mardi 17 février 2015

A un Fil - Rainbow Rowell

Titre VO : Landline
Titre VF : A un Fil
Auteur : Rainbow Rowell
Editeur : Milady Romance {Roman}
1ère Edition : 2014 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Contemporain
Pages : 413


Georgie McCool sait que son mariage bât de l'aile, et que c'est le cas depuis un long moment. Elle aime toujours son mari, Neal, et Neal l'aime encore, énormément - mais ça paraîtrait presque hors sujet désormais. Peut-être que ça a toujours été hors sujet. Deux jours avant de partir passer Noël dans la famille de Neal à Omaha, Georgie lui annonce qu'elle ne partira pas. Elle écrit pour la télévision, et elle doit travailler sur sa série ; elle doit rester à Los Angeles. Elle sait que ça agacera Neal - Neal est toujours agacé par ce que fait Georgie - mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il prenne leurs filles sous le bras et parte sans elle. Quand son mari et leurs filles partent pour l'aéroport, Georgie se demande si elle a finalement dépassé les bornes. Si elle a tout gâché. Cette nuit, Georgie découvre un moyen de communiquer avec le Neal du passé. Ce n'est pas vraiment comme du voyage dans le temps, mais elle a l'impression d'avoir l'opportunité de sauver leur mariage avant qu'il n'ait commencé. Est-ce que c'est ce qu'elle est supposée faire ? Ou est-ce que Georgie et Neal seraient plus heureux si leur mariage n'était jamais arrivé ?


Après avoir découvrir Rainbow Rowell lors de ma lecture de Fangirl, je ne pouvais pas passer à côté de sa nouvelle parution, d'autant plus que le résumé de celle-ci était plutôt accrocheur avec sa petite note de fantastique.
Georgie est scénariste de série télé. Son travail lui prend un bonne partie de sa vie sans pour autant qu'elle ne s'en rende réellement compte. Lorsqu'elle annulera son départ pour Omaha, où elle devait passer Noël en famille, Elle sent que tout n'est pas rose au paradis puisque sa famille part sans elle. Désemparée, elle va passer davantage de temps dans sa chambre d'adolescente où elle remettra la main sur un vieux téléphone à partir duquel elle appellera son mari... ou plutôt celui qu'il était lors de leur rencontre.

Une fois de plus Rainbow Rowell a su me transporter dans son histoire. Si cette dernière a mit un peu de temps à démarrer, je dois dire que j'ai beaucoup apprécié l'idée de voir notre héroïne se remettre en question lors des conversations téléphoniques qu'elle a avec son futur mari. Elle mettra néanmoins un peu de temps à comprendre ce qui lui arrive et surtout à faire en sorte que les choses s'arrangent pour le mieux. 
L'intrigue reste en somme assez simpliste puisque nous allons surtout suivre Georgie lors du départ de sa famille puis son quotidien entre son travail plus que prenant et ses coup de fil qui lui mettent du baume au coeur. Rien de transcendant au final. Un peu pareil en ce qui concerne les changement que cela va opérer chez la jeune femme. Sans surprise, elle comprendra qu'elle ne pourra pas continuer sa vie telle qu'elle est sans perdre ce à quoi elle tient plus que tout au monde. Et pour le coup, ce fameux déclic n'arrivera que tardivement et un peu sans qu'on s'attendent à le voir là. Il arrive à un moment où on ne l'attend pas mais alors pas du tout : presque comme un cheveu sur la soupe. Un peu dommage dans la mesure où vu le contexte, il aurait pu apparaître de manière plus progressive et bien coller au récit.
Ce qui m'a surtout plu dans ce roman, c'est le petit soupçon de fantastique que l'auteur met en place grâce à ce simple appareil qu'est le téléphone. Une machine somme toute banale mais qui permet de communiquer avec le passé. Un élément qui laissera notre héroïne sceptique au départ avant qu'elle n'y fasse réellement attention : faire en sorte que le futur ne soit en rien altérer. Voila qui est difficile quand on a pas forcément toute les cartes en main pour savoir ce qu'il s'est passé chez Neal à la période où il appelle. Néanmoins, je trouve que la jeune femme agira de manière plutôt positive de ce côté là, ce qui m'a bien plu sans compter que l'auteur amène cet élément de façon plutôt correcte.
Georgie, en tant que scénariste, nous permet de découvrir un peu ce métier si particulier mais qui sait nous apporter sur rêve. Je regarde pas mal de série télé, films voire des animes et je dois reconnaître que les histoire arrivent toujours à me surprendre et que les auteurs ont un sacré talent (et ce même lorsqu'il s'agit d'une adaptation de quelque chose, il faut bien le dire). Mais c'est également un métier plutôt dur où les scénariste n'écrivent pas forcément les projets qu'ils ont en tête depuis des années, sauf si on leur en donne la chance. Ce qui est plutôt rare. C'est donc cet envers du décor que notre héroïne nous fera voir, ce que j'ai plutôt bien apprécié, même si au fil des pages, cet aspect va peu à peu s'effacer.

Georgie est une adulte qui mise tout sur sa carrière afin de satisfaire ses envies et sa famille. Une famille qu'elle délaisse sans s'en rendre réellement compte. Son mari a tout plaquer pour élever leurs deux fille alors qu'elle ne pense qu'à rédiger le scénario de la série qu'elle rêve de voir diffuser. Ce n'est que lorsqu'elle décidera de laisser son mari partir seul avec les enfants que la jeune femme va commencer à se poser des question et mettre en avant sa solitude, qui au fond sera bien présente. La jeune femme va se renfermer peu à peu sur elle même tout en ressassant le passé et ce qu'elle aurai pu changer pour éviter la situation actuelle. Un questionnement qu'elle aurai pu se poser avant à mon sens, surtout quand elle nous raconte son passé. Georgie se retrouve tiraillé entre Neal son mari et Seth son collègue qui représente chacun deux univers qu'elle a voulu cloisonné : grossière erreur qui va mettre en péril toute sa famille.
Neal, le mari de Georgie, apparaîtra plus avec son moi du passé que celui de l'époque où il laisse Georgie pour Noël. Ce qui est à mon sens le Neal le plus intéressant. Celui d'aujourd'hui est plutôt muet et prend tout sur lui même et ne donnera plus aucune nouvelle après son départ pour Omaha. En revanche, le jeune Neal aura des conversations plutôt intéressante avec la jeune femme faisant ainsi avancer l'histoire et surtout le cheminement de notre héroïne.
Les personnages secondaires seront assez peu nombreux en somme. D'un côté nous avons la famille et la proches de la jeune femme qui tenteront de la soutenir alors qu'elle est persuadé que son couple est arrivé au point de rupture. Mais aucun d'entre n'osera le lui dire en face, ce qui m'a un peu dérangé. Bon après, je pense que ça aurait un peu gâché l'histoire du fameux téléphone du passé qui est quand même la pièce maîtresse du roman.

Enfin, le style d'écriture de Rainbow Rowell a su une fois de plus me convaincre. Il reste assez simple, rendant ainsi l'histoire plutôt bien accessible et surtout prenante. On est assez curieux de voir quelle décision Georgie va prendre et surtout comment. Les descriptions son assez peu présente, mais le gros point positif c'est que l'auteur prend réellement le temps de nous faire connaître Georgie afin que l'on puisse réellement s'identifier à elle et comprendre ses choix.


Une histoire prenante qui partait sur de bonnes base, mais avec 2-3 petits bémols. Une bonne découverte de l'univers des scénaristes. Une héroïne qui met du temps à se remettre en question, mais dans l'ensemble les personnages sont plutôt sympathique. Un style d'écriture plutôt bon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire