mercredi 15 février 2012

La Reine Noire (Atlantis, Tome 2) - Christine & Madeleine Féret-Fleury

Titre VF : La Reine Noire (Atlantis, #2)
Auteur : Christine Féret-Fleury & Madeleine Féret-Fleury
1ère Edition : 2009
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 330

Série Complète en 3 Tomes.


Adel a découvert la Porte qui donne accès à l'Atlantide, le continent perdu. Dans la cité de Poséidon, elle est accueillie par un homme qui ressemble étrangement à son père défunt : le roi Atlas. Bouleversée, la jeune fille apprend que l'univers des Atlantes se nourrit jour après jour d'une réalité parallèle : chacun de ses habitants est le double d'un être humain. Si Atlas est le sosie du professeur Pullman, Léda, sa fille, ressemble trait pour trait à Adel. Or Léda a été enlevée par la Reine Noire, qui grâce à elle pourrait régner sans partage sur les Dix Royaumes... Une seule personne est désormais en mesure de sauver ce monde : Adel ! Le combat sera d'autant plus difficile qu'elle devra affronter Léda, son double... Âme damnée... ou âme sœur ?


Si j'avais été relativement déçue par la fin du premier volet où je m'attendais à découvrir l'Atlantide en elle-même, j'ai été totalement comblée par ce second volume. La jeune Adel, accompagnée de Sven et Aelin passent enfin la porte de l'Atlantide et se retrouve propulsée dans cet univers parallèle au leur où la demoiselle découvre que Atlas, le Roi, n'est autre que le double de son père. Ce dernier leur apprend que sa fille unique Léda a été enlevée par la Reine Noire, qui ne souhaite qu'une chose : avoir l'ensemble des îles sous sa coupe. Mais c'est dans compter sur la prophétie des porteurs des Armes de l'Etoile qui vont venir contrecarrer ses plans...

Dans l'ensemble, l'histoire de ce volume est assez agréable et nous fait enfin découvrir l'île en elle-même. Son environnement semble s'être figée dans un univers médiéval. L'île est partagée entre plusieurs souverains qui vivent en paix malgré les disparitions de certains d'entre eux. Un univers relativement bien construit et logique. On y trouve de nombreuses références à la mythologie grecque qui sont bien exploitées, principalement au niveau des créatures que l'on peut y rencontré, mais également par le biais de certains personnages.
Nos personnages principaux partent en voyage pour sauver la jeune princesse et vont donc traverser quelques contrées afin de parvenir à destination, en Malandria. C'est l'occasion pour nous de découvrir d'autre régions et d'autres peuples de l'Atlantide où le groupe de personnages que nous suivons vont se retrouver confrontés à de sérieux problèmes, mais dont ils arriveront toujours à se sortir... un peu trop facilement d'ailleurs. Certes, on se trouve dans un roman jeunesse mais j'ai trouvé ça un petit peu trop exagéré.
Dans les derniers chapitres, Adel et Léda vont se retrouver plus liées qu'on ne le pense mais un tout petit peu trop car viendra quelques instant où l'on aura du mal à savoir auprès de quelle demoiselle on se trouve tant elles se ressemblent.

Côté personnage, nous retrouvons Adel, la jeune orpheline qui découvre qu'elle est l'une des élues de la prophétie. En soi, ce n'est pas une grande surprise, malgré tout elle fera preuve d'une force de caractère à toute épreuve pour parvenir à se tirer de toutes les situations dans lesquelles elle se trouvera. Elle restera néanmoins une demoiselle fragile émotionnellement, comme le prouvera la fin du combat contre les Addanc qui l'aura plus touché qu'on ne le pense. Parallèlement à ses aventures, il y a celles de Léda, son double, prisonnière de la Reine Noire qui malgré les sortilèges dont elle sera victime parviendra à redevenir elle-même et aider son double.
Aelin, la petite lutine sera une véritable bouffée d'air frais au cœur de cette aventure. Toujours le petit pour pour rire ou bien la petite pique qui touche là où se fait réellement mal. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécier au fil de l'histoire bien que par moment on ait la sensation qu'elle passe un peu à la trappe.
Sven quant à lui joue un peu le rôle du chevalier servant pour la belle demoiselle tout en passant un peu pour le simplet de l'histoire ce qui, il faut le dire, il n'est pas réellement.

Enfin, le style d'écriture est assez agréable à lire dans l'ensemble. Assez simple certes mais bourré de références mythologique qui sont expliqués au fil des pages pour une immersion totale dans l'univers des auteurs. Le seul bémol que l'on peu y retrouver est que par moment on a du mal à s'y retrouver quand au personnage que l'on suit. Mais dans l'ensemble, cela ne gâche pas tant que cela la lecture du livre puisque ce ne sont que de rares passages.


Une suite qui comble les attentes, un univers bien développé et qui nous permet de découvrir encore un peu plus la mythologie grecque. Une histoire assez agréable bien que les facilité avec laquelle les personnages parviennent à leur fins sont un peu trop énorme, jeunesse oui mais cela n'excuse pas tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire