samedi 6 février 2016

Belle de Glace (UniCorp, Tome 1) - Anna Sheehan

Titre VO : A Long, Long Sleep (UniCorp, #1)
Titre VF : Belle de Glace (UniCorp, #1)
Auteur : Anna Sheehan
1ère Edition : 2011 (VO) - 2012 (VF)
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Young Adult
Pages : 378


1. Belle de Glace || 2. No life but this.
Série Complète en 2 Tomes.


Rosalinda Fitzroy, alias Rose, dort depuis soixante-deux ans quand elle est réveillée par un baiser. Durant son sommeil, les Heures Sombres ravageaient le monde tel qu'elle le connaissait et tuaient des millions de personnes dont ses parents et son premier amour. Depuis son réveil, Rose, reconnue comme l'héritière perdue d'un empire interplanétaire, doit faire face à un avenir où elle est considérée soit comme un monstre, soit comme une menace. Prête à tout pour mettre son passé derrière elle et s'adapter à ce nouveau monde, Rose se sent attirée par le garçon qui l'a réveillé et espère qu'il l'aidera à recommencer sa vie. Mais quand un danger mortel met en péril sa nouvelle existence, Rose doit faire face aux fantômes du passé et les affronter sans quoi, il n'y aura plus du tout de futur pour elle.


Belle de Glace est un titre qui me faisait envie depuis sa sortie et ce n'est que maintenant que je me suis décidée à le lire. Même si je dois avouer qu'une fois le titre refermé, son titre ne lui va absolument pas du tout.

Tout commence par le réveil de Rosalida, surnommée Rose, endormie dans une sorte de capsule depuis plusieurs années et sa rencontre avec Brendan dit Bren. Là, elle apprend qu'elle a dormi durant plus de soixante ans et que le monde qu'elle connaissait a bien changé depuis lors. La jeune fille découvre que l'entreprise de ses parents disparus est devenue la plus grande multinationale au monde dont elle héritera une fois sa majorité atteinte, cependant ce que la jeune fille ignore c'est qu'elle est recherché par une certaine créature...
Je dois reconnaître avoir été quelque peu surprise par cette histoire. Je m'attendais à ce que notre héroïne soit en quelque sorte cryogénisée avant de se faire réveiller dans le futur. Ici, il n'est point question de tout ça puisque l'endormissement de la demoiselle est provoqué par une machine qui endors son organisme, la plongeant dans une stase permanente. On se retrouve donc ici dans un univers futuriste où la technologie a connu un important essor. En effet, cette technique d'endormissement n'est pas la seule employé par nos protagonistes. Nous en découvrirons de nombreuses au fil des pages qu'il s'agisse de nouveaux moyens de déplacement ou de nouvelles techniques de communication... C'est en grande partie à cause de ça que le titre même du roman m'a déçue, je m'attendais à quelque chose de plus magique que technologique dans la raison de l'endormissement de notre héroïne. Dommage. Néanmoins, j'ai beaucoup apprécié cet univers futuriste assez simple, mais qui a su me convaincre dans la mesure où il a été bien exploité d'un bout à l'autre. Effectivement, l'auteur arrive à nous donner par-ci par-là quelques informations supplémentaire afin de bien cerner ce monde. Et je dois admettre que c'est plutôt réussi. De la sorte, elle parvient à entretenir le suspense aux bons moments tout en nous permettant de mieux comprendre les événements.
L'intrigue générale du roman est plutôt bonne en soi. On suit donc Rosalinda au gré de ses découvertes dans ce qui aurait du être son futur et ce que ce soit au niveau technologique ou au niveau de la société elle-même qui a été mise à mal lors des Heures Sombres. Elle va devoir s'adapter à ce nouveau monde afin de retrouver une vie à peu près normale. A ceci près que l'on va avoir droit de temps à autre à un autre point de vue dans ce récit : celui de la personne/créature qui traque notre héroïne. Agissant comme un robot, ce personnage a su me faire froid dans le dos à certaines reprises... sentiment qui s'est accentué dès lors qu'on découvre ce dont il s'agit réellement. Rose n'aura pas d'autre choix que de fuir afin de garantir sa sécurité. En ce qui concerne son nouvel entourage, il lui sera difficile de faire la part des choses envers certains autres protagonistes, ne sachant trop si elle peut le faire confiance réellement. L'intrigue m'a donc beaucoup plu et a été mené avec brio d'un bout à l'autre part son auteur. On notera également que la fin du roman est assez ouverte de sorte qu'une suite était fortement plausible... et ce n'est qu'en rédigeant cette chronique que je me rend compte qu'une suite existe mais n'a jamais été traduite en français. Dommage car vu la fin de celui-ci, j'aurais bien voulu la lire.
L'auteur profitera de ce récit pour aborder un thème plutôt fort qu'est celui de l'addiction. Ici, il n'est pas question d'une substance quelconque mais d'un comportement. En effet, Rose a été mise en stase à de nombreuses reprises par ses parents. Si elle compte bien, en tout est pour tout, elle a perdu ainsi 100 ans de sa vie figée dans le corps d'une adolescente (et avec l'esprit qui va avec soit dit en passant). Mais ce comportement la concernant va devenir quelque peu malsain dans la mesure où dès que quelque chose se passera la jeune fille n'aura qu'un seul besoin : celui de se plonger à nouveau en stase afin d'oublier et d'être dans un état de béatitude. Alors oui, il y a quelques drogues incluses dans le processus (afin qu'il fonctionne tout simplement) mais ce ne sont pas tellement elles qui ont fait développé à notre héroïne sa dépendance. Cet aspect de l'histoire a été plutôt bien mené dans ce récit. Le lecteur commence à percuter ceci avant même les personnages qui, une fois qu'ils l'auront vu à leur tour, tenteront de raisonner notre héroïne afin de lutter contre cette addiction. Un très bon point pour cette histoire qui aborde ce thème avec justesse.

Concernant les personnages, nous allons principalement suivre tout ça du point de vue de Rosalinda l'héroïne. On la découvre en adolescente fragile qui a toujours vécu dans un petit cocon, surprotégé par ses parents. Elle est d'une nature soumise et docile peut-être même un peu trop, à tel point qu'elle n'arrivera jamais à imposer ce qu'elle désire réellement à ses parents. Lors de son réveil dans le futur, la jeune fille se sentira plus que perdu, il faut dire que tout les lien qui la rattachait à son passé ont disparus. Mais ce sera également un mal pour un bien dans la mesure où elle pourra enfin vivre la vie qu'elle a toujours voulu : celle d'une adolescente normale sans aucune discontinuité à cause des stases. L'amitié sera un point clé du roman, notamment avec les personnages de Bren et Otto, mais pas seulement. L'amour sera également au rendez-vous pour la jeune demoiselle même si cette notion sera un peu difficile à aborder pour elle entre sa rupture plus que violente avec Xavier, son amour du passé, et les difficulté qu'elle va rencontré avec Bren, elle ne saura plus sur quel pied dansé.
Les personnages secondaires de ce récit m'ont également beaucoup plu aussi bien ceux du passé que du présent, on notera parmi eux : 
- Bren, celui qui l'a réveillé. Il sera son premier ami dans ce nouveau futur. Il l'aidera à s'intégrer dans sa nouvelle école et à se faire de nouveaux amis. C'est un garçon très chaleureux mais assez peu sur de ce qu'il désire.
- Otto, l'un de nouveaux camarades scolaires de Rose. C'est un jeune garçon muet fruit d'une expérience scientifique. Il communique avec notre héroïne par écran interposé. Il deviendra alors le meilleur ami de la jeune fille dans la mesure où il se sentiront assez semblables. J'ai tout particulièrement apprécié l'originalité des origines de ce personnage. Tout a été mené à la perfection par l'auteur et je dois même reconnaître que j'aurais aimé en savoir encore plus sur Otto.
- Les parents de Rose. Oui, ils sont décédés dans le passé mais les flash-back qui viendront ponctué le récit nous permettront de mieux les connaître... et les détester. A mesure que je les découvrais, je les ai trouvé antipathiques et égoïste. Quel parent digne de ce nom priverais son enfant de sa vie pour son propre plaisir ? Au fond, je trouve qu'ils n'ont pas volé le sort qui leur a été réservé.
- Xavier, le petit ami du passé de Rose. C'est un jeune garçon que la jeune fille a vu grandit du fait de ses séances de stase. Si elle l'a connu pour la première fois en nourrisson, c'est en adolescent qu'ils passeront ensemble leurs derniers moments. Leur relation a été quelque peu touchante. C'est un personnage que j'ai plutôt bien apprécié dans ses diverses apparitions, il sera d'ailleurs d'une grande aide pour notre héroïne.
Il restera également tout les personnages liés de près ou de lion à la société UniCorp, la société des parents de Rose. Ces derniers sont assez intéressant dans leurs diverses apparitions. Certaines d'entre eux seront également riche en surprises dont certaines auxquelles on ne s'attendait pas forcément.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est plutôt bon. Elle nous donne les informations au compte goutte mais tout en intervenant où il faut et quand il faut. L'intrigue reste bien mené et certains retournements de situations arrivent à nous surprendre. Le roman est très accessible de part son style simple et fluide, mais il n'en reste pas moins riche en ce qui concerne l'univers dans lequel nous allons évoluer.


Une intrigue prenante et bien menée. Un univers simple mais assez réussit. Le thème de l'addiction abordé avec justesse. Des personnages que l'on apprécie suivre. Le tout servi par un style simple et efficace.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire