jeudi 26 novembre 2015

A Silent Voice, Tome 4 - Yoshitoki Oima

Titre VO : Koe no Katachi, #04
Titre VF : A Silent Voice, #04
Auteur : Yoshitoki Oima
Editeur : Ki-Oon
1ère Edition : 2014 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Shônen
Pages : 208



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7.
Série complète en 7 Tomes.

ADAPTATION - Film : Koe no Katachi.


Si les retrouvailles de Shoko et Miyoko se passent à merveille, au grand soulagement de Shoya, les choses sont loin d'être aussi simples quand il tombe sur Naoka en pleine rue... Alors qu'il la ramène chez elle, l'adolescente repère la jeune malentendante dans une boutique, et le premier contact se révèle plutôt explosif !
Mais pour le lycéen aussi, les choses évoluent : sans s'en rendre compte il se constitue peu à peu un petit cercle d'amis. Hélas, lorsque la timide Shoko tente de lui déclarer sa flamme à haute voix, c'est l'échec total.
Un manga pas comme les autres, qui réussit avec brio à parler de handicap de manière juste et touchante !


On continue a avancer gentiment dans cette série. On continue dans cet opus à explorer les relations entre les jeunes adolescents qui commencent à devenir de plus en plus nombreux autour de notre petit couple vedette. Et quoi de mieux qu'une virée dans une fête foraine pour renforcer tout ces éléments.

Le tome trois se terminait avec la déclaration amoureuse de Shoko qui se terminait en désastre car Shoya ne comprenait absolument pas les paroles de notre héroïne. Cette dernière va d'ailleurs s'en vouloir mais sans pour autant renoncer à lui passer son message. Shoya quand à lui ne se sent pas tracasser par cette conversation et continue sa routine de lycéen. Lorsque Tomohiro commencera à parler de son projet de film de nouvelles amitiés vont naître entre Shoya et certains de ses autres camarades de classe et pour les lier encore mieux l'un d'entre eux va proposer une sortie dans un parc d'attraction à laquelle vont être convié les camarades de Shoya mais également Shoko, sa sœur, Miyoko mais aussi Naoka pour qui Shoya n'éprouve que de l'aversion.
Cet pus nous offre donc un moment beaucoup plus léger que ce à quoi nous étions habitué à présent. Ça fait en quelque sorte plaisir de voir la petite bande (qui s'est bien agrandit) dans un contexte plus différent et un peu plus joyeux. En effet, depuis le départ, l'auteur ne cesse d'abord des thèmes sérieux et fort, et c'est donc l'occasion pour nous de souffler un peu. Néanmoins, cette virée va se conclure de manière plutôt animé entre Shoko et Naoka. En effet, on connait à présent l'aversion que cette dernière éprouve pour notre héroïne. Et c'est lors d'un tour de grande roue seules que tout va exploser. Naoka va clairement exprimer ce qu'elle ressent à Shoko tout en lui expliquant les raisons de sa haine et en terminant tout ça à la manière d'une diva. J'ai beaucoup aimé cette scène de règlement de compte qui nous permet de mieux cerner Naoka tout en faisant un peu réfléchir Shoko. D'ailleurs, cette dernière ne se laissera pas abattre et tentera malgré tout de résoudre ses soucis à sa façon.
La seconde partie de ce tome se concentre davantage sur la famille de Shoko. On connaissait déjà sa sœur et sa mère, nous allons découvrir que sa grand-mère est également présente dans la maisonnée et bien plus qu'on ne le crois. Nous allons donc ici nous éloigner de la relation qui uni nos deux héros afin de davantage se concentrer sa la famille de Shoko et le passé de cette dernière. Un passé qui n'a pas été tout rose au cours duquel on découvrira pourquoi il n'est jamais question du père de la demoiselle. J'ai d'ailleurs trouvé ces scènes plutôt dure et l'on comprend mieux pourquoi notre héroïne est si protégée par la famille qui l'a élevé. Yuzuru, la petite sœur, sera également mise en avant au cours de cet axe et notamment grâce à la relation qu'elle entretien avec sa mère et sa grand-mère. Le décès de cette dernière sera une épreuve plutôt difficile pour l'ensemble de la petite tribu qui va rapidement remonté la pente. Cette seconde partie est donc beaucoup plus touchante que ce que l'on a pu lire jusqu'à présent, ce qui n'a pas été pour me déplaire.

A propos des personnages, comme dit plus haut, la petite bande va s'agrandir mais l'on va avoir assez peu de développement concernant les nouveaux protagonistes qui vont faire leur apparition. Néanmoins quelque uns d'entre eux, que l'on connaissait déjà, vont avoir droit à un peu plus d’approfondissement.
Ainsi, Naoka va bénéficier d'un background un peu plus poussé surtout en ce qui concerne sa relation à Shoko. Une relation plutôt houleuse, on sent que Naoka la hait et elle va le prouver. Elle lui reproche de lui avoir gâché son enfance en voulant se faire plaindre par les autres. Au fond, Naoka m'a paru très égoïste à tel point que j'ai eu l'impression qu'elle était resté bloqué à son stade de gamine. Au final, elle reste un personnage que je n'apprécie vraiment pas.
L'autre personnage qui va être approfondie c'est Yuzuru et ce par le biais de la relation qui l'unit à sa grand-mère. On découvre alors que c'est une demoiselle qui a mit sa vie un peu entre parenthèse pour le bonheur de sa sœur mais aussi pour réconforter ses proches. Elle va être profondément affecté par le décès de leur doyenne, ce qui est assez touchante quand on voit la manière dont elle se comporte depuis le début de la série : elle est fière et forte et là elle va nous révéler toutes ses fragilités.

Enfin, le style graphique est toujours aussi réussi et arrive une fois de plus à nous transporter auprès de ses personnages. Les flash-back sont plutôt réussi et on a aucun souci à faire la distinction entre passé et présent, ce qui est un très bon point.


Un tome qui qui va continuer à mettre en avant l'amitié entre les protagonistes mais qui va un peu délaissé la relation Shoya/Shoko. Une seconde partie beaucoup plus touchante sur la famille de notre héroïne. Quelques personnages secondaires qui bénéficient d'un peu plus de développement. Des graphisme toujours aussi jolis.

BANDE-ANNONCE DU MANGA.
(Chacune étant du point de vue d'un des héros).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire