vendredi 30 janvier 2015

Le Livre des Légendes (Ever After High, Tome 1) - Shannon Hale

Titre VO : The Storybook of Legends (Ever After High, #01)
Titre VF : Le Livre des Légendes (Ever After High, #01)
Auteur : Shannon Hale
1ère Edition : 2013 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 316


1. Le Livre des Légendes || 2. La plus Rebelle de toutes || 3. Le Merveilleux Pays des Merveilles.
Hors-Série : Il était une fois.
Série Complète en 3 Tomes + 1 Hors-Série.


L'école Ever After High n'est pas une école comme les autres : les pensionnaires sont tous des descendants des héros des contes de fées, Blanche-Neige, la Belle au bois dormant, Alice au pays des Merveilles, Cendrillon... Chaque année, ils doivent signer le livre des légendes, le fameux grimoire qui contient leur destinée.
Raven est la fille de la Méchante Reine, sa destinée est donc toute tracée : elle doit empoisonner la future Blanche-Neige. Mais comment faire quand on est la fille la plus gentille qui soit ?


Le Livre des Légendes ouvre la saga Ever After High où nous allons découvrir une autre façon de ré-écrire les contes de fées de notre enfance. Il s'agit d'une école où nous allons faire la connaissance de la progéniture des héros (ou pas) de ces célèbres contes, qui étudient afin de prendre la succession de leurs parents et de revivre leur histoire sans qu'on ne leur en donne le choix. Mais Raven Queen commence à se poser des questions, surtout quand elle connait le passé de sa mère : la Méchante Reine.

L'univers qui nous est proposé par l'auteur est somme toute assez classique mais qui n'en reste pas moins sympathique. On se situe dans un contexte scolaire assez bateau avec une école où se rendent des personnages peu communs : ici les enfants des personnages de contes de fées. En parlant de ces derniers, ils sont assez variés bien que les personnages les plus mis en avant soient ceux tirés des contes les plus connus. On va ainsi croiser la progéniture de Blanche-Neige, du Prince Charmant, de Cendrillon, de Pinnochio... Et ce que l'on soit du côté des gentils comme des méchants. Une idée qui a su me plaire même si on notera que ce sont les contes avec Princes et Princesses qui sont le plus mis en avant. Après, il ne faut pas perdre de vu que le public visé est davantage les filles que les garçons, et un peu jeune malgré tout. 
Si ces personnages vont dans la célèbre école d'Ever After High, c'est pour suivre des cours qui les préparent à leur destins. Des cours assez clichés aussi bien par les noms que par les contenus. Ils sont relativement ciblés sur les personnages, ne laissant que peu de place à leur envie de changement... si tant est que certains aient envie de changer. Mais ce qui m'a rendu le plus sceptique c'est la destinée de nos héros. En effet, tous ont leur voie toute tracé qui est de revivre l'histoire de leur parents afin d'assurer la pérénité de leurs histoires. Après tout pourquoi pas, c'est une idée plutôt intéressante, mais elle me rend un peu sceptique dans la mesure où les enfants ne sont pas des copies exactes de leurs parents : la nouvelle Blanche-Neige est blonde, le nouveau Pinnochio est une fille, la nouvelle Chaperon Rouge est à moitié louve... J'en passe et des meilleurs, mais pour le coup, je me demande un peu comment les histoires originelle et les personnages vont être conciliés. Peut-être que les opus suivants apporteront davantage de réponses à ce sujet.
L'intrigue de ce premier opus va se concentrer sur Raven Queen et Apple White, les filles de la Méchante Reine et Blanche-Neige, dont les destins sont communs. Si la dernière est prête à succéder à sa mère, la seconde n'en a pas très envie et va essayer de trouver une autre solution. On va donc suivre Raven dans sa quête de réponse et surtout de solution. J'ai plutôt bien aimé sa recherche dans l'ensemble bien qu'au final les réponses à ses questions arrivent assez tardivement. Néanmoins, le volume se conclue sur le fameux Jour de l'Héritage, où les enfants doivent jurer de suivre le destin de leurs parents, ce qui ne se passera pas sans couac. (Par contre, faut qu'on m'explique l'intérêt de prêter ce serment lors de leur seconde année, alors qu'ils leur reste encore minimum 2 ans de scolarité de plus à faire, parce que là j'ai vraiment pas compris).

Concernant les personnages, on nous propose de faire plus ample connaissances avec Raven et Apple qui vont se partager la vedette dans ce tome.
Raven est une demoiselle somme toute gentille qui n'a franchement pas envie de devenir méchante. Et le comportement de ses camarades d'étude n'est pas sans lui rappeler ce qui l'attend. Néanmoins, elle ira chercher des réponses afin de voir si elle ne peut pas esquiver son destin sans conséquences néfastes pour les autres. Apple de son côté, est une princesse prête pour le destin qui l'attend : elle est (trop ?) gentille, chante, aime les animaux... Bref la princesse parfaite pour le rôle qui l'attend et qu'elle désire depuis sa plus tendre enfance. Elle tentera par tout les moyens de faire en sorte de Raven prête serment afin de s'assurer du bon déroulement de sa future histoire.
Les personnages secondaires sont principalement les autres enfants des personnages de contes de fées. Chacun ressemblant assez fidèlement à son parent dans l'ensemble : les enfants du Prince Charmant sont tous courageux, le fils du chasseur est toujours là pour jouer les justiciers, la fille du Chapelier Toqué est complètement barje, la fille de la Belle au Bois Dormant s'endort rapidement, la fille de Cendrillon est fan de chaussures... Au final, rien de bien orignal sous le soleil, surtout lorsque tout ces caractères sont couplés à des personnages cliché dans les histoire se passant dans le milieu scolaire : les beaux gosses populaires, les sportifs... Au final, j'ai eu un peu la sensation que ça manquait un peu d'originalité.

Concernant le style d'écriture il reste assez simple voire un peu trop par moment. On sent que le titre est destiné à un public plutôt jeune. On notera également les quelques mots inventés par l'auteur afin de meixu s'immerger dans son univers: Mirrorphone, Superlifique, Carferteria... A mon sens, des mots qui n'étaient pas forcément nécessaire (encore que venant de Madeline Hatter, c'est là où ça passe le mieux, mais venant des autres...).
Enfin, mention spéciale au livre en lui même qui est un assez bel objet avec une couverture qui présente des reliefs et un intérieur très colorés (riche en rose ceci dit...).


Un univers plutôt sympathique mais qui laisse sceptique sur certains point. Une intrigue intéressante. Des personnages pas mal mais parfois un peu trop clichés. Un style d'écriture trop simple visant clairement un public assez jeune.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire