pour son plus grand plaisir.

Betsy est un personnage dynamique et pleine de pep's. J'ai adoré suivre ses aventures depuis l'accident jusqu'à son accession au trône des vampires. Elle reste néanmoins un personnage assez terre à terre malgré ce qu'elle est. Légèrement égoïste, elle n'acceptera de prendre part aux questions de politiques qu'en passant un marché qui lui permettra d'obtenir les plus belles chaussures pour ses petits pieds. Superficielle ? Peut-être un peu quand même. Néanmoins, elle reste une amie sincère et proche d'eux par la même occasion, ce qui compense assez bien le reste. Et puis, il faut dire aussi qu'elle n'hésite pas à passer à l'action pour la bonne cause lorsque cela est nécessaire.
Sinclair, le vampire charmant de notre histoire sera celui qui servira de guide à notre toute jeune reine vampire, n'hésitant pas à lui inculquer les bases de leur univers commun. On se pose également la question d'un petit côté manipulateur de notre ami puisqu'il passera un marché avec la demoiselle afin qu'elle assume son rôle (et que accessoirement, elle soit de son côté). La relation entre les deux personnages est assez mitigé au départ, mais va très vite évolué dans un sens positif... Ce qui ne sera pas un grande surprise en soi, il faut le dire. Néanmoins, on reste assez curieux de voir comment cela va évoluer dans les prochains volumes.
Jessica et Marc, les deux amis humains de Betsy seront aussi de la partie et seront d'une grand aide pour la jeune fille. Tant au niveau financier quand au niveau du soutien moral. Je me suis beaucoup amusé à les voir taquiner notre héroïne au fil des pages. Ce sont des personnages haut en couleur que j'ai hâte de retrouver.

Enfin, le style de l'auteur est très agréable à lire. Principalement dans l'action et les dialogue, il nous offre une histoire qui s'écoule à vitesse grand V et relativement dynamique. Les petites mentions à des marques connus nous permettent de nous plonger un peu plus dans l'histoire. Je suis assez curieuse de découvrir la suite des aventures de notre Reine des Vampires, qui je l'espère seront toujours autant pleine de vitalité.


Une mythologie vampire assez intéressante, mais qui peu laissé un petit peu sceptique sur un point. Des personnages hauts en couleurs. Une héroïne banale malgré son destin incroyable. Vivement la suite <3