vendredi 16 octobre 2015

Belle - Robin McKinley

Titre VO : Beauty
Titre VF : Belle
Auteur : Robin McKinley
Editeurs : Mnémos, Pocket 
1ère Edition : 1978 (VO) - 1993 (VF)
Genre : Conte
Pages : 256


Belle était loin d'être aussi jolie que ses sœurs. A quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fut réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village au fond des bois. Tous auraient pu vivre ainsi, heureux d’une existence loin du luxe et des lumières de la ville, mais le destin s’acharna une fois encore sur eux. Quand son père revint au foyer avec l’histoire d’un château magique et de la terrible promesse qu’il avait dû faire à la Bête qui y vivait, Belle partit de son plein gré affronter le monstre et sa question sans cesse répétée : « Belle, voulez-vous… ? » 
Ceci est son histoire… une histoire d’amour et de rêve.


Belle est un titre qui me faisait envie depuis pas mal de temps et plus particulièrement depuis sa sortie chez Mnémos ces dernières années. Aussi lorsqu'enfin il fut ré-édité en format poche me suis-je empressée de me le procurer et le lire.
Comme le titre (et, of course, le résumé) le laisse supposer, nous allons être transporté dans une histoire qui se rapproche du célèbre conte de La Belle et la Bête. Un conte que j'aime beaucoup et sur lequel j'ai beaucoup d'attentes.

Belle est née dans une famille bourgeoise. Fille de marchand, elle mène une vie aisé et paisible. Mais voila qu'un jour, l'entreprise familiale s'effondre. Les membres de la famille décident de quitter leur ville natale pour celle où a grandit le récent époux de l'une des sœurs aînées de notre héroïne. C'est dans un village reculée que la famille va mener une existence tranquille, non loin d'un château que le village qualifie de hanté par un monstre. Lors d'un retour de voyage, le paternel s'y aventure et va devoir envoyer l'une de ses filles en otage... c'est Belle qui se dévouera pour sauver la vie de son vieux père et rencontrera celui qui se nomme la Bête.
Robin McKinley nous propose ici une ré-écriture assez simple du conte classique connu de tous. Il faut dire que les supports nous relatant cette histoire sont plus que nombreux. Peu d'originalité dans ce roman. En effet, si l'on connait un tant soit peu le conte originel, on connait les tenants et aboutissants de ce dernier. Ainsi, je me suis retrouvée à plusieurs reprises à connaître à l'avance le déroulé des événements. Néanmoins, on notera que l'auteur prend le temps de poser le cadre de son histoire. Ainsi, on découvre durant un bon tiers du roman le quotidien de la famille de Belle depuis leur richesse jusqu'à leur déchéance. Et il faut avouer que ces pauvres personnes ne seront pas épargné par le malheur, avant de trouver une situation un peu plus calme. Et c'est à ce moment-là que sont introduits les éléments un peu plus magique de l'histoire grâce à la Bête et l'environnement dans lequel elle vit. Si l'intrigue en elle-même est sans surprise, j'ai pris beaucoup de plaisir à la suivre, curieuse que j'étais de connaître les petites différences que l'auteur apporterait vis-à-vis de l'oeuvre originale.
Ces différences, parlons-en un peu. Elles sont pas réellement notable dans la mesure où ce sont plus des détails qu'autre chose qui vont les marquer. Ce qui me reste le plus en mémoire parmi ces points de divergence est sans conteste la fin. Là où le conte originel nous offre un peu d'action, ici l'on se retrouve avec une conclusion plutôt posé voire même romantique. Je reconnais avoir été assez sceptique sur ce point au départ, mais au final l'ensemble rend plutôt bien. L'histoire dégage ainsi une atmosphère assez calme et sereine.
Bien entendu, on notera également la présence de certains constituants majeurs de l'histoire que ce soit des situations, des objets ou encore des personnages. Ce sont tous autant qu'ils sont des éléments qui ont su me faire sourire et qui arrivent à nous plonger dans l'atmosphère de ce conte.

En ce qui concerne les personnages, c'est sans grande surprise que Belle sera celui qui sera le plus mis en avant. Il faut dire que sa qualité de narratrice y aide pour beaucoup. C'est une jeune demoiselle avec un caractère assez fort pour l'époque, elle arrive malgré tout à s'imposer dans un monde où les hommes sont dominants. Son honneur est sa plus grande qualité et ça tombe plutôt bien puisque Honneur est son véritable prénom. En effet, Belle est un surnom qui lui a été donné par ironie puisque la demoiselle n'a pas de physique extraordinaire. J'ai beaucoup aimé ce contre pied entre le physique de notre héroïne et son surnom. Elle est également très courageuse et loyale, prête à tout pour sa famille.
La Bête est un personnage plutôt intriguant. Ses apparitions vont crescendo à mesure que l'on avance dans le roman nous permettant de cerner un peu mieux ce protagoniste. Bien que ce soit une créature hideuse, il n'en reste pas moins un personnage assez vertueux et qui n'hésitera pas à le montrer quitte à se sacrifier.
Les autres personnages seront principalement les membres de la famille, plus ou moins proche, de Belle. Ces derniers apporteront chacun un petit quelque chose à l'histoire, permettant ainsi de la faire avancer. Du moins jusqu'à la rencontre de nos deux héros. On notera aussi des personnages un peu plus tertiaires comme les villageois ou les associés du père de Belle qui seront eux aussi vecteurs de l'histoire malgré des apparitions plus sporadiques.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su me convaincre. Le fait de raconter l'histoire du point de vue de Belle est un assez bon choix. Cela nous permet de mieux vivre l'histoire aux côtés de la demoiselle, en faisant les découvertes à son rythme tout en partageant ses ressentis. Le texte est raconté d'une manière assez riche, ce qui n'est pas sans lui donné une patte assez classique, ce que j'ai beaucoup aimé. Ça permet à l'histoire de se rapprocher des contes de notre enfance. Mais on notera également que le texte est également écrit de manière simple et fluide, afin de le rendre accessible à tous, ce qui est un très bon point à mes yeux.


Une ré-écriture de conte très jolie mais qui manque d'originalité. Des personnages agréables. Un style d'écriture accessible à tous mais qui n'est pas sans rappeler celui des contes que l'on connait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire