dimanche 24 novembre 2013

La Caveau de Famille (Désirée & Benny, Tome 2) - Katarina Mazetti

Titre VO : Familjegraven (Grabben i graven bredvid, #2)
Titre VF : Le Caveau de Famille (Désirée & Benny, #2)
Auteur : Katarina Mazetti
Editeurs : Gaïa, Babel, Audiolib 
1ère Edition : 2005 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Contemporain
Pages : 260

Série Complète en 2 Tomes.


Elle c'est Désirée, la bibliothécaire, et lui c'est Benny, le paysan. Elle dévore les livres comme les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « de son plein gré ». Pourtant, ils s'accordent trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c'est terminé pour toujours. Et si ça marche… Comme le disait un critique littéraire suédois : "Le quotidien tue l'amour, la vie de famille l'enterre." C'est gai. Bienvenue dans le caveau de famille !


A la fin du premier opus, Désirée et Benny se laissaient une chance d'avoir un enfant ensemble afin de "sauver" leur relation. Dans 'Le Caveau de Famille', nous allons les retrouver en compagnie de leur jeune famille.

Le premier tome de cette série avait été un coup de coeur pour moi et je dois dire que j'en attendais beaucoup de ce tome. Mais peut-être m'étais-je attendu à tout autre chose, car je ressors de ce livre assez déçue de manière globale.
Ce tome est une suite directe à son prédécesseur. Notre petit couple tente donc ses trois chances pour concevoir un enfant. Sans succès... Du coup, ils décident de s'en laisser trois nouvelles. Après tout pourquoi pas puisque d'un côté comme de l'autre, ils veulent vraiment que ça marche. Un début de roman assez touchant quand on voit l'attachement dont ils font preuve l'un envers l'autre, à tel point qu'on se demande s'ils n'ont pas des regrets. Comme l'on se doute un peu, les chances suivantes vont marcher puisque Désirée va bien vite tomber enceinte pour leur plus grand bonheur. Et c'est là je pense que mon attrait pour la série s'est un peu cassé la figure. Chacun des deux protagoniste s'imagine la vie parfaite qu'ils vont vivre ensemble avec leur petit bout, chacun ayant du mal à faire des concessions pour l'autre.
Nous allons ainsi les suivre pendant plusieurs années, où leur petit bonheur conjugal sera mis à mal par plusieurs éléments : le travail de Benny, celui de Désirée, les grossesses difficiles, la conjecture économique... et j'en passe. A plusieurs reprise, j'ai eu un peu l'impression que l'auteur partait totalement en vrille quand on voyait ce qu'il se passait. Je n'étais même plus très sûre de suivre les mêmes personnages que j'avais adoré dans le premier tome. On notera quand même qu'un certain évènement impliquant leur ainé, nous fera un peu retrouvé cette ancienne époque, mais cette sensation ne sera que de courte durée.

Les personnages, parlons-en un peu.
Désirée m'a complètement tapé sur le système dès lors qu'elle est tombée enceinte. Je l'ai trouvée d'un égoïsme sans borne à toujours vouloir arranger les choses pour qu'elle se sente bien dans SA petite vie de famille idéale. J'ai eu l'impression qu'elle avait un peu oublié qu'une famille ça se construit à plusieurs. Après dans un sens, elle a quand même su me faire un peu de peine lors de ses grossesses et même maternité qui se passaient assez difficilement. Mais je dois que l'un justifie l'autre.
Benny s'affirme davantage dans ce tome. On sent qu'il veut prendre la place de l'homme de la maison et du chef de famille. En soi, ce n'est pas quelque chose qui m'étonne, bien au contraire. Il était un peu temps qu'il s'affirme davantage. Après, je comprend qu'il se sente toujours un peu coincé par son exploitation et ses finances. La vie d'un fermier n'est pas si facile, mais il veut quand même offrir ce qu'il y a de mieux pour les siens... malgré ses petites possibilités.
Les personnages secondaires seront principalement les amis de notre petit couple (ainsi que leurs rejetons, mais je ne vais pas y revenir dessus, vu leur âge, ils n'ont font pas grand chose d'extraordinaire).

Le style d'écriture de l'auteur reste sans conteste le gros point fort du roman. Katarina Mazetti nous plonge dans le monde de son petit couple avec brio. On arrive à retrouver les marques que nous avions dans l'épisode précédent. De la même manière, elle arrive à nous rendre l'histoire captivante de part certains événements qui nous rendent curieux de poursuivre l'histoire. L'alternance des points de vue des personnages lui accorde un certain rythme et l'on apprécie assez de voir leurs différents ressentis.
Mais je pense que si le style ne m'avait pas tant charmé, je n'aurais pas été loin d'abandonner ma lecture.


Un tome qui me déçoit assez. J'ai eu du mal à retrouver ce qui m'avait tant plu dans le premier tome. Des personnages que l'on a du mal à reconnaître. Heureusement le style d'écriture relève le niveau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire