jeudi 19 novembre 2015

A Silent Voice, Tome 3 - Yoshitoki Oima

Titre VO : Koe no Katachi, #03
Titre VF : A Silent Voice, #03
Auteur : Yoshitoki Oima
Editeur : Ki-Oon
1ère Edition : 2014 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Shônen
Pages : 224



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7.
Série complète en 7 Tomes.

ADAPTATION - Film : Koe no Katachi.


Après leur dernière rencontre, Shoya parvient à retrouver Shoko. À sa grande surprise, la jeune fille accepte de lui parler et ne semble pas lui en vouloir ! Les deux adolescents commencent à se rapprocher peu à peu, tandis que dans le même temps Shoya se lie d’amitié avec un garçon de sa classe, Tomohiro.
Déterminé à changer pour rendre à Shoko le bonheur qu’il lui a volé, le lycéen décide d’affronter son passé en reprenant contact avec d’anciennes camarades de classe...


Dans ce troisième opus de A Silent Voice, l'auteur va continuer à explorer la relation qui s'établie entre Shoya et Shoko. On va ici se centré davantage sur le passé commun entre les deux protagonistes, mais aussi et surtout sur leurs anciens camarades de classe.

Shoya recommence à trouver gout à la vie et pour continuer sa rédemption, le jeune homme veut rendre à la demoiselle ce dont ses actes l'on privée lorsqu'ils étaient ensemble en primaire. C'est au cours d'une conversation avec la Shoko que le jeune homme aura l'idée de renouer cette dernière avec certaines de leurs anciennes camarades. On va donc suivre de quelle manière tout ça va se faire. Ce seront principalement deux personnages qui vont être concernée et qui vont nous offrir deux cas de figure complètement différents.
Nous allons donc rencontrer Miyoko, une demoiselle souvent absente à l'époque, qui sera plus que ravie de retrouver notre héroïne et qui va se lier très rapidement avec Shoko devenant ainsi deux amis perdues de vue qui se découvrirai presque comme étant des meilleures amies de toujours. Une fois cette amitié mise en place, ce sera au tour de Naoka de faire son entrée en scène. Une entrée qui se fera de manière plutôt houleuse dans la mesure où la jeune fille faisait partie de la bande qui persécutait Shoko à l'époque et elle ne va pas se priver de recommencer dès leurs retrouvailles. On notera également que cette animosité ne sera absolument pas réciproque et cachera tout autre chose concernant Naoka.
L'amitié sera donc l'un des éléments majeurs de ce tome, que ce soit celle avec les anciens camarades de classe, celle que Shoya partage avec Shoko ou encore celle que Shoya commence à avoir avec son entourage actuel. En effet, le jeune homme va se poser bon nombre de question sur ce lien qui uni les gens. Un lien assez fort mais un peu nouveau pour Shoya dans la mesure où durant son enfance il a été trahi par ceux qu'il considérait comme ses amis.
Bien entendu la relation qui unie Shoya et Shoko va peu à peu s'intensifier jusqu'à finir par arriver à la case début de romance. Au fond, c'est une évolution sans surprise que je m'attendais à retrouver dès le début de la série. J'ai beaucoup apprécié la scène de la déclaration de Shoko qui tombe complètement à plat quand Shoya ne comprend pas ce qu'elle dit (car oui, là elle fait l'effort d'utiliser sa voix).
Autre élément que j'ai tout particulièrement apprécié, ce sont les efforts que fait Shoko pour parler avec sa voix. En effet, dans cet opus le langage des signes est quelque peu délaissé par la demoiselle au profit d'une communication plus classique. Ce qui ne va pas forcément l'aider dans son histoire puisqu'il est un peu difficile de la comprendre. Néanmoins, on appréciera ses efforts pour parler autrement. Même si au fond, ce n'est pas dans cet exercice qu'elle sera le plus à l'aise et retournera bien vite dans le langage des signes afin de se faire comprendre plus facilement.

Concernant les personnages, on appréciera les évolutions par lesquelles vont passer nos deux héros qui continue à mûrir peu à peu au fil des tomes. Cet opus centré sur les anciennes amitiés sera l'occasion de nous présenter de nouveaux protagonistes qui vont devenir un peu plus récurrent :
- Miyoko était une jeune fille assez timide et peu présente durant son enfance, alors qu'elle avait commencer à se lier d'amitié avec notre héroïne. Elle restera assez timide dans le fond mais aura grandi et prit en maturité assez rapidement. Elle dénotera dans ses apparitions grâce à sa grande taille qu'elle n'hésitera pas à accentuer par des chaussures à talons hauts. Elle ignore totalement ce qu'il s'est passé à l'école primaire entre Shoko et Shoya du fait de ses absences. Lorsqu'elle finira par l'apprend, elle arrivera à faire la part des choses et à laisser ça derrière afin d'aller de l'avant et de corriger tout ça lors de leurs retrouvailles.
- Naoka sera un personnage un peu plus difficile à cerner de prime abord. Mais une fois cette dernière bien intégrer à l'histoire. On découvre que c'est une demoiselle qui a toujours haï Shoko durant leur passé commun et qui la déteste aujourd'hui encore. La preuve en est qu'elle se comportera comme une gamine en présence de Shoko. Elle sera surtout un personnage proche de Shoya dans la mesure où son côté suiveuse était juste pour attirer l'attention du jeune homme sans pour autant qu'aucune réelle déclaration n'ai pointé le bout de son nez. Lorsqu'elle tentera une réconciliation avec le jeune homme celui-ci n'en aura rien à faire dans la mesure où chacun de ses gestes est dicter par son envie de rendre à Shoko ce qu'il lui a volé.
Les personnages secondaires que l'on connait déjà ne seront pas en reste, mais seront un peu plus effacé dans cet opus.

Enfin le style graphique de ce titre reste toujours aussi agréable à voir. On aime voir ces dessins travaillés qui retranscrivent à merveille les sentiments et émotions des différents personnages.


Un tome qui se concentre principalement sur l'amitié qu'elle soit passée ou présente. Une relation Shoko/Shoya qui s'étoffe. De nouveaux personnages animé qui apparaissent et qui promettent de bonnes choses pour la suite. Des dessins toujours aussi jolis.

BANDE-ANNONCE DU MANGA.
(Chacune étant du point de vue d'un des héros).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire