samedi 13 juin 2015

Orange, Tome 1 - Ichigo Takano

Titre VO : Orenji, #01
Titre VF : Orange, #01
Auteur : Ichigo Takano
Edtieur : Akata
1ère Edition : 2012 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 221



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5.
Série Complète en 5 Tomes.

ADAPTATION - Anime : Orenji (13 Ep. 2016).
ADAPTATION - Film : Orange (2015).


Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les événements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…


Orange fait partie de ces séries que j'avais acheté dès leur sorti mais que je n'avais pas encore lu (il en reste encore d'ailleurs dans cette case, mais j'y travaille).
L'histoire de ce premier opus met en place gentiment l'intrigue de la série. Une jeune lycée reçoit une lettre de son moi du futur en lui demandant de modifier le passé afin d'éviter certains événements à venir. Difficile à croire au premier abord, mais quand ce que la lettre dit se produit, Naho se rend compte que ce n'est pas une farce et compte bien empêcher le pire de se produire pour un de ses camarades.

L'intrigue est plutôt simple dans ce premier opus. On nous propose donc de découvrir un peu l'univers dans lequel nous allons plonger : la réalité telle qu'on pourrais la voir dans un lycée lambda. Viens alors s'introduire un petit élément fantastique dans la lettre que reçoit Naho, et là en revanche, on commence à se poser tout un tas de questions : qui ? pourquoi ? comment ? réalité ou mauvaise blague ? Certaines vont peu à peu trouver des réponses au fil des pages. Mais celle qui m'intrigue encore à ce jour, est celle du comment. Je n'arrive pas à me trouver une explication quand à la lettre qui a traverser le temps et à la manière dont elle est retourné dans le passé. Après, ce n'est que le premier tome de la série et j'espère bien obtenir ma réponse à cette question dans l'un des prochains opus.
Les sujets abordés par l'auteur ne sont pas anodins puisqu'il sera question de suicide et de vision de l'avenir. Des thèmes plutôt sombres donnant un aspect beaucoup plus mature à son histoire que la couverture de ce premier opus (et accessoirement les suivants), le laisse croire.
En revanche, un aspect qui m'a plutôt bien plu est le choix narratif qu'à fait l'auteur. Si l'on va tout suivre du point de vu de Naho, ce que j'ai le plus apprécié c'est qu'on nous propose de découvrir sa vie de lycée comme sa vie du futur. En effet, on va alterner entre présent et futur tout au long de l'histoire. Cela nous permet ainsi de mieux comprendre les motivations de la Naho du futur  vis-à-vis de la lettre qu'elle a écrite. L'alternance entre ces deux époques est plutôt bien amenée et m'a quand même un peu surprise la première fois avant de devenir une habitude.

Les personnages sont assez classique en somme. On se retrouve face à une bande lycée où l'on nous propose un peu les clichés du genre : Naho Takamiya l'héroïne un peu en retrait, Takako Chino la copine protectrice, Saku Hagita l'intello, Azusa Murasaka la copine un peu plus fofolle, Hiroto Suwa l'ami d'enfance toujours joyeux, Kakeru Naruse le nouvel élève un peu étrange qui rejoint le groupe... Rien de bien neuf sous le soleil en somme. En même temps, ce n'est pas toujours évident de faire dans l'originalité quand on nous propose une histoire qui a pour contexte un milieu scolaire. Néanmoins, la petite bande est assez agréable à suivre, d'autant plus qu'ils sont souvent fourré ensemble aussi bien dans le présent que dans l'avenir. D'ailleurs, concernant ce dernier, on nous propose de voir un peu ce qu'ils sont devenus entre les deux périodes, quoique de manière assez légère.

Côté graphisme, je les ai trouvés plutôt jolis. Ils nous sont proposé avec beaucoup de finesses qui ne sont pas sans rappelés ceux de certains autres auteurs de shôjo : les beaux jeunes hommes et de les demoiselles toutes jolies, ça reste quand même un peu du déjà vu. On notera malgré tout que les expressions des personnages sont plutôt réussit. En effet, pour la majorité d'entre eux, on arrive à bien ressentir leurs émotions de par ces dessins. Exception faite de Kakeru, mais là, j'ai plutôt relativisée en me disant que c'était sûrement du au fait qu'il est fraîchement arrivé dans l'établissement et qu'il apprend à connaître la petite bande.


Un premier tome qui nous présente la série. Une relation entre présent et futur plutôt bien construite. Des personnages assez classiques. Des dessins très agréables et expressifs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire