mercredi 30 octobre 2013

La Rivière du Temps - Bee Ridgway

Titre VO : The River of no Return
Titre VF : La Rivière du Temps
Auteur : Bee Ridgway
Editeur : Orbit 
1ère Edition : 2013 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Fantastique
Pages : 440


Un homme en 2013. Une femme en 1815. Et la Guilde, une société secrète dont les membres voyagent dans le temps. Le livre « Vous êtes désormais membre de la Guilde. À jamais. » Voici ce que Lord Nicholas Falcott entend à son réveil dans un lit d’hôpital, quelque part à Londres de nos jours… deux cents ans après avoir été laissé pour mort sur un champ de bataille napoléonien. La Guilde, une entité qui contrôle le voyage dans le temps, lui assure une vie de privilégié dans notre monde actuel. Mais Nicholas n’a pas oublié le passé, surtout une certaine jeune fille aux yeux bruns restée là-bas. Et le jour où la Guilde lui demande de transgresser la règle – ne jamais retourner d’où l’on vient –, au mépris de tous les dangers, et de repartir en 1815 pour retrouver un mystérieux talisman, Nicholas n’hésite pas…


'La Rivière du Temps' est un titre dont le résumé où il était question de voyages dans le temps m'avait beaucoup attiré. Aussi lorsque Babelio l'a proposé lors de l'une de ses opértions Masse Critique, j'ai tenté ma chance.

Notre histoire commence en 1815 où une jeune femme, Julia, assiste aux derniers instants du seul parent qui a réellement compté pour elle avant l'arrivée du prochain comte de Darchester. Puis nous basculons en 2013 auprès de Nicholas Falcott, un jeune entrepreneur tout ce qu'il y a de plus banal... En apparence seulement, puisqu'en réalité il est un ancien noble du XIXème siècle qui a fait un bond de plusieurs années dans le temps. Il va être amené à retourner dans son époque d'origine afin de retrouver un mystérieux talisman.
L'intrigue m'a globalement bien plu. Dans la première partie, nous allons osciller entre Julia et Nicholas, et donc leurs époques respectives. Grâce à Nick, nous allons en savoir un peu plus au sujet des voyages temporels. En effet, lorsque ce dernier arrive à notre époque, il découvre qu'il n'est pas le seul à posséder ce don. Toutes ces personnes sont regroupés au sein d'une guilde qui assure ses membres une vie normale et une réadaptation à leur nouvel environnement. J'ai trouvé cette idée très intéressante dans l'ensemble, y compris le fait qu'elle soit régies par certaines règles... Règles qui vont tour à tour être brisées au fil de ce roman. La principale étant : celle de ne pas retourner en arrière.
On découvrira dans les premiers chapitres la manière dont notre héros principal est arrivé à notre époque ainsi que son apprentissage pour s'habituer à la vie moderne. Ce sont des passages que j'ai beaucoup aimés, il faut dire qu'en deux siècles, il y a eu pas mal d'évolutions.
La quête de ce talisman, dans les années 1815, sera donc le coeur de ce roman où se verront opposé la Guilde, mais aussi un autre ordre qui lui est similaire : l'Ofan. En soi, hormis les idées des deux groupes, il y a peu de différences entre les deux à tel point que par moment on a du mal à voir quelle est l'inclination de tel ou tel personnage dans cette affaire.
Cependant, on déplorera que l'histoire se déroule assez lentement. Je dois dire que je m'attendais à ce que les choses évoluent de manière un peu plus rapide. Surtout vu la quantité d'évènements que l'on a tout au long de l'histoire. D'ailleurs, il y en a eu tellement que la conclusion de ce livre m'a assez déçue. Beaucoup de choses sont passés à la trappe comme si l'auteur avait décidé de nous offrir une suite. (J'ai vu certaines bloggueuses qui parlaient d'une suite, mais je n'ai rien retrouvé ailleurs, du coup je doute un peu). Je trouve ça un peu dommage qu'on soit dans le flou total parce que du coup je ne sais pas trop quoi pensé de cette fin. Je dis être déçue, mais dans le cas où effectivement une suite est prévue, je le suis moins. Du coup, j'ai vraiment un peu de mal à donner un réel avis sur cette conclusion.

Nicholas Falcott, alias Nick Davenant au XXIème siècle, est un jeune aristocrate partis en guerre au moment où il change d'époque. Son réveil dans cette nouvelle époque lui sera difficile dans un premier temps. Mais une fois qu'il aura accusé le coup, il acceptera un peu mieux les choses malgré les règles, absurdes selon lui, qui régissent la guilde. En dix années, il a réussi à se construire une nouvelle vie qui lui convient assez. Mais il garde en mémoire le visage d'une jeune femme qu'il a laissé bien des décennies en arrière. J'ai eu un peu pitié de Nick à certains moments de l'histoire quand j'ai vu à quel point la Guilde s'est un peu moqué de lui. Lui révélant sans cesse que son objectif n'était pas celui qu'ils nous avaient donné quelques chapitres plus haut. Du coup, il m'a donné un peu la sensation de subir son histoire dans un premier temps. Heureusement, il possède assez de jugeote pour 'en rendre compte et tourner les choses à son avantage. C'est réellement à ces moments-là qu'il a su me convaincre de vivre son histoire.
Julia est un personnage adorable. Malgré son âge, elle reste assez candide, mais sans pour autant trop se comporter comme une enfant. Elle arrivera à tenir tête à son tyranique cousin tout au long de son séjour dans le château familial. Le fait qu'elle possèdera elle aussi un don de voyage dans le temps n'est en soi pas quelque chose de surprenant, mais les liens dont il résulte a su m'étonner. C'est un bout de femme que j'ai beaucoup apprécié et que j'ai aimé suivre, car elle ne se laisse pas faire et arrive à prendre les devants à une époque où ce n'était pas forcément aisé pour les femmes.
Sans grande surprise, nous allons avoir droit à une petite romance entre les deux protagonistes. Ma foi, elle est assez charmante dans l'ensemble, surtout du point de vue de Julia. Cette dernière est encore toute innocente de ce côté-là (bien qu'elle ait été amoureuse de lui depuis toujours). La manière dont elle se met en place a su me plaire ainsi que celle de se poursuivre au fil des pages malgré les épreuves.
En ce qui concerne les personnages secondaires, on rencontrera tout d'abord d'autres membres de la Guilde. Globalement, ils apparaissent sous un jour assez sympathique, mais un peu mystérieux malgré tout lorsqu'ils font tomber tout ce qu'on croyait connaître à leur sujet. L'Ofan est un peu dans le même genre. On nous présente ses membres comme les grands méchants de l'histoire, mais au vu de toutes les révélations auxquelles nous avons droit, on commence à se poser des questions à leur sujet. Enfin, nous rencontrerons aussi l'entourage familial de Nick au XIXème siècle. Les femmes de sa famille m'ont beaucoup plu dans l'ensemble. Ce sont des personnages que j'ai beaucoup aimées, bien qu'elles n'apportent pas forcément grand-chose à l'histoire.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Elle arrive à bien nous faire jongler entre les époques où l'histoire se déroule tout en veillant à ne pas perdre le lecteur. Les descriptions et actions sont globalement bien équilibrées ce qui nous offre une histoire prenante et plutôt bien rythmée malgré des petites lenteurs dans l'intrigue. Une jolie réussite de ce point de vue-là en tout cas.


Une histoire captivante malgré des longueurs et des passages qui brouillent un peu les choses. Un univers bien sympa qu'on a parfois du mal à déterminer. Des personnages agréables. Un style d'écriture qui a su me charmer.
Enfin, je tenais à remercier Babelio et les Editions Orbit de m'avoir permis de découvrir ce titre via l'opération Masse Critique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire