jeudi 7 juillet 2011

Les Enfants de la Porte du Serpent (Les Larmes d'Artamon, Tome 3) - Sarah Ash

Titre VO : Children of the Serpent Gate (Tears of Artamon, #3)
Titre VF : Les Enfants de la Porte du Serpent (Les Larmes d'Artamon, #3)
Auteur : Sarah Ash
1ère Edition : 2006 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 794


Spin-off / Préquelle : Préquelle aux Larmes d'Artamon.


Gavril Nagarian, Drakhaon d'Azhkendir, est mort.
Il a péri dans le feu de la bataille. Du moins c'est ce qu'on croit. En vérité, il vit toujours et s'est vu confié une mission sacrée : secourir Magus, qui a été enlevé et qui détient les cinq rubis inestimables composant les fameuses Larmes d'Artamon. Car il est dit que quiconque possède les pierres a le pouvoir d'imposer sa volonté à l'empire de Nouvelle Rossiya.


Quel plaisir de retourner en Nouvelle Rossiya auprès de tout les héros que l'on a adoré dans les volumes précédents. Les événements de cet ultime volume se déroulent à vitesse grand V. Gavril n'est plus le seul désormais a être posséder par un Drakhaoul, les frères de Kezhef ont tous prit possession du corps d'un des descendant d'Artamon et sont presque tous bien déterminer à libérer leur prince, Nagar, afin que son règne de terreur commence sur le monde des hommes. Commencera alors une véritable guerre fratricide entre tout les seigneurs-dragons qui n'auront pa tous le même souhait final. Le salut de l'empire de Nouvelle Rossiya mais aussi du monde entier reposera sur les enfants des Drakhaouls dispersés un peu partout dans le monde.
J'ai beaucoup aimé ce tome de conclusion où à mesure que l'on avance, l'histoire devient de plus en plus prenante. L'action, les questions d'intérêt politiques et les complots des frères seront au cœur de ce volume Si la fin était au final sans grande surprise (avec quasiment le happy end que tout le monde attendais), je l'ai assez apprécier car dans l'ensemble elle conclue bien cette trilogie, même si à mon gout la bataille finale aurait pu être un peu mieux développait. En effet, par moment les choses allaient un peu trop vite et j'avais parfois du mal à me repérer dans les liens Drakhaoul/Hôte. Néanmoins, cela ne gâche en rien la lecture.
Côté personnage, nous retrouvons avec grand plaisir tous ceux que nous avions rencontrés dans les tomes précédents, même si certains étaient un peu tomber dans l'oubli (encore que pour Lilias, c'était pas trop gênant, je l'ai jamais aimé celle-là x) ), ils joueront tous un rôle plus ou moins important dans le combat final. Gavril et Kiukiu ont droit a la fin que l'on attendait tous et l'on se rend compte qu'il sont ressorti plus grand de cette histoire malgré les pertes qu'ils ont eu à subir. Eugène, que je n'appréciait pas dans les tomes précédent, remonte beaucoup dans mon estime et restera, avec le couple que j'ai cité juste avant, parmi mes personnages préféré. On regrettera également la perte de certains personnages que l'on a adoré tout au long de l'histoire mais que l'on oubliera pas non plus.
Si nous connaissions déjà presque toute la Rossiya, Sarah Ash nous offre dans ce tome des découvertes de nouveaux lieux avec le Khitari (la dernière des 5 régions de Rossiya) et la Francia. Même si cette dernière n'est exploité en surface, elle n'est pas sans nous rappeler un pays que nous connaissons de par son nom, celui de ses régions, ceux de ses souverains et de sa culture...
Le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. Bien que concentrer principalement sur l'action et les dialogues, il nous transporte complètement auprès de tout ces personnages que l'on adore dans des lieux que l'on aimerais découvrir. Même si ce tome ne sera pas forcément celui que j'ai préféré dans la série (le premier restera toujours mon préféré), j'ai prit beaucoup de plaisir à me plonger dans cet univers et je lirai à coup sur les préquelles de cette série pour retourner en Rossiya (voire peut-être en Francia et en Allegonde qui sait...), et j'espère avoir un jour l'occasion de découvrir d'autres ouvrages de l'auteur un de ces jours.


Un final qui se résume en un seul mot : Wahou. Pour un trilogie qui restera un coup de cœur.

Challenge Magie & Sorcellerie Littéraire : 10/5+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire