jeudi 10 avril 2014

Sans Âme (Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 1) - Gail Carriger & Rem

Titre VO : Soulless (Parasol Protectorate, #1)
Titre VF : Sans Âme (Le Protectorat de l'Ombrelle, #1)
Auteur : Gail Carriger & Rem
Éditeurs : Pika Graphics
1ère Édition : 2012 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Roman Graphique, Steampunk, Bit-Lit, Science-Fiction
Pages : 229


1. Sans Âme || 2. Sans Forme || 3. Sans Honte.
Série en cours (?).



Angleterre victorienne, XIXe siècle. Primo, Alexia Tarabotti n’a pas d’âme. Deuxio, elle est encore célibataire. Tertio, Londres est envahie de créatures fantastiques qui n’en font qu’à leurs têtes comme ce vampire qui a été pris d’une envie soudaine de la mordre, elle, Alexia ! So chocking !
Découvrez les aventures so British et pleines d’humour d’Alexia Tarabotti , jeune femme attirante, indépendante et dotée d’une très forte personnalité ! Le mélange d’enquêtes, de romance et de mystères ravira les fans de gothique victorien et d’ambiance steampunk !


Ayant adoré les deux premiers romans dont est tiré cette adaptation graphique, je me devais de craquer pour cette dernière lors de sa sortie française. Et je dois dire que je ne suis pas déçue, loin de là d'ailleurs.

L'intrigue est sensiblement la même que dans la version roman : on découvre l'univers steamunk dans lequel l'ensemble de la série va évoluer. Nous faisons également la connaissance de notre héroïne, Alexia, qui est bien loin de stéréotypes de l'époque et qui n'est pas non plus une jeune fille normale. Elle va bien vite se retrouvée mêlée à une série de disparitions d'être surnaturels dont l'enquête sera le fil conducteur de ce premier opus. La seule différence notable avec la version originelle est la rapidité avec laquelle se déroule l'histoire. Mais en même temps résumé un roman ce plus de 400 pages en un peu moins de 200 n'est pas si facile et on se doute que certains éléments ont du passer à la trappe. Ceci dit, je doit avouer n'avoir ressenti aucun manque en particulier de ce côté-là puisque les moments réellement clés de l'intrigues ont été mis en image. En soi, j'ai trouvée cette adaptation très bonne et j'en ai té plutôt satisfaite.
Ce que j'attendais avec grande impatience dans cette adaptation était surtout la mise en avant du côté steampunk avec toutes les inventions que l'on doit à ce mouvement. Là en revanche, j'ai été un peu moins emballée car nous n'avons droit qu'à certains éléments par-ci par-là. J'avais souvenir de voir ces éléments-là davantage développées dans la version roman. C'est ma plus grosse déception dans cette adaptation, mais qui ne m'a pas plus gênée que cela dans le fond.
C'est avec grand plaisir que j'ai apprécié retrouver des personnages que j'avais adoré à l'origine. Niveau caractère, ils sont resté plutôt fidèle à ce à quoi je m'attendais. Ce que n'étais pas pour me déplaire, bien au contraire. Ce que m'a surtout charmé, c'est la relation entre Alexia et Lord Macoon qui m'a semblé davantage mise en avant dans cette version que ce soit par des petites piques ou autres expressions que le duo se lancent ou encore les situations dans lesquelles ils se trouvent. On retrouvera également le côté excentrique d'Ivy, la meilleure amie de notre héroïne, mais je trouve que son goût pour les chapeaux... originaux dirons-nous n'est pas trop flagrant. J'ai trouvé ses couvre-chef plus simpliste que ce à quoi je m'attendais (et ça, j'en attendais beaucoup car les descriptions du roman m'avais beaucoup fait sourire). En revanche, le côté excentrique est mis en avant de manière totalement réussi grâce à Lord Akeldama et son monde totalement décalé.

Enfin, venons-en aux dessins. On sent clairement le côté manga de ces derniers, outre le fait que l'oeuvre est en noir et blanc bien entendu. Les personnages ont des visages plutôt expressifs et parfois tout en exagération, ce qui sera la cause de nombreux sourires voire même rires. Les décors et les costumes des personnages sont absolument superbes et collent parfaitement à l'idée que j'en avais à la lecture du roman. Le seul point, en revanche, qui m'a un peu chiffonné en début de ma lecture est que sous leur forme humaine les loups possèdent des oreilles pointues. Ce n'est qu'un détail mais j'ai eu un peu de mal à m'y faire au départ, néanmoins au bout de quelques pages, c'est passé et je n'y ai plus prêtée aucune attention.


Un très bonne adaptation qui saura ravir les fans de la série originelle tout comme convertir ceux qui ne la connaissent pas. L'intrigue comme l'univers et les personnages sont bien respectés. J'ai hâte de me plonger dans les prochains opus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire