jeudi 15 janvier 2015

Joséphine Impératrice, Tome 1 - Yumiko Igarachi & Kaoru Ochiai

Titre VO : Bara no Josephine, #01
Titre VF : Joséphine Impératrice, #01
Auteurs : Yumiko Igarashi & Kaoru Ochiai
Editeur : Pika
1ère Edition : 2011 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Shôjo, Historique
Pages : 189


Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4.
Série Complète en 4 Tomes.


XVIIIe siècle sur l’île de la Martinique, la jeune Rose Tascher de la Pagerie grandit entourée d’une famille aimante. Jeune fille issue de la noblesse, elle vit librement et simplement, bien loin des conventions et du faste de la vie parisienne. En 1779, à 16 ans, elle est mariée au vicomte de Beauharnais. Commence alors pour la jeune fille un dur apprentissage de la vie, entre un mari volage qui la délaisse et l’isolement dans un pays qu’elle ne connaît pas, la jeune femme s’endurcit sans jamais se départir de la bonté et de la générosité qui la caractérise. Elle va bientôt reconquérir sa liberté et son indépendance, mais en attendant, les prémices de la Révolution grondent déjà dans Paris...


Cela faisait un petit moment que ce tome traînait dans ma PAL, après avoir passer des avis très positif sur cette série, j'ai voulu à mon tour la découvrir. Et je dois dire que j'ai plutôt bien apprécié ce premier opus. Tout au long des quatre tomes qui composent cette série nous allons découvrir la vie de Rose Tasher mieux connu sous le nom de Joséphine, l'épouse de Napoléon Bonaparte et Impératrice des Français.

Dans ce premier tome, nous découvrir plus particulièrement l'enfance et l'adolescence de la jeune Rose, du poins d'Antoine, alias Agathon, son ami d'enfance qui va l'accompagner tout au long de ce tome. On se retrouve ainsi transporté en Martinique où la noble famille de la jeune fille mène une vie paisible dans les colonies. Rose est une jeune fille pleine de vie et espiègle qui n'hésite pas à entraîner ses soeurs cadettes dans ses promenades sur l'île. Alors qu'elle est adolescente, Rose reçoit une proposition de mariage avec le fils du vicomte de Beauharnais, un arrangement parfait entre les deux familles. La demoiselle quitte alors la Martinique pour Paris, où elle se rend compte que la vie est bien loin de ce qu'elle imaginais avec ses soeurs : un mariage sans amour, un monde remplit d'adultère. Si elle arrive à tenir grâce au soutien de son ami Agathon et les enfants nés de son mariage, la jeune femme finira par commencer à se trouver une réelle place dans ce contexte pré-révolutionnaire, tout en gardant à l'esprit les paroles d'une diseuse de bonne aventure : un destin plus grand encore que celui d'une reine l'attend.
J'ai beaucoup apprécié découvrir le passé de cette grande figure historique (pour le peu que j'ai pu lire par-ci par-là, ça coïncide plutôt bien). Bon après, je me doute que certains événements ont du être rajouté voire romancé pour les besoin de la série, mais dans un sens ça passe plutôt bien. Il faut dire que la vie à l'époque n'était pas très facile, surtout en ce qui concerne les femmes. Mais ce qui m'intrigue le plus, c'est de découvrir de quelle manière Rose est devenue Joséphine, avec notamment sa rencontre avec Napoléon, mais cela devra attendre la suite pour cela.
Ce que je regrette néanmoins, c'est que le contexte histoire passe un peu à la trappe. Nous voyons défiler les années avec certains événements clés (comme les caprices de l'Autrichienne et sa réputation) après, on se trouve à l'époque pré-révolutionnaire. On sait que l'on va traverser la Révolution et je suis curieuse de voir sous quel angle elle va être abordé, j'espère qu'elle va être un peu plus mise en avant car ce n'est pas un événement anodin.

Concernant les personnage, les auteurs se sont surtout concentré sur deux d'entre eux : Josephine et Agathon.
Pour la première, c'est plus que normal puisque c'est de sa vie dont il s'agit. C'est une jeune fille qui déborde d'énergie et qui arrive malgré tout à se fondre dans le carcan imposé par la société et se contente de devenir une bonne épouse... malgré les frasques de son mari (que d'ailleurs, je n'aimais pas du tout !). On sent que c'est une jeune fille qui veut prendre sa vie en main et qui veut que la prédiction qui lui a été faite se réalise... ce qui est plutôt bien parti. Heureusement, la demoiselle pourra compter sur le soutien sans faille d'Agathon et de certaines autres nobles dame afin de clarifier sa situation.
Agathon, est un ami d'enfance de notre héroïne, et même plus que cela si on met l'accent sur les origines du jeune homme. Il va accompagné la demoiselle de 4 ans son aînée en lui servant de domestique. En effet, le jeune garçon ne veut pas que leur relation porte préjudice à la jeune fille. Ce qui m'a surtout plus dans ce personnage, c'est la grande maturité dont il fait preuve, mais aussi le fait que ce soit lui qui nous raconte cette histoire, nous offrant ainsi un point de vue dans les différentes classes de la société. On sent que leur relation pourrait évoluer dans quelque chose de radicalement différent au vu des événements et de leur lien.
Concernant le reste des personnages, ils sont quand même assez stéréotypés même si on aura du mal à s'attacher à tout les autres hormis nos deux héros. Néanmoins, c'est grâce à eux que l'on va mieux découvrir le contexte de l'époque et que l'histoire de la future Joséphine avancera.

Graphiquement parlant, c'est un vrai shôjo que l'on pourrais qualifié d'old school : grands yeux expressifs, fonds fleuris, détails dans les tenues riches en dentelles et j'en passe. Dans fond, j'ai très vite retrouvé le style de Yumiko Igarashi (à qui l'on doit déjà Georgie et Candy), le style de dessin n'ayant que peu changé entre ses diverses séries. Néanmoins, cela apporte beaucoup de légèreté à l'histoire et colle plutôt bien à l'époque, ce qui m'a beaucoup plu. Le seul petit défaut de ce point de vue-là, c'est que physiquement on a du mal à voir l'impact du temps sur notre héroïne qui ne semble pas changer des masses entre son enfance et l'époque où elle est marié. Un peu dommage, surtout quand on voit une évolution dans d'autres personnages.


Une jolie manière de découvrir la vie d'une figure historique célèbre, malgré les liberté prises. Un contexte historique qui passe un peu à la trappe. Des personnages sympathique bien que les secondaires soient un peu délaissés. Des dessins agréables, mais qui transpire le shôjo old school.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire