mardi 20 mars 2012

Envoûtement (Envoûtement, Tome 1) - Carrie Jones

Titre VO : Need (Need Pixies, #1)
Titre VF : Envoûtement (Envoûtement, #1)
Auteur : Carrie Jones
Éditeur : City
1ère Édition : 2008 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Fantastique
Pages : 412


1. Envoûtement || 2. Captive || 3. Emprise || 4. Désolation.
Série complète en 4 Tomes.


Zara collectionne les phobies et les angoisses, comme les autres jeunes filles de son âge collectionnent les bâtons de rouge à lèvres. La vie n'a pas été tendre avec elle et sa mère, incapable de s'occuper d'elle, vient de l'envoyer vivre chez sa grand-mère. Zara espère pouvoir y vivre en sécurité, loin de ses peurs. Pourtant, les froides forêts de la région n'ont rien de rassurant, et d'étranges aventures attendent la jeune fille... Qui est ce garçon qui la suit partout et semble si maléfique ? Heureusement, Nick, un élève de sa classe, veille sur elle, et sa beauté ténébreuse n'est pas le moindre de ses atouts... Mais n'a-t-il pas, lui aussi, de lourds secrets ? Zara ne va pas tarder à découvrir que le danger se cache derrière les apparences... Et que les humains ne sont pas ceux que l'on imagine !


Tout commence par l'arrivée de Zara dans une nouvelle ville. Originaire de Charleston, elle a été envoyée dans le Maine par sa mère afin de vivre auprès de sa grand-mère paternelle, suite au décès de son père qui l'a quelque peu marqué. Qui dit nouvelle ville, dit forcément nouvelle école et nouveaux amis, Zara va donc devoir s'intégrer à cette nouvelle vie... Mais les choses commenceront à devenir étrange lorsque de jeunes adolescent disparaîtront et surtout, qui est l'homme qui la suit ?

Dans le fond, l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, on suit les aventures d'une jeune fille dans une nouvelle région où elle va se retrouver nez-à-nez avec des créatures surnaturelles dont le jeune homme pour qui elle aura le béguin. Ça sent un peu le réchauffé ? Pas faux, il faut dire que la petite mention à 'Twilight' n'est pas trop volé pour une fois. Il y a quelques similitudes entre les deux, mais après ça s'arrête là, et je ne vais pas épiloguer plus que ça sur les ressemblances.

La région du Maine dans laquelle va évoluer la demoiselle est peuplé de créatures surnaturelles dont deux types vont être exploité dans ce premier opus. Les uns sont assez classique et les autres sont assez originaux, mais dans les deux cas, ils sont très bien construits à savoir les garous et les lutins. 
Les premiers s'apparentent plus à des métamorphe puisqu'ils sont capables de prendre l'apparence d'un animal et pas nécessairement un loup. On retrouvera entre autre un aigle, un ours, un tigre et un loup, dans le groupe de personnage que nous allons découvrir dans ce premier volume.
Les lutins quand à eux sont une espèce un peu plus intrigante. Tout d'abord, j'ai trouvé assez original de les utiliser. C'est assez rare qu'on les retrouve dans ce genre de littérature ou du moins qu'ils soient autant mis en avant. Ils font parti du petit peuple et plus particulièrement de la cour Unseelie. Ils sont eux mêmes constitué en une petite cour dirigé par un roi. En revanche, ce dernier n'obtient réellement son pouvoir que lorsqu'il trouve sa reine et la transforme (en l'embrassant), faute de quoi il s'acharnera sur de simples mortels afin de se nourrir de leur sang. Il m'ont un peu fait pensé à des vampires sur le coup, mais je les ai trouvé beaucoup plus intéressant et originaux malgré ces ressemblances. 
Bien sur, tout ne nous est pas révélé d'entrée de jeu que soit soit pour les lutins comme les garous, nous découvrons ceci en suivant notre héroïne qui a du mal à accepter leur existence. Elle s'y fera au bout d'un moment, mais plus par résignation qu'autre chose.

Comme l'on se doute les disparitions sont lié à ces fameux lutins, Zara et sa bande sont bien décidé à lever le voile sur ces mystères. Et je dois dire que cette petite intrigue se révèle pleine de surprise. On en apprend beaucoup sur les peuples du livres (forces, faiblesses, coutumes) et nos personnages sont très ingénieux pour contrer tout cela. La résolution finale de l'intrigue m'a plu et correspondait assez à ce que je m'attendais tout en restant assez logique voire réaliste.

Côté personnage, nous suivons donc Zara, une adolescente normale qui porte encore le deuil de son père. Il faut dire qu'elle l'a vu mourir devant elle, en se retrouver impuissante pour l'aider, elle qui soutient Amesty Internationnal à fond. Mais elle a également une autre particularité : c'est une grande phobique. Mais attention pas avec des peur classiques mais plutôt des peurs rares comme celle des aurores boréales. Arrivée dans une nouvelle ville, nous allons la suivre dans son intégration dans une nouvelle école, qui se passe assez facilement, il faut le dire. Ainsi, elle pourra compter sur eux dans ses aventures, sans oublier sa chère grand-mère. Bien sur que serais une histoire avec une adolescente en héroïne si il n'étais pas question de ses histoires de cœur. Dans le fond, elle restera sans surprise quand à l'identité du futur élu, mais je suis curieuse de voir comment leur relation va évoluer.
Concernant les personnages secondaire, nous retrouvons : 
- Issie, la première amie que se fera Zara. Une jeune fille complètement excentrique mais très terre à terre et qui n'hésitera pas à aider sa camarade dès lors que la situation deviendra de plus en plus étrange.
- Devyn, le second ami que se fera Zara. Très proche d'Issie, il est cloué dans un fauteuil roulant suite à un accident qui l'a paralysé. C'est un personnage très riche en savoir qui sera d'une grande aide à l'ensemble du groupe et même plus qu'on ne le croit dans les derniers chapitres.
- Nick, le beau garçon du lycée. Si au départ, il se montrera assez froid avec la jeune fille, cela n'en sera rien. C'est un ami d'enfance de Devyn qui se sent extrêmement responsable de l'accident de Devyn et l'aidera énormément. Comme le dit Zara, c'est un jeune homme qui a le syndrome du héros et ce même le lecteur s'en rend compte, mais ce n'est pas pour rien lorsqu'on le découvre réellement.
- Megan, la pimbêche du lycée. Un personnage assez cliché des lycéenne américaine. Sexy, belle, intelligente et fière de l'être, elle rabaissera Megan à de nombreuses reprises, et d'ailleurs notre héroïne le lui rendra bien.
- Betty, la grand-mère paternelle de Zara. Même si elles ne sont pas liées par le sang (son fils était le beau-père de Zara), elles s'adore et une vrai relation de complicité s'est liée entre elles. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Betty est une grand-mère moderne qui malgré son âge avancée travaille à sauver des vies en tant qu'ambulancière. Respect !

Enfin, le style de l'auteur est très agréable à lire. Assez simple, les pages défilent à vitesse grand V, il faut dire que les descriptions qui ponctuent le livre en sont pas nombreuses, mais nous permettent de bien nous immiscer dans l'histoire. L'intrigue est très bien menée que ce sont tant au niveau de l'histoire des disparitions des garçons que sur l'univers dans lequel elle évolue. Je suis assez curieuse de voir comment les choses vont tourner dans les prochains volumes, à plus forte raison lorsqu'on sent que ce premier volume aurait pu se suffire à lui-même.
Mention spéciale au passage aux en-têtes de chapitres qui représentent les phobies de Zara avec le nom de la phobie et son explication, le tout en lien avec le chapitre en lui-même.


Une histoire très intéressante avec des créatures à la fois classique et bien originale. Les peuples mis en avant sont assez bien exploité et les révélations pleuvent dans les dernières pages. Beaucoup de surprises dans l'histoire pour notre plus grand plaisir. Des personnages bien exploités et riche dont on a hâte de connaitre la suite des aventures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire