mardi 16 novembre 2010

Shi ki, Tome 2 - Ryu Fujisaki & Fuyumi Ono

Titre VO : Shi ki, #2
Titre VF : Shi ki, #2
Auteurs : Ryu Fujisaki & Fuyumi Ono
Editeur : Kazé
1ère Edition : 2008 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Shônen
Pages : 192


Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11.
Série Complète en 11 Tomes.

ADAPTATION - Anime : Shi ki (2010 | 22 Ep.).


En l'espace d'un mois, douze personnes sont décédées au village. Le docteur Ozaki et le bonze Muroi craignent une épidémie. De son côté, Natsuno, dont la jeune Megumi était amoureuse avant de succomber à la maladie, à l'étrange impression que celle-ci continue de l'épier. Mais si ce n'est pas qu'une impression, que deviennent tous ces morts qui se multiplient ?


Le mystère s'épaissit de plus en plus dans le petit village de Sotoba, où les morts se multiplient de plus en plus dans ce volume. Là où le premier posait les base, ce second tome s'enfonce dans le sombre à vitesse grand V.
Nous faisons également un peu plus connaissance avec la famille Kirishiki dans ce tome et plus particulièrement la fille : Sunako. Victime d'une maladie qui s'aggrave avec la lumière du jour, elle rencontre le bonze Muroi en plein milieu de la nuit. Sous ses aspects de petite fille, elle cache malgré tout un esprit mature donnant lieu à des réflexions philosophiques entre elle et le bonze, auteur dont elle est fan.
Mais là où les choses deviennent vraiment passionnante c'est lorsque Natsuno ressent de plus en plus la présence de Megumi (qui je le rappelle est décédée dans le premier volume). Illusion ou réalité ? Fantôme ou mort vivant ? Telles sont les questions que nous nous posons comme le héros. Mais lorsque elle apparaît les yeux complètements noirs, le corps désarticulé tels un spectre et s'en prend au meilleur ami du jeune homme, Natsuno est bien déterminé à trouver ce qu'il se passe ici, pour notre plus grand plaisir.
De son côté, le Dr Ozaki et l'équipe de la clinique essai de découvrir la véritable nature de cette épidémie, si tant est que ça en soit une. J'avoue que la réunion à la clinique m'a énormément fait sourire, car il faut l'avouer, de ce côté là, l'auteur s'est bien documenté. (Cela m'a rappeler certains de mes cours).
Malgré une ambiance devenue plus sombre et plus sérieuse, les choses avancent très peu. En tant que lecteur, les suppositions concernant les événements commencent à devenir de plus en plus clair pour nous (je ne révélerait pas dans cette chronique l'élément-clé qui fait que l'on devine tout, mais en cherchant bien, on peut y penser). La couverture, représentant Sunako Kirishiki, retranscrit à elle seule l'ambiance de ce second volet duquel on ressort avec l'envie de connaître la suite...



On plonge dans un univers de plus en plus sombre. Le mystère s'épaissit pour tous et le lecteur commence à comprendre les choses bien avant les personnages qui en sont bien loin. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire