mercredi 23 septembre 2015

Orange, Tome 2 - Ichigo Takano

Titre VO : Orenji, #02
Titre VF : Orange, #02
Auteur : Ichigo Takano
Edtieur : Akata
1ère Edition : 2012 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 205



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5.
Série Complète en 5 Tomes.

ADAPTATION - Anime : Orenji (13 Ep. 2016).
ADAPTATION - Film : Orange (2015).


Naho ne peut se résoudre à imaginer un futur dans lequel Kakeru ne serait plus de ce monde. Aussi, la jeune lycéenne réussit à prendre sur elle, et à suivre les recommandations inscrites sur la lettre qu'elle a reçue. Pourtant, un jour, elle réalise que les événements commencent déjà à différer de ceux qui lui avait été prédit. Et si l'avenir était en train de changer ?


Retour dans l'univers d'Orange où l'on retrouve la jeune Naho qui tente de sauver son ami Kakeru grâce à la lettre de son moi du futur.

Ce second opus prend place de suite après la fin du précédent comme si aucune coupure ne s'était faite. On y retrouve Naho ainsi que sa bande d'ami au grand complet. Ce second opus va principalement se situer dans l'époque lycéenne avec de temps à autre une touche de futur par-ci par là. Futur qui doit à tout casser représenté 5 pages grand maximum sur l'ensemble de ce tome.
On suit la petite bande au gré de leur vie de lycéens avec les premières romances de certains, les mises à plats des sentiments de tout le monde sans oublier bien sûr ceux qui essaient de pousser les uns et les autres ensemble. On se pose dans une ambiance un peu plus légère dans cet opus puisque les relations amoureuses vont prendre de plus en plus leur essor mais pas forcément au détriment du fil rouge de la série : celui de sauver Kakeru de son sombre futur. J'ai beaucoup souris dans cet opus grâce à ces petites histoires de lycéens qui vont nous proposer pas mal de situations comiques mais également très douce.
Naho ne perd pas de vu son objectif et nous découvrons avec elle les consignes de la lettre qu'elle a reçu afin de modifier le passé dans le bon sens. J'ai tout particulièrement apprécié le fait qu'elle ai eu l'idée d'aller jeter un œil sur l'ultime date de cette lettre où la Naho du futur nous parle de ce qui est arrivé à Kakeru. J'avoue qu'à la place de Naho c'est ce que j'aurais fait d'entré de jeu.
L'auteur nous propose également une scène scolaire où l'un des professeurs va parler des voyages dans le temps à sa classe. Une méthode que l'auteur met à profit pour nous présenté différentes théories sur ces voyages. Théories plausibles l'une comme l'autre et qui va nous poser la question de savoir laquelle s'applique à nos personnages. Un raisonnement que notre héroïne fera par ailleurs avant de se décidé pour l'une de ses théorie, mais est-ce pour autant la bonne ?

On retrouve avec grand plaisir notre bande de 6 personnages dont on va suivre les aventures. Peu de changement en leur sein si ce n'est le petite triangle amoureux concernant Naho, Suwa et Kakeru. Cependant, les personnages arriveront à faire pencher la balance dans un sens, reste à voir comment va évoluer la suite.
On va en apprend un peu plus sur Kakeru durant cet opus. D'une par, nous allons découvrir un peu mieux les circonstances de sa mort. Peu de surprises de ce côté-là dans la mesure où c'était quelque chose de couru d'avance. Reste à voir si ses camarades vont arriver à leur fin et à empêcher ce geste. De plus, le jeune homme arrive à se livrer peu à peu notre notre héroïne concernant la mort de sa mère et du sentiment de culpabilité qui le ronge depuis lors.

Niveau graphique, on reste dans la même veine avec des personnages très expressifs et assez typé façon shôjo. Le seul regret que j'ai à formulé et que par moment, j'ai eu un peu de mal à faire la distinction entre présent et futur dans la mesure où les visages des protagonistes principaux n'ont que très peu (voire pas du tôt) changé entre les deux époques.


Une suite un tantinet plus légère qui va se concentrer sur les amourettes de lycée tout en nous permettant de mieux cerner Kakeru, le personnage clé de cette histoire. Un style graphique toujours aussi agréable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire