mercredi 9 septembre 2015

Daisy Lycéennes à Fukushima, Tome 1 - Reiko Momochi

Titre VO : Daisy - 3.11 Joshikouseitachi no Sentaku, #01
Titre VF : Daisy Lycéennes à Fukushima, #01
Auteur : Reiko Momochi
Editeur : Akata
1ère Edition : 2012 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 192


Tome 1 - Tome 2.
Série Complète en 2 Tomes.


Depuis le terrible tsunami qui a frappé Fukushima, Fumi n'ose plus sortir de chez elle. Trop inquiète pour sa santé, à cause des éventuelles radiations émises par la centrale. Pourtant, en dernière année de lycée, il faudra bien qu'elle se décide à retourner en cours. Mais est-il seulement possible de recommencer à vivre et de faire comme si de rien n'était, quand même une simple pluie représente la menace d'une contamination radioactive ? Heureusement, elle pourra compter sur Moé, Ayaka et Mayu, ses trois meilleures amies. Ensemble, elles comptent bien profiter de la vie, et surtout sortir toutes diplômées du lycée ! Elles décident alors de créer un groupe de musique, Daisy, pour se redonner du courage. Mais très vite, la réalité les rattrape et...
Est-il possible de construire leur avenir sur cette terre polluée qu'est-devenue Fukushima ? En tant que filles, en tant que femmes, en tant que futures mères... Tandis que le reste de la jeunesse japonaise et du monde a le droit de profiter de sa vie dans l’insouciance, tandis que le monde entier a oublié le drame qui s'est abattu sur Fukushima et que ses habitants tombent dans l'oubli, quel avenir s'offre à ces adolescentes, à l'aube de leur vie d'adulte ?


Daisy est un shôjo que je m'étais procuré lors de sa sortie de part son résumé intriguant mais surtout par une certaine curiosité envers la thématique qu'est la catastrophe nucléaire de Fukushima de 2011 qui a ébranler le Japon. L'auteur a pris le temps de recueillir de nombreux témoignage sur place avant de nous offrir ce diptyque consacré à un groupe de lycéennes qui tentent de refaire leur vie après avoir vu tout s'écrouler autour d'elles.

Un an après la catastrophe, Fumi trouve enfin le courage de sortir de chez elle afin de redevenir la lycéenne qu'elle était avant que tout ne commence. Elle retrouve avec joie ses amies déjà revenues à la vie 'normale' elles aussi. Elles décident alors de reformer leur groupe de musique d'autrefois : Daisy, tout en continuant de vivre leur vie comme si rien ne s'était produit. Oui, mais voila que la réalité va bien vite les rattraper et elles vont découvrir avec horreur que tout ce qui a trait au village est vu de manière plus que négative à l'extérieur de celui-ci.

Daisy a beaucoup être à l'origine un shôjo, il n'en est pas moins différent de tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. Ici, on a beau se trouver dans un contexte de lycée assez classique, l'histoire ne l'est en rien. Point n'est question d'amourettes et autres comédies ici. Notre groupe d'héroïne va se retrouver confronté à une réalité plus que dure : le petit ami tokyoïte de l'une d'elle la largue parce qu'elle est originaire de Fukushima, l'exploitation familiale d'une autre fait faillite à cause de la méfiance des investisseurs, une troisième a une peur panique qu'une nouvelle catastrophe s'abatte à nouveau sur son petit monde... Tant d'éléments assez sombre, mais mené avec justesse par l'auteur sans pour autant tombé dans du trop dramatique ou larmoyant. Le lecteur se retrouve alors projeté auprès de ces héroïnes pleines de réalisme qui tente de conserver une vie simple sans se soucier de la catastrophe. Chose qui ne sera pas évidente quand tout vous la renvoi à la figure. On sent ainsi que l'auteur a bien étudié son sujet et la précision des témoignage qu'elle a reçu sont parfaitement ressenti avec ce premier tome. Les comportement de tout les acteurs sont tout a fait plausibles et pour le coup nous permet de nous immerge encore mieux dans l'histoire à mesure que l'on avance.

Le quatuor d'héroïne qui nous est proposé ici est plutôt sympathique. De ce côté-là, on retrouve des héroïnes de shôjo un peu plus classique, du moins c'est la sensation que j'ai eu lors de ma lecture. Les demoiselles que nous allons suivre sont bien différentes les unes des autres, mais elles sont complémentaires et surtout très solidaire. Leur amitié sera un des pivots de cette histoire. Il faut dire que c'est un peu ce qu'il reste à décident de ne pas quitter la ville.
Si elles font mine d'être forte quels que soient les événements qui leur tombent dessus, les jeunes filles n'en reste pas moins de simples adolescentes avec tout ce qui va avec : des questionnements sur leur avenir, d'une certaine façon elles essaient de conserver leur vie quotidienne comme si de rien n 'était, les relations amoureuses qui deviennent complexes... A mesure que des rebondissements vont survenir, elles vont également nous montrer leurs fragilités, ce qui les rendra très humaines et permettra au lecteur de s'identifié à ses héroïnes.

Enfin, les graphismes de ce titre sont plutôt jolies. Le seul reproche que je lui ai fait au départ est que certains personnages se ressemblent un peu trop et qu'il m'est arrivé de les confondre durant une bonne pognée de pages. Néanmoins, les émotions et ressentis des personnages sont retranscrit d'une manière parfaite, ce qui est plutôt important avec un titre tel que celui-ci. On notera également un manque de décor durant un certain nombre de moment. En soi, ça ne m'a pas gâché la lecture mais j'ai trouvé ça plutôt dommage.


Un shôjo aux thématiques fortes mené d'une manière parfaite tant au niveau de l'intrigue que des personnages. Une histoire riche en émotions raconté d'une manière plus que réaliste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire