jeudi 29 décembre 2011

L'Embrasement (Hunger Games, Tome 2) - Suzanne Collins

Titre VO : Catching Fire (The Hunger Games, #2)
Titre VF : L'Embrasement (Hunger Games, #2)
Auteur : Suzanne Collins
Editeur : Pocket Jeunesse
1ère Edition : 2009 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Science-Fiction, Dystopie, Young Adult
Pages : 399


1.  Hunger Games || 2. L'Embrasement || 3. La Révolte.
Série complète en 3 Tomes.

ADAPTATION - Film : L'Embrasement (2013).


Après avoir gagné les Jeux de la Faim, Katniss Everdeen et Peeta Mellark retournent dans leur district. Alors que la "tournée de la victoire" dans le pays est sur le point de commencer, elle est visitée par le président de Panem. Il explique que le tour qui leur a permis de sortir tous deux vainqueurs des jeux, considéré comme un acte de rébellion envers le Capitole, donne des idées aux 12 districts du pays. 
Il la menace de tuer son meilleur ami, Gale, si elle ne peut prouver à tout Panem que son acte n'était pas une provocation, mais un acte irréfléchi commandé par son amour fou pour Peeta.


Voila bien longtemps que je souhaite poursuivre voire terminer cette saga (et je suis en bonne voie puisqu'il me manque un seul volume que j'espère lire avant la sortie du film) et j'ai pris énormément de plaisir à retourner dans cet univers.
Nous retrouvons Katniss et Peeta peu de temps après leur victoire aux derniers jeux. Ils coulent désormais ne vie paisible, tout en assurant une vie correcte à leurs proche. Oui mais voila, l'acte des baie qui leur a sauver la vie lors des derniers jeu n'a pas forcément été interprété de la bonne façon et désormais l'équilibre entre le Capitole et les District est de moins en moins stable. Si le gouvernement étouffe cette rébellion dans l’œuf ou presque... les événements ne vont pas s'arrêter là. Mais il est une chose que Katniss n'avais pas prévue : cette année est une année de jeux d'Expiation. Cette année les tribus devront être choisis parmi les vainqueurs des années précédentes. Katniss doit donc y retourner.
La première partie du livre se concentre essentiellement sur l'après-jeux de Katniss et Peeta. On y découvre la façon dont leur vie et celles de leurs proche à changer depuis. Plus sereine, ils n'ont plus à se battre pour trouver de quoi survivre. Une monde relativement normal pour ceux qui ont toujours eu du mal à se nourrir. Nous rencontrons une nouvelle fois le président Snow qui viendra une fois encore brisé cet équilibre en demandant à la jeune Katniss de lui prouver que son amour pour Peeta n'est pas du cinéma. La jeune fille se retrouve alors en proie à un dilemme pas évident à résoudre.
La second partie de l'histoire de son côté s'intéresse plus particulièrement aux tensions entre le Capitole et les Districts. En soi, ce n'est pas une trop grande surprise (il suffit de voir les titres des tomes pour bien cerner tout ça). On sera cependant intrigué par l'histoire du District 13 qui refait surface... un District ayant été rasé il y a 75 ans de cela, et dont l'histoire est à l'origine des Hunger Games. Cette seconde partie se clôt avec l'année des jeux de cette nouvelle année. Si l'on apprend quasiment au dernier moment la spécificité des Jeux de cette années, on est pas énormément surpris de ce résultat, et l'on est assez curieux de voir le résultat. On restera malgré tout un peu sceptique en espérant que ce ne soit pas une copie de ceux du premier volume.
C'est dans la troisième et dernière partie que l'on sera agréablement surpris. Tout d'abord, nous découvrons nombre de gagnant des édition précédentes, tout en apprenant de quelle manière ils ont réussi à gagner leurs jeux. D'ailleurs, nous découvriront dans ce volume, les jeux gagnés par Haymitch (il y a 25 ans, lors de la précédente Expiation). J'ai beaucoup aimé, cette nouvelle 'partie' très différentes de la première : une arène différentes, des obstacles différentes. La résolution de l'énigme est assez surprenante et l'on ne s'y attend pas forcément malgré les indice disséminés en amont dans l'histoire. Mais la plus grande surprise, sera sans nul doute la fin de cette partie. On ne s'y attend vraiment pas et les dernières phrases du livres ne nous donne qu'une seule envie : celle de nous jeter sur le troisième et dernier volume.
Côté personnage, nous retrouvons pour notre plus grand plaisir Katniss. Cette dernière a retrouvé sa vie d'avant... ou presque. Sa relation avec Peeta restera un point central de l'histoire puisqu'elle sera à l'origine de la rébellion qui approche. Mais pour elle, les choses ne sont pas si simple puisqu'elle va devoir faire avec les sentiments de Gale en plus. Maisn elle n'aura pas forcément le temps de s'y consacrer du fait de l'arrivée des nouveaux Jeux et de la révolte qui commence à s'annoncer. Du côté de Peeta, ce dernier ne fait plus trop allusion à ses sentiments envers la demoiselle malgré la réalité de ceux-ci, il sera alors difficile de distinguer la comédie de la réalité à mesure que leur relation évoluera sous les projecteurs. Gale, quand à lui, semble s'être un peu assagi et désormais est devenu un mineur respectable, qui fait vivre sa famille comme il le peu, mais sans pour autant être favorable au système établi par le Capitole. Nous retrouvons également le même staff que lors du volume précédent pour s'occuper de nos héros avant et pendant les Jeux. J'ai tout particulièrement pris énormément de plaisir à retrouver Cinna, le styliste de Katniss.
Enfin, le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. Elle nous transporte littéralement auprès de ses héros pour nous faire vivre un tome qui monte en intensité au fil des pages, avec une fin à couper le souffle.


Un second volume intense, une fin surprenante.. Vivement le 3 !

BONUS
Bande-Annonce du Film.

jeudi 22 décembre 2011

Ne jamais t'embrasser (Wicked Lovely, Tome 3) - Melissa Marr

Titre VO : Fragile Eternity (Wicked Lovely, #3)
Titre VF : Ne jamais t'embrasser (Wicked Lovely, #3)
Auteur : Melissa Marr
1ère Edition : 2009 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Young Adult
Pages : 426


1. Ne jamais tomber amoureuse || 2. Ne jamais te croire || 2.5. Stopping Time || 2.6. Old Habits || 3. Ne jamais t'embrasser || 4. Radiant Shadows || 5. Darkest Mercy.
Série complète en 5 Tomes + 2 Nouvelles.


Le royaume des fés est menacé par la Discorde, une entité terrifiante à l'affût des conflits et de la guerre. La Reine de l'Eté, Aislinn, doit affronter ses nouvelles responsabilités dans ce climat angoissant, et apprendre à régner auprès de Keenan, toujours aussi imprévisible qu'attirant. Elle doit également renoncer à tout jamais à Seth, son amour humain. Mais lorsque Seth tombe dans les filets de la toute-puissante Sorcha, souveraine de tous les fés, Aislinn ne peut se résoudre à l'abandonner.


Retour au pays des Fées et plus particulièrement d'Aislinn. Après les mésaventures qui sont arrivées à sa meilleure amie Leslie, dans le volume précédent, la jeune fille ne sais plus à qui se confier quand à sa position dans la cour de l'Eté. Si elle peut compter sur son Roi pour l'y aider, les choses ne seront pas si simple de part sa relation avec Seth, son ancien meilleur ami et mortel. Des interrogations sur leur devenir se pose : que se passera-t-il lorsque Seth ne sera plus ? Keenan voit en cela une bonne façon de séduire Aislinn et il est prêt à attendre que cela arrive. De leurs côté, Aislinn et le jeune mortel font tout pour ne pas y penser, même s'ils savent que c'est une chose inévitable... Ou presque, une seule personne pourrait les aider : Sorcha, la Reine de la Haute Cour.
J'ai prit beaucoup de plaisir à me replonger dans cet univers. On y retrouve pour notre plus grand plaisir les différentes cours que nous avons déjà rencontrés ainsi que leurs souverains : Hiver, Eté et Ténèbres. Nous en profiterons également pour en découvrir une nouvelle : la Haute Cour. Située un peu plus à l'écart, dans une dimension parallèle. Si on ne la découvre principalement que dans la seconde partie du livre, elle n'en reste pas moins assez mystérieuse et importante. Et pour cause, les derniers événements qui s'y produisent ne seront très certainement pas indifférent à la suite de l'intrigue (et plus particulièrement dans le prochain volume je pense).
Si Aislinn et sa bande ont été relégué au second plan dans le second volet de la saga, ici ils retourne sur le devant de la scène. On y découvre l'évolution de leurs relations et plus particulièrement celle du triangle Aislinn-Seth-Keenan. Cachotteries et questionnement sur l'avenir seront au centre de leurs préoccupation. La décision finalement de Seth n'est en soi pas une grand surprise, et bien au contraire, on attend sa transformation tout au long des pages. J'ai d'ailleurs un peu regretté qu'elle se fasse si tard (mais cela ne nous empêche pas de découvrir son évolution). Comme dit plus haut, une nouvelle cour est mis à l'honneur en la présence de la Haute Cour mais aussi sa souveraine : Sorcha. Noble, juste, impassible dès le première abord, ses décisions ne sont pas anodines et ont plus de valeur que celles des cours de Keenan, Donia et Niall. Si elle parait assez froide au premier abord, elle se révélera être un personnage très chaleureux, notamment dans sa relation avec Seth dont je suis curieuse de connaître l'évolution. Elle n'est pas néanmoins le seul personne de cette cour que nous allons découvrir. Viendra son bras droit (et accessoirement frère) : Devlin prêt à tout pour satisfaire le moindre de ses désirs. Mais ce ne sera pas le seul a être liée à la reine de la Haute Cour. Il sont 3 dans la fratrie, la dernière n'étant autre que Bananach, la fée de la discorde et de la guerre. Un personnage assez étrange qui ne fait rien sans que cela entraîne une situation catastrophique. Enfin, les souverains des autres cour ne seront pas mis en reste : Donia et sa relation avec Keenan évolueront de façon assez radicale de façon assez surprenante (même si là encore, vu le comportement du fé ce n'est pas une surprise) ainsi que Niall un peu plus mis en avant de pas son amitié avec Seth.
Le style de l'auteur est toujours très agréable à lire. Assez simple dans le fond, il nous fait découvrir toujours un nouveau versant du monde féérique que ce soit au sein des différentes cour ou pas. Principalement centré sur l'action et le dialogue, les quelques descriptions que ponctuent le lire nous font découvrir des décors magnifique au sein desquels on a la sensation de se trouver.


Une suite à la hauteur qui nous fais découvrir encore et toujours le monde féérique. Vu les derniers évènements du livre, on a qu'une seule hâte, celle de découvrir la suite.

samedi 17 décembre 2011

Une (Irrésistible) envie de sucrée (Miss Wells, Tome 1) - Meg Cabot

Titre VO : Size 12 is not Fat (Heather Wells Mysteries, #01)
Titre VF : Une (Irrésistible) envie de sucrée (Miss Wells, #01)
Auteur : Meg Cabot
1ère Edition : 2005 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Chick-Lit, Young Adult
Pages : 443


1. Une (Irrésistible) envie de sucrée || 2. Une (Irrésistible) envie d'aimer || 3. Une (Irrésistible) envie de dire oui || 4. Ready to Rock || 5. Happy End !
Série complète en 5 Tomes.


Heather Wells, ex-lolita de la pop, ne veut plus être victime de la mode. Elle se sent très bien en jean. Et sa vie d’avant, les paillettes et les larmes, non merci. Elle décroche un job dans une résidence d’étudiants où l’on ne s’ennuie vraiment pas : deux filles meurent coup sur coup. Heather est persuadée qu’il s’agit de meurtres. Ça tombe bien, le sublime garçon qui l’héberge dans sa sublime maison – Cooper – est détective. En plus, il se fiche qu’elle fasse du 46 ! Une nouvelle vie commence pour Heather ! Pour un peu, elle porterait même une robe...


Couverture rose, titre acidulé, pas de doute c'est bien un livre girly que l'on a entre les mains. Direction New-York où tout commence par une scène d'essayage de pantalon dans un magasin assez chic. Nous rencontrons Heater Wells, une demoiselle d'une vingtaine d'année bien en chair et fière de l'être. Après tout comme elle le dit elle-même : la taille 46 c'est le standard chez les américaines. Ex-star de la pop, elle mène une vie paisible de directrice-adjointe d'un dortoir et colocataire d'un détective sexy. Mais lorsque 2 étudiantes sont retrouvées morte dans la cage d'ascenseur. Pas de doute, ce ne sont pas des accident mais des crimes. Heather sera prête à tout pour le prouver...
Ce livre est le premier tome d'une série girly où nous suivons les frasque d'une jeune ex-lolita de la pop. Si l'ambiance histoire d'amour avec un soupçon de mode sont la toile de fond du livre ce n'est pas là que se déroule l'histoire principale de ce tome. On se retrouve plutôt face à un roman un peu policier dans lequel, nous allons essayer de trouver le coupable en compagne de notre héroïne. Pétillant et plein de pep's, ce roman est une vrai bouffée d'air frais idéal pour se détendre. J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures d'Heather et je me suis même surprise à sourire à de nombreuses reprises.
Les personnages sont dans l'ensemble assez sympathique. Heather m'a convaincue : pleine de vie et qui n'hésite pas à s'affirmer. Elle met les pieds dans le plat dès que cela est nécessaire et prendra les devant pour prouver à tous que ce qui est arriver n'est pas un accident et qu'elle peu le prouver. Son côté ex-star m'a beaucoup plu pour nous donner un aperçu de ce que l'on peu trouver derrière les strass et les paillettes, scène qu'elle a quitter en partie pour avoir oser tenir tête à son patron pour suivre ses conviction. Là j'adore. En revanche, concernant ses liens avec les autres personnage et plus particulièrement les frères Cartwright, là je n'ai pas du tout été emballée. Si elle a été 'contrainte' à en quitter un et qu'elle est amoureuse de l'autre, elle n'hésite pas à retourner la situation quand ça l'arrange... surtout avec son ex. Concernant les frères, il sont bien sympathique chacun ayant un caractère radicalement opposé à l'autre, tout comme notre héroïne, j'ai une nette préférence pour Cooper. Le reste des personnages sont ceux de la résidence universitaire où travaille notre héroïne qui dans le fond sont assez classique et sont bourré de clichés.
Le style de l'auteur est très agréable et surtout très dynamique, donnant ainsi du rythme à l'histoire. J'ai bien apprécié les petites références un peu plus réelle qui parsèment le livres (marques, noms de vedettes) qui nous permettent de mieux nous plonger dans l'univers. Enfin, mention spéciale aux paroles de chansons qui ouvrent chaque chapitres que j'ai trouvées très jolies et qui collaient bien à l'ambiance, de plus le fait que ce soit celles de chantaient Heather, apportent un petit quelque chose en plus.


Un bon premier tome de série girly mais pas que, dynamique et plein de pep's. Je signe pour la suite =).
Kkrolyn - (Laetichouuxx) - Luna - Mia

dimanche 11 décembre 2011

Le Secret du Roi (Lady Liberty, Tome 1) - Aurore Demilly

Titre VF : Le Secret du Roi (Lady Liberty, #1)
Auteurs : Jean-Luc Sala (Scénario) & Aurore Demilly (Dessins)
Editeur : Soleil
1ère Edition : 2014
Genre : Aventure, Historique, Bande-Dessinée
Pages : 56


1. Le Secret du Roi || 2. Treize Colonies.
Série en cours.


Suivez les trépidantes aventures de Lady Liberty, agent spécial de Louis XVI ! « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré et le plus indispensable des devoirs. » La Fayette. Secrets d'État, espionnage, complots et trahisons, duels à l'épée, feu des mousquets et des canons, étreintes fougueuses sous la soie, répliques cinglantes. Liberté, Égalité, Fraternité ! Connaissez-vous les véritables origines de notre Révolution ? Saviez-vous que notre plus grande épopée nationale a commencé avec la guerre secrète des espions de Louis XVI pendant la Révolution américaine ? Saviez-vous que le plus redoutable de ces espions était une femme ? On l'appelait Liberty ! Lady Liberty !


Aurore est une auteur de bande-dessinée que j'aime beaucoup, aussi ai-je craqué pour son dernier titre en date, surtout après avoir suivi tout ses aperçu sur sa page facebook. L'histoire se déroule dans les années 1770 où la France et l'Amérique commence à voir les prémices de leurs révolutions respectives. Nous allons faire la connaissance de Lya et sa mère adoptive Mme de Beaumont, la célèbre chevalière d'Eon. Les deux jeunes femmes vont ici venir en aide à une femme qui aurait trahi la nation française à Boston, alors que le réseau d'espionnage mis en place par Louis XV a été dissout par son petit fils, Louis XVI.

Ce premier opus commence à mettre en place l'intrigue globale de la série. On nous situe un peu au niveau géographique et histoire avant de nous faire rencontrer les différents protagonistes qui vont être mis en avant ainsi que leurs relations. On arrive à se situer assez facilement dans les différents lieux et les différentes intrigues qui vont être mises en place et qui vont venir se croiser. Nous avons ainsi Louis XVI qui veut que la monarchie perdure alors que les Enfants de la Liberté veulent rétablir la démocratie, comme Lya et sa mère adoptive vont nous le faire comprendre.
Mais ce premier opus ne fait pas que poser les bases puisqu'il rentre également dans l'action et nous assistons ainsi à quelques scènes digne d'une histoire de capes et d'épées. L'atmosphère y est par ailleurs un peu plus sombre lors de certaines scènes où nous voyons le sang coulé et où nous sommes à deux doigts d'assister à un viol. Les femmes sont réellement mises en avant dans ce premier opus, puisque ce sont elles les héroïnes de cette histoire. De jolis visages qui sont capable d'acte pleins de courage et de détermination et possèdant des capacités égales à celles des hommes.
L'histoire se déroule dans un contexte réel et pour ce faire, de nombreux personnages ayant réellement existé sont mis en scène. Ces derniers sont plutôt bien exploité, du moins dans ce premiers opus puisqu'on les retrouvera dans la suite. On notera également la présence d'un petit cahier 'historique' en fin de tome qui nous permet de mieux nous situé dans l'époque et de mieux cerner les protagonistes réels ou ceux qui s'en inspire.
Le tome se conclue sur une fin très ouverte qui nous fait regretter de ne pas avoir la suite sous la main pour connaître la fin de la scène dans laquelle nous quittons les personnages. L'attente va être longue et j'ai plus que hâte de découvrir les prochaines aventures de Lya.

Enfin, les dessins sont absolument magnifique, comme toujours de la part d'Aurore. Très colorés et détaillé, c'est vraiment un régal pour les yeux que de parcourir ce livre. Elle parvient totalement à faire ressortir le côté sombres de certaines scènes uniquement par ses traits.


Un premier tome sans fausse note avec une intrigue plus que prenante, des personnages réels bien exploités et des dessins simplement magnifique.

jeudi 8 décembre 2011

Lunatic Café (Anita Blake, Tome 4) - Laurell K. Hamilton

Titre VO : The Lunatic Cafe (Anita Blake Vampire Hunter, #4)
Titre VF : Lunatic Café (Anita Blake, #4)
Editeur : Pocket, Milady
1ère Edition : 1996 (VO) - 2003 (VF)
Genre : Bit-Lit
Pages : 442


0.5. Strange Candy || 1. Plaisirs Coupables || 1.5. Cravings || 2. Le Cadavre Rieur || 3. Le Cirque des Damnés || 4. Lunatic Café || 5. Le Squelette Sanglant || 6. Mortelle Séduction || 7. Offrande Brûlée || 8. Lune Bleue || 8.5. Bite || 9. Papillon d'Obsidienne || 10. Narcisse Enchaîné || 11. Pêchés Céruléens || 12. Rêves d'Incubes || 13. Micah || 14. Danse Macabre || 15. Arlequin || 16. Sang Noir || 17. Jeux de Fauves || 18. Flirt || 19. Coup de Feu || 20. Liste Noire || 20.5. Beauty || 21. Baiser Rebelle || 22. Affliction || 22.5. Dancing || 22.6. Shutdown || 23. Jason || 24. Dead Ice || 25. Crimson Death.
Série en cours en VO.


On dirait que je le fais exprès. Je suis tombée amoureuse du chef de meute local. Non, pas un louveteau. Un loup-garou, bien sûr ! Maintenant, il y a des tas de filles dans ma tranche d'âge qui n'arrivent pas à se dégoter un petit ami. Et c'était mon cas avant Richard. Certes, Jean-Claude, mon vampire préféré, ne demanderait pas mieux, mais son côté possessif a tendance à me démotiver. Même si c'était un homme ordinaire, j'aurais déjà du mal à imaginer une vie de couple avec lui. Côté sexe, ça oui : no problemo, je vois très bien, mais sortir... Aller au restaurant, au spectacle, fréquenter ses amis. Franchement non ! On a beau être dans une histoire d'horreur, il y a des limites !


Après les vampires et les zombie, c'est au tour des lycanthropes et des métamorphes d'être mis en avant dans la saga. Nous retrouvons Anita à qui l'on demande de retrouver des loup disparus tantôt de façon classique avec le mari qui viens lui demander son aide, tantôt de façon un peu plus musclé lors de la rencontre avec l'alpha local, Marcus. Parallèlement à cela, sa relation avec Richard (le prétendant au prochain titre d'alpha) évolue au fil du tome et de façon assez radicale à tel point que notre héroïne ne sais plus trop où elle en est.
L'enquête que l'on suit au fil du volume est assez intéressante et j'avoue avoir été assez bluffée par la découverte du et même DES coupables. Très surprenant on ne s'attendait pas du tout à ceux là. J'ai assez aimé cette surprise. Bien entendu, c'est avec grand plaisir également que l'on retrouve nos personnages préférés, même si certains font un peu office de figurant dans le fond. 
On en apprend un peu plus sur les lycanthropes de la série et leur 'mythologie', s'il sont toujours sensibles aux phases de la lune, la transmission de la lycanthropie est assez originale dans le mesure où elle se fait par virus qui se transmet par contact sanguin. Assez original et qui peut même faire réfléchir sur d'autres maladie, bien réelle, qui se transmettent de la même façon. Mais ce ne sont pas les seules créatures surnaturelles sur qui on en apprend un peu plus dans ce tome. Nous découvrons également une autre facette de la magie des sorciers en lien avec la peau des autres créatures (je n'en dit pas plus pour essayer de ne as vous faire de spoiler). Enfin, nous faisons la connaissance avec une créature de la mythologie hindou : les nagas. Et là, j'ai été super-contente d'être une joueuse de Ragnarok parce que j'ai même pas eu besoin de me poser de question pour savoir à quoi ça ressemblait. *Mode gameuse Off*
Les relations entre personnages, et plus particulièrement autour d'Anita évoluent elles aussi. Si à peine au bout de 2 semaines, Richard lui propose de l'épouser, la jeune femme a malgré tout quelques doute concernant leur relation qui va un peu trop vite. Et ce n'est pas tout les événements lié aux métamorphes et aux lycanthropes du fait de l'enquête, qui vont l'aider à y voir plus clair. Sans compter que Jean-Claude, notre très cher maître vampire local, souhaitera lui aussi avoir sa part du gâteau enfin, d'Anita plutôt puisqu'il fera tout pour qu'elle devienne sienne, quitte à ce qu'elle doivent passer un pacte avec lui pour s'assurer que Richard et lui ne s'entre-tueront pas.
Hormis leurs relations, les personnages restent les mêmes. Anita a beau être un bout de femme forte de caractère, elle n'en reste pas moins une femme qui peut s'ébranler. Ses deux prétendant, aussi inhumains l'un que l'autre, n'ont d'yeux que pour elle et seront prêt à tout pour l'obtenir. A notre également que Richard sera un peu plus mis en évidence dans ce tome, et pour cause beaucoup de choses tournent autour de son peuple. Ce qui dans le fond était assez sympathique. J'ai aussi pris beaucoup de plaisir à retrouver Edward, le chasseur de prime/assassin mystérieux qui est un personnage que j'apprécie assez.
Enfin, le style d'écriture de l'auteur est toujours aussi agréable. Principalement dans l'action et le dialogue, les événements se déroulent à vitesse grand V, du coup on ne voit pratiquement pas les pages défilé au fur et à mesure de notre lecture.


Un excellent tome sur les métamorphes/lycanthropes, une enquête intéressante avec des 'créatures' que l'on découvre de plus en plus ainsi que des relations entres les personnages qui évoluent grandement. 

jeudi 1 décembre 2011

Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti - Judy Blundell

Titre VO : What I saw and how I lied
Titre VF : Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti
Auteur : Judy Blundell
Editeur : Gallimard Jeunesse [Hors Collection & Pôle Fiction]
1ère Edition : 2008 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Thriller, Jeunesse
Pages : 324


Floride, 1947...
Un ancien soldat au passé trouble, une femme trop belle, un homme aussi séduisant qu'énigmatique... quel fil invisible les relie?
Dans un hôtel au luxe défraîchi et la chaleur étouffante de septembre, Evie surprend l'ombre de mensonges et de terribles secrets.


Habituellement, je ne suis pas spécialement une addict des romans se déroulant aux alentours de la seconde guerre mondiale. Mais les chroniques positives que j'ai pu lire sur ce lire m'ont donné très envie, et à force de le laisser mariner pendant des semaines dans ma PAL, j'ai enfin réussit à l'en sortir et ce fut sans regret.
Direction les Etats-Unis après la guerre, les GI sont tous retournés à leur vie paisible et ne veulent plus entendre parler des conflits. Nous rencontrons Evelyn (Evie de son petit nom) une adolescente insouciante qui vit sa vie au jour le jour, tout en supportant sa mère un peu trop maternelle, qui refuse de la voir grandir et la traite toujours comme une gamine. Son père, un ex-GI, décide de les emmener en vacances en Floride. Ce sont des vacances que la demoiselle n'est pas prête d'oublier...
Une ambiance sombre et mystérieuse plane tout le long du roman. Secrets et mensonges s'entremêlent dans une toile qui se tend au fil des pages autour de notre jeune héroïne. Durant ses vacances, elle rencontrera les Grayson, un couple charmant prêt à investir avec son père, mais qui cache un lourd secret qui pourrais leur valoir l'exclusion de la Floride... Mais aussi Peter, qui sera son premier amour et dont le destin forcera le passage d'Evie vers l'âge adulte. Tout au long de ma lecture, j'ai été assez sceptique par rapport au titre du roman, car je le dis tout net, je ne voyais pas le lien. Ce n'est que dans les derniers chapitres que tout s'éclaire et devient plus cohérent, mais aussi et surtout plus captivant. On découvre ce qui se cachait sous l'histoire de vacances d'Evie, ce qui est assez sombre dans le fond.

Côté personnages, nous suivons donc Evie, adolescente lambda, qui a envie de grandir comme toute les jeunes filles de son âge, sans porter des robes de gamine. Elle n'a qu'un souhaite être considéré comme une vrai femme et en être une tout simplement. Les événements qui vont se dérouler au cours de ce séjour vont la faire réfléchir et surtout mûrir, ce que j'ai beaucoup aimé dans l'ensemble. Sans compter qu'on est bien loin de la gamine nunuche et égoïste. Pour ce qui est des autres personnages dans leur ensemble, je les ai trouvé assez bien travaillé. Mon seul reproche serait sur Peter que j'ai trouvé un peu trop parfait dans l'histoire. Certes, cette dernière est vécu du point de vu de l'adolescente, amoureuse de lui, mais je sais pas... ça m'a un peu chiffonné malgré tout. Bien que cela n'a en rien gâcher ma lecture je tiens à le préciser.

Enfin, pour ce qui est du style de l'auteur je l'ai troué très agréable et approprié au texte. Elle sait nous en dire suffisamment pour ne pas gâcher l'ambiance mystérieuse qui plane, mais en même temps assez pour nous permettre de nous y plonger dedans.


Un thriller jeunesse assez intéressant dans lequel le mystère plane sans cesse et dont on est curieux de connaître le mot de la fin.

vendredi 25 novembre 2011

Là où j'irai (Mia & Adam, Tome 2) - Gayle Forman

Titre VO : Where she went (If I Stay, #2)
Titre VF : Là où j'irai (Mia & Adam, #2)
Auteur : Gayle Forman
Editeurs : Oh!, Pocket, Pocket Jeunesse
1ère Edition : 2010 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Drame
Pages : 236

Série complète en 2 Tomes.


Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c'est une rock star adulée et l'ancien amoureux de Mia...  Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles est un choc : les souvenirs, bons et mauvais, resurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu'il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente. De nouveau, Mia est confrontée à un choix : doit-elle revenir en arrière pour donner une chance à son premier amour? Peut-on revivre la même passion si longtemps après, malgré les souffrances endurées? Ils ont une soirée pour décider. Plus forte que les mots, la musique les emporte dans un tourbillon d'émotions. Mais est-ce suffisant pour les réunir de nouveau?


Second volet de la saga de Mia & Adam, 'Là où j'irai' nous emporte 3 ans après le premier tome. Nous retrouvons notre petite couple, qui n'en est plus un puisque Mia a littéralement rompu le contact avec son ancien petit ami. Depuis, il a fait sa route seul avec son groupe et ils sont aujourd'hui l'un des groupes phare de leur génération. Mais voila, Adam se lasse de cette vie si parfaite, jusqu'au jour où ses pas le mène à un concert d'une jeune violoncelliste prodige : Mia. S'il n'y a pas forcément une atmosphère de réconciliation dans l'air, c'est l'occasion pour les deux jeunes gens de se souvenir et de nous faire découvrir ce qu'il s'est passé durant les 3 années qui se sont écoulé entre les deux livres.
J'avais beaucoup aimé le premier roman de cette courte série qui nous retraçait l'accident de Mia, aussi j'était assez curieuse de découvrir cette suite, espérant qu'elle soit à la hauteur. Finalement, c'est assez réussi. On retrouve les deux personnages que l'on a aimé suivre, un peu plus âgé, plus mature et dont les événements ont laissé des traces. Chez Adam dans ses chansons (d'ailleurs, lorsque l'on lit les titre ou les paroles de certaines, on le ressent) et chez Mia dans son comportement. J'ai apprécier suivre tour à tour leur vie actuelle et les événements qui se sont passé entre les deux tomes.
Si Mia est devenu plus distante avec le temps, elle n'en a pour autant pas oublié tout ce qu'elle a traversé avec le jeune homme. Bien qu'elle se soit éloigné de lui, les remords qu'elle en a seront présent, aussi nous allons savoir pourquoi elle a rompu le lien avec eux et comment. Adam de son côté aura du mal à vivre l'absence de la jeune fille. Renfermé sur lui-même, il arrivera peu à peu à prendre pied dans la vie en se donnant corps et âme à ce qu'il aime le plus après la jeune fille : la musique.
Le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire, simple et fluide, on ne voit pas les pages défiler dans notre lecture. Mention spéciale au passage, pour les paroles de chansons qui ouvrent certains chapitre. J'ai beaucoup aimé ça.


Une conclusion agréable qui fait office de suite mais qui nous permet de savoir ce qu'il y a eu entre les deux tomes. A lire sans modération.

mercredi 23 novembre 2011

Madame Doubtfire : quand papa était femme de ménage - Anne Fine

Titre VO : Mrs. Doubtfire
Titre VF : Madame Doubtfire : Quand papa était femme de ménage
Auteur : Anne Fine
1ère Edition : 1987 (VO) - 1996 (VF)
Genre : Comédie, Jeunesse
Pages : 247


ADAPTATION - Film : Madame Doubtfire (1993).


Cette année, Miranda Hilliard a besoin de quelqu'un pour s'occuper de ses trois enfants, Lydia, Christopher et Natalie, et de la maison. Pourquoi pas moi ? propose Daniel, son ex-mari, un acteur au chômage. Pas question, réplique Miranda. Elle veut une personne de confiance, quelqu'un de solide, avec des principes et sans aucune fantaisie. Tout le contraire, pense-t-elle, de Daniel. Alors arrive Madame Doubtfire. Une vraie perle. Du moins en apparence. Car un père acteur peut être prêt à tout, et même à se déguiser en gouvernante poudrée pour être avec ses enfants. Mais comment va-t-il faire pour n'éveiller les soupçons ni de ses enfants ni de Miranda ?


Direction Londres pù nous rencontrons la famille Hilliard, une famille qui a volé en éclats il y a quelques temps. Daniel et Miranda sont divorcés et vivent dans des maisons séparées entre lesquelles se partagent leurs trois enfants : Lydia, Christopher et Natalie. L'histoire se penche plus sur le vécu de Daniel dont l'ex-femme semble avoir tendance à ne pas trop respecter son droit de visite, déjà si court. Arrivé 20 minutes en retard et repartir 45 minutes avant, autant dire que les enfants ne sont pas trop vus. Néanmoins, il s'accroche au peu de temps qu'il a avec ses enfants pour s’occuper d'eux comme il peut avec son maigre salaire de modèle de cours de peinture. Lorsqu'il apprend que Miranda est à la recherche d'une gouvernante pour le trio de bambin, il se dit que c'est l'occasion de mettre ses talents d'acteur en action.
Situations concasses et quiproquos seront au rendez-vous dans ce court roman où nous suivons les aventures de Daniel grimé en femme à tout faire idéale... du moins aux yeux de son ex-épouse puisque dès qu'elle a le dos tourné, monsieur fume des cigares dans les toilettes pendant que les enfants nettoie la maison. Sans compter que niveau apparence physique, Madame Doubtfire est loin d'être un canon de beauté (du moins au niveau de ses goût vestimentaires). Les querelles de couples dont sont témons les enfants et leur garde partagé seront au coeur de ce livre, certes on découvre le vécu du côté du père mais aussi des enfants, qui n'en peuvent plus de cette situation. Ils veulent qu'elle cessent, même s'ils savent très bien que les choses ne redeviendront pas comme avant.
Côté personnages, nous nous attardons plus sur Daniel qui, désespéré, est prêt à tout pour voir ses enfants et continuer à exercer un tant soi peu son rôle de père de façon correcte. Néanmoins, son côté 'je fais semblent de tuer ou de me suicider avec des objets invisibles' m'a tapé un peu sur les nerfs à la longue. A croire qu'il pensait encore comme un enfant. Un peu dommage, j'ai trouvé que cela cassait un peu le personnage. Autant les médisance sur son ex-femme ne m'ont pas gêné, autant ça oui. Les enfants, quand à eux, sont assez sympathique. Ils comprennent ce qu'il se passe et tendent à arranger les choses comme ils le peuvent, à leur façon. J'ai tout particulièrement aimé la petite Natty qui faisait le distingo entre son père et sa gouvernante de façon assez amusante.
Le style de l'auteur est dans l'ensemble assez agréable. Peu descriptif, il se laisse lire aisément. Le seul reproche que je ferais est que j'ai trouvé l'histoire un peu longue à débuter.


Un roman jeunesse assez agréable dans l'ensemble.

dimanche 20 novembre 2011

Ailes de Feu (Ailes de Feu, Tome 1) - Laura Gallego Garcia

Titre VO : Alas de Fuego (Alas de Fuego, #1)
Titre VF : Ailes de Feu (Ailes de Feu, #1)
Editeur : BAAM!
1ère Edition : 2009 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Young Adult
Pages : 221


1. Ailes de Feu || 2. Ailes Noires.
Série Complète en 2 Tomes.


Ahriel est un ange, elle a pour mission d'éduquer et de protéger Marla, la jeune reine de Karish, un territoire florissant très convoité par ses ambitieux voisins. Lorque l'émissaire d'un royaume limitrophe est retrouvé assassiné par une arme karishienne, il n'y a plus de doute possible : cette fois, le complot est entré dans l'enceinte même du palais. En intervenant pour y mettre fin, Ahriel risque bien de se brûler les ailes.


C'est une nouvelle histoire d'anges que nous offre Laura Gallego Garcia avec ce diptyque, où nous rencontrons Ahriel. Demoiselle et ange gardien d'une toute jeune reine qu'elle protège et conseille. Mais des événements étranges vont se produire, mettant la puce à l'oreille de nous angélique héroïne : une guerre se préparerais entre Karish et Saria, suite à la mystérieuse disparition d'un comte du royaume ennemi. (Comte pacifique et favorable à la paix au passage). Ahriel va donc lever le voile sur ce complot et découvrir que sa douce protégée n'en est autre que l'instigatrice et qu'elle manie la magie noire. L'Ange est arrêtée sur le champ, un sortilège lui est jeté pour qu'elle n'ait plus la possibilité de voler et est envoyée dans la mystérieuse prison de Gorlian où nul n'a jamais pu s'échapper. Là, elle réapprendra à survivre mais aussi à vivr tout simplement.
J'ai beaucoup aimé ce roman dans son ensemble. L'histoire des anges gardiens et de leur prophétie (dont certes je ne parle pas trop pour ne rien vous gâcher) m'ont assez plu. Observateurs, ils se contente seulement d'observer leurs protégés sans pour autant trop intervenir dans leur affaires de façon directe afin de les remettre dans leur droit chemin si nécessaire. Bon, certes, on ne rencontre que 2 des membres de ce peuple dans tout ce roman, mais ils nous donnent quand même une bonne vue d'ensemble et nous intrigue beaucoup. J'avoue que j'aurais été assez curieuse de voir comment les choses étaient vécue de là-haut.
Si la vie en Karish, et plus particulièrement à la cour, la vie à la prison de Gorlian est radicalement différente : peuplée des criminels de la pire espèce (mais pas que quand même) et de créatures toute plus immondes les unes que les autres, dans un décors qui oscillent entre désolation, désert et marais putrides. Survivre dans ce milieu hostile est le maître mot, mais cela ne sera pas toujours chose aisé, surtout pour notre ange privée de ses ailes. Heureusement, elle rencontrera Bran qui l'aidera à s'adapter... mais pas seulement. Ahriel a beaucoup de mal à savoir où est sa place dans ce monde : elle ne vole plus donc elle n'est plus un ange, alors qu'est-elle devenu ? La quête de l'identité sera un élément assez important de cette période dans la vie de la jeune demoiselle.
L'évolution de la suite de l'histoire est en revanche sans surprise, on s'attend à ce que 95% des éléments arrivent. Cependant, cela ne dérange en rien la lecture. Vu la fin de l'histoire, on reste malgré tout assez curieux de savoir ce que va nous révéler le second volume de cette série. Bien que l'on ait quand même une petite idée de sa trame au vue de l'épilogue.
Côté personnage, Ahriel est assez agréable à suivre. Droite, franche et sincère, elle est le portrait de l'ange idéal dans toute circonstance. Cependant, je lui reprocherais quand même d'avoir été un petit peu longue à la détente par moment. Principalement lorsqu'elle se trouve à Gorlian où elle a du mal à bien cerner ce qui viens de lui arriver. Mais une fois qu'elle se réveille et prend les devant, c'est du pur bonheur. Bran est un personnage assez sympathique en soi et qui fera évoluer notre charmante héroïne pour notre plus grand plaisir. Et on se plait à voir leur relation évoluer au fil des pages, même si j'ai regretté qu'il manque certains passages dans l'histoire qui les lie (principalement ce qui concerne les événements finaux qui vont contraindre Ahriel à repartir à Gorlian dans la suite). Marla est un personnage assez énigmatique au départ mais qui a su relativement bien cachée son jeu, je l'ai trouvée assez réussie. Pour les autres, ils ne m'auront pas plus marqué que cela, mes préférés resteront quand même Ahriel et Bran.
Enfin, pour conclure, petit mot sur le style de l'auteur. Vraiment petit car il est toujours égal à lui même : simple et très agréable à lire. Peu de descriptions mais qui nous permettent néanmoins de bien nous immerger dans l'histoire sans pour autant être rébarbatif. Plus centré sur l'action et les dialogues qui nous offre une lecture rapide et rythmée à la fois.


Un histoire d'ange assez sympathique dont on est relativement curieux de connaître la suite, bien qu'on sache déjà à peu près à quoi s'attendre.