dimanche 30 janvier 2011

Ayesha (Intégrale) - Ange

Titre VF : Ayesha / Les Trois Lunes de Tanjor
Auteur : Ange
Editeur : Bragelonne pour l'Intégrale. Les tomes sont également disponibles séparés chez Bragelonne (GF) et J'ai Lu (Poche).
1ère Edition : 2005 (pour l'Intégrale)
Genre : Fantasy
Pages : 623

Dans les royaumes orientaux de Tanjor, le Peuple turquoise est en esclavage depuis des millénaires. Mais il chérit une légende qui lui donnera un jour le courage de se révolter : la légende d'Ayesha, la déesse qui commandera aux étoiles et rendra la liberté à ses enfants condamnés.
La jeune reine Marikani n'est pas insensible à leur sort, mais elle a d'autres soucis. De retour d'exil, elle espère rallier la cité d'Harabec et reprendre le trône dont on l'a écartée. Malgré tout son orgueil, elle aura bien besoin de l'aide d'Arekh, un galérien cynique et brutal dont elle a sauvé la vie. Ils n'ont rien en commun. Leur rencontre va pourtant changer le destin de toute une civilisation, bien au-delà de tout ce qu'ils pouvaient imaginer. Ceci est l'histoire d'une femme indomptable, de ceux qui l'ont aimée et de ceux qui l'ont trahie. C'est l'héroïne d'une révolution.

Avant de donner mon avis sur chaque partie/tome, petit topo sur la série dans son ensemble (ça m'évitera de me répéter surtout x) ). L'histoire d'Ayesha nous transporte dans une univers où se mêlent complot, mystères et trahison sur un fond de guerre entre l'ensemble des royaumes de Tanjor. Le tout ponctué par un soupçon de magie et de fantastique en la présence des rituels de ses peuples et de leurs croyances, qui seront à l'origine de l'ensemble de cette saga. Le style d'écriture de l'auteur (ou plutôt du duo d'auteur, puisque Ange est le pseudonyme d'Anne et Gérard Guéro) est très agréable à lire : peu de descriptions, hormis dans les scènes de combats, et énormément basé sur l'action, rendant ainsi le récit très vivant. Nous évoluons avec les personnages tout au long de cette histoire.
Enfin, pour finir avec l'ensemble du livre, un petit bémol, qui est plus lié à l'édition qu'autre chose je pense. Malgré la très jolie couverture, de nombreuses coquilles ponctuent le livre, plus précisément des mots coupés ou manquant. De ce fait, je l'avoue, il m'est arrivé à quelques reprises de buter un peu dans ma lecture. Même si cela ne gâche en rien le plaisir de l'histoire.

TOME 1 - LE PEUPLE TURQUOISE

Tout commencera par un naufrage qui donnera naissance à un trio de personnage que nous allons suivre du début à la fin du roman : Marikani, Lienor et Arekh. Rien ne les prédisposait à se rencontrer et pourtant, le hasard aura fait se croiser leurs routes. Au fur et à mesure de leur aventures, les relations entre eux évolueront, et parfois même quelques doutes sur celles entre certains personnages. Nous faisons également la connaissance avec le peuple turquoise. Peu de choses nous serons dites à leurs sujets dès le départ, mais peu à peu nous en apprendront plus à leurs sujets, et notamment la raison pour laquelle ils ont été réduits en esclavages. De la même manière, nous visitons un peu la Principauté de Reyne mais on aimerais quand même en savoir plus sur cette région.
Autre peuple qui nous est présenté dès cette première partie : les Exilés, qui je dois l'avouer a été un petit coup de cœur pour moi. J'ai beaucoup aimé l'idée d'un peuple de "bannis" qui ont trouvé refuge sur toutes les voies navigables des royaumes.
Petit bémol dans cette première partie : la rapidité avec laquelle on découvre le passé de nos 3 héros (assez tragique pour Arekh, voire même un peu trop...). Je me serais attendu à le voir un peu plus disséminé au cœur de la série.
Ce premier volume met en place l'ensemble de la saga, mais je l'avoue, pour moi il aurait très bien pu se suffire à lui même. Néanmoins, j'étais assez curieuse de découvrir ce que la suite donnerais. la révélation sur les dieux de ce monde sera ce qui scotche le plus dans la lecture, heureusement qu'il y a une suite, car cette révélation donne envie d'en savoir plus sur eux.


TOME 2 - LA FLAMME D'HARABEC

La plus courte de cette intégrale, mais qui se révélera être essentielle pour l'histoire. Nous suivons toujours les mêmes personnages qu'auparavant en s'attardant un petit peu plus sur Arekh, qui retournera dans sa région natale : Reyne, ce qui ne sera pas de tout repos pour lui. De son côté, Marikani, devenue Reine d'Harabec, voit naître peu à peu les prémices de la révolte du Peuple Turquoise, mais tout basculera grâce (ou à cause d'elle). En effet, elle libérera le peuple turquoise jusque dans les étoiles mais sera trahi par la personne à laquelle elle n'aurait jamais cru : Harrakin, son époux.
Nous en apprenons un peu plus sur le peuple Turquoise dans cette partie, principalement à propos de son origine et de ses croyances, chose que j'ai beaucoup apprécier.
Tout au long de cette partie, nos deux héros n'auront de cesse de s'éviter et de s'éloigner l'un de l'autre. Mais pour notre plus grand plaisir, tout les poussera l'un vers l'autre. Nous faisons également la connaissance d'un nouveau personnage, qui jouera probablement un rôle important plus tard : Non'ima, la jeune esclave. Personnage que j'aime beaucoup d'ailleurs. 

TOME 3 - LA MORT D'AYESHA

Dernière partie de cette trilogie, celle où tout va se jouer pour nos héros et surtout le peuple turquoise mené par Marikani, leur Ayesha, leur déesse. La guerre sévi dans les royaumes de Tanjor, les Sâkas s'approchent peu à peu de Reyne et menacent de tout assouvir sous leur joug. Mais, Marikani sait comment sauver son peuple qui croit de jour en jour : en le faisant traverser les océans, pour mener une nouvelle vie ailleurs.
De son côté, Arekh et Liénor (et son bébé) se retrouveront prisonnier de Laosimba, l'exécrable Haut Prêtre qui essai par tout les moyen de découvrir les points faibles de Marikani, afin de se débarrasser d'elle. Mais une fois tous réunit, la tournure des événements changera radicalement, et enfin Arekh et Marikani arrêteront de se tourner autour pour notre plus grand bonheur.
L'avant dernier chapitre a été celui qui m'a le plus captivé, car ce dernier était beaucoup plus concentré sur toute la bataille contre le peuple des Sâkas. Une bataille haletante où nous changions de camp à de nombreuses reprises. Certes, on est loin des batailles épiques à la David Gemmell, mais nous sommes hapés par tout ce qu'il se passe on a qu'une seule envie : savoir qui en sortira vainqueur.
En revanche, j'ai été un peu déçue par le final. Je dois l'avouer je m'attendais un peu à une happy end pour nos héros. Ce qui n'a pas été le cas.
Une saga captivante, une univers riche, des personnages bien fouillés. Que du bonheur à la lecture, malgré 2-3 petits bémols en cours de route.

mercredi 26 janvier 2011

La Mode est au Rouge Sang - Valerie Stivers

Titre VO : Blood is the New Black
Titre VF : La Mode est au Rouge Sang
Auteur : Valerie Stivers
Editeurs : Fleuve Noir, Pocket 
1ère Edition : 2007 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Chick-Lit, Bit-Lit
Pages : 315


Kate McGraw vient d'être embauchée comme stagiaire à la rédaction du prestigieux magazine Tasty, référence en matière de mode, capable de faire et défaire la tendance en deux ou trois phrases bien senties. Ses dirigeants - d'une minceur vertigineuse et d'une pâleur mortellement chic - font couler beaucoup d'encre et certains vont jusqu'à les surnommer les vampires de la mode. Du second degré bien sûr ! Quoique... Force est de constater que malgré la vue imprenable sur Manhattan, personne ne remonte jamais les stores, qu'un breuvage rouge foncé a remplacé le café, que l'ail est tout bonnement interdit à la cantine, et que certains dissimulent de longues boites en bois dans leurs bureaux... Bientôt un premier cadavre est retrouvé, celui d'un petit chien portant une trace de morsure cachée sous son collier. Et ce n'est que le début ! Kate doit rapidement trouver une échappatoire si elle ne veut pas que son stage se prolonge... éternellement !


En réalité, et comme on se doute à la lecture du pitch, ce roman n'est pas qu'un roman de chick-lit. En fait, il fait plutôt le pont entre la chick-lit et la bit-lit. Finalement, la sauce prend bien et je dois dire que j'ai prit beaucoup de plaisir à me plonger dans cette histoire.
Dès le début, nous suivons Kate Mc Graw, fille de styliste qui se destine à faire ses études dans la médecine (Notez que sur la couverture du livre chez Pocket, ils ont fait une erreur dans le nom de la demoiselle et l'ont rebaptisé McAlliston. J'ai volontairement mit le bon nom dans mon résumé juste au dessus). Apparemment, donc, rien ne prédestinait la jeune fille à plonger dans l'univers de la mode. Elle accepte donc, pour se faire un peu d'argent, d'entrer comme stagiaire chez Tasty, LE magazine de mode connu de tous et le plus huppé du moment. Ainsi comme l’on s’en doute beaucoup, la mode, les noms de grands couturier et les descriptions de fringues seront au rendez-vous tout au long de ce roman. Des thèmes très girly en gros.
Mais, notre héroïne ne sera pas au bout de ses surprises. Le comportement étrange de ses collègues commencera à l'interroger, et ce n'est pas Sylvia, sa meilleure amie fan de Anne Rice et Anita Blake, qui lui dira le contraire. C'est donc là que le livre bascule dans la bit-lit et finalement je l'avoue. J'ai assez apprécié, le mélange est pas mal réussi. Même si au départ, notre héroïne doutera sur ses idées, mais peu à peu elle arrivera à faire le lien entre tout les événements.
Les personnages sont assez nombreux, peut-être même un chouïa trop, j'avoue que vers la fin il y en a 1 ou 2 dont je ne me rappelais rien. Le personnage de Lilian est assez réussit je trouve, même si je la trouve assez passive. Je m'attendais à c qu'elle apparaisse un peu plus souvent. Et bien entendu, que serait un livre de chick-lit sans un beau MP, ici James, un jeune photographe qui ne laisse pas indifférent Kate.
On notera deux clins d’œil majeur fait dans ce livre à deux autres romans (ou série) de chick-lit, à savoir Le Diable s’habille en Prada (Lauren Weisberger) et Gossip Girl (Cecily Von Ziegesar). Le premier de part l’univers du journalisme de mode, avec ses rédactrices en chef capricieuses, même si pour moi Lauren n’égalera jamais Miranda. Pour ce qui est de la seconde série, elle est présente grâce au personnage de Coupdepieu qui raconte les cancans de chez Tasty et ses vampires.
Le style de l'auteur est assez simple et très agréables à lire. Je dois dire qu'au départ, je m'attendais à me retrouver face à des kilomètres de descriptions de fringues. Et finalement ce n'était pas du tout le cas, et tant mieux.


Un livre qui devrait ravir les fans des deux genres.

mardi 25 janvier 2011

Le Baiser des Ombres (Merry Gentry, Tome 1) - Laurell K. Hamilton

Titre VO : A kiss of Shadows (Meredith Gentry, #1)
Titre VF : Le Baiser des Ombres (Merry Gentry, #1)
Editeur : Fleuve Noir, Pocket, J'ai Lu.
1ère Edition : 2000 (VO) - 2003 (VF)
Genre : Bit-Lit
Pages : 542


1. Le Baiser des Ombres || 2. La Caresse de l'Aube || 3. L’Éclat Envoûtant de la Lune || 4. Les Assauts de la Nuit || 5. Sous le Souffle de Mistral || 6. L’Étreinte Mortelle || 7. Les Ténèbres Dévorantes || 8. Pêchés Divins || 9. Frisson de Lumière.
Série complète en 9 Tomes.


Il y a plein de gamines qui rêvent de devenir un jour princesse chez les fées mais, croyez-moi, c'est complètement surfait !
A l'agence de détectives Grey, personne ne sait que je suis la Princesse Meredith NicEssus. Cela veut dire que j'ai réussi à cacher ma véritable identité à une tripotée des meilleurs médiums de la ville. Une belle prouesse. Mais mon glamour ne me rend pas immortelle. Et puisque mon cousin veut ma mort, il vaut mieux que je me planque. Le fait que le jeu "Cherchez la Princesse" soit devenu plus célèbre que "Cherchez Elvis" m'a facilité les choses, c'est évident : La Princesse Meredith dansant à Paris, flambant à Las Vegas... Après trois ans, je fais toujours la une de la presse à scandale. Cela dit, à en croire les derniers gros titres, je suis aussi morte que le King.


Laurell K. Hamilton est une auteure que j'aime beaucoup et que j'ai connue grâce à son autre série : Anita Blake. Cette nouvelle série nous éloigne de son univers en nous plongeant dans celui des fées (créatures que j'affectionne tout particulièrement au passage). Aussi, lorsqu'une LC a été organisée sur Livraddict, je m'y suis inscrite sans l'ombre d'une hésitation. Mais au final, je ressort de ce livre avec un avis assez mitigé...
Tout d'abord, j'ai été assez ravie par l'univers féérique que nous dépeint l'auteur, avec l'opposition des Seelies et Unseelies, leurs différentes cours. On apprend beaucoup de choses sur ce peuple à mesure que l'on avance dans la lecture : la structure de ces différentes cours, les pouvoirs que possèdent certains individus (pas tous puisqu'ils sont quasiment unique pour chaque fey), sans bien entendu oublier leur implication dans notre histoire... Là d'ailleurs, j'avoue avoir un peu moins bien accroché à ce dernier, le parallèle avec la seconde Guerre Mondiale ne m'a pas trop trop plu.
Côté personnage, on commence tout doucement avec la rencontre avec notre héroïne ainsi que son entourage proche à l'agence de détective. Vient le tour de certains client pour une de ses affaire et ensuite, on bascule complètement dans l'univers des fey où à mesure que l'on avance on se retrouve face à tout un tas de mâles qui se succèdent les uns aux autres à mesure que l'on suit Merry dans sa rencontre avec sa tante. Bien entendu, on se doute que tout ces beaux mecs seront à la botte de notre petite Princesse, et l'on ne croit pas si bien dire...
Ce qui nous amène droite dans l'histoire en elle-même. Tout commence un peu avec la même sauce que chez Anite, avec une enquête, mais l'ensemble va déboucher sur le véritable but de cette histoire : faire en sorte que Merry profite de son harem de beaux mâles t ce pour avoir un enfant. On se doute donc bien que la série nous amènera à tout un tas de coucherie entre la demoiselle et ses gardes. Bon, d'accord, je le reconnais pour le moment c'est assez soft il n'y en a que 2 et demi qui passent à la casserole (il y en a un qui ne compte que pour la moitié car ce n'était pas tellement prévu... du moins au moment où ça se déroullait).
Au final donc, on retrouve avec grand plaisir le style d'écriture simple et fluide de Laurell K. Hamilton, mais on se demande si l'histoire en elle-même vaudra le coup à la longue. Est-ce que je lirai la suite ? Honnêtement je ne sais pas du tout...


Un premier tome qui pose les bases, mais qui nous laisse dubitatif.

Challenge ABC spécial Bit-Lit/Fantasy : 2/26

dimanche 23 janvier 2011

Elric des Dragons (Elric, Tome 1) - Michael Moorcock

Titre VO : Elric of Melniboné (Elric, #1)
Titre VF : Elric des Dragon (Elric, #1)
Editeur : Pocket
1ère Edition : 1972 (VO) - 1975 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 198


1. Elric des Dragons || 2. La Forteresse de la Perle || 3. Le Navigateur sur les Mers du Destin || 4. Elric le Nécromancien || 5. La Sorcière Dormante || 6. La Revanche de la Rose || 7. L'Epée Noire || 8. Stormbringer || 9. Elric à la Fin des Temps.
Série complète en 9 Tomes.


Melniboné, l'île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogue et d'élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s'engage ainsi que le chemin de l'éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhoskam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime...


A force de voir les tomes de cette série dans les différentes médiathèque où j'allai, je me suis enfin décidé à emprunté le premier volet de cette série, dont l'histoire me tentait pas mal. Au final, c'est une assez bonne surprise et je compte bien poursuivre avec les 8 autres volumes.
Nous faisons la connaissance d'Elric, qui règne sur l'île de Melniboné. Malheureusement pour lui, il n'est pas très apprécier de ses congénères car il n'est pas comme eux : différent parce qu'il est albinos et différent dans sa façon de régner. Ce qui n'est pas du tout du gout d'Yyrkoon son cousin. Ce dernier n'a qu'un seul rêve, et l'on se doute bien lequel : lui prendre sa place et ainsi offrir à l'île le souverain qu'elle mérite. Complot et trahison sont donc au programme sur un petit fond de guerre, du pur plaisir.
Certes au premier abord, en voyant le peu de page que renferme le livre, on se dit que les événements seront assez peu développé. Ce qui en soi n'est pas totalement faux : l'auteur ne nous offre pas des descriptions de 3km pour nous dire à quoi ressemble telle ou telle chose. A la place, on se retrouve directement plongé au cœur de l'action aux côté des personnages, et ce n'est pas le manque de description qui nous empêche de le faire.
Côté personnage, ils ne sont qu'une poignée à être sur le devant de la scène mais c'est amplement suffisant au vu de l'histoire. Seul un petit détail m'a chiffonné dans ma lecture, avant de me plonger dans cette série j'étais allé jeter un œil, il y a quelques temps, sur des critiques de la série et nombre d'entre elles présentait ce personnage comme un anti-héros. Et honnêtement je dois dire, que je n'ai pas du tout eu cette sensation dans ma lecture, cela ne m'a pas dérangé certes, mais peut-être cela sera un peu plus marquant dans les autres volumes.
Mais mon seul regret dans cette lecture sera de ne pas avoir rencontré de dragons, chose à laquelle je m'attendais à la lecture du titre.


Un premier tome assez sympa centré sur l'action.

vendredi 21 janvier 2011

La Vengeance du Chat Assassin (Le Chat Assassin, Tome 3) - Anne Fine

Titre VO : The Killer Cat strikes back (The Killer Cat, #3)
Titre VF : La Vengeance du Chat Assassin (Le Chat Assassin, #3)
Auteur : Anne Fine
Editeur : L'Ecole des Loisirs. Existe également en intégrale comportant les 4 premiers volumes de la saga édité chez L'Ecole des Loisirs.
1ère Edition : 2007 (VO) - 2008 (VF)
Genre : Comédie, Jeunesse
Pages : 70


Série complète en 5 Tomes.


Je lance à la mère d'Ellie mon regard le plus noir. Car, non contente de me prendre en photo sous mon plus mauvais profil, elle décide maintenant d'utiliser mon portrait, oui vous avez bien entendu ! mon portrait, à sa propre gloire. Je serai sa première œuvre dans son tout nouveau cours d'arts plastiques. Mais que croit-elle donc ? Je ne vais pas me laisser ridiculiser aussi facilement. D'autant que le tableau est accroché juste au-dessus du canapé, là où tout le monde peut l'admirer. Et là où je pourrais l'atteindre...


Quel plaisir de retrouver à nouveau Tuffy le chat dans ses aventures toujours aussi amusantes. Un livre que l'on dévore rapidement et qui nous fait rire et sourire à chaque page.
Notre héros poilu a bien à faire dans la maison familiale désormais. La maman d'Ellie, a décidé qu'elle serait Le nouvel artiste de demain, au grand dam de notre ami félin. Peinture et poterie, rien n'échappera à la patte de Tuffy, bien décidé à ne pas laisser madame pratiquer ses nouvelles passions. Mais lorsque Mr le père d'Ellie utilise sournoisement son chat afin de débarrasser sa maison de ces horreurs (selon lui hein, pour madame ce sont de vraies œuvres), ce dernier ne l'entend pas de cette oreille et compte bien se venger des mots doux qu'il lui susurre. Et lorsqu'un ticket de loterie se mêle à tout cela, les choses changeront radicalement pour notre mai félin.
Un troisième tome toujours aussi amusante desservi par la plume d'Anne Fine et toujours ponctué par de somptueux dessins qui nous font mourir de rire.


Humour toujours au rendez-vous, à lire d'urgence !

jeudi 20 janvier 2011

Bal de Givre à New York - Fabrice Colin

Titre VF : Bal de Givre à New-York
Auteur : Fabrice Colin
1ère Edition : 2011
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 293


Depuis l'accident, je ne me souviens plus de rien. Je sais juste que je m'appelle Anna. 
Tout est blanc, beau, léger autour de moi. Pourtant, je sens qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Que je suis en danger. Il faut que je me souvienne.


Cela faisait un petit moment déjà que ce livre me faisait envie (bien avant sa sortie même), un auteur que j'avais apprécier dans un autre livre, une univers de neige... Je ne pouvais que adoré.
Difficile de parler de ce livre sans gâcher le suspense qui le sous-tend. Nous suivons Anna, une jeune demoiselle, devenue amnésique suite à un accident. Sa famille ? Ses souvenirs ? Tous ont disparus et bien que certains choses lui reviennent, de nombreux blanc restent présent en elle. Vivant seule avec son majordome en plein New-York, la jeune demoiselle retrouve peu à peu sa vie d'antan. Mais sa rencontre avec le très beau Wynter Seth-Smith sera le déclencheur de toute son aventure.
L'auteur nous transporte dans un New York, proche de celui que nous connaissons mais à la fois si différents. En quelle année sommes-nous ? Tout comme Anna, nous l'ignorons. Tout comme elle, nous découvrons cet univers étrange où peu à peu un mystère se mettra en place de plus en plus épais, et qui n'éclatera réellement que lors de l'épilogue. Beaucoup de suspense donc, dans ce livre qui nous tiens en haleine du début à la fin. Le lecteur s'amuse à essayer de deviner ce qui entoure notre héroïne, j'avoue que je me doutai un petit peu de ce qui allait arriver à la fin, de la grande révélation, même si j'ai été agréablement surprise par les détails.
L'ensemble nous est servi par le style de Fabrice Colin, simple mais efficace qui immergera le lecteur de plus en plus dans cette histoire pleine de mystère en plein cœur de l'hiver.
Difficile d'écrire cette petite chronique sans pour autant gâcher le suspense, d'ailleurs vous le remarquerez je ne m'étale pas tant que ça sur l'histoire en elle-même où les personnages, de peur de vous spoiler un peu les choses.


Un vrai coup de cœur pour cette histoire pleine de suspense au cœur de l'hiver New Yorkais.

mardi 18 janvier 2011

Les Sortilèges de la Guiterne (L'Odyssée Dalemark, Tome 1) - Diana Wynne Jones

Titre VO : Cart and Cwidder (The Dalemark Quartet, #1)
Titre VF : Les Sortilèges de la Guiterne (L'Odyssée Dalemark, #1)
Editeur : Baam !
1ère Edition : 1975 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Fantastique
Pages : 253


1. Les Sortilèges de la Guiterne || 2. La Marotte Noyée || 3. Les Houppelandes Magiques || 4. La Couronne du Dalemark.
Série Complète en 4 Tomes.


Le royaume du Dalemark est en proie à de violentes tensions. Si les Comtés du Nord offrent à leurs citoyens une existence paisible, la liberté dans le Sud est soumise à de terribles restrictions. Seuls quelques musiciens itinérants ont le droit de passer d'un côté à l'autre de la frontière. La famille de Moril en fait partie. Et lorsque Clennen, son père, est assassiné par les hommes du Comte, le jeune garçon n'a d'autre choix que de s'enfuir avec ses frères et sœurs... et l'instrument ancestral que le défunt chanteur lui a remis en héritage avec cet étrange avertissement : "Cette guiterne est très puissante, si tu sais t'en servir." Moril parviendra-t-il à percer le secret de ce lut doté de pouvoirs exceptionnels ?


Ce premier volume de L'Odyssée Dalemark, nous emporte dans une univers mêlant magie et musique. Un bon point pour deux univers qui sont très souvent en harmonie. Nous faisons la connaissance de la famille de Clennen, chanteur de renom, et de sa femme Lenina ainsi que leurs enfants par ordre d'âge : Dagner, le chanteur timide, Brid le demoiselle enjouée et Moril, le cadet qui deviendra le héros de notre histoire, et bien entendu je n'oublie pas Olob, leur cheval car il aura un gran rôle à jouer lui aussi. Tout commence avec l'arrivé d'un voyageur au sein de la famille : Kialan qui n'a qu'une envie, rentrer chez lui dans le Nord. Cependant, ce voyage ne sera pas de tout repos pour la famille et de nombreux mystères vont alors apparaître et éclater tout aussi rapidement. On nous offre donc un volume haletant que l'on a du mal à lâcher une fois happés par l'histoire, on a toujours envie d'en savoir plus sur ce qui va arriver à nos héros. Comme l'on se doute, ce qui commencera avec une banale histoire de voyage arrivera au final à une bataille assez importante opposant le Nord et le Sud de Dalemark.
Les personnages sont tous attachants et assez fouillés. Chacun a son caractère propre et son rôle au sein de la famille, même si ces derniers évolueront énormément après la disparition du patriarche de la famille.
Autre point très positif de ce livre, comme je le soulignait un peu plus haut la musique n'est pas étrangère à toute cette histoire ainsi l'on est ravi de découvrir de façon ponctuelle dans notre lecture certains paroles de chanson composé par Clennen, Dagner ou encore Moril.
Malgré tout, un tout petit point négatif sur l'histoire. En lisant le titre, on s'attend à ce que la magie prennent une part beaucoup plus importante dans l'histoire (je rappelle pour ceux qui ne l'aurait pas encore comprit qu'il s'agit d'un roman de Fantasy). Malheureusement, cette dernière ne commence à apparaître ponctuellement qu'à partir de la moitié du livre, certes de façon assez logique je le reconnais, mais je m'attendais à la découvrir beaucoup plus tôt. Ceci dit, je ne pense pas que cela gâche l'histoire, car j'ai trouver cette magie assez originale en elle-même. (Je n'en dit pas plus sur le sujet, je préfère vous laisser découvrir la chose).
Enfin pour finir, petit mot sur le style de l'auteur que j'ai complètement adoré, simple mais efficace. On a beau sentir que le ton et le vocabulaire employé visent un public jeune (ce que j'ai trouvé d'autant plus accentué par le "guide" en fin de volume), le plaisir de la lecture n'est pas gâcher.
Je sais que les deux tomes suivants sont disponibles à la médiathèque, aussi je me ferait une joie de me plonger dans la suite des aventures de Moril.


Un roman jeunesse captivant qui allie musique et magie.

samedi 15 janvier 2011

Le Chat Assassin, le retour (Le Chat Assassin, Tome 2) - Anne Fine

Titre VO : The Return of the Killer Cat (The Killer Cat, #2)
Titre VF : Le Chat Assassin, le retour (Le Chat Assassin, #2)
Auteur : Anne Fine
Editeur : L'Ecole des Loisirs. Existe également en intégrale comportant les 4 premiers volumes de la saga édité chez L'Ecole des Loisirs.
1ère Edition : 2003 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Comédie, Jeunesse
Pages : 69


Série complète en 5 Tomes.


La vie de chat peut parfois être magique. Ellie et ses parents partent une semaine en vacances. Je vais pouvoir me dorer au soleil sur les parterres de fleurs, sans leurs réprimandes et leurs cajoleries. Magique, je vous dis.
A un détail près : ils m'ont trouvé un chat-sitter, le pasteur Barnham, un vrai tortionnaire. Il m'impressionne assez dans son genre. Entre nous, c'est une furieuse amitié. Je crois que je vais le quitter pour une perle, Mélanie. Elle m'aime parce que ma fourrure est douce. Je suis un chat, non ? Enfin, j'étais un chat. Car quand elle me mettra un bonnet en dentelle et commencera à m'appeler Jeanette, cela sera le début des vrais ennuis.


Souvenez-vous, il y a quasiment un mois, je chroniquais les (més)aventures de Tuffy, le chat sérial-killer dans le cadre du Baby-Challenge Livraddict, aussi lorsque je suis tombé sur les deux volumes suivants à la médiathèque, je n'ai pas pu résister, voici donc la suite des aventures de Tuffy.
Ce seconde tome, tout aussi court que son prédécesseur, se lit aussi rapidement. Je l'avoue, il m'a fallu moins d'une demi-heure pour le lire. Là encore, je me suis beaucoup amusée tout au long de cette lecture. Cette fois-ci, point d'histoire de souris, d'oiseau ou encore de lapin mort qui se retrouvent accidentellement entre les pattes de velours de notre ami. La famille part en vacances pour une semaine, en laissant le félin à la maison, mais pas seul : le pasteur est chargé de s'occuper de lui. Mais Tuffy n'est pas très conciliant avec les méthodes du prêtre, ce qui donnera naissance à tout un tas de situations amusantes qui le précipiteront droit dans les bras de Mélanie (la copine à Ellie), où là encore l'humour sera au rendez-vous et surtout, pour notre plus grand plaisir, son côté "assassin" sera de retour.
Il me tarde de me plonger dans le 3ème volume (qui m'attend déjà bien sagement, mais que je ne lirai que dans la semaine).


Une suite toujours aussi amusante que je conseille à tous.

dimanche 9 janvier 2011

Parmi eux, Tome 1 [Deluxe Edition] - Hisaya Nakajo

Titre VO : Hanazakari no Kimitachi e, #1
Titre VF : Parmi eux, #1!
Auteur : Hisaya Nakajo
Editeur : Tonkam. Existe aussi en édition simple comprenant 23 volumes paru chez Tonkam.
1ère Edition : 2007 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 368



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11 - Tome 12.
Série complète en 12 Tomes.


Mizuki, 16 ans, est folle amoureuse de Izumi, un lycéen champion de saut en hauteur. Prête à tout pour rencontrer son idole, elle décide d’intégrer le même lycée que lui. Sauf que voilà : elle vit actuellement aux États-Unis et lui au Japon… dans un internat pour garçons !! Cela n’arrête pas l’énergique Mizuki qui quitte sa famille, traverse un océan et se déguise en garçon pour l’approcher.


Shojo à l'origine publié dans le feu Magnolia de chez Tonkam, Parmi eux était une série qui me faisait très envie. Mais n'aimant pas prendre une série en cours de route, je ne me suis donc pas lancée dedans. Aussi lorsque Tonkam a annoncé la ré-édition de cette série je m'y suis plongé, et finalement sans aucun regrets.
Tout commence par le départ de Mizuki pour la Japon et son intégration dans le lycée Osaka, où elle savait que son idole de saut en hauteur était scolarisé. Pas de grande surprise pour le lecteur lorsque l'on apprend que (comme de par hasard), la jeune demoiselle infiltrée se retrouve dans la même classe et la même chambre qu'Izumi, son idole. Seul petit détail pour la demoiselle : elle doit masquer le fait qu'elle est une fille. Aussi, cette situation donnera lieu à tout un tas de situation amusantes (dont la majorité au départ tourne sur d'éventuelles relations gay entre perso...). Mais la demoiselle est un jour démasquée par le médecin scolaire, gay et qui le revendique, mais qui après une discussion avec Mizuki l'aidera à masquer son secret.
Ce premier volume se divise donc en deux grandes parties avec tout d'abord l'arrivée et l'intégration de la jeune fille dans ce lycée pour garçon. La seconde partie, quand à elle, fait intervenir un nouveau personnage : le frère de Mizuki, qui ne vient au Japon que pour une seule chose, faire changer sa sœur d'avis et rentrer en Amérique avec elle. J'avoue avoir beaucoup plus aimé cette partie là qui entre directement dans le vif du sujet, là où la première installe les choses.
Des personnages hauts en couleur, drôle et fort en caractère peuple ce premier volume. Malgré le déguisement de Mizuki, on sent bien que l'auteur met en place son triangle amoureux d'entré de jeu. (Le lecteur sait qu'Izumi est au courant pour le secret de la demoiselle).
Côté style graphique, on sent le côté pur shôjo avec des fleurs partout et de grands yeux, mais qui au final rendent assez bien compte de l'ambiance qu'à voulu dégager la mangaka.
Enfin, pour terminer, mention spéciale à cette nouvelle édition : couverture cartonnée, page couleur, signet adorables (beaucoup plus pratique que ceux d'Angel Santuary ou encore RG Veda, qui selon moi finissent par s'abîmer bien plus vite puisque le petit fil traîne partout). Le seul reproche que je lui ferais est la sur-couverture en plus, elle n'est pas très pratique lorsque l'on lit. Je reconnais l'avoir ôter tout au long de ma lecture car j'avais l'impression que le livre glissait.


Un shojo bien sympa, bouffée d'air frais, qui promet une série passionnante.