mercredi 5 avril 2017

Une Vie après l'Autre (Todd Family, Tome 1) - Kate Atkinson

Titre VO : Life after Life (Todd Family, #01)
Titre VF : Une Vie après l'Autre (Todd Family, #01)
Auteur : Kate Atkinson
1ère Edition : 2013 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Fantastique, Historique
Pages : 515


1. Une Vie après l'Autre || 2. L'Homme est un dieu en ruine.


11 février 1910 : Ursula Todd naît – et meurt aussitôt.
11 février 1910 : Ursula Todd naît – et meurt, quelques minutes plus tard, le cordon ombilical enroulé autour du cou.
11 février 1910 : Ursula Todd naît – le cordon ombilical menace de l’étouffer, mais cette fois le médecin est là pour le couper, et Ursula survit…
Ursula naîtra et mourra de nombreuses fois encore – à cinq ans, noyée ; à douze ans dans un accident domestique ; ou encore à vingt ans, dans un café de Munich, juste après avoir tiré sur Adolf Hitler et changé ainsi, peut-être, la face du monde…
Etablis dans un manoir bucolique du nom de Fox Corner, les Todd portent sur leur environnement le regard distancié, ironique et magnanime de ceux que les tragédies de l’Histoire épargnent. Hugh, le père, travaille à la City, tandis que Sylvie, la mère, reste à la maison et élève ses enfants à l’ancienne. Mais le temps, en la personne d’Ursula, va bientôt se détraquer, se décomposer en une myriade de destins possibles qui vont, chacun à sa manière, bouleverser celui de la famille…
Si l’on avait la possibilité de changer le cours de l’histoire, souhaiterions-nous vraiment le faire ?

Découvert sur le blog d'une amie bloggeuse qui se reconnaîtra, j'ai été complètement subjuguée par le résumé de ce roman. Ni une ni deux, après l'voir finalement dégoté en Ebook, je me suis lancée.

Le 11 février 1910 est le jour où Ursula Todd naît. Mais sa vie sera de courte durée... Puis retour ç ce même 11 février où cette fois-ci la petite demoiselle survivra, mais décédera finalement des années plus tard et ainsi de suite. A chaque fois une nouvelle vie, où elle semble apprendre de ses erreurs et où la demoiselle va grandir de plus en plus et vivre des vies radicalement différentes.
J'avoue que l'idée d'une personne qui meurt et recommence sa vie depuis le même début à chaque fois m'a beaucoup intriguée. Je me posais beaucoup de questions dans un premier temps, mais je craignais surtout le côté redondant des événements, de revivre certaines scènes un peu trop souvent jusqu'à ce que ça me lasse. Mais finalement, l'auteur réussi à éviter ce piège en jonglant avec les personnages qui vont donner vie à cette histoire. En effet, le jour de la naissance d'Ursula apparaît à plusieurs reprises dans le récit, mais à chaque fois avec le ressenti et surtout le vécu d'un protagonistes différents : Sylvie la mère, Hugh le père, la domestique, le médecin...De quoi apporter une dimension différentes à ce moment, même si pour moi il manquait un petit quelque chose sur lequel je reviendrais un peu plus loin.
L'histoire en elle-même ne sera pas bien complexe puisque nous allons suivre les différentes vies que va vivre notre chère Ursula, avec bien entendu à chaque fois une durée un peu plus longue que celle de la précédente. Mais c'est surtout l'age adulte qui sera par la suite le plus présent dans le récit, il faut dire que cette période de sa vie va coïncider avec la seconde guerre mondiale qu'elle va vivre de plusieurs manières toujours différentes : tantôt en tant que citoyenne lambda mais assez proche d'Hitler, tantôt en tant qu'épouse d'une Allemand, tantôt en tant que secouriste lors des bombardement. Je dois reconnaître que le dernier passage a été le plus marquant. On nous propose ici des scènes riches en émotions qui ont su me prendre aux tripes, mais également de quoi soulever certaines questions.
Une fois le livre terminée, j'ai malgré tout eu un certain sentiment d'inachevé. Il faut dire que plusieurs interrogations trottaient dans ma tête à mesure que j'avançais dans le roman. Si quelques unes d'entre elles ont trouvé leurs réponses, il en reste certaines qui à ce jour n'en ont toujours pas.La grosse question que je me pose encore aujourd'hui est un gros pourquoi concernant la capacité d'Ursula à revivre sa vie à plusieurs reprises. Pourquoi et comment, sont deux réponses qui me manquait pour terminer vraiment ce récit. Et je dois reconnaître que j'ai eu beaucoup de mal à me trouver une théorie crédible pour ça, peut être parce qu'on avait aucun indice qui pouvait expliquer ça, y compris lors des multiples naissances de la jeune femme. Pourtant, l'auteur a eu de nombreuses occasions pour nous apporter ces réponses, mais elle n'a finalement pas choisi de le faire.  Ceci dit, j'ai tout particulièrement apprécié les quelques suspicions que notre héroïne va avoir lorsqu'elle aura des impressions de déjà vécu pour certaines scènes de son existence.

En ce qui concerne les personnages, c'est sans surprise Ursula qui sera au centre du récit. Même si elle a la chance d'avoir plusieurs vies, elle ne changera pas trop dans sa manière d'être. C'est une demoiselle un peu passive par moment, mais qui parviendra toujours à trouver le courage pour rebondir et aller de l'avant. Elle va faire montre d'une très grande force mais également de beaucoup de générosité car il lui arrivera à de nombreuses reprises de s'oublier un peu pour davantage se consacrer à son entourage et ses proches. Je lui reprocherais peut-être juste un manque de curiosité quand à sa situation de personnes aux vies multiples, surtout lorsqu'elle commence à se rendre compte de cette situation.
Les personnages secondaires seront plutôt nombreux au final. Dans un premier temps, nous allons nous cantonner à la famille de notre héroïne qui va être composée de figures toutes aussi différentes les unes que les autres : la mère un peu distante mais aimante, le père à l'inverse assez proche de sa progéniture malgré son travail prenant, une sœur avec laquelle Ursula aura un lien très profond, tout comme avec ses frères cadet, et un frère aîné totalement à l'opposé de toutes ces personnes et qui sera au fond assez peu présent. Les quelques domestiques de la famille seront également très chaleureux à l'image de cette famille.
En ce qui concerne les autres protagonistes hors famille de l'héroïne, il y en aura pour tout les goûts. Chacun apportant son grain de sel à l'histoire et venant parfois donner un gros coup de main à l'héroïne et faisant ainsi avancer le récit chacun à leur manière. Globalement, je les ai bien apprécié.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est plutôt agréable. En revanche, j'ai eu un peu plus de mal avec la manière dont l'histoire a été découpé. L'auteur a choisi de non pas découper son récit en chapitres, mais en périodes chronologiques qui vont retracer la vie de la jeune femme. Ce qui m'a surtout dérangé, n'est pas tant cette découpe que les longueurs des différentes parties que j'ai trouvé un peu inégale et parfois un peu longuette. Après l'équilibre entre les scènes descriptives et le reste est assez bien conçu et a plutôt bien fonctionné avec moi.


Une intrigue qui partait sur de très bonnes idées, mais qui n'apporte pas de réponses à toutes nos questions une fois la dernière page tournée. Des vies diverses et variées qui nous apporte tout un panel de situations mais aussi de ressentis. Une héroïne à laquelle je me suis attachée même si elle manque un peu de curiosité à mon sens. Des personnages secondaires riches et qui viendront apporter beaucoup. Un  style d'écriture plutôt agréable même si un petit côté longuet m'a un peu lassé par moment.
Une belle découverte malgré ces petits défaut, merci Frankie.

4 commentaires:

  1. Contente qu'il t'ait plu même si comme moi tu as eu des réserves (et à peu près les mêmes). C'est vrai que c'est frustrant de ne pas savoir pourquoi Ursula a cette capacité. Mais j'ai lu quelque part que sa mère aurait aussi cette capacité, du fait qu'à un moment Ursula la croise dans Londres alors qu'elle n'aurait pas dû y être et que plus jamais il n'est fait mention de ça. Mais bon du coup, là ça fait mal à la tête si on commence à réfléchir que la mère aurait eu une vie à elle et une vie dans celle d'Ursula, en même temps :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tiens, je n'ai pas spécialement fait attention au fait que la mère d'Ursula a le même don, je me rapelle le passage où elle la croise à Londres ça aurait été sympa de developper un peu plus. Je trouve ça dommage qu'on ait pas plus d'explication, je pense que ça aurait pu bien compléter le tout.
      C'est vrai que ça nous donne de quoi avoir une bonne migraine si on garde cette théorie. x)

      Supprimer
  2. Un livre que j'ai beaucoup apprécié pour ma part :) !

    RépondreSupprimer