vendredi 4 mars 2016

Daisy Lycéennes à Fukushima, Tome 2 - Reiko Momochi

Titre VO : Daisy - 3.11 Joshikouseitachi no Sentaku, #02
Titre VF : Daisy Lycéennes à Fukushima, #02
Auteur : Reiko Momochi
Editeur : Akata
1ère Edition : 2012 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 192

Série Complète en 2 Tomes.

Les mois ont passé depuis le tsunami qui a ravagé Fukushima... Mais pour Fumi, le quotidien est toujours rempli d'incertitudes. La fin de l'année scolaire approche inexorablement, et avec elle, la fin du lycée et le début d'une nouvelle vie...
La pression monte pour la jeune lycéenne, qui ne sait pas encore ce qu'elle veut pour son propre futur. Doit-elle rester à Fukushima, où peut-être fuir avec « lâcheté » sa région natale ?
Pourtant, ses amies, elles, semblent trouver chacune leur tour les réponses à leurs angoisses intimes, et se donnent les moyens de réaliser leurs rêves.
Alors, pourquoi est-elle la dernière à rester paralysée par cet avenir qui s'annonce ?
Sa rencontre avec un groupe de bénévoles lui permettra heureusement de retrouver le chemin... son propre chemin !

Quelques mois en arrière, je découvrais ce shôjo atypique mais ô combien poignant. Il était donc temps pour moi de boucler cette série et de découvrir la suite et fin des aventures de Fumi et des habitants de Fukushima.

On retrouve donc nos protagonistes pratiquement depuis après la fin du précédent opus. Chacune de nos héroïnes restante va faire ici son petit bonhomme de chemin afin de donner un sens nouveau à sa vie, mais aussi et surtout se donner un but. Si pour deux d'entre elles, on sait déjà quel chemin elles ont choisi d'emprunté, les autres vont avoir un peu plus de mal.
La première partie de ce tome va nous faire découvrir l'univers des lycéens dit 'satellites' et par extension le camp de réfugié situé dans un coin de la ville de Fukushima. Ce dernier regroupe l'ensemble des personnes qui n'ont pas pu retourné chez eux suite à la catastrophe du fait des importantes radiations présente dans la zone où ils habitaient avant. Nos héroïnes vont découvrir ce monde en organisant un petit concert, histoire de faire revenir un peu d'espoir et de joie dans le cœur de ces réfugiés. Elle vont alors passer un peu plus de temps dans ce camp en tant que bénévoles, ce qui sera l'occasion pour nous de découvrir les émotions et ressenti de ces personnes. Peine, tristesse, dépression, désespoir... sont les sentiments qui anime cette population, mais pas seulement. On y retrouve également un peu de soulagement mais aussi de joie de vivre, surtout lorsque ces personnages nous raconteront leur vie avant la catastrophe et comment cette dernière a été bouleversé. J'ai tout particulièrement été touchée par l'histoire de Mr Kuma, un homme qui a tout perdu dans la catastrophe et qui demandait une seule chose : retrouver sa quiétude d'avant. Mais le camp de réfugié est également un endroit où vivent de nombreux enfants de tout âge qui n'aspire qu'à grandir comme n'importe lequel de leur semblable ailleurs dans le pays. Les jeunes filles vont passer beaucoup de temps avec eux, à tel point que ce sera l'occasion pour l'une d'elle d'enfin décidé de quelle voie prendre tout en étant utile à sa ville natale.
Alors que nos héroïnes viennent en aide aux personnes du camp. Nous suivons également ce qu'il se passe dans les zones les plus touchés par la catastrophes. En effet, un an après la catastrophe, le gouvernement annonce que la crise est terminé et qu'il est temps de tourner la page concernant ce sujet. Une idée assez scandaleuse quand on voit la situation telle qu'elle est dépeinte ici. Surtout en ce qui concerne la zone la plus proche de la centrale qui est devenue complètement inhabitable et où végétation comme animaux sont contaminés. Une choix de l'Etat qui n'est pas forcément raccord avec la situation réelle. Fumi, l'une de nos héroïne (et la dernière à ne pas avoir choisi sa voie) sera presque révolté à cette idée. Et c'est de cette dernière que commencera à naître le futur de notre héroïne... jusqu'à un certaine dialogue posée par son petit frère mais criante de vérité : "Comment devient-on premier ministre ?" "Si on peut pas aller jouer dehors... c'est parce que le premier ministre ne fait pas bien son travail ! Moi je veux devenir un premier ministre qui fait bien son travail ! Pour que tout le monde puisse jouer dehors ! Pour que tout le monde soit heureux !" Des paroles d'un gamin qui doit avoir tout juste 7 ans, mais qui arriver à cerner parfaitement le ressenti de son aînée mais également proche de celui de la population de la ville. C'est cette conversation qui sera le réel déclic pour Fumi et qui parviendra à décider son but final : faire de la politique afin de montrer aux gouvernants la situation telle qu'elle est réellement à Fukushima.
Le tome, et par conséquent la série, se conclu sur une note plutôt positive avec la cérémonie de diplôme de nos lycéennes qui vont aller jusqu'à faire revenir leurs camarades partis plus ou moins contre leur gré afin que tous finissent le lycée ensemble comme ils se l'étaient promis. Une scène que j'ai beaucoup apprécié de part les belles paroles qui nous sont prononcé mais également par le message véhiculer. Pour moi, c'est la conclusion parfaite pour ce diptyque.

Concernant les personnages, je n'ai pas grand chose à ajouter que ce que j'ai déjà dit plus haut les concernant. J'ai tout particulièrement apprécié découvrir l'évolution de nos héroïnes et de leurs projets. Pleins de bons sentiments et de bonnes idées, je serais même curieuse de voir une suite, histoire de voir ce qu'elles sont devenues plus tard et si elles ont atteint leurs but.
J'ai également beaucoup aimé les différents protagonistes rencontrés dans le camp. Certains d'entre eux nous ont découvrir leur histoire qui se révèle plutôt dure pour certains, mais sans pour autant qu'il ne perde espoir à retrouver leur vie d'avant... ou presque.

Les graphismes sont une fois encore très jolies à suivre et je doit reconnaître que je les ai même trouvés mieux que dans le premier opus. Ici je n'ai pas eu la sensation de confondre certains personnages. Les ressentis et émotions sont une fois encore retranscrits à la perfection, ce qui est au fond l'un des point essentiel de ce récit.

Une suite à la hauteur dans laquelle on retrouve les mêmes thématiques fortes mais où l'accent est surtout mis sur les émotions et le futur possible. Des histoires touchantes, voire poignantes. Des personnages qui évolue d'une belle manière quand ils ne nous raconte pas leur histoire. Le tout avec des graphismes réussis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire