mardi 27 novembre 2012

Le Déni (Bad Moon Rising, Episode 2) - Marika Gallman

Titre VF : Le Déni (Bad Moon Rising, #2)
Auteur : Marika Gallman
Editeur : Petit Caveau. Existe aussi en Intégrale paru au Petit Caveau.
1ère Edition : 2012
Genre : Fantastique, Feuilleton Numérique
Pages : ~ 14


1. La Choc || 2. Le Déni || 3. La Colère || 4. La Tristesse || 5. La Résignation || 6. Reconstruction.
Série Complète en 6 Episodes.


Elle rêve d'un nouveau départ, mais c'est la mort qui l'attend au tournant. Recueillie par ceux qui l'ont arrachée aux mains de ses agresseurs, c'est dans un monde de ténèbres qu'elle devra tenter de survivre. Tout a commencé un soir de lune bleue, et tout se terminera dans le sang...


A la toute fin du précédent épisode, Neela tombait dans les pommes. Nous la retrouvons ici à son réveil dans un lieu assez étrange. Elle va y rencontrer ses sauveurs qui vont lui expliqué ce que sont les créatures qui lui sont tombés dessus ou plutôt ils vont confirmer ce que Neela savait déjà. Mais la demoiselle a du mal à croire à tout ça et n'aspire qu'à retrouver sa vie d'avant.

C'est une nouvelle immersion totale dans l'univers de Marika Gallman. Ce second épisode nous offre son lot d'explications sur l'univers dans lequel nous évoluons. Comme Neela et le lecteur l'ont bien comprit, les créatures sauvages qui sont passés à l'attaque ne sont rien de moins que des vampires assoiffés de sang, contaminant les autres par simple morsure. Une idée assez classique mais qui charme malgré tout. La question de savoir si la demoiselle rescapée a été contaminée ou pas reste en suspend tout au long de l'épisode, où nous aurons la véritable réponse dans les ultimes lignes. Ultime lignes qui ne donne qu'une seule envie : se mettre l'épisode 3 sous la dent. Un cliffhanger horrible pour le lecteur !
On découvre également dans cet opus les 'chasseurs' qui ont sauvé la vie de Neela. On apprend très peu de choses à leur sujet (hormis leurs noms et leurs méthodes), mais je suis assez curieuse de voir ce qu'ils nous réservent pour la suite.

L'épisode est principalement centré sur Neela et son ressenti à la suite de agression. Une agression qu'elle a du mal à accepter et qui est trop irréelle pour avoir eu lieu. Elle a du mal à accepter le fait qu'elle a bel et bien subit une attaque de vampire et que sa meilleure amie n'est plus. Une déni total qui colle complètement au titre de cet opus.
D'ailleurs en parlant des titres des épisodes, j'ai comme une petite idée sur les prochains. Les deux premiers me rappelle étrangement un des mes cours de psy sur les étapes de deuil et je soupçonne Miss Gallman de se baser sur ce cycle pour construire son histoire au vu de ces premiers épisode. Et si tel est le cas, j'ai hâte de voir la suite.

L'histoire est toujours narré avec énergie du point de vue de Neela dont nous découvrons peu à peu les facettes de sa personnalité. L'ensemble de l'histoire est assez rythmée et notre demoiselle ne se laisse pas faire loin de là. Les événements défile très vite et notre seul regret est de ne pas pour se plonger dans la suite car l'auteur a le don de choisir les pires moment pour couper.


Un second tome accrocheur. Un univers que l'on découvre peu à peu. Une héroïne qui se révèle fragile et qui nous fait découvrir ses émotion vis-à-vis des événements du premier épisode.
Enfin, je tiens à remercier les Editions du Petit Caveau pour m'avoir permit de découvrir ce titre dans le cadre de l'opération Croc'ebook spéciale BMR.

jeudi 22 novembre 2012

Sans Âme (Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 1) - Gail Carriger

Titre VO : Soulless (Parasol Protectorate, #1)
Titre VF : Sans Âme (Le Protectorat de l'Ombrelle, #1)
Auteur : Gail Carriger
Éditeurs : Orbit, Le Livre de Poche
1ère Édition : 2009 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Steampunk, Bit-Lit, Science-Fiction
Pages : 425


Série complète en 5 Tomes.

SPIN-OFF : Le Pensionnat de Mademoiselle Géraldine de Gail Carriger.
SPIN-OFF (suite) : The Custard Protocol de Gail Carriger.


Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?


La saga du 'Protectorat de l'Ombrelle' me faisait envie depuis sa sorti en Grand Format l'an passé chez Orbit en partie par ses jolies couvertures mais aussi son histoire. Ayant attendu avec impatience sa sorti en poche (avec des couvertures que je trouve encore plus jolies), je n'ai pu que craquer. Après avoir attendu des mois durant dans ma PAL, je me suis enfin décidé de le faire sortir de cette dernière à l'occasion du BookClub du mois sur Livraddict (même si au final j'ai un peu rapé mon coup sur le site). Au final, c'est une très belle découverte et je ne regrette qu'une seule chose : devoir attendre la sortie en poche du second opus.

Dans 'Sans Âme' nous faisons la connaissance de mademoiselle Alexia Tarabotti, une vieille fille ayant une parti de sang italien qui coule dans ses veine. Mais elle n'est pas si normale que cela : en effet, la demoiselle ne possède pas d'âme au sens propre du terme. Ce qui en soi ne l'empêche pas de vivre sa vie comme elle l'entend. Mais un soir, elle manque de se faire boire le sang par un vampire assez étrange qui n'aura même pas prit la peine de se présenter en bonnes et dues formes à la miss avant de tenter de la mordre. Cet événement des plus étranges va l'entraîner dans une aventure où vont se côtoyer des vampires et des loups-garous dans un univers d’Angleterre victorienne à la sauce steampunk.

Que dire de ce premier volet si ce n'est que j'ai totalement adoré l'histoire d'Alexia. La demoiselle est bien loin d'être une simple fille qui se serait laissé mordre par une créature de la nuit. Inséparable de sa fidèle ombrelle, elle n'hésite pas à prendre les choses en main et à lever le voile sur les mystères auxquels elle va se retrouver confronté. Une enquête qui va la mener sur les traces de disparitions de créatures surnaturelles.
M'intrigue principale est donc cet aspect 'policier' qui est assez bien mener et très surprenant puisqu'ils nous amènera à côtoyer différentes créatures surnaturelles à la fois classique et originale, dans un univers assez détonnant : du steampunk qui regorge d'ingéniosité.

L'univers fantastique qui nous est offert ici est en somme assez simple. Nous allons rencontré 4 types de personnes différentes :
- les vampires. Des suceurs de sang assez classique organisé en ruche (le terme est assez bien choisi dans la mesure où leur organisation est similaire à celle de nos amis les abeilles : tous deux ont une reine à leurs tête). Seule la reine de la ruche est les plus apte à transformer de nouveaux membres. Tous ne seront pas affiliés à des ruches et choisiront donc de resté des isolé au sein de la société, à l'exception d'un seul d'entre eux : le potentat : représentant des vampires auprès de la Reine Victoria. Ils possèdent une force et une rapidité sans égale.
- les loups-garous. Des humains qui se transforme en fonction du cycle lunaire et parfois selon leur volonté. Lors de leur transformation de la pleine lune, ils perdent totalement le contrôle et ne se rendent pas compte des actes qu'ils font. De leurs côtés, ils sont plutôt organisé en meute (sous le commandement d'une Alpha) ou en isolé. Le dewan est leur représentant auprès de son Altesse. Ils sont plutôt détenteur d'une très grande force.
- les Sans Âme. Un seul représentant est connu jusqu'à présent : notre héroïne. Elle a la possibilité d'annulé les pouvoirs des deux groupes précédents par simple contact. Une idée qui m'a assez charmé, j'ai trouvé le concept assez original (même si dans le fond, il reste assez simple).
- les simple humains. Car oui, tout le monde n’appartient pas aux créatures surnaturelles.
Afin de surveiller les agissent de ces différentes créature, le gouvernement à prit soin de mettre en place un bureau d'enquête spécialisé, connu sous le nom de code BUR. Une organisation assez sympathique et à laquelle nous avons assez souvent affaire dans ce premier volet puisqu'ils seront chargé de des enquêtes de l'histoire, mais également car nous allons surtout découvrir la relation (et son évolution) entre Mademoiselle Alexia Tarabotti et Lord Maccon, Comte de Woolsey (et loup alpha), le chef du BUR. Une relation pleine de piquant et que j'ai adoré suivre dans ce premier opus, mais j'ai été assez surprise que l'auteur ait prit le parti de la faire 'se conclure' dès la fin de ce tome. En gros : une romance sans surprise ponctuée par quelques scènes un peu olé olé.

Le mélange entre les genre (Fantastique, Bit-Lit et Steampunk) est dans l'ensemble assez bien réussi par l'auteur. On prend beaucoup de plaisir à découvrir le mélange entre les créatures surnaturelles et une univers steampunk. Univers très riche en invention et surtout en imagination. Je me suis régalé en découvrant les différentes inventions qui ont été crées dans cet univers qui m'ont assez surprise (en bien).

Côté personnages, nous suivons donc en premier lieu Miss Alexia Tarabotti. Une vieille fille de 26 ans qui n'a pas su trouver chaussure à son pied (selon elle à cause de son physique de métisse, alors que personnellement, elle me parait tout à fait charmante). C'est une demoiselle qui n'a pas la langue dans sa poche lors de certaines conversation sérieuse. J'ai notamment bien aimé la manière dont elle et Lord Maccon se lançaient des piques. Elle est assez ingénieuse et courage, prête à tout pour parvenir à ses fins et à lever le voile sur les mystères qui lui sont apparu. Même si pour cela, il lui arrivera de se retrouver dans ses situations assez délicate. Son côté 'demoiselle en quête d'un mâle' ne restera pas mis de côté puisque certains hommes de l'histoire seront étudiés avec ce point de vue. En comme c'est une héroïne que j'ai apprécier et que j'ai vraiment hâte de retrouver.
En ce qui concerne les personnages secondaires, nous en retrouvons tout un tas.On citera notamment : 
- Lord Maccon, patron du BUR et Alpha, le principal intervenant en plus d'Alexia dans l'histoire. C'est un loup assez âgé (près de 200 ans) qui connait beaucoup de choses. Il prend très à cœur la protection de notre héroïne ainsi que sa dignité. De ce fait, il n'hésitera pas à la couvrir lors des événements étranges qui vont se produire. Il lui sera également d'un grand secours dans certaines situations. Comme dit un peu plus haut, j'ai beaucoup aimé la relation qui entretien avec la demoiselle.
- Lord Akeldama, un vampire isolé qui m'a beaucoup fait sourire de part son comportement excentrique. C'est un vrai bouffé d'air frais dans l'histoire. Néanmoins, il sait être assez sérieux et sera d'une grande aide aux autres protagonistes.
- La famille de Miss Tarabotti (un petit tir groupé sur eux), dans le fond ils n'apportent pas grand chose à l'histoire, mais j'ai trouvé assez intéressant de découvrir dans quel genre de famille notre héroïne évoluait : une famille qui a du mal à l'intégré, c'est du moins la sensation que j'en ai eu. Bien que cela soit des personnages assez haut en couleurs et variés.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est absolument délicieux. La manière dont l'auteur nous raconte son histoire est assez riche sans pour autant l'alourdir d'éléments superflus. Elle m'a donné l'impression de prendre une air un peu détaché dans la narration mais sans pour autant laissé ses personnages livrés à eux même. On sent qu'elle reste quand même maître dans son histoire. Tout nous est raconté d'une manière très fluide, les chapitres enchaînent sans aucune fausse note tous ayant un rapport plus ou moins lointain avec l'intrigue principale et la petite romance qui se met en place.


Un véritable petit bijoux que ce livre et un coup de cœur pour moi. Alexia est un personnage adorable qui rejoint les rangs de mes héroïnes favorites (et croyez-moi, elles ne sont pas nombreuses). L'histoire est très bien raconté, l'univers bien construit et l'on a hâte de se plonger dans la suite de ses aventures.

dimanche 18 novembre 2012

Le Langage Secret des Fleurs - Vanessa Diffenbaugh

Titre VO : The Language of Flowers
Titre VF : Le Langage Secret des Fleurs || Victoria ou le Secret des Fleurs
Auteur : Vanessa Diffenbaugh
1ère Édition : 2011 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Contemporain, Romance
Pages : 392


Ballottée depuis toujours de familles d'accueil en foyers, Victoria Jones est une écorchée vive que la vie n'a pas épargnée. Incapable d'exprimer ses sentiments à travers les mots, l'orpheline a appris à maîtriser le langage secret des fleurs, qui traduit parfaitement ses émotions extrêmes. A dix-huit ans, elle se retrouve à la rue et se réfugie dans un parc de San Francisco, ou elle se crée un véritable jardin secret à partir de boutures volées au gré de ses errances. Sa rencontre avec Renata, une fleuriste, lui fait prendre conscience de son formidable pouvoir : celui d'aider les autres à communiquer leurs sentiments les plus profonds à travers des bouquets savamment composés. Pour la première fois, Victoria se sent à sa place. Il ne lui reste plus qu'à s'ouvrir au monde. Et à régler quelques comptes avec son passé...


C'est grâce au challenge du Choix du Chapelier Fou que ce livre a enfin réussi à sortir de ma PAL où il traînait depuis que je l'avais remporter au cours d'un event Vendredi Lecture (chaque vendredi, sur les réseaux sociaux, n'hésitez pas à nous rejoindre). Au final, je ne suis pas mécontente d'avoir découvert cette histoire
'Le Langage Secret des Fleurs' nous emporte à San Francisco où nous allons faire la connaissance de Victoria, une demoiselle pas très gâtée par la vie et qui a passé son enfance de foyer en foyer. Du fait qu'elle ait enfin atteint sa majorité, elle est contrainte de se lancer dans la vie réelle et tout ne sera pas si facile.

Nous allons donc suivre l’apprentissage de la vie que fait Victoria. Depuis sa plus tendre enfance, on lui inculque les valeurs fondamentales qui sont censé lui servir une fois hors des structures et livrée à elle-même. Cependant, c'est une jeune femme qui ne va en faire qu'à sa tête et qui au bout d'une poignée de jours à vivre une vie un peu de bohème se retrouvera à la rue et désargentée. Ses seules possessions étant ses quelques fringues, deux livres et les multiples plant qu'elle a rassemblé dans un coin d'un parc. Heureusement, pour elle le hasard va bien faire les choses puisqu'un jour au détour d'une rue elle se retrouvera face à une fleuriste très généreuse qui lui offrira ponctuellement du travail mais aussi un toit (au sens propre du terme quand on voit le logement en question) : Renata.
C'est à partir de cette rencontre que la vie de notre jeune orpheline va prendre un nouveau tournant. Peu à peu elle finira par se réinséré dans la société comme s'il ne l'avais jamais quitté. Une ascension qui m'a beaucoup plu. J'ai aimé voir les personnages appréhendé notre héroïne, nous permettant de découvrir de nouvelles facettes de sa personnalité. Elle se révélera en tant que jeune femme dans un monde assez dur, mais elle rencontrera également l'amour, aussi bien familial que celui avec un grand A.

Parallèlement à l'histoire de Victoria fraîchement âgée de ses 18 printemps, nous allons découvrir son enfance et ses passages de foyers en foyers jusqu'à sa rencontre avec Elisabeth. La seule personne au monde qui était prête à l'adoptée. C'est une enfance assez difficile qu nous est conté ici. Il faut dire que Victoria avait un caractère exécrable durant son enfance. Dans ces chapitres également, nous allons découvrir comment la passion des fleurs de notre héroïne est né. J'ai beaucoup aimé la manière dont cela a été amenée, cela m'a entièrement convaincue. Il faut dire que le langage des fleurs est très présent dans l'histoire (que ce soit celle de l'enfance ou de la vie d'adulte de notre héroïne) et à chaque fois assez bien utilisée.

Côté personnages, nous suivons donc Victoria : une jeune femme a l'enfance peu heureuse. Ballotée de foyer en foyer, elle est vite arrivée à la désillusion de trouver la famille qui saura l'accepter et l'intégrer entièrement. Jusqu'à sa rencontre avec Elisabeth, après des début houleux, la demoiselles s'est ouverte peu à peu et nous a révélé un côté très chaleureux qui ne demandait qu'à être aimée. Mais bien vite, des événements ont tous fait retombée, referment la coquille de Victoria comme une huître. Ce ne sera que par ses nouvelles connaissances après sa rencontre avec Renata que la coquille va se fissurer de nouveau. Son rapport aux autres, sa manière d'appréhender le couple et la famille seront au cœur de son histoire mais aussi et surtout de ses évolutions, chose que j'ai prit beaucoup de plaisir à suivre (encore que la façon dont elle a 'géré' sa fille m'a un peu laissée perplexe).
En ce qui concerne les personnages secondaires, on notera plus particulièrement : 
- Elisabeth, une femme d'un certain âge qui ne souhaite qu'une chose : avoir un jour un enfant. Ce sera presque chose faite avec la petite Victoria, mais lorsque ses histoires de famille se feront plus insistante, elle aura du mal à choisir ce qu'elle doit le plus protéger.
- Renata, un peu comme la seconde maman de Victoria. Elle lui sera d'une grande aide lorsqu'elle se rencontreront. C'est un personnage plein de chaleur et de générosité, qui aime donner aux autres sans pour autant attendre quelque chose en retour.
- Grant, une connaissance du passé de Victoria (et le neveu d'Elisabeth), c'est grâce à lui que notre héroïne découvrira l'amour. Les deux ayant une histoire commune mais aussi une passion commune qui les rassembleront.

Concernant le style d'écriture de l'auteur, dans l'ensemble je l'ai assez apprécier même si j'avoue avoir eu un peu de mal à entré dans l'histoire au départ. Je n'ai commencé à réellement accroché que lors de la rencontre avec Renata. Néanmoins, j'ai beaucoup apprécier la construction de l'histoire où les chapitres relatant l'enfance de Victoria s'alterne avec ceux de sa vie d'adulte. Les événements des uns et des autres s'intriguaient toujours très bien entre l'un et l'autre.
Enfin, mention toute spéciale au dictionnaire du langage des fleurs situé en fin d'ouvrage qui nous aidait par moment à décoder les messages entre Grant et Victoria.


Après une début un peu difficile, c'est une jolie romance qui nous est conté ici et qui dégage un doux parfums de fleur.

mardi 13 novembre 2012

Rouge (Les Sept Royaumes, Tome 2) - Kristin Cashore

Titre VO : Fire (The Seven Kingdom, #02)
Titre VF : Rouge (Les Sept Royaumes, #02)
Auteur : Kristin Cashore
Editeurs : Orbit, Le Livre de Poche
1ère Edition : 2009 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 423


1. Graceling || 2. Rouge || 3. Bitterblue.
Série Complète en 3 Tomes.


La contrée de Dells vit des temps troublés. Des seigneurs rebelles lèvent des armées pour détrôner Nash, le nouveau roi de King’s City. Alors que la guerre se prépare, celui-ci fait appel à Rouge, la dernière femme-monstre, une jeune fille de dix-sept ans à la beauté irrésistible, qui a des dons de télépathie : grâce à ses pouvoirs, elle peut lire les pensées des espions et les forcer à parler. Rouge se lie à la Roen, la reine-mère, ainsi qu’à Brigan, l’un de ses fils, au grand dam d’Archer, un jeune homme avec qui elle a été élevée et qui est épris d’elle depuis toujours. Mais d’autres menaces rôdent : Leck, ainsi qu’un mystérieux chasseur…


'Rouge' nous emporte une nouvelle fois dans l'univers des Sept Royaumes. Ici, nous allons changer de territoire et nous concentré sur la région de Dells, tout cela bien avant l'histoire du premier opus de la saga. Nous faisons la connaissance de Rouge, une charmante demoiselle aux pouvoirs étranges qui vit un peu coupée du monde auprès de sa famille d'adoption. Son père était un monstre qui n'étais pas étranger aux intrigues de la cour. Mais voila que la situation politique de Dells est ébranlée, le Roi Nash demande alors à ce que Rouge gagne la cour afin de l'aider à conserver son royaume.

J'ai pris beaucoup de plaisir à retourner dans cet univers et à suivre les aventures de Rouge. Tout d'abord, nous faisons sa connaissance dans sa vie de tout les jours, où elle passe son temps à cacher ce qu'elle est réellement afin d'éviter brimades et geste malveillant. Mais cela ne suffit pas nécessairement puisqu'il est assez fréquent pour la demoiselle de subir ce genre d'attaque, involontaire ou pas. Elle est assez proche de sa famille d'adoption qui sont prêt à tout pour elle. Au fil des pages, nous allons découvrir un peu mieux de quelle manière elle vit sa vie au quotidien.
Les intrigues de la cour seront donc au cœur de cette intrigue pour s’achever par une guerre en fin de volume. La situation politique de Dells est en soi assez simple. Un Roi gouverne : Nash, assisté par ses frères et sœurs dont il est assez proche malgré tout (car les liens familiaux ne seront pas si simple que cela et les révélations vont pleuvoir au fil des pages à notre plus grande surprise). Les opposant sont au nombres de deux : Gentian et Myddog. Deux souverains qui aspirent à écraser le royaume de Dells par tout les moyens qu'ils ont en leur possession, y comprit les plus bas. En effet, lorsqu'il apprennent la présence de Rouge à la cour : ils sont prêt à tout afin de posséder ce pouvoir qui leur sera d'une grande aide dans cette guerre.

Le royaume de Dells est peuplé de différents monstres. 
Du côté du royaume animal, il s'agit des animaux que nous connaissons dans notre faune réelle, mais ce qui les différencie est la couleur de leur pelage/plumage/écailles... Ils ont des couleurs totalement atypiques, ce qui donne tout un tas de couleurs assez joyeuses, ainsi nous pouvons rencontré : des léopard bleus, des tigres roses, des aigles verts et que sais-je encore. Néanmoins, il est important de noter qu'ils sont beaucoup plus sauvages et cruels que leurs semblables. ainsi, s'il rencontre un de leur semblable humains, ils ne peuvent s'empêcher de l'attaquer pour le dévorer.
Chez les humains, le principe est un peu le même. Ce sont des êtres de toute beauté avec parfois des trait physique assez particulier, comme Rouge qui possède une chevelure flamboyante où se côtoient le rouge, l'orange, le rose et le jaune. Ils sont certes moins cruels que leurs congénères animaux, mais ils ont aussi un autre avantage : ils possèdent un pouvoir magique. Ainsi, notre héroïne est capable de faire obéir quiconque à ses ordre. Un pouvoir très pratique pour un roi qui doit interroger des espions, vous en conviendrez.
J'ai trouvé le concept des monstres assez intéressant. Il se rapproche légèrement de celui des Graceling du précédent opus. Mais pourtant, à la lecture, on sent qu'il existe quand même des petites différences entre ces deux 'peuples magiques'.

Concernant les Graceling, nous allons en rencontrer un dans ce second opus, une jeune garçon du nom d'Immiker qui deviendrai Leck (le Roi, père de Bitterblue du premier tome). Je reste assez sceptique quand à sa présence dans l'histoire. S'il intervient dans les histoires de querelle de trône, je trouve qu'il n'était pas forcément un élément nécessaire. Il apparaît comme un personnage secondaire voire même tertiaire. La seule utilité que je lui ai trouvé est qu'il apprend à notre héroïne qu'il existe un autre Royaume où les gens qui possèdent des pouvoirs sont un peu plus libre. Mais hormis, cela pour moi, il ne changeait strictement rien. Malgré tout, je suis un peu intrigué au sujet de Leck. Son histoire se termine de manière assez brutale ici, et nous le retrouvons frais comme un gardon dans l'histoire de 'Graceling', que s'est-il passé entre les deux alors ?

Côté personnages, c'est donc Rouge qui est au cœur de l'histoire. C'est une demoiselle qui a du apprendre en vivre en sa qualité de Monstre. Elle passe le plus clair de son temps confiné dans ses appartement et à masquer sa chevelure. Victimes de brimades le plus souvent verbales. La jeune demoiselle n'a pas eu une existence si facile. Néanmoins, lorsqu'elle aura la chance de quitter son domaine pour la capitale, elle n'hésitera pas deux fois. Là bas, elle s'ouvrira peu à peu aux autres qui l'accepteront telle qu'elle est. Elle y rencontrera l'amitié mais aussi l'amour, même si rien ne la préparait à ce dernier, qu'elle refusai de tout son cœur. C'est une jeune femme que j'ai beaucoup apprécier voir évoluer de la sorte.
Autour d'elle gravite tout un tas de personnages secondaire, parmi lesquels on notera plus particulièrement :
- Archer, son ami d'enfance et premier amant. Prêt à tout pour la protéger, il sera prêt à la laisser partir accomplir sa mission malgré son inquiétude. C'est un personnage assez touchant bien qu'un peu trop coureur de jupon.
- Nash, le Roi de Dells. Un peu trop porté sur la boisson, elle espère malgré tout faire Rouge sienne. Mais avec le temps, il révélera ses failles et nous apparaîtra comme un bon souverain.
- Brigan, le frère de Nash et général des armées. Un fin stratège qui mène ses armées au combat. Les soldats lui vouent une loyauté sans faille, il faut dire que c'est un très bon commandant. S'il se montrera assez froide envers notre héroïne d'entré de jeu, il se radoucira au fil du temps.
- Garan et Clara, les jumeaux frère et sœur de Nash, dirigeants des espions. Un duo assez calculateur mais très posé et rationnel. C'est principalement en leur compagnie que Rouge travaillera. C'est un duo que j'ai bien aimé.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. L'histoire commence tout doucement dès les premières pages, mais dès que Rouge se rendra au palais les événements défileront à vitesse grand V et l'on se retrouve happé par les aventures de ses personnages. L'univers est assez bien construit, mon seul regret reste malgré tout que la scène du combat final pour mettre un terme à la guerre passe un peu à al trappe. J'aurai bien aimé voir comment tout cela s'est passé.


Une suite à la hauteur de mes attentes malgré 2 petits bémols. Rouge est une héroïne que l'on prend plaisir à suivre et à voir évolué au fil des pages. J'ai hâte de découvrir la suite de cette superbe saga, que je recommande chaudement.

vendredi 9 novembre 2012

Jenna Fox, pour toujours (Jenna Fox, Tome 1) - Mary E. Pearson

Titre VO : The Adoration of Jenna Fox (Jenna Fox Chronicles, #1)
Titre VF : Jenna Fox, pour toujours (Jenna Fox, #1)
Auteur : Mary E. Pearson
1ère Édition : 2008 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Dystopie, Thriller, Jeunesse
Pages : 352


1. Jenna Fox, pour toujours || 1.5. The Rotten Beast || 2. L’Héritage Jenna Fox || 3. Fox Forever.
Série complète en 3 Tomes + 1 Nouvelle.


«J'étais quelqu'un avant. Quelqu'un qui s'appelait Jenna Fox.»
Ainsi reprend la vie de Jenna, 17 ans, amnésique, après un an passé dans le coma. Tant bien que mal, sous la houlette de ses parents, la jeune fille réapprend à être celle qu'elle a toujours été, une enfant adorée, vénérée. Pourtant, très vite, Jenna comprend qu'elle est bien plus que les faits et statistiques qu'on lui fait avaler. Plus que les vidéos qu'on lui fait regarder. Et avec les souvenirs apparaissent des questions, auxquelles personne ne veut répondre... Identité et éthique scientifique sont au coeur de ce roman d'anticipation qui, une révélation après l'autre, devient un thriller haletant...


'Jenna Fox, pour toujours' nous raconte l'histoire d'une adolescente presque comme les autres, nommée Jenna Fox. Cette dernière se réveille à l'âge de 17 ans, après 1 année entière de coma. Amnésique, elle ne se rappelle de rien concernant ce qu'il s'est passé avant son coma. Peu à peu et au fil des jours qui suivent son réveil, des souvenirs font surface dans sa mémoire. Mais que s'est-il réellement passé ?

J'ai été totalement transporté dans l'univers de Jenna, tout comme elle, le lecteur découvre tout de sa vie passée et présente sans pour autant avoir toutes les informations en main. Confinée par sa mère dans la maison, la demoiselle sent que quelque chose cloche dans cette vie : pourquoi sa grand-mère est si antipathique ? Pourquoi la famille a déménagée durant son coma ? Pourquoi entend-elle des voix ? Pourquoi est-elle seule ?
La demoiselle est donc surprotégée (ou presque) par l'ensemble de sa famille, mais tout ceci ne lui apparait pas très clair, aussi souhaite-t-elle levée le voile sur tout cela. Un voile qui va se révéler plein de surprise. Sachant d'entrée de jeu que je me trouvait dans un roman dystopique, je m’échafaudais plein de théorie quand à ce qu'il y avait avec Jenna. Et toutes sont tombées à l'eau lors des révélations qui pointaient le bout de leur nez. Néanmoins, l'histoire parait totalement plausible dans le contexte où nos personnages évoluent.
Ce qui m'a en revanche un peu déçue, c'est la cause du coma de Jenna : un simple accident de voiture. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus spectaculaire. Bien que cela reste là encore quelque chose de probable et d'assez convaincant.

J'ai bien aimé la façon que l'auteur a choisie pour faire recouvrer la mémoire à la demoiselle. Deux façons totalement différentes se rencontrent mais se révéleront complémentaire. Tout d'abord, les parents de Jenna lui confient un carton regorgeant de DVD retraçant son enfant (comme beaucoup de parent avant eux l'ont fait). On y découvre ainsi grandir la petite Jenna au jour le jour et d'une façon si réelle. Face à ces images la Jenna qui raconte reste assez perplexe et à par moment du mal à se reconnaître et surtout à comprendre comment certains points (sa relation envers sa grand-mère notamment) ont pu évoluer jusqu'à ce qu'ils sont aujourd'hui. Ce sera la visionnage de la dernière vidéo avec un tout petit détail qui donnera un déclic à la demoiselle, lui faisant ainsi comprendre que les choses ont évolué d'une façon peu commune.
Le second moyen est par le biais de Flash-back et/ou de voix qui montrent à notre héroïne certaines scènes de son accident. Une manière assez brutale pour Jenna d'être confronté à la réalité des évènements.
En soi, ces deux moyens ne sont pas originaux mais il m'ont complètement charmés et débouchent sur de nombreux questionnements de la part de la demoiselles et qui s'achèveront par la montagne de révélations sur Jenna et l'Accident. Des révélations assez surprenante et qui donnent envie d'en savoir plus, mais qui soulèveront surtout de gros problèmes éthiques !

Lorsque ses parents commenceront à la laisser agir de manière un peu plus libre, Jenna aura alors l'occasion de rejoindre une école. Mais une école très différente : une école alternative. Ses élèves sont peu nombreux et possèdent chacun un passé délicat, tout comme notre héroïne, un passé et des différences qui seront révélées peu à peu. Le personnage d'Allys m'aura particulièrement touché de part sa maladie et la manière avec laquelle elle essai de surmonter tout ça.

Côté personnages, nous avons donc affaire à Jenna Fox, une adolescente qui vient de perdre une année de sa vie à cause d'un accident. Amnésique, elle tente par tout les moyens de recouvrer la mémoire avec plus ou moins du succès. Étouffée par la surprotection de sa mère, elle n'a plus aucune contact avec l’extérieur et est confiné dans ce petit cocon qu'est sa nouvelle maison. Mais comme toutes les demoiselles de son âge, elle aspire à la liberté et à l'amitié. Deux choses qu'elle arrivera malgré tout à obtenir dès lors que ses parents lâcheront un peu du lest.
La famille de Jenna est également très présente. Si son père est quasiment à l'autre bout du pays durant presque tout le livre, il n'en reste pas moins une figure d'autorité qui tranche les choses lorsque le besoin s'en fait sentir. De son côté, la mère incarne parfaitement celle qui tient à ses enfant plus que tout et qui souhaiterais l'enfermer dans une bulle pour la garder pour elle. Une mère qui a du mal à lâcher un peu les choses pour sa fille, mais tout ça simplement par amour. La grand-mère, enfin, sera un personnage assez délicat à cerner de prime abord : antipathique envers sa petite-fille, on se demande réellement pourquoi elle a choisi de rester-là. Une question à laquelle on aura notre réponse au final. Et qui dans le fond ne sera rien de moins que là encore une certaine affection envers sa famille.
Enfin, parmi les personnages secondaires, on mentionnera les amis que Jenna se fera après son réveil depuis le voisin photographe jusqu'à ses camarades de classe (incluant son premier amour), des personnages qui seront présent lorsqu'elle en aura besoin et qui compteront à ses yeux malgré les différences flagrantes de certains. Un bon message de tolérance qui passe ici.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Elle nous transporte dans une histoire pleine de suspense où le mystère plane et où le lecteur s'amuse à deviner un peu de quoi il en retourne. Peu de description dans le texte hormis aux moments-clés qui nous surprennent énormément. Un bon équilibre entre les souvenirs de Jenna et ce qu'elle vit à présent de sorte que l'on ne s'emmêle jamais les pinceaux.


Un thriller dystopique haletant qui soulève de questions d’éthique et de morale. Une héroïne très forte malgré les révélation assez surprenante à son sujet. Une série où dans le fond les émotions sont au cœur de l'histoire.

mercredi 7 novembre 2012

Cavalier Blanc : Alice (Apocalypsis, Tome 1) - Eli Esseriam

Titre VF : Cavalier Blanc : Alice (Apocalypsis, #1)
Auteur : Eli Esseriam
1ère Édition : 2011
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 238

Lu dans le cadre du RDV 'Le mois de Eli Esseriam en Novembre 2012' chez Book en Stock. L'interview participative de Eli Esseriam : ITV 1 - ITV 2 - ITV 3 - ...

1. Cavalier Blanc : Alice || 2. Cavalier Rouge : Edo || 3. Cavalier Noir : Maximilien || 4. Cavalier Pâle : Elias || 5. Omega.
Série Complète en 5 Tomes.


Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.
Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin. Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ? Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?


'Apocalypsis' est une série qui me faisait très envie depuis quelques temps, aussi lorsque Book en Stock a proposé le premier volet de la saga dans leur event 'le mois de...', j'ai décidé de tenter ma chance. Ce fut une lecture sans regret et j'ai à présent hâte de découvrir les autres cavaliers.

Ce premier volet d'Apocalypsis est centré sur le personnage d'Alice, une jeune adolescente pas tout à fait comme les autres. C'est une demoiselle très cultivée mais doté d'un caractère assez froid et distant. Un beau jour, elle se rend compte que ses paroles deviennent réalité. En fouillant un peu plus les choses, elle découvre alors qu'elle est loin d'être une jeune fille ordinaire : elle est l'un des 4 cavalier de l'Apocalypse, qui approche à grand pas.
Ce volet nous permet donc de découvrir Alice depuis sa vie normale (si tant est qu'elle le soit à 100%) jusqu'au moment où elle assimile le fait qu'elle va jouer un certain rôle dans la fin du monde. J'ai trouvé cette histoire assez intéressante. J'ai aimé découvrir la façon dont la jeune demoiselle appréhende les choses. Riche en connaissance, elle n'hésite pas à faire des recherche sur les cavaliers de l'Apocalypse sur lesquels elle n'avais que de très brèves notion. Cela nous permet ainsi à nous lecteur de mieux cerner le mythe sur lequel l'auteur s'est basé pour construire la saga. Néanmoins, l'aspect 'fin du monde imminente' est un peu mis de coté dans ce volet (et je suppose également dans les suivant) afin que nous rencontrions un à un les acteurs de cet événement.
Si nous apprenons beaucoup de choses au sujet de cette fameuse Apocalypse du Jugement dernier, nous allons pour le moment nous contenter du fameux cavalier Blanc qu'incarnera Alice. Il semble être un leader et un stratège doté de nombreuses connaissance. Absolument tout le portrait de la demoiselle. Nous allons à quelques reprises découvrir un second cavalier lors des 'visions' que notre jeune héroïne aura et qui lui permettront de mieux comprendre ce qu'elle est et ce qui l'attend. Elle se découvrira un pouvoir très puissant bien que anodin à faire fonctionner (je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler). J'ai beaucoup aimé ce dernier et surtout le fait de voir que les choix qu'elle va faire auront un impact quelconque sur le moment ou à distance.
Enfin, vers les fin du volume les événements s’accélèrent autour de notre jeune demoiselle entraînant de nombreuses surprises et révélation. J'avoue avoir été assez bluffée par certaine, et je regrette une peu qu'on n'en sache pas plus sur les derniers événements qui me semblent prometteur. J'espère de tout cœur que l'on en saura plus dans les volumes suivant (ou à défaut le dernier, puisque les 4 premiers tomes sont consacré à un cavalier différent).

Côté personnage, c'est donc Alice Naulin qui est mise à l'honneur ici. C'est une jeune adolescente très intelligente qui va dans une lycée tout à fait banal. Là-bas, elle est plutôt une élève assez discrète qui se contente de suivre son cursus sans causer de gros problème. Elle affiche un certain mépris envers ses camarades de classe qu'elle considérerais presque comme indigne d'elle. Hormis sa famille, elle ne possède aucun réel ami en ce monde de part son caractère assez distant et froid, voire même frigide par moment. Alice est une demoiselle avec laquelle j'ai eu un peu de mal à accrocher en début d'ouvrage de par ce côté glacé.
Malgré tout au fil des pages, elle changera légèrement dans son côté relationnel dans un sens comme dans l'autre : elle apprendra à s'ouvrir un peu plus aux autres, mais dans un autre elle gardera un certaines méfiance envers certains personnages, et notamment sa famille qui ne sera pas étrangère à certain bouleversement dans sa vie.
En ce qui concerne les personnages secondaires, je ne m'attarderais pas trop sur ces derniers, s'ils sont malgré tout bien présent dans ce premier opus, il m'ont quand même donner plus une impression d'être là plus pour faire de la figuration qu'autre chose (même s'ils seront à l'origine de changement chez Alice). Le seul 'personnage' qui reste en mémoire reste la petite 'conscience' qui vit en Alice et qui lui expliquera ce qu'elle est réellement et ce qu'il attend d'elle. Je suis curieuse de voir si elle sera présente dans la suite et de quelle manière.

Concernant le style d'écriture de l'auteur, j'ai totalement adhéré. Le style est très accessible et bien équilibré. J'ai trouvé assez sympa la construction de l'histoire : sans réel chapitre mais avec seulement 5-6 parties. Le rythme de l'histoire est quand même assez soutenu et nous entraîne dans un rythme haletant. Arrivé à la fin de ce tome, je n'avais qu'une hâte : découvrir la suite des aventures d'Alice et rencontrer ses 3 compagnons.


Un premier tome centré sur un personnage assez particulier, mais qui nous permet de découvrir la mythologie de l'Apocalypse sur laquelle s'est basé l'auteur. Une histoire qui avance très vite et dont on a hâte de découvrir la suite.
Enfin, je tiens à remercier Book en Stock et les Editions du Matagot de m'avoir permis de découvrir ce titre, dans le cadre de ce partenariat.

vendredi 2 novembre 2012

Le Choc (Bad Moon Rising, Episode 1) - Marika Gallman

Titre VF : Le Choc (Bad Moon Rising, #1)
Auteur : Marika Gallman
Editeur : Petit Caveau. Existe aussi en Intégrale paru au Petit Caveau.
1ère Edition : 2012
Genre : Fantastique, Feuilleton Numérique
Pages : ~ 18


1. La Choc || 2. Le Déni || 3. La Colère || 4. La Tristesse || 5. La Résignation || 6. Reconstruction.
Série Complète en 6 Episodes.


Elle rêve d'un nouveau départ, mais c'est la mort qui l'attend au tournant. Recueillie par ceux qui l'ont arrachée aux mains de ses agresseurs, c'est dans un monde de ténèbres qu'elle devra tenter de survivre. Tout a commencé un soir de lune bleue, et tout se terminera dans le sang...


'Bad Moon Rising' est un feuilleton numérique des éditions du Petit Caveau, comprenez par là que régulièrement (tout les mois pour être précise) l'éditeur nous proposera de découvrir la suite de cette histoire en format numérique. Pour l'occasion, une opération Croc'ebook spéciale a été lancée pour découvrir tout les épisodes de cette série... à laquelle j'ai à nouveau participer.

Ce premier épisode démarre sur les chapeaux de roues. Nous faisons la connaissance de Neela, une demoiselle déterminée qui a réussir par rompre définitivement avec la vie régie par son paternel. Pour fêter cela, elle invite sa meilleure ami au restaurant pour lui annoncer la nouvelle. Mais cette nuit n'est pas une nuit ordinaire : c'est une nuit de lune bleue. Et ça, notre demoiselle va vite s'en rendre compte. A peine sorti du restaurant, les demoiselles se font attaquer par des vampires.

Nous découvrons donc les vampires d'entré de jeu dès ce premier opus. Et sous un jour assez dark puisqu'ils sont responsable de l'attaque de nos demoiselles. Des vampires cruels et assoiffée de sang qui n'arrêteront pas tant qu'ils ne se seront pas débarrasser de leur proie. On reste malgré tout assez curieux de découvrir quelle mythologie l'auteur va déroulé autour de ces derniers. Mais c'est sans compter l'arriver de leurs ennemis qui vont venir en aide à la jeune Neela. Des ennemis que nous allons découvrir également mais de façon assez sommaire puisque leur apparition sonne la fin de ce premier épisode. Fin qui pour le coup nous donne envie de nous jeter sur la suite.

Neela que nous découvrons ici sera donc notre héroïne au fil des épisodes. C'est une jeune femme franche et déterminé qui souhaite vivre sa vie par elle-même et non celle qu'autrui a décidé pour elle. Lors des évènements avec les vampires sa vie va se retrouver chamboulée, alors qu'elle venait tout juste d'y trouver l'équilibre qui lui convenait. C'est une demoiselle très forte et qui tien à ses amis comme le montera ce premier opus.

C'est un réel plaisir de retrouver le style d'écriture de Marika Gallman. L'histoire démarre très vite et l'on se retrouve happé par cette dernière. On a hâte de découvrir les évènements qui vont suivre, une fois la dernière page tourné, on regrette simplement de ne pas avoir la suite sous la main. L’équilibre entre les description, dialogues et action est bien mené de ce fait les pages défilent à vitesse grand V pour notre plus grand plaisir.


Un premier tome riche en évènement dont on a hâte de découvrir la suite. Une histoire qui nous promet de belle chose avec cette héroïne qui parait forte au premier abord.
Enfin, je tiens à remercier les Editions du Petit Caveau pour m'avoir permit de découvrir ce titre dans le cadre de l'opération Croc'ebook spéciale BMR.

jeudi 1 novembre 2012

Captive (Envoûtement, Tome 2) - Carrie Jones

Titre VO : Captivate (Need Pixies, #2)
Titre VF : Captive (Envoûtement, #2)
Auteur : Carrie Jones
Éditeur : City
1ère Édition : 2010 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Fantastique
Pages : 384


1. Envoûtement || 2. Captive || 3. Emprise || 4. Désolation.
Série complète en 4 Tomes.


Avec ses nouveaux amis, Zara croyait avoir gagné la bataille contre les lutins malfaisants. Mais la trêve est de courte durée : d'autres créatures envahissent la région et ses froides forêts et les malheurs pleuvent sur la population. Toujours aussi phobique et angoissée, Zara a désormais appris à faire confiance, notamment à Nick, le beau ténébreux devenu son petit ami et qui a le pouvoir de se transformer en loup-garou. Avec les autres métamorphes, ils vont devoir unir leurs forces pour empêcher le carnage qui se prépare. Au péril de leur vie, ils luttent contre les forces du mal. Dans leur combat, ils vont croiser une étrange walkyrie qui rôde tel un présage de mort... Et Zara devra se décider : accordera-t-elle sa confiance à cet étrange garçon blond qui la suit partout et dont le destin semble si étroitement lié au sien ?


Retour dans l'univers magique de Carrie Jones. Zara semble avoir trouvé un certain équilibre entre sa vie de lycéenne normale et celle de fille d'un Roi des lutins amies avec des métamorphes. Mais voila qu'un jour d'étranges événements viennent perturbé cet équilibre. En effet, Zara se retrouve affublée d'une peau bleue (signe distinctif des lutins) en présence de certains individus et elle va se retrouver nez-à-nez avec de nouvelles créatures étranges. Mais c'est sans compter que tout ce que nos héros avaient réalisé dans le premier opus, a été réduit à néant.

Dans ce second tome, l'auteur nous approfondie un peu plus la mythologie qu'elle a développé autour des lutins et ce par le biais de Zara. En effet, si la demoiselle est à moitié lutin de part son sang, elle n'en reste pas moins une simple humaine. Mais une humaine qui va se révéler très sensible au pouvoir des lutins qui vont graviter autour d'elle : qu'ils soient nouveaux ou non dans le coin. Ces petits éléments mais aussi ceux qui vont se produire dans ce second opus vont un peu ébranler les choix de la demoiselle. Cette dernière a juré bec et ongle de garder son humanité et de ne jamais devenir un lutin à part entière (transformation rendue aisée de par son sang). Aussi, le choix de Zara sera mis à rude épreuve, et nous allons en apprendre un peu plus sur la transformation en elle-même. Beaucoup d'idée très intéressantes et relativement bien mené d'un bout à l'autre, pour le coup, je suis assez curieuse de voir ce vers quoi l'auteur va nous amener dans le prochain volet au vu du choix final de Zara.
On notera également que Zara et ses amis élaborent une sorte de guide consacré aux lutins. Un guide dont certains extrait ouvriront les chapitres, ce qui permet au lecteur de se familiariser un peu plus avec cette espèce si particulière. C'est une idée qu’il m'a beaucoup plu et qui permet de bien s'y retrouver à mesure que l'on avance dans l'histoire.
Enfin, on m'oubliera pas que les 'guéguerres' de pouvoirs entre les Rois des lutins continuent à faire rage dans la toile de fond de la saga. Certains éléments nous intriguent grandement et je suis curieuse de voir jusqu'où tout cela va nous amener.

Un autre élément de ce second opus est l'apparition de la mythologie Nordique. En effet, par dessus les intrigues qui tournent autour des lutins se prépare une guerre de plus grande envergure : le Ragnarök. Et pour cela les grands dieux nordiques ont besoins de bras et d'armes. Et pour cela, ils envoient leurs Valkyries 'recruter' les meilleurs guerriers. Si dans le fond, l'idée m'a beaucoup charmé, j'avoue avoir un peu de mal à cerner réellement le pourquoi du comment on en est arrivé à ça (ou alors j'ai raté un épisode dans ma lecture). La seule chose qui selon moi a été apporté par la mise en place de cette mythologie, c'est l'ébranlement des conviction de Zara quand à sa nature de fille de Roi lutin lorsque Nick est contraint de prendre part à cette guerre. Malgré tout, je ne retiendrai pas ceci comme un point négatif, je pense que cela peut apporter des choses assez intéressante au récit à l'avenir et je suis curieuse de voir ça. En espérant que cela coule un peu plus de source.

Côté personnage, nous retrouvons donc Zara notre héroïne qui n'a pas froid aux yeux et très déterminée. Néanmoins, les différents événements qui vont survenir dans ce second opus vont beaucoup jouer sur sa personnalité, nous permettant de lui découvrir un côté plus fragile. Nick, son amour de loup sera toujours là pour l'épauler ou presque. Mais si dans le premier volet il lui a beaucoup sauver la mise, désormais les rôles s'inverse, la preuve en est : le jeune homme ne sera pas si présent que cela dans ce tome.
Concernant le reste de l'entourage de Zara, ils resteront inchangés au niveau de leur caractère. Exception faite de la véritable nature de certains d'entre eux qui appartiennent aux métamorphes (Devyn est un Aigle, Me Nix une Ourse et Betty un Tigre). Il seront toujours là pour notre demoiselle et veilleront beaucoup sur elle dès lorsque que l'absence de Nick s'en fera ressentir.
De nouveaux personnages font également leur apparition dans ce tome, on en retiendra principalement 2 d'entre eux, qui joueront un rôle assez important dans l'histoire :
- Astley, un lutin à qui Zara viendra en aide et qui croisera très souvent sa route. Il sera celui qui incitera le plus la demoiselle à passer le pas de la transformation.
- La Valkyrie. Pas de nom pour elle, et seulement de brèves apparitions. C'est un personnage qui m'a assez intrigué et sur lequel j'en envie d'en savoir plus.

Enfin, le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. Les événements s'enchaînent à vitesse grand V et l'on est très curieux de voir où tout ceci va nous mener dans les volet suivant.
Par contre, je suis un peu sceptique quand au choix du titre de ce second opus, puisque Zara n'a jamais été réellement prisonnière de quiconque ici. (Quoique cela pourrait être le fait qu'elle soit 'prisonnière' de sa nature de demi-lutin... à méditer).


Un second tome dans la lignée de son prédécesseur, qui nous apporte son lot de nouveauté. Un peu dommage cependant que la mythologie nordique débarque un peu de manière impromptue. Malgré tout, si l'intrigue est bien présente elle nous sert ici surtout de transition vers les volumes suivants.