vendredi 16 mars 2012

J'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré) - Adam Selzer

Titre VO : I kissed a zombie, and I like it
Titre VF : J'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré)
Auteur : Adam Selzer
Éditeur : Albin Michel Wiz
1ère Édition : 2010 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Jeunesse, Romance, Fantastique
Pages : 227


Alley accable de sarcasmes les filles qui rêvent de sortir avec des vampires, zombies et autres loups-garous. Elle, elle n’est pas comme ça. La preuve, elle sort avec l’irrésistible Doug, chanteur dans un groupe de rock. D’accord, elle ne le voit que le soir, d’accord, il boit un sirop bizarre toutes les quatre heures à cause d’une étrange maladie, mais qu’importe, elle est amoureuse. Lorsqu’elle découvre que c’est un zombie, elle est furieuse. Car sortir avec un garçon déjà mort pose de nombreux problèmes…


Alley, de son vrai nom Algonquin, est une adolescente pratiquement ordinaire : membre du journal de son lycée, elle passe son temps à critiquer les demoiselles de son âge qui tombent en pâmoison devant les morts-vivants, et plus particulièrement les vampires. En tout cas une chose est sure : jamais au grand jamais elle ne tombera amoureuse d'une de ces créatures. Lorsqu'elle fait la connaissance de Doug lors d'un concert qu'elle était allée couvrir pour le journal, elle va bien vite réviser son jugement...

L'histoire se découpe en 2 parties bien distinctes, l'une avant que Alley découvre la vrai nature de Doug et l'autre après. Je précise que je ne spoile pas du tout quoi que ce soit de l'histoire, le titre le fait de lui même. Dans la première partie, Alley découvre peu à peu les petites particularités du jeune homme : il porte toujours les mêmes vêtements chic, il a un teint plutôt cireux, il est obligé de boire une étrange mixture toute les 4h et sa voix se fatigue très vite. Avec tout ces indices, la demoiselle essai de mieux cerner le personnage qui l'attire en élaborant des théorie parfois farfelues. Le lecteur en revanche, puisqu'il est déjà au courant, arrive à mettre bout à bout chacun des éléments et à leur trouver une logique, bien avant l'héroïne. Je trouve ça un peu dommage que l'on ai pas la surprise nous-même de le découvrir.
La seconde partie, où Alley a enfin compris que Doug est un zombie, se concentre en premier lieu sur l'histoire d'amour de notre petit couple à proprement parler. Mais cette dernière ne sera pas forcément de tout repos car des évènements étranges vont se succéder et plus particulièrement par des attaques de zombies, des vrais cette fois-ci : des moches qui pue et qui veulent manger du cerveau. S'y mêleront également le clan de vampire local. Et au milieu de tout ça, entre deux admirations de Doug, Alley aura quand même envie de savoir ce qu'il se passe réellement. Une seconde partie un peu plus dynamique qui arrive à nous tenir en haleine jusqu'au bout et je l'avoue, la résolution m'a surprise.

Concernant les créatures qui sont présentes dans le livre, on retrouve principalement les vampires et les zombies. Les premiers sont relativement classique dans le fond, et allez savoir pourquoi le fait qu'ils sortent en plein jour ne m'a absolument pas choqué outre mesure. Il faut dire que maintenant, ils en sont quasiment tous capables. Après, ils boivent toujours du sang et sont totalement irrésistible pour les humaines qui tombent entre leurs mains.
Pour les zombies, qui sont le plus mis en avant. Il y a le zombie bouffeur de cervelle classique, qui sort de sa tombe et qui a une faim de loup. Et d'un autre côté, il y a Doug, le zombie qui a gardé son humanité. L'idée qu'il doit prendre une sorte de potion pour se maintenant en bon état m'a complètement convaincue, tout comme la faculté selon laquelle un mort ne peut aller dans la tombe d'un autre (ce qui inclus également les vampires).
Au travers de ces deux types de créatures et des relations qu'ils entretiennent avec les humains, l'auteur met un peu en avant l'interrogation de jusqu'où on est prêt à aller par amour. Michelle veut absolument mourir pour passer l'éternité avec son vampire, alors qu'Alley hésite à passer le pas pour rester avec Doug, car il faut dire que la transformation n'est pas sans conséquences.

Côté personnage, nous suivons donc Alley notre adolescente lambda. Son vrai prénom en revanche m'a complètement intrigué et semblé un peu étrange. Certes on comprend toute la logique dans l'histoire, mais sérieusement, donner le nom d'une tribu indienne à un personnage ça a vraiment un intérêt ? Autant, si l'on nous parlait d'une éventuel héritage génétique de ce côté-là je veux bien, mais là... que nenni ! Malgré tout, dans l'ensemble, la demoiselle est un personnage assez sympathique, loin des adolescentes amoureuses transies, j'ai pris beaucoup de plaisir à la voir critiquer ses congénères à la manière d'une petite Gossip Girl. En revanche, elle m'a un peu déçue une fois sa relation avec Doug vraiment engagée. Elle qui jurait qu'elle ne tomberais jamais amoureuse d'un mort et qu'elle irai dans tout les cas faire l'université ailleurs, elle change bien vite de crèmerie. Une résignation rapide qui a fait baisser la jeune fille dans mon estime.
Doug est un personnage très mystérieux, du moins pour les personnages de l'histoire. En effet, le lecteur est au courant de sa véritable nature avant même la première page du livre. S'il reste très terre à terre dans l'ensemble, il se révèlera bien vite plein de surprise dans les dernières pages du livre.
Les autres membres du journal de l'école sont assez sympathique même s'ils n'apparaîtront que dans la première partie de l'histoire. Ils semblent un peu plus au courant que notre jeune héroïne quand à son nouvel amour et feront ce qu'ils peuvent pour lui ouvrir les yeux. Malgré tout, je trouve ça assez dommage qu'on ne les voit plus par la suite. Il en ira de même pour les autres élèves de l'école aussi bien les humains que les vampires.

Le style de l'auteur est assez simple et facile à lire. On entre sans trop de difficulté dans l'histoire et l'on prend beaucoup de plaisir à suivre les personnages. Le récit est très dynamique et ne comporte pas trop de description, juste le minimum pour nous donner une vague idée de ce qui nous entoure.


Une histoire d'amour atypique mais qui reste sans grande surprise dans le fond pour le lecteur. L'univers crée par l'auteur reste assez classique dans le fond et les personnages également.  Néanmoins, on restera un peu déçu par la facilité avec laquelle l'héroïne retourne sa veste envers ses convictions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire