vendredi 26 octobre 2012

Une Place à Prendre - J. K. Rowling

Titre VO : The Casual Vacancy
Titre VF : Une Place à Prendre
Auteur : J.K. Rowling
Éditeur : Grasset, Le Livre de Poche 
1ère Édition : 2012 (VO) - 2012 (VF)
Genre : Comédie
Pages : 682


ADAPTATION - Série TV : The Casual Vacancy (1 Saison).


Bienvenue à Pagford, une petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.


Dernier roman en date de J.K. Rowling (la très célèbre maman d'Harry Potter), très attendu par les fans ce titre a fait parler de lui bien avant sa sorti mais aussi au moment de son arrivée dans les librairies. Il faut dire que ce titre est radicalement différent de l'univers au travers lequel nous avons fait la connaissance de la romancière. Ce qui lui a valu son lot de chronique négative (et même par des gens qui ne l'ont pas lu, ça en revanche j'arrive pas à cerner le concept... et je trouve ça totalement injustifié).

Direction la petite commune de Pagford en Angleterre, une petite bourgade charmante comme tout. Nous allons nous immiscer dans la vie d'une petite famille, les Fairbrother, une soir comme les autres. Oui mais voila, ce soir Barry Fairbrother va mourir d'un anévrisme en se rendant au restaurant avec son épouse. Mais ce n'est pas tellement la mort de ce personnage qui va nous intéresser mais plutôt tout ce qu'elle va changer dans la vie de la petite bourgade.
En effet, d'un chapitre à l'autre nous allons être amenés à suivre certains personnages de ce village. Des personnages au passés et présents relativement différents voire opposés. Des personnages aux caractères et ambitions différentes. Des personnages de tout âges, tout sexes et de tout horizons. De ce fait, l'auteur nous offre toute une panoplie de personnages assez riche que nous allons découvrir au fil des pages et des chapitres. Je dois avouer que j'ai eu quelques difficultés dès le début de l'ouvrage. Il m'est arrivé à certaines reprises de me demander où je me trouvais dans Pagford et qui était les personnages avec qui j’évoluai dans le chapitre en cours. Mais une fois que l'on est bien entré dans le livre, on s'y retrouve parfaitement et l'on a hâte de découvrir les ressenti de certains personnages au vu des évènements qui défilent.

L'intrigue principale gravite donc autour de la mort de Barry Fairbrother et de ses conséquences dans la communauté. Nous allons découvrir qu'il y était très investi et n'étais pas étranger à de nombreuses personnes. Sa disparition va mettre en exergue les différentes tensions voire même petites guerres qui se déroulent au sein de ce petit village. Le fil conducteur principal sera le poste vacant (occupé par le défunt) au conseil paroissial du village, un poste que beaucoup vise afin de bouter hors de la commune un quartier d'HLM qui techniquement aurait du dépendre de la grande ville 'accolée' : Yarvil.
C'est en avançant au fil des pages que nous allons découvrir un peu mieux la situation et les liens entre Yavril, Pagford et la Cité des Champs, qui est l'élément majeur de la discorde. Une discorde qui va aller se jouer dans différents foyer de la ville et qui nous entraînera dans des situations tantôt amusante tantôt tragique (oui, il faut le dire les dernier chapitres le sont).
Néanmoins, j'ai quand même plus eu l'impression que l'auteur nous racontait la vie d'un village à un instant T plutôt qu'une réelle histoire en elle-même. Ou plutôt des tranches de vie de plusieurs personnages très variés. Et pour moi, c'est surtout ça le gros point noir que je retiens de ce livre. (Alors je sais que certains ont critiqué de façon assez virulente le fait qu'il n'y avait aucun élément fantastique dans le livre et que pour ça il était nul, mais je tiens à leur signaler que c'est depuis bien avant la sorti qu'on savait que ce roman n'aurai aucun élément de magie à l’intérieur. Je trouve ça un peu fort de la part de ces gens-là. *oui oui, j'en ai vu*)

Concernant les personnages, comme je l'ai dit plus haut ils sont assez nombreux et plus ou moins riches dans leur construction. Je ne vais pas tous les passer un par un sinon ma chronique n'en finirai pas tant ils sont nombreux.
Néanmoins, je dois dire que dans l’ensemble je les ai tous appréciés. Certains plus que d'autres. Certains m'ont déçu de part leurs comportement alors que d'autre m'ont beaucoup charmé. Certains réaliseront des actes assez fort afin de faire bouger les choses et je dois dire que ils m'ont assez étonné, et en bien. Au final, je garderais un très bon souvenir de toute cette petite bande.

Le style d'écriture de J.K. Rowling nous transporte encore une fois au sein de ses textes sans aucun souci. On retrouve un petit quelque chose à chaque chapitre qui nous donne envie d'en savoir plus sur la suite des évènements. L'univers qui a été créer autour de la petite ville de Pagford nous est présenté d'une manière assez intéressante de telle sorte que l'on adhère de suite à ce dernier. La découpe de l'ouvrage nous facilite également la lecture et la rendant ainsi beaucoup plus rythmé à mesure que l'on avance. En effet, le titre est découpé en de nombreuses parties, elles-même découpés en de courts chapitres, nous permettant de suivre de manière très rapide les différents protagonistes que nous rencontrons.
Enfin, un petit mot sur la couverture qui divise un peu. Personnellement, j'avais un peu de mal à accrocher au départ mais au final, je trouve qu'elle représente assez bien le livre. Dans le fond, la recherche du remplaçant de Barry n'est que prétexte pour les querelles entre les habitants. Après, j'avoue que le choix des couleurs me laisse assez perplexe.


Un titre assez sympathique dans l'ensemble malgré une profusion de personnages qui peuvent perdre le lecteur et une intrigue plus tranche de vie que histoire elle-même. Dommage que la surmédiatisation du livre tant il était attendu lui ai valu des critiques totalement injustifiés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire