vendredi 25 novembre 2011

Là où j'irai (Mia & Adam, Tome 2) - Gayle Forman

Titre VO : Where she went (If I Stay, #2)
Titre VF : Là où j'irai (Mia & Adam, #2)
Auteur : Gayle Forman
Editeurs : Oh!, Pocket, Pocket Jeunesse
1ère Edition : 2010 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Drame
Pages : 236

Série complète en 2 Tomes.


Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c'est une rock star adulée et l'ancien amoureux de Mia...  Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles est un choc : les souvenirs, bons et mauvais, resurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu'il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente. De nouveau, Mia est confrontée à un choix : doit-elle revenir en arrière pour donner une chance à son premier amour? Peut-on revivre la même passion si longtemps après, malgré les souffrances endurées? Ils ont une soirée pour décider. Plus forte que les mots, la musique les emporte dans un tourbillon d'émotions. Mais est-ce suffisant pour les réunir de nouveau?


Second volet de la saga de Mia & Adam, 'Là où j'irai' nous emporte 3 ans après le premier tome. Nous retrouvons notre petite couple, qui n'en est plus un puisque Mia a littéralement rompu le contact avec son ancien petit ami. Depuis, il a fait sa route seul avec son groupe et ils sont aujourd'hui l'un des groupes phare de leur génération. Mais voila, Adam se lasse de cette vie si parfaite, jusqu'au jour où ses pas le mène à un concert d'une jeune violoncelliste prodige : Mia. S'il n'y a pas forcément une atmosphère de réconciliation dans l'air, c'est l'occasion pour les deux jeunes gens de se souvenir et de nous faire découvrir ce qu'il s'est passé durant les 3 années qui se sont écoulé entre les deux livres.
J'avais beaucoup aimé le premier roman de cette courte série qui nous retraçait l'accident de Mia, aussi j'était assez curieuse de découvrir cette suite, espérant qu'elle soit à la hauteur. Finalement, c'est assez réussi. On retrouve les deux personnages que l'on a aimé suivre, un peu plus âgé, plus mature et dont les événements ont laissé des traces. Chez Adam dans ses chansons (d'ailleurs, lorsque l'on lit les titre ou les paroles de certaines, on le ressent) et chez Mia dans son comportement. J'ai apprécier suivre tour à tour leur vie actuelle et les événements qui se sont passé entre les deux tomes.
Si Mia est devenu plus distante avec le temps, elle n'en a pour autant pas oublié tout ce qu'elle a traversé avec le jeune homme. Bien qu'elle se soit éloigné de lui, les remords qu'elle en a seront présent, aussi nous allons savoir pourquoi elle a rompu le lien avec eux et comment. Adam de son côté aura du mal à vivre l'absence de la jeune fille. Renfermé sur lui-même, il arrivera peu à peu à prendre pied dans la vie en se donnant corps et âme à ce qu'il aime le plus après la jeune fille : la musique.
Le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire, simple et fluide, on ne voit pas les pages défiler dans notre lecture. Mention spéciale au passage, pour les paroles de chansons qui ouvrent certains chapitre. J'ai beaucoup aimé ça.


Une conclusion agréable qui fait office de suite mais qui nous permet de savoir ce qu'il y a eu entre les deux tomes. A lire sans modération.

mercredi 23 novembre 2011

Madame Doubtfire : quand papa était femme de ménage - Anne Fine

Titre VO : Mrs. Doubtfire
Titre VF : Madame Doubtfire : Quand papa était femme de ménage
Auteur : Anne Fine
1ère Edition : 1987 (VO) - 1996 (VF)
Genre : Comédie, Jeunesse
Pages : 247


ADAPTATION - Film : Madame Doubtfire (1993).


Cette année, Miranda Hilliard a besoin de quelqu'un pour s'occuper de ses trois enfants, Lydia, Christopher et Natalie, et de la maison. Pourquoi pas moi ? propose Daniel, son ex-mari, un acteur au chômage. Pas question, réplique Miranda. Elle veut une personne de confiance, quelqu'un de solide, avec des principes et sans aucune fantaisie. Tout le contraire, pense-t-elle, de Daniel. Alors arrive Madame Doubtfire. Une vraie perle. Du moins en apparence. Car un père acteur peut être prêt à tout, et même à se déguiser en gouvernante poudrée pour être avec ses enfants. Mais comment va-t-il faire pour n'éveiller les soupçons ni de ses enfants ni de Miranda ?


Direction Londres pù nous rencontrons la famille Hilliard, une famille qui a volé en éclats il y a quelques temps. Daniel et Miranda sont divorcés et vivent dans des maisons séparées entre lesquelles se partagent leurs trois enfants : Lydia, Christopher et Natalie. L'histoire se penche plus sur le vécu de Daniel dont l'ex-femme semble avoir tendance à ne pas trop respecter son droit de visite, déjà si court. Arrivé 20 minutes en retard et repartir 45 minutes avant, autant dire que les enfants ne sont pas trop vus. Néanmoins, il s'accroche au peu de temps qu'il a avec ses enfants pour s’occuper d'eux comme il peut avec son maigre salaire de modèle de cours de peinture. Lorsqu'il apprend que Miranda est à la recherche d'une gouvernante pour le trio de bambin, il se dit que c'est l'occasion de mettre ses talents d'acteur en action.
Situations concasses et quiproquos seront au rendez-vous dans ce court roman où nous suivons les aventures de Daniel grimé en femme à tout faire idéale... du moins aux yeux de son ex-épouse puisque dès qu'elle a le dos tourné, monsieur fume des cigares dans les toilettes pendant que les enfants nettoie la maison. Sans compter que niveau apparence physique, Madame Doubtfire est loin d'être un canon de beauté (du moins au niveau de ses goût vestimentaires). Les querelles de couples dont sont témons les enfants et leur garde partagé seront au coeur de ce livre, certes on découvre le vécu du côté du père mais aussi des enfants, qui n'en peuvent plus de cette situation. Ils veulent qu'elle cessent, même s'ils savent très bien que les choses ne redeviendront pas comme avant.
Côté personnages, nous nous attardons plus sur Daniel qui, désespéré, est prêt à tout pour voir ses enfants et continuer à exercer un tant soi peu son rôle de père de façon correcte. Néanmoins, son côté 'je fais semblent de tuer ou de me suicider avec des objets invisibles' m'a tapé un peu sur les nerfs à la longue. A croire qu'il pensait encore comme un enfant. Un peu dommage, j'ai trouvé que cela cassait un peu le personnage. Autant les médisance sur son ex-femme ne m'ont pas gêné, autant ça oui. Les enfants, quand à eux, sont assez sympathique. Ils comprennent ce qu'il se passe et tendent à arranger les choses comme ils le peuvent, à leur façon. J'ai tout particulièrement aimé la petite Natty qui faisait le distingo entre son père et sa gouvernante de façon assez amusante.
Le style de l'auteur est dans l'ensemble assez agréable. Peu descriptif, il se laisse lire aisément. Le seul reproche que je ferais est que j'ai trouvé l'histoire un peu longue à débuter.


Un roman jeunesse assez agréable dans l'ensemble.

dimanche 20 novembre 2011

Ailes de Feu (Ailes de Feu, Tome 1) - Laura Gallego Garcia

Titre VO : Alas de Fuego (Alas de Fuego, #1)
Titre VF : Ailes de Feu (Ailes de Feu, #1)
Editeur : BAAM!
1ère Edition : 2009 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Young Adult
Pages : 221


1. Ailes de Feu || 2. Ailes Noires.
Série Complète en 2 Tomes.


Ahriel est un ange, elle a pour mission d'éduquer et de protéger Marla, la jeune reine de Karish, un territoire florissant très convoité par ses ambitieux voisins. Lorque l'émissaire d'un royaume limitrophe est retrouvé assassiné par une arme karishienne, il n'y a plus de doute possible : cette fois, le complot est entré dans l'enceinte même du palais. En intervenant pour y mettre fin, Ahriel risque bien de se brûler les ailes.


C'est une nouvelle histoire d'anges que nous offre Laura Gallego Garcia avec ce diptyque, où nous rencontrons Ahriel. Demoiselle et ange gardien d'une toute jeune reine qu'elle protège et conseille. Mais des événements étranges vont se produire, mettant la puce à l'oreille de nous angélique héroïne : une guerre se préparerais entre Karish et Saria, suite à la mystérieuse disparition d'un comte du royaume ennemi. (Comte pacifique et favorable à la paix au passage). Ahriel va donc lever le voile sur ce complot et découvrir que sa douce protégée n'en est autre que l'instigatrice et qu'elle manie la magie noire. L'Ange est arrêtée sur le champ, un sortilège lui est jeté pour qu'elle n'ait plus la possibilité de voler et est envoyée dans la mystérieuse prison de Gorlian où nul n'a jamais pu s'échapper. Là, elle réapprendra à survivre mais aussi à vivr tout simplement.
J'ai beaucoup aimé ce roman dans son ensemble. L'histoire des anges gardiens et de leur prophétie (dont certes je ne parle pas trop pour ne rien vous gâcher) m'ont assez plu. Observateurs, ils se contente seulement d'observer leurs protégés sans pour autant trop intervenir dans leur affaires de façon directe afin de les remettre dans leur droit chemin si nécessaire. Bon, certes, on ne rencontre que 2 des membres de ce peuple dans tout ce roman, mais ils nous donnent quand même une bonne vue d'ensemble et nous intrigue beaucoup. J'avoue que j'aurais été assez curieuse de voir comment les choses étaient vécue de là-haut.
Si la vie en Karish, et plus particulièrement à la cour, la vie à la prison de Gorlian est radicalement différente : peuplée des criminels de la pire espèce (mais pas que quand même) et de créatures toute plus immondes les unes que les autres, dans un décors qui oscillent entre désolation, désert et marais putrides. Survivre dans ce milieu hostile est le maître mot, mais cela ne sera pas toujours chose aisé, surtout pour notre ange privée de ses ailes. Heureusement, elle rencontrera Bran qui l'aidera à s'adapter... mais pas seulement. Ahriel a beaucoup de mal à savoir où est sa place dans ce monde : elle ne vole plus donc elle n'est plus un ange, alors qu'est-elle devenu ? La quête de l'identité sera un élément assez important de cette période dans la vie de la jeune demoiselle.
L'évolution de la suite de l'histoire est en revanche sans surprise, on s'attend à ce que 95% des éléments arrivent. Cependant, cela ne dérange en rien la lecture. Vu la fin de l'histoire, on reste malgré tout assez curieux de savoir ce que va nous révéler le second volume de cette série. Bien que l'on ait quand même une petite idée de sa trame au vue de l'épilogue.
Côté personnage, Ahriel est assez agréable à suivre. Droite, franche et sincère, elle est le portrait de l'ange idéal dans toute circonstance. Cependant, je lui reprocherais quand même d'avoir été un petit peu longue à la détente par moment. Principalement lorsqu'elle se trouve à Gorlian où elle a du mal à bien cerner ce qui viens de lui arriver. Mais une fois qu'elle se réveille et prend les devant, c'est du pur bonheur. Bran est un personnage assez sympathique en soi et qui fera évoluer notre charmante héroïne pour notre plus grand plaisir. Et on se plait à voir leur relation évoluer au fil des pages, même si j'ai regretté qu'il manque certains passages dans l'histoire qui les lie (principalement ce qui concerne les événements finaux qui vont contraindre Ahriel à repartir à Gorlian dans la suite). Marla est un personnage assez énigmatique au départ mais qui a su relativement bien cachée son jeu, je l'ai trouvée assez réussie. Pour les autres, ils ne m'auront pas plus marqué que cela, mes préférés resteront quand même Ahriel et Bran.
Enfin, pour conclure, petit mot sur le style de l'auteur. Vraiment petit car il est toujours égal à lui même : simple et très agréable à lire. Peu de descriptions mais qui nous permettent néanmoins de bien nous immerger dans l'histoire sans pour autant être rébarbatif. Plus centré sur l'action et les dialogues qui nous offre une lecture rapide et rythmée à la fois.


Un histoire d'ange assez sympathique dont on est relativement curieux de connaître la suite, bien qu'on sache déjà à peu près à quoi s'attendre.

samedi 19 novembre 2011

Au secours, il veut m'épouser ! - Agnès Abécassis

Titre VF : Au secours, il veut m'épouser !
Auteur : Agnès Abécassis
Editeurs :
Calmann-Levy (GF) - Le Livre de Poche (Poche)
1ère Edition : 2006
Genre : Contemporain, Chick-Lit
Pages : 292


Toutes les filles rêvent-elles de se marier ? Oui... Sauf celles qui l'ont déja été ! Déborah vit avec Henri, son nouvel amoureux. De nature enjouée, elle a un caractère facile, si l'on excepte son goût pour les commérages intempestifs ou sa jalousie de pieuvre. La moindre femelle qui s'approche de son homme, et elle perd tout contrôle : c'est la scène de ménage assurée ! Malgré tout, Henri le blagueur est amoureux de son impétueuse compagne. Alors, entre deux taquineries, il lui glisse des allusions sur le mariage. Mais pour Déborah, plus question de rigoler. Le mariage, elle connaît, elle a déjà essayé. Où trouver dans ce cas des exemples qui la rassurent ? Auprès de son amie Daphné, jeune mariée enceinte dont la belle mère horripilante se mue soudainement en grand-mère envahissante ? Ou auprès de Roxane, ancien top-modèle désormais taille 44, tiraillée entre couches sales, mari pantouflard et nostalgie de sa gloire passée ? Devant ces exaltantes vies de femmes baguées, Déborah va-t-elle tout de même sauter le pas et accepter la demande d'Henri ?
Si on oublie le fait qu'il y a eu une grosse pause de 2 semaines en plein milieu du livre (et qui n'a, je le précise, rien à voir avec ce dernier) cela a été ma première expérience avec l'auteure qui je l'avoue m'a pour le moment convaincue même si...
En lisant le résumé, je m'attendais à une histoire qui tournait autour de la relation entre Déborah et Henri, couple d'amoureux nouvellement formé, et dont l'un des deux voudrais passer la bague au doigt à l'autre. J'était persuadée que le centre de l'histoire serait plus ces histoires de demande en mariage. Que nenni ! On suis bel et bien la jeune femme, mère de deux enfants au passage, mais plus sur le versant de ses histoires entre copines. Certes, elles sont assez amusante et m'ont bien plu. Mais cela m'a beaucoup surprise malgré tout, heureusement pas au point de me décevoir. La preuve : je suis allée jusqu'au bout et je me suis régalée. Les petites mentions à la demande en mariage sont bien présente mais passent plutôt au second plan, un peu dommage, mais pas décevant et relativement bien mené. D'autant plus que la conclusion finale de l'ouvrage reste dans cette thématique-là pour notre plus grand plaisir, ce qui nous termine assez bien l'histoire.
Côté personnage, nous suivons donc Déborah, notre héroïne et narratrice. Divorcée, elle connait la vie et est bien déterminée à ne pas retombée dans le même piège qu'autrefois. Si elle craint un peu de passer ce cap avec son bel Henri, au fond d'elle-même sans grande surprise c'est totalement l'inverse. Elle n'en reste pas moin terre à terre, proche de ceux qu'elle aime et par dessous tout, complètement fofolle, nous entraînant dans des histoires abracadabrantesque. Ses amies, mères elles aussi, sont tout aussi déjanté qu'elle et nous apportent beaucoup de moment d'amusement. Entre séance de spiritisme, reconquête de l'être aimé avec tout ce qui est en leur pouvoir, cela nous donne de nombreuses situation rocambolesque.
Enfin, le style de l'auteur est très agréable simple et fluide il se laisse lire sans aucun souci. En revanche, il m'a laissée un peu dubitative sur un point : les dialogues. Leur construction m'a semblé assez étrange. Tantôt, leur construction était assez classique, tantôt on avait droit à une construction plus proche de celle d'une pièce de théâtre. L'un ou l'autre ne me gène en rien, c'est plus le fait de les voir s'alterner qui me laisse sceptique. Pourquoi ne pas avoir choisi un seul des deux styles ? Ceci dit, dans le fond cela ne gâche en rien la lecture du livre.
Au final, cette lecture aura été pour moi une jolie découverte de cette auteure dont je pense que je me laisserai tenter par certains de ses autres romans à l'occasion.
Une histoire assez surprenante mais intéressante dans l'ensemble malgré un style qui peu laissé quelque peu perplexe sur un point.



jeudi 17 novembre 2011

Choisie (La Maison de la Nuit, Tome 3) - P. C. Cast & Kristin Cast

Titre VO : Chosen (A House of Night Novel, #03)
Titre VF : Choisie (La Maison de la Nuit, #03)
Auteur : PC Cast & Kristin Cast
Éditeur : Pocket Jeunesse
1ère Edition : 2008 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Bit-Lit, Jeunesse
Pages : 288


1. Marquée || 2. Trahie || 3. Choisie || 4. Rebelle || 5. Traquée || 6. Tentée || 7. Brûlée || 8. Libérée || 9. Destinée || 10. Cachée || 11. Révélée || 12. Sauvée.
Nouvelles : Le Serment de Lenobia || La Promesse de Dragon || La Malédiction de Neferet || La Chute de Kalona.
Série complète en 12 Tomes + 4 Nouvelles.


La vie sentimentale de Zoey est un véritable casse-tête : elle n'a plus un mais trois petits amis ! Et ses ennuis ne s'arrêtent pas là. Pendant que des assassins, humains, sèment la mort dans la Maison de la Nuit, Lucie, sa meilleure amie, rate sa transformation en vampire. Elle ressuscite sous la forme d'une morte vivante et erre désormais dans les rues à la recherche de sang frais... Zoey doit impérativement trouver un moyen de la sauver. Mais elle ne sait comment s'y prendre. Et demander conseil à ses amis les plus proches risquerait de les mettre en danger. Son seul appui ? Aphrodite, son ennemie jurée...


Retour dans notre école d'apprentis vampires en compagnie de Zoey. Cette dernière est de plus en plus influente dans l'établissement : un des meilleures élèves, chef des fils et des filles de la nuit, grande prêtresse en devenir. Mais ce qu'elle a découvert à propos de Lucie, sa meilleure amie, dans le tome précédent ne cesse de la travailler. Le souci est que mis à part Aphrodite, sa pire ennemi, personne n'est au courant et ne doit l'être, faute de quoi elle s'attirerais les foudres de Neferet. Mais ce ne sont pas là les seules préoccupation de la jeune fille, ses histoires de coeur seront elles aussi de la partie, elle a le choix entre 3 mâles, mais lequel choisir ? Eric son petit-copain par contrat ? Heath son ex-ex humain ? Loren le beau professeur ?
Si on met de côté le côté triangle (que dis-je CARRE) amoureux qui va nous prendre une bonne partie de l'histoire, j'ai assez bien aimé l'idée des retrouvailles avec Lucie et la volonté de notre héroïne de lui redonner la vie qu'elle avait avant, même si pour cela elle n'hésitera pas à s'allier avec sa pire ennemi. Ennemi qui d'ailleurs nous apparaît sous un jour un peu différent, chose que j'ai apprécier bien qu'assez surprise pas le sort final qui lui sera réservé. Un grand rebondissement en soi qui nous surprend énormément. Parallèlement à cela, nous avons donc droit aux hésitations de la demoiselle pour trouver l'homme de sa vie, finalement son choix sera fait et ne sera pas si surprenant que cela dans un sens. Lorsqu'elle se rend compte qu'elle a fait une boulette plus grosse qu'elle, il sera trop tard et je suis assez curieuse de voir comment les choses vont tourner dans le volume suivant, car tout les évènements de ce troisième tome lui auront laissé des marques.
Côté personnage, pas de trop gros changement de ce côté-là. La preuve, aucun nouvel intervenant n'est réellement apparu dans ce tome. Exception faite de la nouvelle Lucie que l'on découvre un peu mieux que dans le 2 et qui nous intrigue assez. Zoey, de son côté, calmera un peu son côté volage en essayant de remettre tout de façon un peu plus normale, mais sans pour autant que tout se finisse bien... pour elle tout du moins. Néanmoins, on notera qu'elle aura un peu gagner en maturité. Mais le personnage que j'ai le plus apprécier est, comme je le disait un poil plus haut, Aphrodite. Elle passe de peste notoire rejetée par tous à celle qui veut aider son prochain. J'ai été en revanche déçu par ce qui lui arrive dans les dernières pages. C'est un personnage que je me suis mise à apprécier et que j'espère on continura à revoir dans la suite).
Le style de l'auteur reste le même que dans les volumes précédent assez simple mais efficace. On prend beaucoup de plaisir à suivre l'évolution de nos personnages dans cette école assez spéciale. Vivement la suite.


Un troisième tome à la hauteur qui renferme pas mal de retournement de situation dont on est curieux de savoir comment les choses vont se terminer.