22/11/2017

Everything Everything - Nicola Yoon

Titre VO : Everything Everything
Titre VF : Everything Everything
Auteur : Nicola Yoon
1ère Edition : 2015 (VO) - 2016 (VF)
Genre : Romance, Contemporaine
Pages : 360


ADAPTATION - Film : Everything Everything (2017).

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

"Everything Everything" est un titre qui m'intrigue depuis pas mal de temps et ces derniers temps j'avais plus qu'envie de me plonger dans son adaptation, mais j'ai voulu faire les choses bien alors j'ai finalement craquer et plongé mon nez dans ce roman.

L'histoire est celle de Madeline, Maddy, une jeune fille confinée dans sa maison plus qu'aseptisé du fait de sa maladie qui fait qu'elle n'a pas suffisamment de défenses immunitaires pou survivre à l'extérieur. Sa vie va basculer le jour où de nouveaux voisins arriveront car elle va peu à peu se lier d'amitié avec Olly, un adolescent qui va lui ouvrir les portes vers un autre monde.
J'ai passé un excellent moment avec ce titre. L'histoire de Madeline a su me plaire d'un bout à l'autre. Elle se base beaucoup sur l'émotion et l'auteur a une plume qui retranscrit à la perfection les sentiments de ses personnages. Madeline n'a pas toujours eu une vie facile, on sent les souffrances qu'elle a enduré entre la perte de son père et de son frère mais aussi l'apparition de sa pathologie. Son histoire m'a beaucoup touché, mais j'ai tout particulièrement adoré suivre son ouverture au monde en compagnie de Olly.
Peu à peu, Madeline va découvrir le monde qu'elle observe depuis toujours de derrière les vitres de sa maison. Olly va lui faire découvrir que le monde est plus vaste que ce qu'elle peut imaginer enfermer entre ses quatre murs. J'ai beaucoup apprécié la manière dont les deux adolescents vont se rapprocher au fil des pages faisant parfois une totale abstraction de la maladie de la demoiselle. On nous propose ainsi une romance à la fois douce et touchante qui a su me tenir en haleine jusqu'au bout du récit. J'étais très curieuse de découvrir jusqu'où l'un et l'autre vont aller.
Les thématiques de l'auteur a choisi d'aborder sont assez fortes. On nous propose ainsi une développement de la notion d'isolement du monde liée à la maladie, mais également de jusqu'où l'on est prêt à aller par amour. Olly porte également sa propre histoire puisqu'il sera question de maltraitance familiale et d'alcoolisme. Si ces sujets-là ne seront abordés que de manière détourné, Madeline étant davantage mise en avant, ils ont su beaucoup m'intrigué même si je regrette qu'ils n'aient par été un peu plus développé. Mais malgré tout, au travers de son histoire l'auteur nous véhicule de très beaux messages à l'image de celui imprimer sur la couverture même du roman : "La plus grand risque dans la vie, c'est de ne pas en prendre."

Côté personnages, Madeline sera le personnage auquel l'auteur veut que l'on s'attache. C'est une jeune fille comme toute les autres si on oublie la maladie qu'elle porte depuis des années. Elle rêve d'avoir une vie normale et voir ce qu'il y a au-delà de ses vitres. Son optimisme débordant en toute situation est une des aspects de sa personnalité qui m'a le plus plu.
Olly est une jeune homme qui n'a pas eu non plus une vie facile. Il faut dire que son contexte familial y est pour beaucoup. Mais ce n'est pas ça qui l'empêche de voir la vie sous son plus beau jour. Avec le recul, il m'a beaucoup fait penser à un chevalier qui vient délivrer sa princesse dans la mesure où il fera tout ce qu'il peut pour réaliser certains rêves de Maddy, même si le reste du monde est contre eux.
Les personnages secondaires seront assez peu nombreux en fin de compte. Il faut dire que le monde clôt de Madeline n'aide pas non plus. On retrouvera notamment la mère de notre héroïne qui sera tout ce qu'elle peut pour que sa fille vive tout simplement, mais c'est également une femme brisée par la perte de son époux et de son fils qui tente de se reconstruire comme elle peut. Elle m'a fait un peu de peine par moment, je dois le reconnaître. On fera également la connaissance avec les infirmières qui s'occuperont de Madeline si j'ai beaucoup apprécié la première qui est une femme très chaleureuse et amicale, j'ai eu davantage de mal avec sa remplaçante beaucoup plus froide. Moi qui travaille dans ce milieu, je la trouve franchement pas cool.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur m'a plutôt convaincue. Il reste assez simple, parfois même un peu trop, et fluide de sorte que l'on ne voit pas les pages défilées. Il faut dire aussi que les chapitres sont très courts, ce qui majore aussi cette sensation. 

Une histoire touchante et riche en émotion qui nous offre de très beaux messages. Une jolie romance  avec des personnages qui m'ont beaucoup plu. Un style d'écriture (trop ?) simple mais qui a su faire mouche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire