jeudi 12 décembre 2013

Sans Forme (Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 2) - Gail Carriger

Titre VO : Changeless (Parasol Protectorate, #02)
Titre VF : Sans Forme (Le Protectorat de l'Ombrelle, #02)
Auteur : Gail Carriger
Éditeurs : Orbit, Le Livre de Poche
1ère Édition : 2010 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Steampunk, Bit-Lit, Science-Fiction
Pages : 447


1. Sans Âme || 2. Sans Forme || 3. Sans Honte || 4. Sans Cœur || 5. Sans Âge.
Série complète en 5 Tomes.

ADAPTATION - Roman Graphique : Sans Forme (Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 2) - Gail Carriger & Rem.
SPIN-OFF : Le Pensionnat de Mademoiselle Géraldine de Gail Carriger.
SPIN-OFF (suite) : The Custard Protocol de Gail Carriger.


Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey. Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !


Ce second opus prend place peu de temps après la fin du tome 1. Alexia est désormais mariée à l'alpha de la meute de Woolsey : Conall. La vie de couple se passe sans aucune ombre au tableau jusqu'à ce que son époux commence à se comporter de façon étrange. En parallèle, Alexia va devoir lever le voile sur l'épidémie de normalité qui sévi ponctuellement dans Londres. Et qui semble suivre son époux, parti pour le territoire de son ancienne meute.

J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouve l'univers que nous propose Gail Carriger. bien que j'ai lu l'opus précédent il y a quelques temps déjà, je n'ai eu aucun mal à me remettre dans la série. L'intrigue va principalement venir se concentrer sur la fameuse épidémie de normalité. Un état assez bizarre d'autant plus qu'il apparaît rapidement. En effet, les loups et vampires redeviennent humains alors que les fantômes sont exorcisés sans demander leur reste : tout comme en sont capables les pouvoirs d'Alexia. On comprend alors pourquoi elle est la première visée et la raison pour laquelle Victoria la lance dans la résolution de cette affaire. Globalement, l'intrigue est très bien menée et nous offre sont lot de surprise. Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à une telle cause pour ces maux, bien que certains indice auraient pu m'y faire penser avec le recul.
En parallèle à cette enquête, nous allons nous immiscer dans le passé de Conall et du lien qu'il entretien avec son ancienne meute. Cet aspect a su beaucoup m'intrigué et c'est l'occasion pour l'auteur de nous apprendre pleins de choses au sujet de ses loups. Beaucoup de ces éléments m'ont bien plu même si de manière générale ils n'ont rien de bien original dans le fond. Néanmoins, cela reste assez réussit.
Un certain aspect romantique sera également mis en avant dans cet opus, grâce à Ivy qui nous parlera de son mariage avant de nous avouer qu'elle en aime un autre (et avec qui d'ailleurs, elle est mieux assorti selon moi que son actuel fiancé). Ces passages m'ont fait beaucoup sourire, même si la jeune demoiselle se fait beaucoup de mal en essayant de préserver les conventions de son époque. La conclusion de cette histoire sera d'ailleurs sans surprise.
L'aspect steampunk de la série ne sera pas en reste. En effet, grâce à l'un des nouveaux personnages, nous allons être amené à découvrir de nouveaux objets plutôt ingénieux de cet univers. D'ailleurs, l'un d'entre eux sera très utile pour notre chère héroïne... surtout vu que celui-ci se présente sous forme d'ombrelle.
Les dernières pages de ce tome, centrées sur Alexia et Conall une fois le voile sur le mystère levé, m'ont littéralement scotché. La situation dans laquelle la jeune femme a se retrouver n'aura rien de compliqué et encore moins de surprenant. Mais la manière dont ils vont chacun l'abordé m'a surprise. A tel point que j'ai regretté de ne pas avoir la suite sous la main afin de voir comment les choses allaient évoluer (et aujourd'hui encore il me tarde de le savoir).

Côté personnages, nous retrouvons donc notre chère Alexia, égale à elle-même. Ses bonnes manières et les petites piques qu'elle lance sans esse sont toujours sa petite marque de fabrique qui font qu'on l'apprécie toujours autant. Si l'on apprend beaucoup de choses sur le passé de Conall dans ce tome, il n'en demeurera pas moins un personnages assez mystérieux dans les premières chapitres. On ne commencera à le découvrir réellement que dans la seconde moitié du titre, et encore je pense qu'il nous réserve encore de nombreuses surprises.
En ce qui concerne les personnages secondaires, ceux que nous avions connus dans le premier opus s'effacent quelque peu pour laisser la place à de nouveaux. Néanmoins autant dans les uns que dans les autres on notera : 
- Ivy, la meilleure amie d'Alexia. Apparaissant toujours avec des chapeau plutôt douteux, elle nous fera sourire à plusieurs reprise. Sa romance avec Tunstell m'a beaucoup plu tant par le tournant qu'elle prend que par son existence en elle-même. Je dois avouer qu'ils vont assez bien ensemble à mon sens.
- Tunstell, le valet-porte-clé de Conall. Pour lui, c'est un peu la même chose. Il est toujours présent dans l'ombre de Lord et Lady Woosley et commencera à prendre les devant dans son histoire romantique. Il nous apparaîtra alors comme sur de lui et déterminé.
- Félicité, l'une des sœurs d'Alexia. Cette dernière a fait quelques petites bêtises et menace de gâche les noces de son autre sœur. Du coup, elle est envoyé chez son aînée en guise de punition... et va devoir la suivre dans ses aventures. Elle m'a fait beaucoup sourire au fil des pages de par ses réactions totalement blasée et par ses envies de venir mettre son grain de sel un peu partout.
- Madame Lefoux, l'inventrice. Nouveau personnage, elle apparaît en total décalage avec la société et c'est justement ça qui nous intrigue. Elle accompagnera notre héroïne sans pour autant que l'on connaisse ses motivations. On va se poser des questions au même titre qu'Alexia à son sujet. Néanmoins, elle n'en reste pas moins une jeune femme assez sympathique à suivre.
- Lady Kingair, la dirigeante de l'ancienne meute de Conall. Mais pas de manière officielle puisqu'elle n'est pas humain. Elle a su s'imposer dans un monde dominé par les hommes et sait ce qu'elle désire. C'est une jeune femme déterminée que j'ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer.

Enfin le style d'écriture de l'auteur a su me charmer une nouvelle fois. Elle nous raconte son histoire du point de vue d'Alexia d'une manière qui parait un peu détachée, avec beaucoup de recul. Mais pour autant, on a vraiment l'impression de se trouver auprès des personnages que l'on apprécie de suivre. Le texte est en lui-même très fluide, de sorte que l'on ne voit pas défiler les pages. On a vraiment la sensation d'y être tant l'auteur insiste sur certains petits détails.


Une intrigue générale prenante. Des axes parallèles qui ont su me plaire. Des personnages que l'on prend plaisir à retrouver ou à découvrir. Un style d'écriture qui charme à tout les coup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire