mardi 17 mars 2015

Le Charmeur (Héritiers des Highlands, Tome 2) - Paula Quinn

Titre VO : Seduced by a Highlander (Children of the Mist, #2)
Titre VF : Le Charmeur (Héritiers des Highlands, #2)
Auteur : Paula Quinn
Editeur : Milady Romance [Historique]
1ère Edition : 2010 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Romance Historique
Pages : 475


1. Le Ravisseur || 2. Le Charmeur || 3. L'Envoûteur || 4. L’Ensorceleur || 5. A Highlander for Christmas.
Série complète en 5 Tomes.


Tristan MacGregor est un bourreau des cœurs sans scrupules. Ce guerrier audacieux ne compte plus ses conquêtes. Pourtant, aucune d'entre elles ne s'est révélée aussi captivante que cette jeune femme à qui il a volé un baiser à la cour du roi. Mais depuis qu'ils ont tués son père, Isobel Fergusson voue une haine sans bornes aux MacGregor. Quand elle apprend que le bel inconnu qui l'a séduite n'est autre que son ennemi juré, elle s'évertue à l'oublier. Seulement, Tristan a décidé de la faire sienne coûte que coûte...


Ayant globalement apprécié le premier opus de cette série de kilt-lit, je me devais d'en lire la suite, sans compter que la sortie du prochain opus approche à très grand pas. Dans ce second tome, nous allons rester auprès de la fratrie McGregor puisque nous allons suivre Tristan le plus coureur de jupon du clan qui va jeter son dévolu sur la charmante Isobel Fergusson, le seul hic, c'est que la famille Fergusson hait les McGregor plus que tout.

L'intrigue est en somme assez simple puisque elle va simplement nous faire suivre Tristan dans sa conquête de la belle Isobel, chez qui il va vivre durant pratiquement toute l'histoire. Nous allons ainsi en savoir davantage sur les relations qui unissent leurs deux familles... relations qui ne sont absolument pas cordiale pour une histoire de meurtres. Histoires qui se sont passées des années en arrière mais qui aujourd'hui forment la façon de penser de l'ensemble des deux clans qui ont du mal à oublier le passé. Néanmoins, notre héros est bien décidé à prouver que le passé ne décide pas de notre nature et il est prêt à tout pour réconcilier les deux familles afin qu'Isobel deviennent sienne pour de bon.
Globalement, j'ai plutôt bien appréciée cette histoire qui se déroule en parallèle du premier opus. En effet, si quelques références aux événements de l'opus précédent sont présente ces dernières vont bien vite s'estomper afin de laisser la part belle à cette nouvelle histoire. Ouf ! Je reconnait avoir craint que cette tendance ne se poursuive dans toute l'histoire du Charmeur, ce qui ne fut heureusement pas le cas, se cantonnant seulement au début et à la fin du roman, visant simplement à nous resituer dans l'époque. Nous allons ainsi nous recentrer sur l'histoire de Tristan et Isobel pour notre plus grand plaisir. Si d'emblée, nos jeunes amis ont été victimes d'un coup de foudre, lorsque la réalité de leurs noms les rattrape, tout va se compliqué poussant ainsi Tristan à s'incruster chez les Fergusson... et pour une fois je pense que le mot incruster est finalement pas si mal choisi. On y découvre alors une famille complètement pauvre depuis la mort de leur patriarche où 2 des aînés tentent de faire survivre toute la petite tribu. Une tribu qui se veut souder et à laquelle finalement notre héros va s'attacher et même se fondre dans la masse avec beaucoup de naturel. L'approche romantique est donc plutôt légère dans cet opus puisque la confiance est un élément clé et ne sera pas facilement accordé et une fois qu'elle sera là, elle sera mise à mal à de nombreuses reprises. Loyauté, confiance, liens du sang... tels sont les éléments clés de ce second opus, à tel point que la romance à proprement parler sera plus que tardive.

Tristan est le second fils de la famille MacGregor. C'est un jeune homme plutôt doux et pacifiste qui esquive habilement les conflit. Sa philosophie de vie est un peu celle d'une chevalier à l'image de l'oncle qu'il admirai tellement étant enfant. Lorsqu'il découvre les conditions de vie de sa dulcinée, son esprit chevaleresque ne peut s'empêcher de se mettre en branle et de trouver un moyen d'aider toute la famille, sans pour autant se soucier de leur nom et du passé. C'est un héros qui m'a plutôt bien plu alors que j'avoue, je ne partait pas franchement dans de bonnes disposition le concernant à cause de son côté séducteur, un aspect qui s'est au final bien dissipé.
Isobel est une demoiselle qui a du faire face à de lourdes responsabilité assez jeune. Elle a pratiquement élevé ses plus jeunes frères, ce qui ne fut pas forcément chose facile. De ce fait, elle nous apparaît sous un jour assez maternel et protecteur. Elle est prête à tout pour assurer la sécurité des siens y compris sacrifier la vie heureuse qu'elle aurait pu mener ailleurs. Si elle n'est pas insensible au charme de notre beau héros, Isobel se raisonnera afin de ne pas succomber et mettre les siens en danger à cause simplement de leurs nom. Au fond, elle sera plutôt passive voire soumise dans l'histoire, ce que j'ai trouvé plutôt dommage car elle avait un assez bon potentiel.
Les personnages secondaires seront principalement l'entourage de la jeune femme. Ses frères tout d'abord, puis certains de ses amis d'enfances. J'ai plutôt bien apprécié les premiers, chacun étant très différent de part leur caractère et apportant un peu de piquant à l'histoire (surtout l'espiègle Tamas !) avec leur présence plutôt importante. Les seconds en revanche apparaissent de manière un peu plus sporadique mais n'ont au final présenté que peu d'intérêt à mes yeux.

Enfin, l'écriture de l'auteur est globalement assez agréable. On est aisément transporté auprès des personnages de part les jolies décors qui nous sont présenté, mais également bien accroché par l'histoire de part les quelques rebondissements présents. Néanmoins, je reprocherais, comme au précédent tome, un certaine lenteur à plusieurs reprises dans le titre qui devient parfois lourde, pas au point de lire en diagonale, mais assez pour lasser le lecteur. Un peu dommage car il ne manquait pas grand chose pour que cette sensation s'efface. On notera que l'alternance des points de vue de nos héros est assez agréable et nous permet de mieux cerner les protagonistes concernés.


Une histoire intéressante qui met davantage en avant la notion de confiance que la romance elle-même. Des personnages agréable. Un style d'écriture globalement bon malgré des lenteurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire