dimanche 30 janvier 2011

Ayesha (Intégrale) - Ange

Titre VF : Ayesha / Les Trois Lunes de Tanjor
Auteur : Ange
Editeur : Bragelonne pour l'Intégrale. Les tomes sont également disponibles séparés chez Bragelonne (GF) et J'ai Lu (Poche).
1ère Edition : 2005 (pour l'Intégrale)
Genre : Fantasy
Pages : 623

Dans les royaumes orientaux de Tanjor, le Peuple turquoise est en esclavage depuis des millénaires. Mais il chérit une légende qui lui donnera un jour le courage de se révolter : la légende d'Ayesha, la déesse qui commandera aux étoiles et rendra la liberté à ses enfants condamnés.
La jeune reine Marikani n'est pas insensible à leur sort, mais elle a d'autres soucis. De retour d'exil, elle espère rallier la cité d'Harabec et reprendre le trône dont on l'a écartée. Malgré tout son orgueil, elle aura bien besoin de l'aide d'Arekh, un galérien cynique et brutal dont elle a sauvé la vie. Ils n'ont rien en commun. Leur rencontre va pourtant changer le destin de toute une civilisation, bien au-delà de tout ce qu'ils pouvaient imaginer. Ceci est l'histoire d'une femme indomptable, de ceux qui l'ont aimée et de ceux qui l'ont trahie. C'est l'héroïne d'une révolution.

Avant de donner mon avis sur chaque partie/tome, petit topo sur la série dans son ensemble (ça m'évitera de me répéter surtout x) ). L'histoire d'Ayesha nous transporte dans une univers où se mêlent complot, mystères et trahison sur un fond de guerre entre l'ensemble des royaumes de Tanjor. Le tout ponctué par un soupçon de magie et de fantastique en la présence des rituels de ses peuples et de leurs croyances, qui seront à l'origine de l'ensemble de cette saga. Le style d'écriture de l'auteur (ou plutôt du duo d'auteur, puisque Ange est le pseudonyme d'Anne et Gérard Guéro) est très agréable à lire : peu de descriptions, hormis dans les scènes de combats, et énormément basé sur l'action, rendant ainsi le récit très vivant. Nous évoluons avec les personnages tout au long de cette histoire.
Enfin, pour finir avec l'ensemble du livre, un petit bémol, qui est plus lié à l'édition qu'autre chose je pense. Malgré la très jolie couverture, de nombreuses coquilles ponctuent le livre, plus précisément des mots coupés ou manquant. De ce fait, je l'avoue, il m'est arrivé à quelques reprises de buter un peu dans ma lecture. Même si cela ne gâche en rien le plaisir de l'histoire.

TOME 1 - LE PEUPLE TURQUOISE

Tout commencera par un naufrage qui donnera naissance à un trio de personnage que nous allons suivre du début à la fin du roman : Marikani, Lienor et Arekh. Rien ne les prédisposait à se rencontrer et pourtant, le hasard aura fait se croiser leurs routes. Au fur et à mesure de leur aventures, les relations entre eux évolueront, et parfois même quelques doutes sur celles entre certains personnages. Nous faisons également la connaissance avec le peuple turquoise. Peu de choses nous serons dites à leurs sujets dès le départ, mais peu à peu nous en apprendront plus à leurs sujets, et notamment la raison pour laquelle ils ont été réduits en esclavages. De la même manière, nous visitons un peu la Principauté de Reyne mais on aimerais quand même en savoir plus sur cette région.
Autre peuple qui nous est présenté dès cette première partie : les Exilés, qui je dois l'avouer a été un petit coup de cœur pour moi. J'ai beaucoup aimé l'idée d'un peuple de "bannis" qui ont trouvé refuge sur toutes les voies navigables des royaumes.
Petit bémol dans cette première partie : la rapidité avec laquelle on découvre le passé de nos 3 héros (assez tragique pour Arekh, voire même un peu trop...). Je me serais attendu à le voir un peu plus disséminé au cœur de la série.
Ce premier volume met en place l'ensemble de la saga, mais je l'avoue, pour moi il aurait très bien pu se suffire à lui même. Néanmoins, j'étais assez curieuse de découvrir ce que la suite donnerais. la révélation sur les dieux de ce monde sera ce qui scotche le plus dans la lecture, heureusement qu'il y a une suite, car cette révélation donne envie d'en savoir plus sur eux.


TOME 2 - LA FLAMME D'HARABEC

La plus courte de cette intégrale, mais qui se révélera être essentielle pour l'histoire. Nous suivons toujours les mêmes personnages qu'auparavant en s'attardant un petit peu plus sur Arekh, qui retournera dans sa région natale : Reyne, ce qui ne sera pas de tout repos pour lui. De son côté, Marikani, devenue Reine d'Harabec, voit naître peu à peu les prémices de la révolte du Peuple Turquoise, mais tout basculera grâce (ou à cause d'elle). En effet, elle libérera le peuple turquoise jusque dans les étoiles mais sera trahi par la personne à laquelle elle n'aurait jamais cru : Harrakin, son époux.
Nous en apprenons un peu plus sur le peuple Turquoise dans cette partie, principalement à propos de son origine et de ses croyances, chose que j'ai beaucoup apprécier.
Tout au long de cette partie, nos deux héros n'auront de cesse de s'éviter et de s'éloigner l'un de l'autre. Mais pour notre plus grand plaisir, tout les poussera l'un vers l'autre. Nous faisons également la connaissance d'un nouveau personnage, qui jouera probablement un rôle important plus tard : Non'ima, la jeune esclave. Personnage que j'aime beaucoup d'ailleurs. 

TOME 3 - LA MORT D'AYESHA

Dernière partie de cette trilogie, celle où tout va se jouer pour nos héros et surtout le peuple turquoise mené par Marikani, leur Ayesha, leur déesse. La guerre sévi dans les royaumes de Tanjor, les Sâkas s'approchent peu à peu de Reyne et menacent de tout assouvir sous leur joug. Mais, Marikani sait comment sauver son peuple qui croit de jour en jour : en le faisant traverser les océans, pour mener une nouvelle vie ailleurs.
De son côté, Arekh et Liénor (et son bébé) se retrouveront prisonnier de Laosimba, l'exécrable Haut Prêtre qui essai par tout les moyen de découvrir les points faibles de Marikani, afin de se débarrasser d'elle. Mais une fois tous réunit, la tournure des événements changera radicalement, et enfin Arekh et Marikani arrêteront de se tourner autour pour notre plus grand bonheur.
L'avant dernier chapitre a été celui qui m'a le plus captivé, car ce dernier était beaucoup plus concentré sur toute la bataille contre le peuple des Sâkas. Une bataille haletante où nous changions de camp à de nombreuses reprises. Certes, on est loin des batailles épiques à la David Gemmell, mais nous sommes hapés par tout ce qu'il se passe on a qu'une seule envie : savoir qui en sortira vainqueur.
En revanche, j'ai été un peu déçue par le final. Je dois l'avouer je m'attendais un peu à une happy end pour nos héros. Ce qui n'a pas été le cas.
Une saga captivante, une univers riche, des personnages bien fouillés. Que du bonheur à la lecture, malgré 2-3 petits bémols en cours de route.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire