mardi 10 novembre 2015

A Silent Voice, Tome 2 - Yoshitoki Oima

Titre VO : Koe no Katachi, #02
Titre VF : A Silent Voice, #02
Auteur : Yoshitoki Oima
Editeur : Ki-Oon
1ère Edition : 2014 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Shônen
Pages : 192



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7.
Série complète en 7 Tomes.

ADAPTATION - Film : Koe no Katachi.


Pour Shoya, devenu le nouveau souffre-douleur de sa classe, rien ne change après le départ de Shoko. Pire, le jeune garçon se rend compte qu’elle faisait preuve de gentillesse à son égard et se sent d’autant plus coupable ! Mis à l’écart pendant toute sa scolarité, il ne parvient plus à se lier aux autres. Il se coupe du monde et finit par perdre toute envie de vivre.
Mais l’adolescent n’a jamais oublié la jeune sourde. Il prend donc la résolution de la retrouver pour lui présenter ses excuses avant de mettre fin à ses jours…


Après avoir découvert l'enfance commune de Shoya et Shoko, l'auteur nous propose de découvrir leur histoire dans le présent. Shoya a appris la langue des signes dans l'unique but de faire ses excuses à Shoko avant de se supprimé. Mais ce qu'il n'avais pas prévu, c'est que la réaction de la jeune fille allait changer ses projets.

L'intrigue de A Silent Voice se poursuit tout doucement avec les excuses du jeune homme. Ce dernier reste un peu surpris de la manière dont elles sont acceptés : comme si de rien n'étais et que tout ce qu'il lui avait fait subir n'étais pas si grave que ça. Alors que pourtant la jeune fille ne voulait pas le voir. Après une courte discussion, les deux personnages vont se rendre compte qu'ils éprouvent quelque peu les mêmes sentiments à l'égard de leur passé commun. Un passé que Shoya compte bien rattrapé à présent, changeant ainsi ses projets... surtout lorsque notre héroïne lui proposera de devenir amis. J'ai beaucoup aimé découvrir la relation qui se crée entre les deux protagonistes, chacun est touchant à sa manière. On nous propose de temps à autres des petites piqûres de rappels concernant leur passé. C'est assez plaisant mais pas forcément indispensable car il n'y a franchement pas de nouveauté vis-à-vis du premier opus de la série. J'ai également beaucoup aimé découvrir la naissance de leur réelle amitié dans ce tome qui commence par des petits riens et qui va être plus ou moins mise à mal dès ce tome. En effet, l'un comme l'autre se rendent compte que le temps à passé et que chacun a refait sa vie. Et leurs réactions ont su me faire sourire tout en promettant une jolie histoire entre eux deux.
La famille sera également une notion assez présente dans cet opus. En effet, Shoya va se retrouver confronter non seulement à son entourage mais aussi à celui de la demoiselle. Dans le premier cas, ce sera une sorte de règlement de compte lorsqu'elle se rendra compte des projets de son rejetons qui veut en finir avec la vie. Une scène qui a su retranscrire parfaitement les sentiments et émotions des protagonistes. En ce qui concerne la famille de Shoko, ce sera un peu plus délicat dans la mesure où le comportement passé du jeune homme sera toujours présent dans les mémoire et absolument pas pardonné, même avec les excuses qu'il fournit tout au long de ce tome.

Côté personnage, on retrouvera avec grand plaisir notre duo de héros en la personne de Shoko et Shoya. Ces derniers se retrouvent confronté à l'autre qui représente son plus fort souvenir d'enfance. Shoya est un jeune garçon assez solitaire rongé par le remord et va tout faire pour réparer ses erreurs, notamment celles commises envers la jeune fille. Et c'est à son contact que finalement, il va se mettre à changer quelque peu et notamment à se faire son premier ami parmi ses actuels camarades de classe. Shoko de son côté aura assez peu changer si ce n'est qu'elle mène une vie paisible, l'auteur profitera alors de ce moment pour nous faire davantage découvrir son entourage mais également son passé.
Du côté des personnages secondaires, on reste dans un cercle assez proche de celui de nos personnages principaux avec principalement leurs familles respective (dont l'une d'ailleurs un peu évolué depuis le premier opus). Mais ce sera surtout pour l'auteur l'occasion de faire intervenir de nouveaux protagonistes qui, je l'espère, seront toujours de la partie dans la suite de la série. On notera entre autre :
- Tomohiro, un garçon enveloppé et un peu maltraité par ses camarades sera le premier ami de Shoya. C'est un garçon qui a su amener beaucoup de fraîcheur mais aussi et surtout une bonne dose d'humour dans la série, ce qui est appréciable vu le sujet traité. Il sera également une sorte de conseiller pour notre jeune héros, même si parfois ses conseils ne sont pas toujours judicieux du fait de sa jeunesse.
- Yuzuru, la petite sœur de Shoko. Elle est très protectrice avec son aînée du fait de son handicap allant jusqu'à la couvé un peu trop. Elle nous apparaît de prime abord comme un garçon manqué assez froid, mais sera au fond armée de bonnes intentions. J'ai par ailleurs beaucoup souris en découvrant les stratagèmes qu'elle met en place afin d'éviter un rapprochement (même amical) entre Shoya et Shoko.

Enfin, le style graphique m'a une fois de plus bien plus. Les dessins sont tout en finesse et douceur et l'on arrive parfaitement à lire les expressions des personnages. De même que les gestes qui composent le langage des signes.


Une suite à la hauteur avec les retrouvailles de nos héros plus ou moins animés. Des familles plus que présente. Des personnages qui ont su profiter de l'ellipse temporelle pour mûrir et qui continue encore à évoluer au contact des autres. Des graphismes toujours aussi jolis.

BANDE-ANNONCE DU MANGA.
(Chacune étant du point de vue d'un des héros).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire