mercredi 28 janvier 2015

Hello Fucktopia - Souillon

Titre VF : Hello Fucktopia
Auteur : Souillon
Editeur : Ankama
1ère Edition : 2014
Genre : Drame, Bande-Dessinée
Pages : 84


Entre découvertes et désillusions, la vie d’adulte n’est pas tous les jours un conte de fées !
Quand Mali débarque à Paris pour y suivre des études de dessin, elle expérimente les limites de sa toute nouvelle liberté. Entre euphorie et dépression, espoirs et désillusions se mélangent pour ne former qu’une teinte indéfinissable qui semble tout aspirer...


Souillon n'est autre que la papa de Maliki, aussi lorsque ce titre est sorti, je n'ai pas hésité une seule seconde lors de mon craquage. Ici, on nous propose un univers plus sombre et plus réaliste sur la vie.
Mali est une jeune étudiante en art qui a débarqué à Paris pour ses études afin de devenir dessinatrice. Un métier pas facile de base. Nous allons bien vite découvrir son quotidien plutôt sombre où nous allons découvrir ses travers, ses désillusions et surtout ses erreurs.

Mali a débarqué la tête pleine de rêve dans la capitale afin de réaliser le métier de ses rêves. Elle va bien vite se retrouver confronté à la réalité : les cours ne la passionnent pas pour deux sous et peu réussissent dans la voie qu'elle a choisi. Lorsqu'elle n'est pas en cours elle partage son temps entre ses amis et les sorties. Sorties qui se résumeront à l'alcool, la drague, le sexe... Tout ce qu'il faut pour oublier cette dure réalité dans laquelle elle s'est retrouvée embourbée. Si elle semble y avoir trouvé un certain équilibre, elle sera cause de souci envers beaucoup de personne, sans pour autant qu'elle ne s'en rende compte. C'est donc dans un univers plutôt sombre que la demoiselle va nous entraîner : un semblant de spirale infernale dont elle aura du mal à se sortir... encore que on se demande si réellement elle veut en sortir.
Le déclic ne sera que tardif dans l'histoire dans la mesure où une grande partie de cet opus nous propose de découvrir le mode de vie de notre héroïne : ses travers, ses soucis, son complexe physique... De ce fait, on arrive plutôt bien à accrocher au personnage voire peut-être à s'identifier à elle. Lorsqu'elle retrouvera le sens des réalités et qu'elle décidera finalement d'aller de l'avant et surtout sortir de ce monde sombre, on ne se trouve pas loin de la fin de la BD. Et je pense que c'est peut-être ça qui m'a manqué le plus. On à les prémices des changements et puis la fin arrive laissant un gout d'inachevé.

Au niveau des personnages, c'est principalement Mali qui sera mise en avant. On découvre une jeune demoiselle qui fuit les souci de quelque manière qu'elle trouve, sans se soucier des conséquences. En somme, elle vit sa vie au jour le jour, jusqu'à ce qu'elle atteigne le point de non retour, ce qui la fera changer pour de bon.
Les autres personnage sur lesquels l'auteur choisi de s'attarder un peu sont les amis de Mali :  Stéphane et Thémis. Le premier est plutôt le bon copain qui au fond aimerais peut-être devenir plus que ça pour notre héroïne. Toujours présent lorsqu'elle aura besoin d'aide tel un chevalier servant. Thémis de son côté est une demoiselle un peu fleur bleu qui a des souci dans son couple qui bat sans cesse de lm'aile. C'est l'amie la plus franche de notre héroïne qui n'hésitera pas à lui remettre les points sur les i une bonne fois pour toute.

Au niveau graphique, on retrouve le trait classique de Souillon, qui n'est pas sans nous rappeler sa célèbre série. Néanmoins, c'est sur le choix des couleurs que l'aspect graphique est le plus réussit. On arrive à bien capter l'ambiance d'une scène seulement grâce à ses dernières. On sent le côté sombre lorsque Mali est au fond du trou, le côte un peu plus simple lorsqu'elle est avec ses amis et le côté heureux lorsqu'il est présent.


Une histoire plutôt sombre sur une demoiselle qui fuit ses souci avant d'y être définitivement confronté. Un rythme prenant mais qui nous laisse un petit manque en fin de tome. Des personnages assez forts. Un style graphique que l'on reconnait mais qui arrive à bien coller à toutes les ambiances.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire