jeudi 26 septembre 2013

La Voie de la Colère (Le Livre et L'Epée, Tome 1) - Antoine Rouaud

Titre VF : La Voie de la Colère (Le Livre et l'Epée, #1)
Auteur : Antoine Rouaud
Éditeur : Bragelonne, Milady
1ère Edition : 2013
Genre : Fantasy
Pages : 475



An 10 de la République, dans la cité portuaire de Masalia.
Dun-Cadal n’est plus que l’ombre de lui-même. Trahi par ses amis et accablé par la mort de son apprenti, celui qui fut le plus grand général de l’Empire déchu passe désormais son temps à boire dans une taverne. Il s’est détourné de la politique, des aventures, et même de l’Histoire. Mais l’Histoire n’en a pas fini avec lui. Viola est une jeune historienne à la recherche de l’épée de l’Empereur, symbole de l’ancien régime. Elle sait que Dun-Cadal est la dernière personne à avoir été en possession de la précieuse relique, qu’il aurait cachée pendant les dernières heures de la révolution. Curieusement, c’est lorsqu’elle met enfin la main sur l’ancien chevalier que débute une série d’assassinats. L’un après l’autre, tous les anciens alliés de Dun-Cadal sont abattus par un homme qu’il a bien connu : l’assassin personnel de l’Empereur. L’ex-général en est convaincu : aucun de ces événements n’est le fruit du hasard. Dans l’ombre se dessine une conspiration qui va bouleverser le destin de chacun. Des secrets vont être révélés au fur et à mesure que Dun-Cadal va raconter son histoire. La véritable histoire.


Un grand général qui n'est plus que l'ombre de lui-même, c'est le point de départ de notre histoire. Depuis la chute de l'Empire qu'il servait avec dévotion, Dun-Cadal passe sa vie à se soûler au fond d'une sombre taverne. Jusqu'à sa rencontre avec une jeune historienne qui va faire revenir à la surface ces souvenirs qu'il aurait préférés oublier. Au fil de ses confessions, la situation va changer et la jeune République va se retrouver menacée.

C'est une histoire en deux temps que nous allons découvrir derrière cet ouvrage. Dans la première partie, nous allons découvrir le passé de Dun-Cadal, ce héros tombé dans l'oubli et qui a sacrifié sa vie pour un Empire qu'il aimait et respectait. Les batailles qu'il a vécues vont nous être raconté comme si leur narrateur les vivait une nouvelle fois avec une certaine intensité... jusqu'à celle qui faillit lui être fatale et qui mettra sur la route un jeune garçon, qu'il prendra sous son aile : Grenouille. Un passé assez sombre pour ce héros un peu malgré lui. Parallèlement à ces souvenirs, on va découvrir un peu mieux la Réplique dans laquelle nos personnages vont vivre leurs aventures : un groupe de notable la dirigeant... et qui vont bien vite se retrouver au coeur d'une série de meurtre. Crimes sur lesquels notre ex-général va vouloir lever le voile, tout comme le lecteur. Un récit qui se construit donc en deux époques qui s'alternent de manière assez régulière et qui a su me captiver, j'étais souvent très curieuse de retrouver dans le passé afin d'en savoir encore plus sur ce que nos personnages ont vécu.
Puis, il y eut la seconde partie, et là c'est un peu retombée comme un soufflet. On va poursuivre l'histoire toujours en compagnie de Dun-Cadal, mais aussi de Grenouille... Et là, nous allons revivre toutes les scènes du passé du général (que l'on connait déjà de la première partie) du point de vue du jeune homme. Une redite qui apporte certes de nouveaux éléments à l'histoire, mais sans plus. Après, je comprends le pourquoi du comment de sa démarche, ce qui dans le fond n'est pas une si mauvaise idée. Du coup, je reste assez sceptique sur ce choix de construction.

En ce qui concerne l'univers dans lequel nous allons évoluer, il va surtout se concentrer sur une seule partie de ce monde : l'Empire et la République (qui au final sont identiques niveau géographique, mais organisé différemment d'un point de vue politique. Je dois dire que j'ai trouvé assez bonne l'idée d'une révolution qui a permis de changer radicalement le régime au sein duquel les personnages vont vivre. Certains détails sont un peu passés sous silence (par choix ?) mais au final le rendu est assez bon et je me suis totalement régalé dans ce pays.
Le roman appartenant au genre de la Fantasy, il était donc obligatoire de trouver de quoi le rattacher à ce genre. Et là, c'est un peu léger à mon sens puisqu'il n'y a qu'une seule chose que l'on peut y rattacher. Enfin, plutôt deux, j'oubliais les fameux dragons que Dun-Cadal et Grenouille vont croiser dans leurs souvenirs. Ces derniers ne font qu'un bref passage dans l'histoire, ce que je déplore un peu, je pense que l'on aurait pu les développer un peu plus au lieu de les réduire à de simples brutes épaisse qui apportent le chaos sur les terres où ils vivent. Le second élément fantastique que nous allons croiser est un peu plus subtil et sera plus présent : il s'agit du Souffle, une sorte d'état second que les militaires atteignent et qui leur permet d'accroître leurs capacités. Si j'ai un peu eu de mal à le comprendre lors de sa première apparition, l'enseignement de Dun-Cadal à Grenouille nous permettra de mieux le cerner. Une sorte de don très utile pour ces personnages, mais qui n'est pas sans conséquence pour eux. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le fait que s'il leur accorde de la puissance, il les faiblit par ailleurs.

Côté personnage, ils sont je dois le dire assez peu nombreux au final. Ceux qui nous resteront le plus facilement en mémoire seront Dun-Cadal et Grenouille dont nous allons découvrir le passé commun (ou pas) tout au long du roman. 
Le premier était un grand général à qui tout souriait. Fier de servir son Empire et son Epereur, vivant toute sa vie sur les batailles qu'il n'a pratiquement jamais perdues. Puis vint sa chute et cette de l'Empire qu'il a tant chéri. Dun-Cadal devient alors un homme de l'ombre, mystérieux et renfermé qui attend son heure dans les tréfonds d'une taverne où il passe son temps à se soûler. Ah il est loin le beau héros connu de tous. Un peu bourru, c'est un personnage avec qui j'ai eu beaucoup de mal au départ vis-à-vis de son comportement, mais ce qui m'a encore plus dérouté est la facilité avec laquelle il va se confier à notre chère Viola. Pour un homme qui ne veut pas revenir sur son passé, je l'ai trouvé assez bavard. Puis vint le temps des révélations, et là notre regard sur ce personnage change radicalement et on le trouvera au final bien plus naïf qu'autre chose. Je reconnais également qu'à quelques reprises, j'ai cru retrouver un peu le même genre de personnage que l'on retrouve dans les romans de David Gemmell (un auteur du genre que j'aime beaucoup).
Grenouille est un jeune garçon dont nul ne sait rien. Il garde le mystère tout autour de lui tant sur son passé que sur son identité. Si l'on se doute un peu de certains éléments d'autres ne seront pas surprenant lorsque l'on découvrira l'histoire de son point de vue. 
Les personnages secondaires de leur côté sont globalement agréables quoiqu'assez sous-exploités à mon sens et n'apporte que peu de choses à l'histoire. La majorité étant le plus souvent là à titre de prétexte afin de garantir l'enchaînement des événements, mais sans plus.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est globalement satisfaisant. On suit les aller-retours dans le temps avec grand plaisir et l'on est curieux de voir à quel moment les deux époques vont se rejoindre. L'écriture est fluide et se lit assez rapidement malgré la densité d'informations qui nous est proposé. On notera également que les personnages ont un vocabulaire pas franchement fleuri lors de toutes les conversations (et je ne parle pas de certains de leurs comportements), si cela prête à sourire au début, cela en devient quelque peu lassant au final.


Une construction entre passé et présent assez original, mais qui se casse un peu la figure dans la deuxième partie à cause des répétitions. Un univers simple, mais bien travaillés. Des personnages principaux sympathique, mais des secondaires un peu sous-exploités. Un style d'écriture prenant qui n'a rien à envier aux maîtres du genre.
Enfin, je tenais à remercier Babelio et les Editions Bragelonne de m'avoir permis de découvrir ce titre en avant-première.

dimanche 22 septembre 2013

Sœurs de Sang (Vampire Academy, Tome 1) - Richelle Mead

Titre VO : Vampire Academy (Vampire Academy, #01)
Titre VF : Sœurs de Sang (Vampire Academy, #01)
Auteur : Richelle Mead
Éditeur : Castelmore
1ère Edition : 2007 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Fantastique, Young Adult
Pages : 313


1. Soeurs de Sang || 1.1. The Meeting || 2. Morsure de Glace || 3. Baiser de l'Ombre || 4. Promesse de Sang || 5. Lien de l'Esprit || 6. Sacrifice Ultime || 6.5. Homecoming.
Série complète en 6 Tomes + 1 Nouvelle.

Spin-Off : Bloodlines.
ADAPTATION - Film : Vampire Academy Blood Sisters (2014).


Seule votre meilleure amie peut vous protéger de vos ennemis…
Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse Moroï. Menacées au sein même de l’Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes : les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, pourraient bien faire de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité.


Rose et Lissa sont deux jeunes adolescente en fuite. Mais elles vont bien vite se faire rattraper et ramener de force dans l'école d'où elles ont fugué : Saint Vladimir. Un lycée où se côtoient Moroi et Dhampirs. Mais au sein de cet établissement la sécurité de Lissa sera mise à mal aussi Rose fera tout ce qui est en son pouvoir pour sauver son amie.

'Vampire Academy' est comme son nom l'indique une série dans laquelle nous allons évoluer dans un monde vampirique. Ici les jeunes sont cloîtrés dans des Académies jusqu'à ce qu'ils aient assez de maturité pour rejoindre le monde extérieur (et qu'accessoirement ils aient finis leurs études). L'univers que nous propose l'auteur a su beaucoup me plaire.
Nous allons tout d'abord rencontré deux types de vampires chacun ayant leurs petites particularités : 
- Les Moroï. Des sangs purs et dirigeants de cet environnement. Ils se nourrissent de sang afin d'assurer leur survie et possèdent des facultés hors du commun, notamment la maîtrise d'un (voire rarement plusieurs) éléments. Ces derniers leur sont réellement révélés lors de leur scolarité. On notera également qu'ils sont organisés en une sorte de cour royale à la tête de laquelle se trouve une Reine secondée par les chefs des plus puissantes familles.
- Les Strigoï. Eux aussi sont à l'origine des sangs purs, mais ils ont si l'on veut virer du côté obscur de la force en tuant et se nourrissant de leurs semblables Moroï. C'est principalement grâce à eux que se dérouleront les mauvaises choses dans cet univers. Malgré tout je regrette de ne pas en avoir vu plus à leur sujet. Je m'attendais à les voir plus présent, j'espère vivement que cette tendance remontera dans la suite.
- Les Dhampirs. Ces derniers sont des demi-vampires au service des Moroïs et leur servent de protecteur. Une idée qui m'a bien plu dans son ensemble. on sent qu'un lien profond se tissent entre eux, et pas toujours sur le plan sentimental. Ils possèdent de très grandes capacités physiques d'une part grâce à leur héritage génétique mais également de part leur entraînement drastique.
On notera également la présence de simples humains, mais seulement en tant que source de nourriture pour les vampires. Pas tous cependant, mais surtout des junkis et des gens complètement paumés. J'ai trouvé ça assez intéressant de voir les créatures de la nuit se nourrir d'une manière légèrement différentes.

Concernant l'environnement dans lequel nous allons évoluer, il s'agit principalement de l'Académie de Saint Vladimir. L'établissement duquel nos deux héroïnes ont fugué et où elles vont être ramenées. On va découvrir un peu le quotidien des jeunes Moroï et Dhampirs : leur emploi du temps, l'organisation de ce campus, les cours si particuliers, leurs horaires décalé. L'auteur a su ici nous construire tout un microcosme assez intéressant et dans lequel je me suis régalée d'évoluer. 
A noter qu'au cours de ce premier opus, nous allons en découvrir de plus en plus sur les vampires (comme je l'ai déjà mentionner), mais également sur leur mythologie. Une mythologie construite un peu comme une religion et sur laquelle nous allons découvrir quelques éléments au fil des pages. Je dois dire que ces notions m'ont beaucoup plu et nous permettent ainsi de mieux approfondir le monde dans lequel nous évoluons.

L'intrigue de ce premier tome est relativement simple. L'auteur nous pose les bases de son univers tout en nous offrant une sorte de complot contre Lissa dans un premier temps, mais qui se révélera plus complexe par la suite. Je dois dire que cela m'a tenue en haleine tout le long de l'histoire, j'étais très curieuse de découvrir qui se cachait derrière tout ça, la fin m'a d'ailleurs bien surprise de part des éléments auxquels je ne m'attendais strictement pas.
L'ensemble de l'histoire sera saupoudrée d'un peu de romance. Là en revanche, je n'ai pas été conquise tant que cela par cet aspect qui reste quand même assez secondaire voire même tertiaire derrière l'intrigue et la présentation de l'univers. Affaire à suivre donc.

Côté personnages, nous allons découvrir dans un premier temps Rose et Lissa, qui sont les deux héroïnes de cette série. Elles seront entourées par de petits groupes de personnages secondaires, mais on en retiendra que peu parmi ces derniers.
Rose est une jeune dhampir prête à tout pour le bien-être de sa meilleure amie et protégée. Elle a un caractère bien trempé qui ne laisse entrevoir aucune faiblesse. Du moins en apparence puisque c'est en apprenant à la connaître que l'on va découvrir que sous la carapace qu'elle s'est forgé se trouve une adolescente tout ce qu'il y a de plus classique. Elle est un peu casse-cou par moment et parfois même un peu trop présomptueuse. Je dois dire que ce dernier trait de caractère ne me plaisait pas des masses, mais en la découvrant un peu mieux, on arrive à mieux s'attacher à elle.
Lissa (Vasilissa de son véritable prénom) est la meilleure amie de la précédente. Il s'agit d'une princesse Moroï, et accessoirement dernière représentante de sa famille. Elle a vécu certaines épreuves avant de pouvoir une vie à peu près tranquille, jusqu'à ce qu'arrive la raison de sa fugue avec Rose. C'est une jeune fille très fragile malgré le poids qui pèse sur ses épaules. Elle a su beaucoup me plaire dans la mesure où elle essaie de changer un peu sa nature afin de ne pas devenir un fardeau pour sa camarade. De même, elle tentera de s'ouvrir un peu aux autres afin de ne pas se retrouver toute seule.
Dimitri est un dhampir accompli qui est chargé de la protection de Lissa depuis peu. Il nous apparaît sous les traits de l'homme idéal et du gardien parfait. Là par contre, je dois dire que je n'ai pas trop accroché à cette idée bien que le personnage m'a globalement plu. Je suis curieuse de le retrouver dans les prochains tomes, car à mon avis il va nous réserver quelques surprises.
Christian est un jeune Moroï qui n'a pas spécialement bonne réputation au sein des élèves de l'académie à cause de ce que sont devenus ses parents. C'est un adolescent assez solitaire que nous allons découvrir, mais qui a su beaucoup m'intriguer au fil des pages. En effet, il semble en savoir plus long que ce qu'il veut nous faire croire. Il s'ouvrira également un peu plus aux autres grâce à Lissa et à sa relation naissante avec elle.
Nathalie est elle aussi une Moroï. Amies d'enfance de Lissa, c'est avec elle qu'elle va partager sa chambre. La demoiselle est considérée comme particulière par ses camarades. C'est un personnage assez agréable et qui saura beaucoup surprendre au fil des pages. Son père est un seigneur assez influent pour qui elle aura beaucoup de respect et duquel elle tentera de se faire réellement appréciée.

Le style d'écriture de l'auteur a su complètement me charmer. Richelle Mead arrive à nous transporter auprès de ses personnages en compagnie desquels nous sommes pour beaucoup intrigués. Lorsque des événements étranges vont survenir autour de nos héroïnes, on sera curieux de découvrir la résolution de ce mystère qui nous tiendra en haleine jusqu'au bout. La manière dont l'univers est présenté est assez agréable puisqu'à aucun moment on ne se sent lassé par tous les éléments qui nous parviennent. Je lirai les tomes suivants avec très grand plaisir et prochainement vu la fin de ce premier opus qui nous fait saliver quant à la suite de la série.
Enfin, mention spéciale à l'édition qui nous propose de très jolies couvertures. Cette dernière est la seconde, et je dois dire que j'étais assez sceptique lorsque j'ai vu les premières images sur la toile, mais une fois l'objet entre les mains, il est splendide avec les reflets et les variations de texture. Je ne regrette pas d'avoir attendue cette seconde édition.


Un univers riche et bien construit. Une intrigue simple et passionnante. Un tome qui ne se contente pas de poser les bases de l'univers. Des personnages que l'on se plait à suivre. Un style d'écriture prenant. Une édition qui a su me charmer.

mardi 17 septembre 2013

Evermore (Eternels, Tome 1) - Alyson Noël

Titre VO : Evermore (The Immortals, #1)
Titre VF : Evermore (Eternels, #1)
Auteur : Alyson Noël
Editeur : Michel Lafon 
1ère Edition : 2009 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Fantastique, Young Adult
Pages : 364


0.5. Eternal Flame || 1. Evermore || 2. Lune Bleue || 3. Le Pays des Ombres || 4. La Flamme des Ténèbres || 5. L'Etoile de la Nuit || 6. Pour Toujours.
Série complète en 6 Tomes + 1 Nouvelle.

Série Spin-Off : Radiance.


Avant l’accident, Ever Boom était une adolescente comme les autres. Elle a perdu toute sa famille dans cet épisode tragique, et reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact. Les élèves du lycée la regardent comme une bizarrerie, la pointent du doigt… jusqu’au jour où elle rencontre Damen Auguste. Damen est mystérieux, plein de charme et terriblement beau. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c’est à Ever qu’il s’intéresse. Or c’est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d’où il vient. La seule chose dont Ever est sûre, c’est qu’elle est profondément et irrémédiablement amoureuse de lui.


'Eternels' est la première série YA d'Alyson Noël sortie en France. Nous allons faire la connaissance d'Ever, une jeune fille qui a perdu sa famille lors d'un accident de la route, il y a peu. La demoiselle a changé de vie depuis ce jour-là car, depuis cet événement, elle est capable de voir et sentir l'aura des gens qui l'entourent. Mais voilà que débarque un jeune homme dont elle est incapable de voir l'aura : Damen Auguste.

L'histoire de ce premier tome est relativement simple et ressemble assez à la trame de beaucoup d'autres titres du genre : une adolescente plus ou moins normale rencontre un jeune homme pas très normal duquel elle va s'éprendre. On assiste donc dans ce premier volume à la mise en place de cette romance entre Ever et Damen, qui comme l'on se doute, va être mise à mal à plusieurs reprises. Tantôt à cause de l'entourage de nos deux protagonistes, tantôt à cause d'eux-même et enfin tantôt à cause de ce qu'ils sont l'un et/ou l'autre. Jusque là, ce ne sont pas spécialement de très grandes nouveautés.
Mais qui dit premier tome de série, dit également tome qui pose les bases. On va donc découvrir l'univers qu'Alyson Noël a voulu mettre en place dans sa série. Nous allons ainsi découvrir un peu mieux le don d'Ever : sa capacité à voir les auras des gens et à les comprendre (et accessoirement à lire dans leurs pensées). Un don ma foi assez bien exploité même si j'aurai voulu en savoir encore un peu plus au sujet, des auras. En effet, en début de livre, l'auteur nous propose un petit guide de la signification des couleurs mais sans pour autant que cela soit mieux exploité par la suite. Un peu dommage.
De la même manière, l'accident d'Ever est un peu au centre de ce premier tome, puisqu'il est entre autre à l'origine du don de la jeune fille. Mais ce n'est pas tellement le seul qu'elle possède, puisqu'elle est capable de voir/communiquer avec Riley, sa jeune sœur décédée lors de cet accident. C'est un aspect de l'histoire qui a su beaucoup me plaire. Bien qu'au fil des pages, Riley se fait de plus en plus absente.
Pour la suite des éléments fantastiques, nous allons rencontrer ce que l'auteur a choisi d'appeler les 'Immortels', qui sont des êtres qui vivent depuis de nombreuses années. Ces derniers possèdent des capacités hors du commun et gravitent autour d'une histoire de réincarnation et de notre héroïne. Une idée assez sympathique et avec laquelle on arrive à nous brouiller un petit peu. Je reconnais qu'à un moment donné, j'avais un peu le même ressenti qu'Ever : celui de me retrouver avec des vampires (encore). Mais loin de là. Je dois d'ailleurs dire que j'ai préféré les Immortels, et de loin. On notera malgré tout que ces éléments arrivent relativement tard dans ce premier opus, je m'étais attendu à tout autre chose.

Ever était une jeune adolescente normale et assez populaire. Puis il y eut l'Accident et plus rien ne fut pareil. Elle fut contrainte de déménager et à commencer peu à peu à se renfermer sur elle-même. D'une part, car elle ne souhaitait plus faire partie des 'IN' du lycée et de l'autre à cause de son don assez difficile à canaliser. C'est une jeune adolescente blessée par son passé et qui vit beaucoup dans celui-ci. Les événements et révélations de ce premier opus vont l'aider à accepter la situation et à rebondir pour aller de l'avant. Sa romance avec Damen y sera pour beaucoup. Finalement, au fil des pages, elle deviendra une jeune fille plus ouverte et prête à tout pour garder un certain équilibre dans sa vie, malgré les fragilités qu'on lui connait.
Damen m'a beaucoup fait penser à l'adolescent type que l'on retrouve dans ce genre d'histoire : beau, ténébreux et mystérieux qui va se dévoiler au fil des pages. J'ai trouvé assez sympa de découvrir pleins de choses son sujet bien que certaines ne m'aient pas tant surprises que cela. Sa romance avec Ever a su me plaire surtout lorsque s'y est rajouté la notion de réincarnation.
En ce qui concerne les personnages secondaires, on notera plus particulièrement : 
- Riley, petite sœur décédée d'Ever. Un petit bout de femme qui a su beaucoup me faire sourire, mais qui a su également m'intrigué. Je dois dire que cela m'a envie de me plonger dans le spin-off qui lui est consacré.
- Miles et Haven, meilleurs amis d'Ever. Un duo assez sympa bien que cliché. D'un côté le jeune homme gay qui a du mal à se faire accepter et de l'autre l'adolescente qui a du mal à s'identifier. Je pense d'ailleurs que cette dernière va nous réserver d'assez bonnes surprises prochainement car l'histoire a gravité pas mal autour d'elle en plus d'Ever.
- Drina, amie de Damen. enfin en quelque sorte. C'est un personnage qui va donner beaucoup de rythme à l'histoire et nous offrir également son lot de révélation.

Enfin, le style de l'auteur a su me convaincre. Certes, il reste relativement simple et se contente de nous décrire les événements de manière assez concise. Ceci dit, la manière dont l'univers est amené compense assez bien cette simplicité. D'autant plus que l'histoire est assez rythmée par les différents événements qui vont avoir lieu autour de nos personnages. On notera cependant que la fin de ce premier tome se fait d'une manière assez brève cassant un peu le rythme de l'histoire. Je lirai la suite avec grand plaisir.


Un premier tome assez sympa malgré une fin trop brève. Un univers assez intéressant et bien amené malgré une histoire qui parait un peu déjà vu. Des personnages clichés, mais qui nous intriguent et que l'on suit avec plaisir. Un style d'écriture assez simpliste, mais qui fait mouche.

dimanche 15 septembre 2013

La Dernière Flèche - Jérôme Noirez

Titre VF : La Dernière Flèche
Auteur : Jérôme Noirez
Editeurs : Mango, J'ai Lu 
1ère Edition : 2010
Genre : Aventure, Fantasy, Jeunesse
Pages : 317


La fille de Robin des Bois sort de l'ombre... Diane de Loxley est une adolescente belle et farouche, au caractère trempé comme l'acier. Rien d'étonnant quand on est la fille de Robin des Bois. Mais il est difficile d'être l'héritière d'une légende. Diane veut de l'action, Londres va la lui fournir. La cité tentaculaire, pleine de bruits et de fureurs, est contrôlée par de ténébreux démons. Afin de les combattre, la fille de Robin devra s'associer avec le séduisant et mystérieux prince des mendiants, et rassembler les anciens compagnons de Sherwood. Sans compter un allié inattendu, l'ennemi intime de son père, le terrible shérif de Nottingham.


Dans 'La Dernière Flèche', nous allons nous replonger dans l'Angleterre médiévale que l'on connait de part Robin des bois au sein de laquelle nous allons retrouver ce personnage bien des années après la naissance de sa légende. Il est aujourd'hui un père de famille veuf, qui ne vit que pour sa fille : Diane, sur qui va être notre héroïne. 

L'histoire commence avec la fin du voyage de Diane et son père, ralliant les terres de Loxley à Londres afin de rendre visite à Will (neveu et ancien compagnon de Robin). Nous allons découvrir la ville de Londres avec le regard de la jeune demoiselle : une cité grouillante, puante, qui ne ressemble en rien à ce qu'elle a connu jusqu'alors. Mais peu à peu des évènements assez particuliers vont commencé à avoir lieu autour de la demoiselle et son célèbre père.
L'intrigue se met en place peu à peu et nous allons avancer assez rapidement dans l'histoire. Je dois dire que j'étais très curieuse de découvrir ce que l'auteur allait réserver à ses personnages. La preuve, j'ai lu le livre très rapidement. On commence dans un monde plutôt médiéval assez classique au sein duquel on va avoir peu à peu des éléments fantastiques qui vont s'y greffer. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a choisi de nous amener ces éléments : de manière progressive et assez mystérieuse, car au début on a du mal à vraiment cerner ce qu'ils sont. Et ce sont ces éléments qui vont entraîner les mauvaises choses autour de Diane, qui va décider de les contrés car peu à peu tout va vite se mettre à tourner autour d'elle et son père. Une histoire en lien avec Robin et son passé dans sa chère forêt, qui va nous être un peu conté comme un hymne à la nature, tant cette dernière deviendra présente.
Dans ce livre, ce sera également l'occasion de découvrir ce que sont devenus les personnages qui ont accompagné Robin dans sa légende. Si Will est celui qui s'en tirera le mieux, les autres n'auront pas forcément plus de chance. Frère Tuwk sera celui qui nous surprendra le plus (et que l'on retrouvera avec grand plaisir par la suite) alors que Petit Jean sera celui qui aura le plus souffert. La découverte de son histoire m'a assez attristé, je dois le reconnaître. Robin de son côté aura récupéré ses terres et avec elles la vie qu'il a toujours souhaitée et à laquelle on s'attendait. Et n'oublions pas non plus son ennemi de toujours : le Chevalier William de Wendenal ex-Sheriff de Nottingham. Un être qui ne vit que dans la rancoeur et la vengeance... mais pas forcément pour longtemps.

Diane est le personnage central de cette histoire. Fille du très célèbre Robin des bois, elle a vécu dans un foyer assez choyer bien que marqué par le chagrin. C'est un petit bout de femme qui a son caractère et qui en est fière. Je dois dire que c'est une demoiselle qui a su beaucoup me plaire sans compter que derrière son fort caractère, elle nous révèlera un peu ses fragilités et ses regrets. En revanche, il y a un petit détail (bien que mentionner assez souvent) qui m'a un peu chiffonner : l'auteur insiste sur le fait que la jeune fille a ses règles dès de début du livre... ces dernières seront reprises plus tard à plusieurs reprises sans pour autant apporter vraiment quelque chose à l'histoire. Là j'avoue ne pas avoir bien cerner où l'on voulait nous amener, ce que je trouve dommage.
La jeune fille sera 'aidé' dans sa mission par un jeune londonien répondant au nom de Tredekeiles. Assez mystérieux dès le début, il m'a d'entrée de jeu fait penser à une groupie de Robin (il faut dire qu'il l'est un peu quand même). Peu à peu l'on va réellement le découvrir avec son univers et son histoire. C'est un jeune homme agréable au final et qui sera d'une grande aide à notre jeune héroïne.
Autour de ce duo un peu imrpovisé, nous allons rencontrer tout un tas de personnages appartenant à la légende de Robin des bois (comme je l'ai déjà mentionné un peu plus haut), mais aussi des personnages complètement étranges crée de toute pièce. Je ne reviendrais pas davantage sur ces derniers car ils sont vraiment secondaires et n'apportent pas forcément quelque chose dans l'histoire.

Le style de l'auteur a su me convaincre, la preuve en est qu'il m'étais difficile de lâcher ce livre. Si le récit est principalement axé sur le mystère et l'action, on nous plante le décors de manière assez progressive et qui nous intrigue assez par moment. Le vocabulaire utilisé est par moment très spécifique à l'époque ce qui pourrait déstabilisé les plus jeunes lecteurs, mais au final on arrive malgré tout à savoir de quoi l'on parle. Ceci nous permet de mieux nous immerger dans l'histoire et de la vivre pleinement.
La construction des chapitres m'a également bien plu. Elle est principalement centrée sur Diane et dans les 2-3 dernières pages nous allons découvrir certaines scènes du point de vue du Sherif qui nous rédige ses mémoires, nous permettant ainsi de mieux le comprendre.
Enfin, mention spéciale à la couverture de l'ouvrage qui nous retranscrit parfaitement l'ambiance dans laquelle nous allons évoluer (autant celle du grand format que du poche, bien que cette dernière me charme davantage).


Un bonne idée que de reprendre la suite d'une légende bien connu. Un univers captivant. Une héroïne assez agréable malgré des personnages secondaires un peu sous-développés. Un style d'écriture qui charme. Je me suis totalement régalée avec ce titre.

mardi 3 septembre 2013

L'Homme de l'Ombre (Les Fantômes de Maiden-Lane, Tome 4) - Elizabeth Hoyt

Titre VO : Thief of Shadows (Maiden Lane, #4)
Titre VF : L'Homme de l'Ombre (Les Fantômes de Maiden Lane, #4)
Auteur : Elizabeth Hoyt
Éditeur : J'ai Lu pour Elle [Aventures & Passions]
1ère Édition : 2012 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Romance Historique
Pages : 345


1. Troubles Intentions || 2. Troubles Plaisirs || 2.5. Clever John || 3. Désirs Enfouis || 3.5. Scandalous Desire Epilogue || 4. L'Homme de l'Ombre || 5. Le Lord des Ténèbres || 6. Le Duc de Minuit || 6.5. A Maiden Lane Christmas Special || 7. Cher Monstre || 8. Garde du Cœur || 9. Le Lion et la Colombe || 10. Duke of Sin || 10.5. Once upon a Moonlit Night || 11. Duke of Pleasure || 11.5. Once upon a Christmas Eve || 12. Duke of Desire.
Série en cours en VO.


Winter Makepeace, le directeur de l'hospice des enfants trouvés, est un homme au sérieux irréprochable, mais les dames patronnesses du comité de soutien lui reprochent son manque d'expérience des mondanités. Aussi, lady Isabel Beckinhall, jeune veuve pleine d'entrain, est-elle chargée de procéder à son éducation. Sous sa férule, Winter est censé apprendre l'art de la conversation et de la flatterie, afin de solliciter les riches mécènes. Il va apprendre tout autre chose. Et Isabel est loin de se douter que derrière sa façade guindée se cache un tout autre personnage...


'L'Homme de l'Ombre' nous propose de découvrir l'histoire du cadet de la famille Makepeace : Winter. Directeur d'orphelinat le jour, la nuit il n'est autre que le tristement célèbre 'Fantôme de Saint Giles'. Mais suite à ses derniers actes dans le volume précédent, il est devenu l'homme le plus recherché, blessé il est recueillit par Isabel Beckinhall, une jeune veuve patronnesse de l'orphelinat, qui est censé lui apprendre à se comporter en bonne société en sa qualité de directeur.

Ce tome est la suite directe de son prédécesseur puisque nous retrouvons le Fantôme de Saint Giles peu après avoir sauver Mickey le Chameur de la potence. Chose qui n'a pas tellement plu aux autorités. Blessé par ceux qui le recherche, il va croiser la route d'Isabel qui le prendra sous son aile afin de le guérir. Mais le jeune homme tient à son anonymat et préservera son identité le temps de son court séjour chez la veuve.
L'intrigue va alors se découper en deux axes : d'un côté le Winter-directeur et de l'autre le Winter-fantôme. Du premier côté, Winter risquera sa place de directeur au vu de son comportement en société. Du moins, selon certains ladies du comité de soutien. Il va devoir prouver qu'il mérite de conserver cette place et pour cela, on lui attribue un mentor qui va lui apprendre les rudiments de cette société. Au fil des pages, nous allons découvrir la naissance de cette romance entre Isabel. J'ai trouvé cette romance assez bien mise en place, mais qui n'en restera pas moins lié à notre fameux Fantôme. Du côté de ce dernier, il va mener son enquête sur des voleurs de petites filles qui seraient enrôlées de force dans un atelier clandestin. Il n'aura alors qu'un seul objectif : faire tomber ce dernier. Cette seconde partie de l'intrigue m'a bien plu, bien que je me sois doutée de certains éléments, d'autres ont su me surprendre, en bien.
La dernière réplique de Winter dans ce tome est celle qui m'aura le plus scotché et à laquelle je ne m'attendais pas (vu que je n'ai pas lu les résumés des suivants). Elle me donne très envie de me plonger dans la suite.

Côté personnage, nous allons donc suivre Winter, le très strict directeur de l'orphelinat. Ce dernier arrive à le diriger d'une manière correcte. Il s'est assez attaché aux enfants pour qui ils représentent tout. En société, il ne cadre pas vraiment avec l'image que ces derniers attendraient de quelqu'un comme lui. Il faut dire qu'il parait parfois assez distant et peu enclin à se 'vendre' à ses nobles. Mais avant tout, c'est un homme relativement jeune et inexpérimenté pour certaines choses. On le découvrira balbutiant dans sa romance avec Isabel, un aspect assez charmant de sa personnalité qui le recadre un peu dans son petit monde. Lorsqu'il enfile son masque d'Arlequin, là il change du tout au tout, comme s'il se libérait réellement. Je dois avouer que j'ai parfois eu envie de le secouer un petit peu lorsqu'il n'était pas costumé, il faut dire qu'il est beaucoup mieux comme ça. J'ai également bien aimé en découvrir un peu sur son apprentissage, bien que j'aurai aimé en savoir encore un peu plus.
Isabel, de son côté, est une jeune veuve absolument charmante. Elle s'attachera profondément à Winter sans se rendre réellement compte de ses sentiments. Elle arrivera néanmoins à ne pas se faire abuser par le Fantôme en découvrant son identité assez tôt, mais en le cachant plutôt bien. C'est d'ailleurs ce petit secret qui va lui permettre de mieux cerner ses sentiments. Isabel est un personnage qui m'a beaucoup plu dans son ensemble, elle est prête à tout pour sauver Winter (que ce soit sa place de directeur ou sa vie) mais elle connait aussi ses limites.
En ce qui concerne les personnages secondaires, on retiendra principalement deux des enfants de l'orphelinat :
- Joseph Tinox, l'aîné des garçons et celui auquel Winter s'est le plus attaché. Leur relation presque de filiation m'a beaucoup plu. Winter n'hésitant pas à se sacrifier pour son bien, même si l'adolescent ne le comprendra pas d'entrée de jeu.
- Pilar/Peach, nouvelle arrivée dans l'orphelinat. C'est grâce à elle que se lèvera une grande partie du voile sur l'histoire de l'atelier clandestin. C'est une jeune demoiselle bléssée par toute cette histoire, craignant de beaucoup les adultes. C'est au contact des autres enfants, et surtout de celui cité précédemment qu'elle s'ouvrira un peu mieux aux autres.

Le style d'écriture de l'auteur a su encore une fois me transporte auprès de ses personnages. On suit l'histoire en alternant les points de vue d'Isabel et Winter, donnant ainsi un certain rythme à cette dernière. Les évènements défilent à grande vitesse et l'on se retrouve pris dans l'histoire au point de vouloir vite connaître son dénouement, bien qu'en lui-même il y aura une seule réelle surprise.
Comme toujours, on retrouve en ouverture de chapitre une petite histoire qui nous sert de fil rouge. Ici, il s'agit de celle du Fantôme de Saint-Giles, le vrai. Une très jolie histoire sur ce personnage, très touchante.


Retour dans un univers que j'aime beaucoup. Une double intrigue captivante. Un couple principal qui plait. Une fin qui surprend. Un style toujours aussi accrocheur.