mercredi 11 mai 2011

Les Âmes Croisées - Pierre Bottero

Titre VF : Les Âmes Croisées
Auteur : Pierre Bottero
1ère Edition : 2010
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 411

Nawel Hélianthas vit à Jurilan, le royaume des douze cités. A dix-sept ans, elle est une jeune adolescente riche et prétentieuse. Comme ses amis Philia et Ergaïl, elle doit bientôt choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu'elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages. Mais Nawel s'interroge. Et après avoir provoqué involontairement la mort d'une jeune femme et de son bébé, elle opte pour la mystérieuse caste des Armures, un choix qui bouleversera à jamais son destin.


Avec ce dernier roman, Pierre Bottero, nous transporte dans un univers digne de ses précédentes trilogies. Il nous transporte dans un univers où les choix de vie des individus se font dès leur jeunesse. En effet, à l'adolescence, chacun doit choisir ce qu'il souhaite être le reste de sa vie : Mage, Historien, Gouvernant... Et c'est ce choix qui rythmera sa vie par la suite. Nous faisons la connaissance de la jeune Nawel, une jeune Perle (concrètement une noble) pour qui la vie est facile. Cette dernière, ainsi que ses camarades doivent prononcés bientôt leurs vœux de caste. Depuis sa jeunesse, elle sait déjà qu'elle demandera à faire parie de la caste des Mages, mais des événements impliquant des Cendres (le reste de la population, qui ne sont pas des Perles) changera radicalement sa façon de voir les choses.
Au travers de Nawel, c'est toute la question des choix de l'avenir et de la recherche identitaire qui nous apparaît. Ainsi que l'influence de notre entourage. En effet, la jeune aspirante découvrira bien vite que la cérémonie des choix n'est qu'un mascarade et que ce ne sont pas les volontés des enfants qui y changeront quoi que ce soit. C'est contre toute attente, de la part des autres personnages, que la demoiselle optera pour la dernière des 10 castes, et la plus mystérieuse : celle des Armures. Guerriers rompus au combat, possédant pour armure une sorte de combinaison vivante, telle que l'on pourrait les retrouver dans une histoire de Science Fiction. J'avoue que je ne suis pas du tout fan de ce dernier, mais la magie a opéré, et j'ai beaucoup aimé le concept des Armures décrit par l'auteur. La deuxième moitié du roman, nous permettra de mieux connaitre cette caste en suivant l'apprentissage et les découvertes de Nawel.
Mais les Âmes Croisées, ce n'est pas que l'histoire d'une demoiselle qui doit avancer dans la vie. Dans l'univers qui nous est décrit, on nous parle d'une ancienne civilisation, aujourd'hui disparu : les Anciens. Ce sont à eux que l'on doit de nombreuses merveilles du monde dans lequel évoluent les Cendres et les Perles. On apprend quelques morceaux du passé de ce peuple, mais pas suffisamment, et notre curiosité est aiguisée au pus haut point.
J'ai beaucoup aimé l'idée d'un peuple séparé en deux groupes : Perles et Cendres (avec des noms très bien choisit, j'ai adoré la métaphore de l’huître dont il est question à un moment). De même, l'idée des castes avec chacune ses spécificité était assez sympathique, même si l'on ne découvrira que peu d'entre elles. Celles qui seront le plus mise en avant sera celle des Armures. Les gouvernants, les historiens et les mages ne seront quand à eux mis en avant que par des personnages secondaire. Ce qui est assez dommage, j'aurai aimé découvrir les autres un peu plus.
Mais les Jurilans (le peuple de Nawel) ne sont pas les seuls a habité ce royaume. Nous faisons la connaissance avec un peuple plus sauvage, perçue comme cruel et barbare par ces derniers : les Glauques. Là encore, j'ai beaucoup aimé découvrir ce peuple, même si l'on se pose beaucoup de questions à leurs sujet : qui sont-ils ? d'où viennent-ils ? Tant de réponses dont nous n'auront jamais les réponses. (Si je ne me trompe pas, à l'origine, "Les Âmes Croisées" devaient être une trilogie, mais Pierre Bottero étant décédé avant d'avoir pu l'achever, elle est resté un one-shot).
L'histoire est assez riche en personnage, j'ai beaucoup apprécier Nawel que l'on voit grandir et surtout mûrir au fil des pages. En revanche, j'ai été moins convaincue par le duo Philia/Ergaïl qui évoluera un peu par la force des choses, du moins c'est l'impression que j'en ai eu.

Le style de l'auteur est toujours égal à lui-même : très simple et agréable à lire qui nous plonge dans l'histoire aisément. Avec juste ce qu'il faut de description et une histoire plus centré sur l'action et le ressenti des personnages. Mais surtout, et c'est ce qui me plaît énormément chez cet auteur, une écriture très poétique toujours très présente, que l'on ne se lasse pas de parcourir.


Le tout dernier roman de l'auteur, qui nous transporte dans un monde magique et mystérieux sur lequel on aimerais savoir un peu plus de choses. Un coup de cœur pour ce roman. <3

2 commentaires:

  1. J'avais adoré aussi, et quelle frustration cette fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de voir que ce roman t'a également plu.
      Tout à fait d'accord concernant la fin !

      Supprimer