mardi 24 août 2010

Sacrées Sorcières - Roald Dahl

Titre VO : The Witches
Titre VF : Sacrées Sorcières
Auteur : Roald Dahl
Editeur : Folio Junior
1ère Edition : 1983 (VO) - 1984 (VF)
Genre : Comédie, Fantastique, Jeunesse
Pages : 225


Ce livre n'est pas un conte de fées, mais une histoire de vraies sorcières. Vous n'y trouverez ni stupides chapeaux noirs, ni balais volants. La vérité est beaucoup plus épouvantable. Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire. En fait, elles ressemblent à n'importe qui. Il faut savoir qu’une sorcière peut très bien être votre voisine ou la meilleure amie de votre mère et si on ajoute à cela qu’elle passe son temps à dresser les plans les plus démoniaques pour attirer les enfants dans ses filets, il y a de quoi se méfier et vous comprenez pourquoi ce livre vous est indispensable !


Cela faisait quelques temps déjà que j'avais envie de me lire un nouveau roman de Dahl, aussi me suis-je laisser tenter par ce titre à la médiathèque. J'ai beaucoup apprécier ce livre. On y retrouve la griffe de l'auteur avec une bonne dose d'humour, une écriture fluide et simple, sans oublier un soupçon de magie pour pimenter le tout.
Je me suis bien amusée à lire la description de ces drôles de femmes (pieds carrés sans orteil, chauve, mains griffus etc...). Nous suivons les aventures de notre narrateur haut comme trois pommes, qui après s'être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, se retrouvera changé en rongeur. Sa relation avec sa grand-mère est d'ailleurs assez touchante, assez normal puisqu'il s'agit de la dernière personne qu'il lui reste au monde.
J'ai trouvé en revanche assez dommage le personnage de la Magnanimissime Sorcière, et surtout ce trip avec son masque, honnêtement avec les yeux de enfants ça doit faire flipper.
D'après les infos que j'ai pu voir, il y aurait un film qui aurait été adapté de ce roman, j'espère pouvoir y mettre la main dessus un de ces quatre.


L'humour et l'imagination de Roald Dahl ne cesse de nous surprendre. Attention, à votre entourage et méfiez-vous des sorcières.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire