mercredi 14 mai 2014

Le Silence de Grey House (Lady Julia, Tome 1) - Deanna Raybourn

Titre VO : Silent in the Grave (Lady Julia Grey, #1)
Titre VF : Le Silence de Grey House (Lady Julia, #1)
Auteur : Deanna Raybourn
Editeur : Milady Romance [Pemberley]
1ère Edition : 2006 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Romance Historique, Policier, Thriller
Pages : 536


1. Le Silence de Grey House || 2. Silent in the Sanctuary || 3. Silent on the Moor || 3.5. Midsummer Night || 4. Dark Road to Darjeeling || 5. The Dark Enquiry || 5.5. Silent Night || 5.6. Twelfth Night || 5.7. Bonfire Night.
Série en cours.


Londres, 1886. Après avoir reçu une lettre de menace, Sir Edward Grey s'effondre et meurt en la présence de lady Julia, son épouse, et d une assemblée de convives. Quelque temps plus tard, Nicholas Brisbane, un détective privé au charme animal, rend visite à lady Julia et lui laisse entendre que son mari aurait été assassiné. Déterminés à démasquer le coupable, tous deux s'engagent dans une quête de la vérité qui se révélera aussi déplaisante que dangereuse...


Le Silence de Grey House est l'une des parution de ce mois-i que j'attendais avec grande impatience. Au final, ce fut une très bonne lecture mais qui a su me surprendre.

Tout commence par une soirée mondaine au cours de laquelle Edward Grey va faire un malaise qui lui sera fatal. Si tout le monde met ça sur l compte de la fragilité de naissance des membres de la famille Grey, certains ne seront pas du même avis. C'est ainsi que Nicholas Brisbane vient trouver Lady Julia, la jeune veuve, et lui annonce que son mari n'est pas mort de causes naturelle et que quelqu'un l'y a aidé. Va s'en suivre alors une véritable enquête policière pour découvrir l'identité de l'assassin.
J'ai été énormément surprise par ce roman dans lequel je m'attendais à lire une romance sur fond de policier victorien. Que nenni, puisque j'ai complètement à l'inverse que nous avons droit. En effet, la recherche de l'assassin de Sir Edward sera ce que l'auteur a choisit de mettre le plus en avant dans ce premier pus. Si je ne suis pas spécialement friande du genre policier en général, je dois avouer que ce roman a su m'entraîner et que je commençait moi aussi à faire des spéculations sur l'identité du meurtrier. Mais Deanna Raybourn réussit là encore à nous bluffé car le coupable était bien loin de celui à qui je pensais. Mais ce qui a su également me plaie, c'est la manière dont va être menée l'enquête : avec les moyens de l'époque (on est loin des laboratoires plus qu'équipé du NCIS ou autres Experts), néanmoins il faut avouer que les méthodes ne sont pas forcément les mêmes non plus. Je dois avouer que celle dont va être victime Edward n'est pas forcément ce à quoi je m'attendais au bout du compte.
Concernant la romance, on ne peut pas réellement dire qu'elle est présente bien au contraire. Elle est enfouie sous l'intrigue principale de l'assassinat de Sir Edward. Bien sur, on se doute un peu de ce qui attend nos protagonistes principaux mais on ne peut pas dire que nous ayons quelque chose de réellement concret à se mettre sous la dent dans cet opus : quelques éléments par-ci par-là tout au plus. Mais dans un sens, ce n'est pas quelque chose qui m'a réellement gênée au cours de ma lecture, cela m'a d'ailleurs donné envie de poursuivre la série pour voir comment les choses vont évoluer par la suite (apparemment, il faudra attendre le tome 3 pour cela).

Lady Julia, notre héroïne, vient d'une famille connue pour son originalité. Chacun, ou presque, de ses membres est excentrique pour l'époque. Mais notre héroïne n'a pas voulue poursuivre dans cette voie lors de son mariage. Elle voulait une petite vie bien rangée et tranquille. Elle y aura réussi jusqu'à la mort de son époux. En effet, après avoir mis dehors Nicholas pour lui avoir fait part de ses soupons, la jeune femme va menée l'enquête en compagnie du charmant détective, retournant ainsi dans le moule de sa famille. Une Lady résolvant un crime, c'est presque digne des excentricités de sa famille. C'est une jeune femme que j'ai beaucoup aimé suivre dans ce premier opus. On la découvre faire le deuil de son époux puis mené l'enquête en prenant parfois des risques inconsidérés. C'st une héroïne qui change assez de ce qu'on peut rencontré dans les romances historiques (mais comme la romance pourrait presque passé  la trappe ici, c'est assez compréhensible).  Elle nous apparaît ainsi moins niaise que certaines mais surtout très courageuse.
Nicholas Brisbane est le détective grâce auquel Lady Julia se lancera dans son enquête. C'est un jeune homme plutôt charmant mais au passé pas forcément recommandable. Il sera d'un grand soutien pour note héroïne et surtout d'important conseil. Ses migraines et surtout leur raisons m'on complètement surprise. J'étais bien loin de me douter de voir apparaître un tel élément dans ce titre (pas les migraines mais ce qu'elles représente). Je ne dirais pas de quoi il en retourne pour ne pas vous gâcher la surprise. C'est un détective qui sait resté très professionnel lorsque la situation l'exige : il regorge de ressources et surtout il sait se montrer très discret.
Les personnages secondaires du roman sont assez intéressants dans l'ensemble, bien qu'ils ne fassent que de brèves apparitions tout au long du roman. Ce serait peut-être quelque chose que j'aurais à déplorer les concernant. Certes, bon nombre d'entre eux jouent un petit rôle dans l'enquête que mène notre héroïne mais on a par moment la sensation qu'ils ne servent qu'à cela, ou bien à lui remonter le moral lors de son deuil. Je trouve ça plutôt dommage car certains avaient du potentiel.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est plutôt agréable à lire. Elle prend ainsi le parti de nous cacher de nombreuses choses qui seront révélées au fil de l'intrigue, pour notre plus grand plaisir, ce qui nous offre de très bonnes surprises. Néanmoins, le roman est plutôt dense et par moment traîne un peu en longueur. Pas au point d'en devenir lassant mais il m'a tardé à plusieurs reprises que les choses avancent. Surtout dans la première moitié du roman.
Néanmoins, cela reste une très bonne lecture dont je lirais la suite avec grand plaisir.


Plus un roman policier victorien qu'une romance. Une intrigue prenante et riche en surprise. Des personnages que l'on prend beaucoup de plaisir à rencontrer, malgré des secondaires qui auraient pu être mieux exploités. Un style d'écriture agréable mais qui souffre de lenteur dans la première moitié du roman.
Enfin, je tenais à remercier les Editions Milady Romance et plus particulièrement le Ladies Club de m'avoir permis de découvrir ce titre.
Sortie le 23 Mai 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire