mercredi 16 mai 2012

Le Chaperon Rouge - Sarah Blakley-Cartwright

Titre VO : Red Riding Hood
Titre VF : Le Chaperon Rouge
Auteur : Sarah Blakley-Cartwright
Editeur : Michel Lafon
1ère Edition : 2011 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantastique, Adaptation
Pages : 343

ADAPTATION - Film : Le Chaperon Rouge (2011).


Le village de Daggerhorn semble sommeiller au creux de la vallée. Depuis des générations, le Loup qui menace sa tranquillité est tenu à l’écart grâce à un sacrifice mensuel. Mais aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri. Et la peur rôde… Depuis la mort de sa sœur, la plus douce des jeunes filles, Valérie est inconsolable. Henry, le superbe fils du forgeron, tente de gagner ses faveurs, mais le cœur indompté de la belle bat pour un autre garçon : Peter, le bûcheron exclu du groupe, qui lui offre des escapades palpitantes loin du cocon familial. Un beau jour, un chasseur de loups de passage dans la région fait une terrible révélation qui provoque la stupeur des villageois : la Bête qui les terrorise depuis des années vit parmi eux. Tout le monde devient suspect. Bientôt, on comprend que seule Valérie peut entendre la voix du Loup. Et celui-ci exige qu’elle le rejoigne avant que le sang coule… et que tous ceux qu’elle aime disparaissent.


Cela faisait un petit moment que ce livre traînait dans ma PAL et je me suis enfin décidée à l'en faire sortir. Malgré tout après cette lecture je reste quand même assez sceptique sur certains points. Je pense qu'un de ces jours j'en profiterais pour regarder l'adaptation ciné histoire de voir si j'en aurai le même ressenti.

Dans cette histoire nous avons une réécriture du conte du petit Chaperon Rouge dans une version un peu plus sombre. Nous allons suivre les aventures de la jeune Valérie, une villageoise lambda. Proche de sa sœur, Lucie, qui au niveau caractère est pratiquement son opposé complet. Mais dans le village où vivent les deux sœurs plane la menace du loup auquel les habitants doivent sacrifier régulièrement un bête de leurs troupeaux. Mais voila que lors de la dernière moisson, la créature s'en prend à Lucie qui est retrouvée morte. C'est le début d'une longue série et surtout de l'envie des villageois de se débarrasser de la créature.

L'idée de base d'un loup qui terrorise les villageois m'a assez plu dans l'ensemble. Malgré tout, j'ai quand même eu un petit manque d'information à ce sujet. On ne sait pas trop comment tout à commencer. Si l'on nous explique la situation du village au moment où nous arrivons, les informations antérieures m'ont un peu fait défaut. 
L'ambiance est relativement bien réussie même si je m'attendais à un début d'histoire totalement différents. Tout commence par une scène d'enfance de Valérie puis on bascule des années plus tard à l'occasion de la moisson. Moisson qui d'ailleurs va prendre une place très importante dans l'histoire, trop à mon gout au point que l'on oublie un peu que ce n'est pas là et dans les amourettes des demoiselles de Daggerhorn que se trouve le plus important. Il faudra attendre la fin de la moisson et plus précisément la mort de Lucie pour que les choses tourne enfin.

C'est à partir de ce moment que j'ai vraiment bien accroché à l'histoire. La chasse au loup commence alors et on découvre un peu mieux la façon dont les villageois, et les prêtres surtout, perçoivent la créature. C'est également à ce moment-là que sa présence se fera plus concrète et plus réelle. On nous apprend alors que la créature n'est pas véritablement un loup mais en réalité un loup-garou qui n'est autre que l'un des villageois. Ainsi naît une relation assez méfiante entre les villageois eux-même qui soupçonnent tout ceux qui l'entoure d'être le coupable, y comprit les membres de sa propre famille. Au fil des pages le lecture s'amuse à essayer de deviner la véritable identité de la créature jusqu'à la dernière page... où RIEN ne nous est révélée. Oui oui, vous avez bien lu, une fois que nous tournons la 343ème et dernière page, nous ne savons toujours pas qui est le loup. Là autant le dire, j'ai été complètement déçue par le livre et j'étais prête à bien le descendre dans ma chronique. Oui mais voila, juste après on nous parle de la fin de l'histoire et du site internet de l'éditeur. Piquée par ma curiosité, je suis allée y jeter un œil et en farfouillant bien j'ai découvert que le véritable dernier chapitre s'y trouvait avec la véritable conclusion de l'histoire. Du coup, le livre est un peu remonte dans mon estime. Mais je me pose la question du choix éditorial de ne pas mettre ce chapitre dans le livre, dans le fond ça apporte quoi ?

Nous suivons donc tout les événements que j'ai cité au dessus du point de vue de Valérie, mais il n'y a pas que cela. Nous avons aussi droit à ses préoccupations amoureuses entre Henry et Peter son cœur balance. Autant je n'ai rien contre les romances, autant ici cela m'a un peu ennuyé. A vrai dire, cela m'est même passé carrément au dessus. On se sent plus emporté par la recherche de l'identité du loup que par cette romance triangulaire dont au final il n'y aura pas une grande surprise.

Valérie est une demoiselle assez sympathique qui ne ressemble en rien à ses compagne. Plutôt garçon manquée courageuse et audacieuse, elle est dynamique et pleine de vitalité. Mais lorsqu'il sera question de ses histoires de cœur, elle redeviendra une damoiselle basique ne sachant qui choisir. Sa relation avec le loup est assez étrange et nous intrigue beaucoup puisqu'elle est la seule qui arrive à communiquer avec lui, ce qui titille notre curiosité.
Les deux tourtereaux qui gravitent autour de la demoiselle dans le fond se ressemblent assez. Courageux et fiers de leurs sentiments, ils souhaitent par dessous tout préserver la jeune fille de ce qu'il se passe. Henry, fils du riche forgeron, est le fiancé de Valérie pour des raisons qui nous seront révélés plus tard est le plus chaleureux et le plus protecteur des deux, c'est du moins la sensation que j'en ai eu. Peter, lui est un peu plus froid et distant comme s'il souhaitait que la demoiselle ne s'attache pas à lui. Cependant, beaucoup de mystère plane autour du personnage ce notamment lié à des événements qui se seraient passé durant leur enfance, mais cela on ne nous le révèle pas complètement à mesure que l'on avance dans le livre.

Le style de l'auteur est assez dynamique dans l'ensemble, peut-être même un peu trop. A plusieurs reprise, j'ai eu la sensation qu'il manquait des liens entre certains éléments de l'histoire, comme si j'avais carrément raté un épisode. L'atmosphère mystérieuse qui plane tout autour de l'histoire est dans l'ensemble assez bien faite, mais au final il nous manque certains éléments qui reste en suspend une fois notre lecture achevé (et ce qu'on ai lu le chapitre final sur le site éditeur ou pas).


Une lecture divertissante dans l'ensemble mais qui souffre quand même de quelques raté au niveau de l'histoire qui au final donne la sensation d'un manque. Je pense que si l'auteur avais pris un peu plus de temps pour travailler son roman, on aurai pu avoir quelque chose de plus intéressant.
Enfin, un choix éditorial qui laisse dubitatif quand à la publication du chapitre final et qui peut laisser un très mauvais souvenir au lecteur qui ne va pas plus loin que le livre objet...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire