jeudi 22 novembre 2012

Sans Âme (Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 1) - Gail Carriger

Titre VO : Soulless (Parasol Protectorate, #1)
Titre VF : Sans Âme (Le Protectorat de l'Ombrelle, #1)
Auteur : Gail Carriger
Éditeurs : Orbit, Le Livre de Poche
1ère Édition : 2009 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Steampunk, Bit-Lit, Science-Fiction
Pages : 425


Série complète en 5 Tomes.

SPIN-OFF : Le Pensionnat de Mademoiselle Géraldine de Gail Carriger.
SPIN-OFF (suite) : The Custard Protocol de Gail Carriger.


Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?


La saga du 'Protectorat de l'Ombrelle' me faisait envie depuis sa sorti en Grand Format l'an passé chez Orbit en partie par ses jolies couvertures mais aussi son histoire. Ayant attendu avec impatience sa sorti en poche (avec des couvertures que je trouve encore plus jolies), je n'ai pu que craquer. Après avoir attendu des mois durant dans ma PAL, je me suis enfin décidé de le faire sortir de cette dernière à l'occasion du BookClub du mois sur Livraddict (même si au final j'ai un peu rapé mon coup sur le site). Au final, c'est une très belle découverte et je ne regrette qu'une seule chose : devoir attendre la sortie en poche du second opus.

Dans 'Sans Âme' nous faisons la connaissance de mademoiselle Alexia Tarabotti, une vieille fille ayant une parti de sang italien qui coule dans ses veine. Mais elle n'est pas si normale que cela : en effet, la demoiselle ne possède pas d'âme au sens propre du terme. Ce qui en soi ne l'empêche pas de vivre sa vie comme elle l'entend. Mais un soir, elle manque de se faire boire le sang par un vampire assez étrange qui n'aura même pas prit la peine de se présenter en bonnes et dues formes à la miss avant de tenter de la mordre. Cet événement des plus étranges va l'entraîner dans une aventure où vont se côtoyer des vampires et des loups-garous dans un univers d’Angleterre victorienne à la sauce steampunk.

Que dire de ce premier volet si ce n'est que j'ai totalement adoré l'histoire d'Alexia. La demoiselle est bien loin d'être une simple fille qui se serait laissé mordre par une créature de la nuit. Inséparable de sa fidèle ombrelle, elle n'hésite pas à prendre les choses en main et à lever le voile sur les mystères auxquels elle va se retrouver confronté. Une enquête qui va la mener sur les traces de disparitions de créatures surnaturelles.
M'intrigue principale est donc cet aspect 'policier' qui est assez bien mener et très surprenant puisqu'ils nous amènera à côtoyer différentes créatures surnaturelles à la fois classique et originale, dans un univers assez détonnant : du steampunk qui regorge d'ingéniosité.

L'univers fantastique qui nous est offert ici est en somme assez simple. Nous allons rencontré 4 types de personnes différentes :
- les vampires. Des suceurs de sang assez classique organisé en ruche (le terme est assez bien choisi dans la mesure où leur organisation est similaire à celle de nos amis les abeilles : tous deux ont une reine à leurs tête). Seule la reine de la ruche est les plus apte à transformer de nouveaux membres. Tous ne seront pas affiliés à des ruches et choisiront donc de resté des isolé au sein de la société, à l'exception d'un seul d'entre eux : le potentat : représentant des vampires auprès de la Reine Victoria. Ils possèdent une force et une rapidité sans égale.
- les loups-garous. Des humains qui se transforme en fonction du cycle lunaire et parfois selon leur volonté. Lors de leur transformation de la pleine lune, ils perdent totalement le contrôle et ne se rendent pas compte des actes qu'ils font. De leurs côtés, ils sont plutôt organisé en meute (sous le commandement d'une Alpha) ou en isolé. Le dewan est leur représentant auprès de son Altesse. Ils sont plutôt détenteur d'une très grande force.
- les Sans Âme. Un seul représentant est connu jusqu'à présent : notre héroïne. Elle a la possibilité d'annulé les pouvoirs des deux groupes précédents par simple contact. Une idée qui m'a assez charmé, j'ai trouvé le concept assez original (même si dans le fond, il reste assez simple).
- les simple humains. Car oui, tout le monde n’appartient pas aux créatures surnaturelles.
Afin de surveiller les agissent de ces différentes créature, le gouvernement à prit soin de mettre en place un bureau d'enquête spécialisé, connu sous le nom de code BUR. Une organisation assez sympathique et à laquelle nous avons assez souvent affaire dans ce premier volet puisqu'ils seront chargé de des enquêtes de l'histoire, mais également car nous allons surtout découvrir la relation (et son évolution) entre Mademoiselle Alexia Tarabotti et Lord Maccon, Comte de Woolsey (et loup alpha), le chef du BUR. Une relation pleine de piquant et que j'ai adoré suivre dans ce premier opus, mais j'ai été assez surprise que l'auteur ait prit le parti de la faire 'se conclure' dès la fin de ce tome. En gros : une romance sans surprise ponctuée par quelques scènes un peu olé olé.

Le mélange entre les genre (Fantastique, Bit-Lit et Steampunk) est dans l'ensemble assez bien réussi par l'auteur. On prend beaucoup de plaisir à découvrir le mélange entre les créatures surnaturelles et une univers steampunk. Univers très riche en invention et surtout en imagination. Je me suis régalé en découvrant les différentes inventions qui ont été crées dans cet univers qui m'ont assez surprise (en bien).

Côté personnages, nous suivons donc en premier lieu Miss Alexia Tarabotti. Une vieille fille de 26 ans qui n'a pas su trouver chaussure à son pied (selon elle à cause de son physique de métisse, alors que personnellement, elle me parait tout à fait charmante). C'est une demoiselle qui n'a pas la langue dans sa poche lors de certaines conversation sérieuse. J'ai notamment bien aimé la manière dont elle et Lord Maccon se lançaient des piques. Elle est assez ingénieuse et courage, prête à tout pour parvenir à ses fins et à lever le voile sur les mystères qui lui sont apparu. Même si pour cela, il lui arrivera de se retrouver dans ses situations assez délicate. Son côté 'demoiselle en quête d'un mâle' ne restera pas mis de côté puisque certains hommes de l'histoire seront étudiés avec ce point de vue. En comme c'est une héroïne que j'ai apprécier et que j'ai vraiment hâte de retrouver.
En ce qui concerne les personnages secondaires, nous en retrouvons tout un tas.On citera notamment : 
- Lord Maccon, patron du BUR et Alpha, le principal intervenant en plus d'Alexia dans l'histoire. C'est un loup assez âgé (près de 200 ans) qui connait beaucoup de choses. Il prend très à cœur la protection de notre héroïne ainsi que sa dignité. De ce fait, il n'hésitera pas à la couvrir lors des événements étranges qui vont se produire. Il lui sera également d'un grand secours dans certaines situations. Comme dit un peu plus haut, j'ai beaucoup aimé la relation qui entretien avec la demoiselle.
- Lord Akeldama, un vampire isolé qui m'a beaucoup fait sourire de part son comportement excentrique. C'est un vrai bouffé d'air frais dans l'histoire. Néanmoins, il sait être assez sérieux et sera d'une grande aide aux autres protagonistes.
- La famille de Miss Tarabotti (un petit tir groupé sur eux), dans le fond ils n'apportent pas grand chose à l'histoire, mais j'ai trouvé assez intéressant de découvrir dans quel genre de famille notre héroïne évoluait : une famille qui a du mal à l'intégré, c'est du moins la sensation que j'en ai eu. Bien que cela soit des personnages assez haut en couleurs et variés.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est absolument délicieux. La manière dont l'auteur nous raconte son histoire est assez riche sans pour autant l'alourdir d'éléments superflus. Elle m'a donné l'impression de prendre une air un peu détaché dans la narration mais sans pour autant laissé ses personnages livrés à eux même. On sent qu'elle reste quand même maître dans son histoire. Tout nous est raconté d'une manière très fluide, les chapitres enchaînent sans aucune fausse note tous ayant un rapport plus ou moins lointain avec l'intrigue principale et la petite romance qui se met en place.


Un véritable petit bijoux que ce livre et un coup de cœur pour moi. Alexia est un personnage adorable qui rejoint les rangs de mes héroïnes favorites (et croyez-moi, elles ne sont pas nombreuses). L'histoire est très bien raconté, l'univers bien construit et l'on a hâte de se plonger dans la suite de ses aventures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire