jeudi 18 décembre 2014

La Petite Princesse Sara - Azuki Nonobukuro

Titre VO : Syokojo
Titre VF : La Petite Princesse Sara
Auteur : Azuki Nonobukuro
Editeur : Nobi nobi ! [Les Classiques en Manga]
1ère Edition : 2012 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo, Adaptation
Pages : 210




Sara Crewe est une enfant de sept ans placée dans un pensionnat à Londres par son père, riche homme d’affaires aux Indes. Passionnée de contes et légendes, Sara saura se faire aimer par ses talents de conteuse. Son monde bascule à la mort de son père après sa faillite. L’horrible directrice, Miss Minchin fera alors d’elle une domestique et n’aura de cesse de la tourmenter et de l’exploiter… Sara réussira-t-elle à tenir la promesse faite à son père de devenir une princesse malgré toutes les épreuves qu’elle devra endurer ?


Lorsque les Editions Nobi Nobi ont annoncé la sortie de leur collection Les Classiques en Manga, je savais que je finirai par craquer pour ces titres et parmi les deux premiers titres sortis, j'ai jeté mon dévolu sur l'histoire de La Petite Princesse Sara, qui est une histoire que j'apprécie beaucoup.
Nous y retrouvons la jeune Sara qui est inscrite dans le pensionnat de Mlle Minchin alors que son père part faire fortune aux Indes. Mais lorsque le père de Sara meurt, la jeune demoiselle est employée comme domestique dans le pensionnat mais arrive malgré tout à garder un optimisme sans borne et est certaine que sa vie finira par s'améliorer.

L'histoire est donc la même que celle du roman, qui est plutôt bien adapté dans la mesure où l'on retrouve tout les éléments clés de l'intrigue de base : une jeune demoiselle riche qui subit une descente aux antipodes de sa condition, ses amies qui souhaitent malgré tout conserver leur lien avec elle, une héroïne qui ne cesse de sourire et de positiver comme elle peut malgré tout ce qui lui arrive. L'histoire a fait mouche une fois de plus avec moi, j'ai pris beaucoup de plaisir à 'relire' une fois de plus certaines scènes dont l'ambiance était vraiment au rendez-vous.
Graphiquement parlant, c'est une réussite en ce qui me concerne. Les dessins sont plutôt doux et fins rendant l'histoire plutôt plaisante à lire. On retrouve la patte d'un dessinateur habitué à des shôjo derrière. Les tenues des demoiselles ainsi que les décors qui les entourent sont assez détaillés, nous offrant ainsi un résultat plutôt bon. Quelques notes d'humour sont apportés par des dessins un peu plus déformé que l'on retrouve dans un manga classique, ce qui nous donne le sourire aux lèvres à mesure que l'on lit ces histoire et ce même si les scènes ne sont pas très joyeuse tout du long.

Au final, j'ai beaucoup aimé cette adaptation de romans classiques de la littérature en version manga et je suivrai de très près les prochains titres de cette collection.


Une très bonne adaptation qui reprend les moments clés du roman originel, le tout avec des dessins assez doux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire