12/03/2011

The Royal Doll Orchestra, Tome 5 - Kaori Yuki

Titre VO : Guignol Kyutei Gakudan, #5
Titre VF : The Royal Doll Orchestra, #5
Auteur : Kaori Yuki
Editeur : Tonkam
1ère Edition : 2010 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 220

Note : Ce tome 5 se divise en 2 histoires bien distinctes. Tout d'abord les deux derniers chapitres de la série "The Royal Doll Orchestra" (intitulés "Le Chant d'Amour du Troubadour, partie 2 et 3"). La seconde moitié du volume quand à elle est une nouvelle intitulée "Camelot Garden".



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5.
Série Complète en 5 Tomes.


L'Oratorio noir tant convoité entre ses mains, Rutile se dirige vers le palais afin d'arrêter la folie de la reine, sa sœur Cordié. Pendant ce temps, Elles tombe entre les mains de Berthié ! Que vont découvrir Rutile et sa troupe dans la salle du trône ? Dans ce tome également, "Camelot Garden", un one-shot onirique !


La conclusion tant attendu que cette série est enfin arrivé. Le voile se lève tout autour de Rutile et sa soeur. Nous découvrons ainsi ce qu'il s'est réellement passé durant leur enfance et la façon dont Cordié a hérité du trône. Eles de son côté, est retenue par Berthié et Carnelian et se retrouve à son tour prise dans les rouages de l'histoire. C'est d'ailleurs elle qui posera le point final à toute cette série. Malgré tout, certains points ne seront pas tous éclairés une fois la dernière page tournée, ce qui est un peu décevant pour uens érie aussi captivante.
Le style graphique reste égal à lui-même au fil de ce dernier tome. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les quelques pages d'épilogue, qui se déroullent queleques années plus tard avec des personnages que l'on reconnait aisément même si il ont changé physiquement. Avec au passage, une très bonne surprise grâce au retour d'un personnage disparu dans le volume précédent (je n'en dit pas plus à son sujet pour ne pas gâcher la surprise).
Au final, The Royal Doll Orchestra est une bonne série où Kaori Yuki nous a fait découvrir son monde des zombie auquel se mèle la musique, ce qui donne un mélange assez sympathique. Au cours de la lecture on se mettra même à regretter par moment de ne pas avoir de bande sons au moment où les personnages chantent/joue, ce qui nous aurait plonger encore plus dans cet univers.


Une conclusion en beauté pour cette courte série, même si l'on aurait aimé qu'elle se développe un peu plus sur certains points.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire