mardi 3 août 2010

La Mort des Nations (Le Lion de Macédoine, Tome 2) - David Gemmell

Titre VO : Lion of Macedon (Greek, #1). 
Titre VF : La Mort des Nations (Le Lion de Macédoine, #2)
Auteur : David Gemmell
Editeur : Mnémos, Folio SF 
1ère Edition : 1991 (VO) - 2002 (VF)
Genre : Fantasy, Historique
Pages : 341

Note sur la Tomaison : En VO, la série est divisée en 2 volumes, alors qu'en France selon les éditeurs elle est divisée en 2 (Intégrale Grand Format Mnémos), 3 (Grand Format Mnémos) ou 4 (Folio SF) livres.


Série complète en 4 Tomes.


La ville de Thèbes est parvenue  à vaincre l'envahisseur venu de Sparte, défaisant ses armées lors de la sanglante bataille de Leuctres. Peu à peu, conquête après conquête, la cité a recouvré sa puissance d'antan et Parménion, le mercenaire spartiate, la Mort des Nations y coule des jours paisibles.
Mais le destin, inexorablement, tisse ses fils. Et au prix du sang, Parménion accompagnera Philippe, le jeune prince de Macédoine en exil à Thèbes, jusqu'à son trône légitime. Ensemble, ils devront lutter pour protéger le royaume des menaces humaines... et surnaturelles.


On plonge une nouvelle fois dans la Grèce Antique, environ 8 ans après les évènements du tome précédent. Parménion coule désormais une vie tranquille à Thèbes avec Thétis, l'ex-prêtresse d'Aphrodite, et Mothac, son ami Thébain. Mais là encore tout va basculer. La prophétie revient le hanter et le pousse à tout quitter pour rejoindre le jeune Philippe, autour de qui l'histoire de ce tome va beaucoup plus graviter (mais on en oubliera pas Parménion, car après tout c'est lui le héros de ce cycle).
Contrairement à son prédécesseur, le temps passe extrêmement rapidement dans ce tome-là : près de 20 années s'écoulent entre les premières et les dernières pages. On y découvre de nouveaux personnages qui vont devenir peu à peu récurrent pour la suite et qui seront des éléments clés de cette histoire : Olympias et sa suivante Phèdre, l'intrigant magus Aristote, l'assassin Attalus, le soldat Théoparlis et surtout le tout petit Alexandre. Ce dernier étant celui qui apparaît le plus tard est la clé de toute cette histoire. Nous suivons également ici, l'apprentissage de Dérae auprès de la prêtresse Tamis qui voit en elle son successeur. Malgré tout, on brûle d'impatience à la lecture de voir si un jour Parménion et Dérae se retrouveront afin de voir ce qu'il se passerait entre eux. La magie devient donc de plus en plus présente au cours de ce tome grâce à notre duo féminin (qui bien que retiré, est amené à jouer un rôle important) et à plus forte raison lors du combat final dans l'Hadès, qui je l'avoue a été mon passage préféré dans ce volume.
Le volume s'étalant sur plusieurs années, la prophétie se profile peu à peu avec l'arrivée du Dieu Noir qui est toute proche (ou plutôt la conception de son corps si on veut plus rentré dans les détail). Nos personnages vont devoir redoubler de prudence si ils ne veulent pas que le pire se produise, même si pour cela ils devront aller chercher l'âme d'un enfant à naître eu plus profond des Enfers.
La plume de Gemmell nous dépeint encore une histoire pleine de rebondissement et de surprise qui nous tient en haleine jusqu'à la fermeture de ce livre.
Au final, un livre captivant pour poursuivre cette série, mais pas au point qu'il soit un coup de coeur (mon préféré étant pour le moment le tome 3).

Une suite dans la lignée du premier tome plus rapide au niveau de l'histoire mais qui ne fait que préparer le décor pour la bataille finale qui s'annonce exceptionnelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire